La chronique des arts et de la curiosité — 1881

Page: 229
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1881/0235
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
N° 29 — 18kl.

BUREAUX, 8, RUE FAVART.

3 septembre

LA

CHRONIQUE DES ARTS

ET DE LA CURIOSITÉ

SUPPLÉMENT A LA GAZETTE DES BEAUX-ARTS

PARAISSANT LE SAMEDI MATIN

Les abonnés à une année entière de la Gazette des Beaux-Arts reçoivent gratuitement
la Chronique des Arts et de la Curiosité.

PARIS et départements:
Un an,. «.......12 fr. Six mois. „......, 8 k

CONCOURS ET EXPOSITIONS

Là Socie'té des Amis des Arts de Seine-et-
Oise rappelle aux artistes que sa 28e Exposition
ouvrira le 11 septembre et sera close le 16
octobre.

Cette Exposition aura lieu cette année dans
les salles du Musée de Versailles.

La ville de Lille a organisé cette année une
Exposition internationale des ])r'aux-arts ,
pour laquelle les écoles anglaise, allemande
et belge ont rivalisé d'empressement avec l'é-
cole française. On retrouvera à Lille les meil-
leurs ouvrages du Salon de Paris, augmentés
des envois des artistes étrangers. L'exposition
anglaise est particulièrement remarquable.
L'Exposition de Lille, qui restera ouverte
du 2V) août au 31 octobre, a été inaugurée le
28 août par M. Turquet, sous-secrétaire d'Etat
au ministère des beaux-arts.

On organise en ce moment à Lisbonne
une Exposition de l'art monumental et déco-
ratif ancien.

Cette Exposition s'ouvrira le 1er novembre
prochain et sera close le 31 janvier 1882. Elle
comprendra les objets de l'art monumental
portugais et espagnol, depuis les temps les
plus reculés jusqu'à la fin du dix-huitième
siècle. On y admettra également les œuvres
d'art ornemental ou décoratif qui, sans être
d'origine portugaise ou espagnole, étaient en
Portugal et en Espagne avant la fin du dix-
huitième siècle.

Le roi don Ferdinand a été nommé prési-
dent de la commission organisatrice de cette
exhibition, qui s'annonce comme devant être
des plus intéressantes.

NOUVELLES

Depuis que le Musée du Louvre pos-
sède une collection de monuments provenant
des anciennes civilisations de l'Orient, cette
section est rattachée au département des anti-
ques. On y a successivement installé les salles
assyriennes, la salle asiatique, le musée juif, la
salle des grands monuments phéniciens, et la
collection vient encore de s'accroître d'une im-
portante acquisition de monuments chaldéens.
Ces développements ont nécessité la création
d'un service distinct pour les antiquités, et, sur
un rapport de M. Turquet, sous-secrétaire
d'Etat aux beaux-arts, un décret du prési-
dent de la République en date du 20 août crée
au Musée du Louvre un département des
antiquités orientales, qui comprendra les mo-
numents chaldéens, assyriens, perses, phéni-
ciens, juifs et puniques. M. Léon Heuzey,
conservateur adjoint au département des an-
tiques, est nommé conservateur du nouveau
département , avec M. Ledrain comme adjoint.
M. Héron de Villefosse remplace M. Heuzey
dans l'emploi qu'il quitte.

A la suite de ce scindement, l'ancien dépar-
tement des antiques prendra le titre de dépar-
tement des antiquités grecques et romaines.

Le jury institué par la ville de Paris
pour décerner des diplômes spéciaux pour
l'enseignement du dessin, dans les écoles mu-
nicipales, a terminé ses opérations. Il était
présidé par M. Eugène Guillaume, membre de
l'Académie des beaux-arts.

Plus de deux cents candidats s'étaient fait
inscrire. Vingt-cinq ont été admis à l'épreuve
définitive.

Le jury a décerné le certificat d'aptitude à
l'enseignement du dessin, degré supérieur, à
MM. Mossa, David, Munier, Schaeblé, Mal-
loading ...