L' Eclipse: journal hebdomadaire politique, satirique et illustré — 10.1877

Seite: 2_138
Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/eclipse1877/0340
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
138

L'ÉCLIPSÉ, REVUE COMIQUE ILLUSTRÉE

28 Octobre 1877.

MON CARNET DE LA SEMAINE DERNIÈRE

PROFILS D'ÉLECTEURS

L ELECTEUR GRINCHEUX.

On ne lui retirera pas de l'esprit que les bulletins de
vote se transforment en passant par la boîte électo-
rale.

Quand il arrive à sa section, c'est avec l'idée fixe
qu'il vient assister à une jonglerie.

Il y est le premier, du reste, avec le code de l'é-
lecteur dans sa poche, — à moins qu'il ne le sache
déjà par cœur.

C'est lui qui visite la caisse à chapeau municipale
avant l'ouverture du scrutin. Il la retourne et s'as-
sure qu'elle n'a pas de double fond, — ce qui ne le
rassure d'ailleurs aucunement.

Il connaît tous les cas imaginables pouvant com-
porter l'annulation du vote et contre lesquels l'élec-
teur a le droit de rédiger des conclusions.

Lui-même veille à ce qu'on puisse circuler autour
du bureau ;

A ce que les distributeurs de bulletins se tiennent
en dehors de l'enceinte ;

A ce que pas un d'eux n'ait une place privilégiée ;

A te que l'heure d'ouverture ou de fermeture soit
réglée sur sa montre ;

A ce que l'urne soit scellée de son propre cachet ;
A ce que les bulletins ne manifestent aucune
nuance ;

A ce qu'ils ne soient pas trop transparents ;

Ni d'une coupe trop particulière ;

Ni trop petits ;

Ni trop grands, etc., etc.

La moindre dérogation aux règles consacrées et à
celles qu'il a fixées lui-même l'exaspère.

Pour un rien, il saisit la plume et somme les assis-
tants de lui servir de témoins.

C'est la protestation faite homme.

Autrefois, quand le scrutin durait deux jours, il
passait la nuit à la mairie, afin de ne pas quitter
l'urne de l'œil.

Ce n'était qu'à force de supplications qu'on obte-
nait qu'il ne couchât pas sur l'urne même.

Un sujet de désespoir pour lui, c'est d'être obligé
de confier son bulletin au président du bureau, qui
le met de sa main avec les autres.

Mais il n'y a pas à faire le récalcitrant. La loi est
formelle ; il a consulté là-dessus tous les juriscon-
sultes.

Il a beau suivre la main tendue du président, voir
son bulletin pris entre deux doigts s'engouffrer par
l'ouverture aussitôt refermée, cela ne le tranquillise
pas. Sa seule idée en se retournant est :

— Voilà donc comme le tour s'exécute !

On ne lui retirera pas de l'esprit que les bulletins
de vote se transforment en passant par la boîte élec-
torale.

L'HISTOIRE D'UN GRIME (suite)

wh «a

Arrivé à deux kilomètres do Marmignollcs, il aper- — Diable ! dit le brigadier, voilà un gaillard qui, Pressé de questions et affole par la peur, Grafipnot

ooit sur la route deux gendarmes en tournée. Peut- pour sûr, vient de faire un mauvais coup ! — Et en fait aux gendarmes le récit de son crime et les conduit

être le cherebe-t-on 1 II perd son assurance et détale quelques enjambées il mettait la main au collet du auprès de la fosse. ,

dans les prés. notaire.
Objekt
Titel: L' Eclipse: journal hebdomadaire politique, satirique et illustré
Detail/Element: L'histoire d'un crime (suite)
Künstler/Urheber: Guillaumin, Edouard  i
Inv.Nr./Signatur: Truebner 2
Aufbewahrungsort: Universitätsbibliothek Heidelberg  i
Schlagwort: Satirische Zeitschrift  i
Karikatur  i
Frankreich  i
Herstellungsort: Paris  i
Bildnachweis: L' Eclipse: journal hebdomadaire politique, satirique et illustré, 10.1877, S. 2_138
Aufnahme/Reproduktion
Urheber: Universitätsbibliothek Heidelberg  i
HeidICON-Pool: UB Französische Karikaturen  i
Copyright: Universitätsbibliothek Heidelberg
Bild-ID HeidIcon: 197687
loading ...