La chronique des arts et de la curiosité — 1881

Page: 301
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1881/0307
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
N° 8 - 1881.

BUREAUX, 8, RUE FAVART.

3 Décembre

LA

CHRONIQUE DES ARTS

ET DE LA CURIOSITÉ

SUPPLÉMENT A LA GAZETTE DES BEAUX-ARTS

PARAISSANT LE SAMEDI MATIN

Les abonnés à une année entière de la Gazette des Beaux-Arts reçoivent gratuitement
la Chronique des Arts et de la Curiosité.

PARIS ET DÉPARTEMENTS :
Un an........12 fr. Six mois. „......r 8 ft

GONGOUES ET EXPOSITIONS

La Socie'té des Animaliers français s'est
définitivement constituée. Elle est composée
des peintres dont les noms suivent :

Président, M. Charles Jacque ; secrétaire,
M. de Genne ; MM. Barillot, A. Bonheur, J.
Bonheur, MIle Peynol-Bonheur, MM. Cottin,
de Vuillefroy,Van Marche,Grandjean, Goubie,
Princeteau, J. Ferry, de Penne, J. Gélibert, J.
Didier, C. Pâris.

La première exposition aura lieu en avril et
mai 1882, dans les salles situées au-dessus du
Panorama de Reichshoffen, 251, rue Saint-
Honoré.

L'Exposition de peinture et sculpture du
Musée des Arts décoratifs a été close le
l?r décembre.

Le Musée a fermé ses portes à cette époque
pour préparer une nouvelle exposition dont la
date sera ultérieurement "annoncée.

La section d'architecture de l'Académie des
beaux-arts rappelle : 1° que les architectes
qui désirent prendre part au concours Duc de
1882 devront envoyer leurs ouvrages au secré-
tariat de l'Institut, avant le 1er avril de ladite
année; 2° que les jeunes gens qui- prennent
part au concours fondé par Achille Leclerc
peuvent retirer le programme de l'année 1882,
à partir du Ik décembre prochain, à l'Institut.

CHAMBRE DES DÉPUTÉS

Le ministère des arts

_ Les bureaux ont nommé diverses commis-
sions. L'une d'elles est chargée de l'examen :
1° du projet de loi relatif à la reconstruction

et à l'agrandissement du Conservatoire na-
tional de musique et de déclamation ; 2° du
projet de loi relatif à l'agrandissement de
l'Ecole des beaux-arts.

Elle se compose de MM. Rathier, Jules
Roche, Bousquet, Liouville, Ranc, Corentin-
Guyho, Logerotte, Ménard-Dorian, de Heredia
et Turquet.

Cette commission s'est montrée favorable
à la prompte exécution des deux projets. Elle
a décidé qu'elle se rendrait au Conservatoire
afin de visiter les bâtiments et d'examiner
sur place si les devis sont en rapport avec les
crédits alloués. Elle estime qu'il faut conser-
ver la salle des concerts du Conservatoire,
dont l'acoustique, comme on le sait, est
excellente.

Devant la commission des crédits supplé-
mentaires demandés pour subvenir aux frais
occasionnés par la création de nouveaux
ministères, M. Gambetfa" et, après lui, M. le
ministre des arts ont vivement soutenu la né-
cessité où l'on était de créer un ministère des .
arts.

C'est cette création qui a soulevé les plus .
vives objections de la part de certains mem-
bres de la commission.

M. Proust a rappelé que, comme l'avait dit
avant lui le président du conseil, l'idée d'or- .
ganiser un ministère des arts était depuis
longtemps discutée par la presse, à la Cham-
bre et dans les commissions du budget. Il est .
vrai qu'il s'agissait alors de créer simplement
un ministère des beaux-arts , mais M. Proust
a déclaré que, quant à lui, il aurait considéré
que, restreintes à ces limites étroites, les at-
tributions du nouveau ministère auraient été
insuffisantes et la création de celui-ci nulle-
ment nécessaire. Elle se justifie, au contraire,
si l'on associe à la tâche du ministre des
beaux-arts la mission du relèvement de l'art
industriel. C'est à cette mission que M. Proust
veut se consacrer pour aider à conserver à la
France le rang supérieur qu'elle occupe.
I Les explications de M. Proust ont soulevé
loading ...