La chronique des arts et de la curiosité — 1881

Page: 213
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1881/0219
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
_\o 27 —

1881.

BUREAUX, 8, RUE FAVART.

* 6 août.

LA

CHRONIQUE DES ARTS

ET DE LA CÙRIOblTÉ

SU PPL KM K NT A IA GAZETTE DES BEAUX-A H il'S

PARAISSAIS] LE SAMEDI .ViATiN

Les abonnés à une .mnee entière de la Gazette Jes Beaux-Arts reçoivent gratuitement
la Chronique des Ai ts et do la Curiosité.

PARIS ET DÉPARTEMENTS :
Un an........12 fr. Six mois......... 8 tt

CONCOURS ET EXPOSITIONS

Prix de Rome

Le concours du grand prix de Rome (sec-
tion de gravure en médaille) a été juge à i'K-
cole des beaux-arts.

Conformément au règlement, le concours
n'a lieu que lous les trois ans.

Cinq artistes ont concouru cette année.

Voici les noms des lauréats.

Fr prix : M. Patay (Henri-Auguste-Jules),
hé à Paris le lu septembre 1855, élève de
MM. Chapu, Chaplain, JoûJFr'oy, premier se-
cond grand prix de 1875.

3e prix : M. Vernon (Charles-Frédéric-Vic-
tor), élève de MM. Cavelier, Millet et Tasset,
né à Paris le 17 novembre 1658.

Les concurrents du grand prix de Rome
(sculpture) sont sortis des loges après soixan-
te-douze jours de concours.

Le sujet était : " Tyrtée chantant ses Messé-
niennes devant les Lacédémoniens. »

Les Lacédémoniens, vaincus par les Messénieus,
envoyèrent consulter l'oracle, qui leur répondit
qu'ils ne triompheraient de leurs ennemis que
conduits par un général athénien. Us iireut donc
demander un général aux Athéniens ; mais ceux-
ci. par dérision, leur envoyèrent un maître d'é-
cole nommé Tyrtée, qui était boiteux.

Tyrtée, arrivé à Lacédémone. te mit à chanter
sur la place publique. Il exhorta les Lacédémo-
niens à se souvenir qu'ils étaieut lils d'Hercule et
à combattre vaillamment à sa voix : tous sentirent
leur courage s'euflammer et ils se revêtirent de
leuis armes.

L'exposition publique et gratuite a eu lieu,
à l'Ecole des beaux-arts, les"28, 2;», 3l juillet
et lfir août.

Voici l'ordre dans lequel les œuvres des
jeunes artistes ont été exposées :

1" M. Cnnhl'e Lefèvre. élève de MM. Cavelier et
Millet, né à îssy (Seine), le 31 décembre 1853,
premier second grand prix de 1878 ;

2° M. Jean - Cbarles Desvergues, élève de
MM. Joutfroy et Chapu. né le 19'avril 1860 à Bel-
Iegarde (Loiret) ;

3° M. Emmanuel Ha anaux, élève de M. Dumont,
né le 31 janvier 1835. à Melz, premier second
grand prix de 1880;

'i° M. Pierre-Denis Puech, élève de MM. Jouf-
froy et Chapu, né le 2 décembre 185î, à Caveruac
Aveyron) ;

5° M. Jacques-Théodore-Dominique Labatut. né
à Toulouse, le 30 juillet 1851, premier second
grand prix de 1877 ;

(5° M. Eugène-Marie Quinton, élève de M. Cave-
lier, né à Rennes, le 31 décembre 1833 :

7° M. Paul-Eugène Meugin, élève de M. Dumont,
né le 3 juillet 1831, à Paris ;

S0 M. Jean-Paul-Antonin Cariés, élève de
.M. Jouffroy, né le [\ juillet 1857, à Gimont (Gers) ;

9° M. Désiré-Maurice Ferrary, .élève de M. Ca-
velier, né le 8 août 1832, à Embrun (Hautes-
Alpes)'; :

10° M. Augustiu-Pierre-Charles Peene, élève de

M. Dumont, né le 20 mai 1853, à Bergues (Nord).

Le jugement définitif a eu lieu le samedi
30 juillet, à midi.

Les scrutins ont été terminés seulement à
cinq heures un quart. Quarante tours de scru-
tin ont eu lieu pour le jugement de la section
qui précède lé vote général de l'Académie.

L'Académie elle-même a très longuement
discuté une grave question. On sait que les
concurrents du prix de Rome pour la peinture
et la sculpture sont admis en loge sur une es-
quisse qu'ils font en vingt-quatre heures. L"
règlement exige que dans l'exécution de leur
tableau ou de leur bas-relief rien ne soit mo-
dilié à la disposition des ligures de cette es-
quisse. Or, depuis quelques aimées, les élèves
loading ...