Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
GAZETTE DES ARDENNE9

» Avril 1*18

confères ne protestera même pnur la forme. Si vous
espériez le contraire, vous êtes vraiment candide, et d'une
candeur qui passe toute imagination. Vous n'êtes pas laiu
uvoir, je pensa, que vos articles sur In publicité financière
ou comnierciaJ* «nt déjà empoisonné le» divers exploiteur»
de nos (i graiMh qantiaecna a. Et voua voudriez, quand il
vous arrive in»lli-ur, qu'ils te précipitent à votre secours I
«......Il cm vrai que le* grands journaux ne août plus

Ïuèrc que dos «pences de publicité ; il «st vrui ft.no leurs
[recteurs, administrateurs en prapriétalrps, sont ponr 1*

fdapnrt des entrepreneurs de réclame ; il est encore vrai que
■ur commerce, parfois honnête, est parfaitement assimi-
lable ù cl lui de votre grand épicier.... »

M. Tory constate enfin que le Syndicat de la Presse a
refusé de prendre sa défense :

« Le Syndicat de la presse trouve que les choses sont
fort bien comme elles sont. Car non seulement la censure
ne gêne pu h commerce des grands marchands de publi-
•Tlé, mais cil* le favorise, puisqu'elle paralyse ou supprima
la concurrence des véritables journaux, dont elle suspend
la publication. »

DISPUTE DE COLONIAUX.

Les députes coloniaux se sont pris aux cheveux, a 11
Chambre. \ la Martinique il parait que les rivalités poli-
tiques sont ardentes et les polémiques enflammées, comme
îl convient sous le soleil tropical. Les un» disent liï-bns que
le* députes oWaienl être au front ; les antres que leur rôle
«et d'être à la Chtsribrc. lit comme il y a un député qui se
lut, M. Leinery, *n autre qui reste a 1* Clrowbrc, M. Lagro-
■illicre, les partisans de l'un et do l'autre s'invectivent a
plaisir.

On en a e* l'écho a la Chambre.

D'abord ia* représentants coloniaux se sont élevés contre
certains sévioes dont auraient été victimes, en France, quel-
ques soldats «fioles; et puis, ce Rentre les députés colo-
niant un éshoaa* d'observations.

M. LngrosiUilnre, député noir de la Martinique, inlcr-
nefle. Il affinas* que, à la Réunion noni bien qu'aux An-
tilles, les mâdnoina majors ont placé rii»*ér4t de» possédants
aunkrsux'da tetni de m défense iia*io**lc

Les représentants des colonies s'agitent a ces mots.
M. BoHsstiaet, ilépnté de la Réunion, se lait remarquer par
ta rétiévneisee a proUetcr. -

M. LaorosiaMèr*. — C'est de eaus que .je tiens ie rensei-
gnement (Rue* et applaudissements.)

L'oratenr ui*e o> nonibrenx abus, Bc» asBofcsscurs de
gymnastique Mnkat été, à Fort-dc-France, ajournés ou mit
en sursis d'appel ; des hercules auraient été déclarés caco-
chymes____ Panaient deux heures d'horloge, les cas succè-
dent aux cas, las scandales aux scandales.

M. Boitnosf vient déclarer qu'à la Guadeloupe les choses
M sont pniwées Ml raesi u régulièrement » q t'a la Marti-
nique, et <fem U bon plaisir de MM. les dispensa leur*
d 'ajournements ai d'exemptions s'est donné un trop libre
oours. H se plaint du peu d'avancement des créoles et de*
Mis» «kins I *nm+* française et du mépris dam ieqmei cer-
tains de waa+jSMser» tiennent les gens de couleur.

Pour clous lanoident, le général Hoquet, ministre de la
tuenr, pronnm sW réprimer les abus qui parviendront à sa

Lit vrai* • Gazette des Arilennes * se recon-
naît ami laféH des prisonniers fronçai*, que ks
« Gazette* » ■msitèts, publiées sous les auspices du
gouwnenmd de Paris et de sa censure, n'ont
pas le comeum de reproduire. (Voir nos articles ;
- l'n s mi* m la Gazette - et « DiictinnrnL de
supeiuherii •AcielJe • dans les N°s 16Î et 164 de
U « Qmaméém dos A r don nos n.
ktmmmmmm*.....-----------mm................-S

NOUVELLES DIVERSES

Les « mercantls » i

front.

L'indignation causée par les prix anogérés que font payer
aux poilus les « mercanti» », est générale. Citons à ce propos
un article tic M. Engine Lanijevin, dont voici quelques
passage* importants :

Nos protestations, celles de la presse tout entière sont
demeurées vaines jusqu'à ce jour....

Le ti mercanti » est tabou au beau pays de France.

Plus qwo le bietro, l'affreux regraUior qui sévit dans la
zone des armées se moque des attauuoi dont son vilain com-
merce est l'objet.

11 sait qu'il a la sympathie des seuls gens pouvant con-
trarier ses spéculations.,.. Cela lut suffi! amplement !....

Comme la guerre ne durera pas toujours, le a mer-
canti » pense, les bonnes choses n'ayant qu'un temps, qu'il
convient d'en profiter pendant qu'elles durent.

Chaque jour son exploitation du combattant se fait plus
grande, plus cynique

Les lettres des soldats le prouvent....

Dans la zone de l'armée britannique, plus qu'ailleurs
encore, le mercanti s'en donnait a cœur joie....

Le commandement, agacé de voir que des demi-mesures
n'arrivaient pas a faire mettre les pouces aiuc voleurs, a
décidé do frapper un grand coup.

Le monopole de U vente, sur le front, de toutes les
denrées et les boissons a été concédé à des cantines officielles
dont les fournitures Font contrôlées par une commission
nommée par le vVnr-Officc.

Une brochure contenant le détail et les prix des mar-
chandises mises en vente dans ses cantines a été distribuée
a chaque soldai.

Voici un aperçu comparatif des prix nouveaux en
regard des anciens :

Tarif nouveau Tarif des inerwtutis

Ln bouteille de bière..............0,C0 ..........1,00

La parpiat de biscuits.............0,10 .........f ,00

La tioslll........................UfiÙ ..........figK

Fromage.............. Iss 430 gr. I w las 1300 ut 2,*> A

Ln tablette do chocolat............0J0 ..

Brosse a chaussures...............0,75

Gaats de latao....................S,U0

La psiro do lacets en cclr.........0,15 ,,

botte do soràiaea..............0,30 ..,

La awrees* de sa»oa..............0,30 ..........-MO

Swro................. les 480 gr. 0,50 1m Ht gr. 1,00

~M. Langevin termine :
Cette fois, après un exemple semblable, il sera difiieile
aux autorités militaires françaises do s'en tirer par la tan-
gente. ...

Ce que viennent de faire les Anglais sur notre propre
territoire peut, nous en avons la conviction la pins absolue,
être fait par notre étal-major dans la zone française.

Gomme l'a dit, fort justement, on de nos confrères : I!
ne tant pas attendre la lin de lu guerre ou la guerre pro-
chaine pour arrêter l'honteuse exploitation de notre armée....

% Il faut qu'enfin la routine et l'indifférence soient
vaincues.

Mais, au fait, nos parlementaires qui, d'habitude, péro-
rent sur tant de sujets oiseux, ne pourraient-ifs pas demander
au gouvernement les raisons qui font que, malgré toutes les
réclamations, celui-ci se cantonne dans un incroyable

statu quo, en ce qui concerne les a mercantis » ?

Encore L'aviateur Gilbert.

On se rappelle la lettro assez naïve que l'aviateur Gilbert
a adressée, il y a quelques semaines à un petit journal de
Genève. Ce jvurnal a reproché au gouvernement suisse
qu'un officier allemand, (]ur avait également tenté de s'é-
vader, jouissait de plus de libtrté que Gilbert. Aujourd'hui
le « Journal de Genève », peu suspect de germanophilie, so
voit obligé de publier la correspondance suivante :

0,85
1,75

(t D'après des informations prisot à bon no source, le
traitement que subit l'aviateur Gilbert o Zurich n'est 1pas
plus sévère quo celui qui fut infligé à l'officier allemand qui
se trouve à Tlioune après sa tetitntivr d évasion pe*ir ce der-
nier, le régime fut peu h peu adouci, au fur et k mesura nue
l'on put s'apercevoir qu'il devenait plus trnnguille et son-
geait moins à une fuite. En ce qui concerne Gikbcrt, l'auto-
rité militaire se propose également d'adoucir sou régime
dis que cet officier fera preuve de plus de calme Malheu-
reusement, Gilliert ne s'y est pas pris de la meilleure
manière pour se concilier ceux qui sonl responsables de sa
garde. Il a adressé une lettre n un journal av.uU d'avoir pré-
senté une réclamation au commandant de phire : il lui n bien
adressé une requête, mais trois jours après l'envoi do la
lettre au journal, n

EN RUSSIE.
Une séance à huis clos.

Nous lisons dans un journal parisien :

Ln Douma a discuté à huis clos une interpellation
adressée nu gouvernement sur la situation des usines Pouti-
loff. (Le Creiwnt russe. — La Héd.)

Le ministre de la guerre, dans sa réponse, a déclaré que
les usines avaient <»té fermées h la suite de grèves qui
s'étaient produites par suite d'une demande d'augmentation
de salaire jugée exagérée par la direction. Cetle augmenta-
lion s'élevait, eu effet, îl près de 70 %.

L'interpellation a été close par un ordro du jour iuvi(«nt
les ouvriers et les entrepreneurs il être prêts a fawa tous les
sacrifiées pour éviter tes contlits,

Le fait caractérise la situation ouvrière en Russie. Dons
l'empire russe aussi bien qu'en Angleterre des grives se sont
produites pendant toute ta durée de la guerre et ce n'est que
devant le sérieux du danger national que patrons et ouvriers
ont chaque fois résolu de se mettre d'accord.

En France, m*lgté le danger imminent de la capitale,
quelques grèves ont eu Heu.

En Allemagne, au contraire, les syndicats ouvriers ont
décidé de» le début de «npprimer tout a«wur* du grève pen-
dant lu durée de la guerre et se sonl ainsi, mu condition,
solidarisés avec b> gouvernement.

Même en Russie ne régna pas ce qu'on appelle (t l'esprit
allemand ».

Contre les importations d'articles Am luxe.

D'après le a Temps » la Douma esl saisie d'un projet de
loi interdisant pendant une période de trois nna, a partir du
1" juin, l'importfftion en htuwie des article* de (uae, sauf
ceux qui représentent des matières premrères nécessaires h
l'industrie de la défense nationale, à In médecine et aux
institutions savantes.

Tontes ces exemptions 11e se feront que sur des autorisa-
tions spéciales.

La loi sera «tondue aussi a la frontière de ta Kiiitoude.

Parmi les articles, figurent entre autre* tes otivei, 'les
assaisonnements, les sauces, pâtés, truffes, chtmpignons,
dragées, biscuits, rhum, genièvre, cognacs, liqueurs, bière,
poissons, sardiues, huiires, maroquin, peau de chagrin,
fourrures de toutes sortes, pierres précieuses, vaisselle, par-
fumerie, orfèvrerie, argenterie, chapeaux de dames, om-
brelles, cannes, plumes.

Ce projet réunit l'approbation des divers partis de la
Douma et sera sans doute voté prochainement.

On n'oubliera pas que les llusscs ont toujours leur
caviar, dont l'exportation avantageuse est fort réduite pen-
dant la guerre. Quant eux chapeaux de dames, ils venaient
d'ordinaire de Paris. Leur interdiction nuiea donc aux mai-
sons parisiennes seulement.

Démission du ministre de la guerre japonais.

Tokio, 31 mars 1010.
Le ministre d« la guerre, général Oltu a donné a
démission.

1 Mort d'un aéualeur monarchiste.

On annonce la mort do M. Auguste Ollivicr, tncien ié.
nateur monarchiste des Côtea-du-Nord, décédé a l'Age da
quulru-vingt-huit uns.

Avocat, conseiller général, M. Auguste Ollivicr fut élu
député en 1879 dans la 1" circonscription de Guingamp.
Invalidé, il se représenta aux élections générales de 1881 et
fut nommé, puis réélu en i885.

Au renouvellement triennal du Sénat, en janvier 1880,
il fut élu sénateur pour le siège laissé vacant par la mort d*
M. Duclerc, inamovible, et attribué par le sort au départe-
ment des Côtes-du-Nord.

M. Ollivier ne s'était fus représenté en 191a.

Calendrier rétrospectif de la qranfle guerre

3 avril 1!H3. — Au canal de lTser, »u aud de Dixmulden

Drie-Grurhten est occupé pnr lea AUftrrmnds.

4 «ont 4946. — Oea ntianuea rasa» «tottre Mnrtampol

sont pepoueeéos, Vloftnta coiubuts dans la valle* àtiAborcz.

LE MIROIR DE LA PRESSE FRANÇAISE

La n Gasefte n a, à *fimeurs reprises, signalé U came Mrs
fonUtuuit ti t"mtuncifiix, votre menatinger 0V1 mfarmnttùni
que lancent fnumrlittnrnt à travers le monde les «j/enofs «ei

rilJiej «t Irnrt stations rtntnnjropnique* de Lyon, PoMnu,'
GwrfHrooM, etc. Puur iltontref c« que valent en réalité er.nn-
/ormuUttfu, il eufjira de remettre aau» irt jeta de no*-sec-
teurs, au fuur U jour, les noui>«(tei et upprécnttion* pu-
bliées, il y a un an, par-U çntndt prêtée parisienne.

EhctTbttn d* «Mutin » t

L* " t*utm » (T Purata,)— La parts < prochaine de ce
gremer nsslurel, dont >Les réserves se renouvellent atles-
ruanui*, «trait,,pour tes empi.es centraux, un coup terne!e,
p.trnu Les difflculitos «iuiteotairas dans i#*qu.eilas i±a a*m-
usetiMnl à *• dobutlre. A lui seul, la rsaoUnt ainsi otnenu
jueUtieruit la poussée e«uia céptt des oitnéea du Tanr vers
ta Hongrie.

Mws, au .point ds vue strictement stratégique, cette pous-
sée enéme ^impose, par la constitution horizontale et unie
-de l'échiquier qu'elle abordera.

* avril 1915

L'INQUIETUDE A CDNSTANTINOPLE,... Suivant les
voyageur» nrrivéti de Phiuppoli n' bedfrngtttoch, les déclara-
tioaui du çouvarnement turc, d'après lesquelles les Darda-
nelles aéraient imprenables, trouvent peu de crédit a Gons-
'tauMinopre.

Lt)pmion fléTiéTale prédominante est qu'une grande catas-
trophe est imminente et qu'elle réglera le sort de l'Empire
ottoman.

Les munirions de guerre sont insuffisantes, et l'espoir de
recevoir-dr nouveaux ■stock» d'Af.emagne, par la Bourrinie
et la Bulgarie, a été abandonné.

L'exode des habittinu de la capitale continue.
Les-officiers allemands, se sachant impopulaires et crai-
gnant une-maUnerie nocturne, -donnent A hord des navires
-ancTes ttnns le port st retournent A leur servtce dans la
Tiialmée.

La transfert du siège du goevewwmwit A 'EeW-CrnHiir
sembla virLuellement décidé.

LISTE N° 133 CONTENANT 20D NOMS

(Reproduction strictement interdite)

Lu wns w m des groupts désignent les endroits où se ïrmmnt Ks prisonniers flwt les noms suivent. — Le total des noms puOliBS |usou'au]ounl'n)ii « mont, à environ S45,100 — fttmt à ptiaier environ 74,900 bots.

av Total des prisonniers français Internés en Allemagne i a20,000,

Les settlimemm humanitaires dont s'inspire la publica-
tion, duns'-ed « Gazetle des Ardennes », de* noms dei
3SMO0 [wisansiUrs Inwi^m» actuellement internés en Alle-
magne, . mt ou $té appréciés par tous avec la mime équité.
Qut )('■■■■ (u«f*rte I hos lecteurs ne pensent par de même
Qu'on le J«it mwm **rtame$ rédactions sur lês boulevards
paru.r,t. N*m os iatssarotis donc pas trovèler Vinttmê
contente neitt que nous éprouvons d'avoir pu contribuer A
talmer tes tus uWuées de milliers As Jomiltes françaises,
porta:, un rayM é* j<Me dans les foyers laissés dans la plus
doWc-'-T' -i memtsiMde par le gouvernement français, en
Isur am- 'uesme-m bonne nouvelle que leur fils dtait sain et
sauf, se inmuemt en captwtté allemande aussi heureux que
Is pernu llmt'SBe- ewreonslances.

La {•lupswt des prisonniers internés ces temps der-
niers, vnl été' faits dans la contrée de f«riin. Le nom-
bre des régiments figurant dans les listes donne donc
une idée ê» Yimporlance, des forces françaises enga-
gées dan.', ces combats.

CkOSSEN

\ t'risenmers internés ces tempe derniers.)

(Suite.)

Bftl* Ul VMtfW, M-Omrr-Capellu (Pas-ik-GalaU), inf. 36a.

Becu V-lor, Anaoel (FHS-dc-Colais), infanterie 362.

Bacquvt .1 uUs, Gaaapa^m.-U's-Ilesdin (Mord), infant. 36j.

Berciiud Krttpn, Payjaleuf (Haute-Vienne), infant. 36a.

Cadut 1 i.Jitoîa, ffliè* (.Nonl), infanterie 36a.

Cappc (, -jgaa, Tilly-Cdppcl (l'as-dc Cnlais), Infant. 36a.

Chaulfoitrc; Askaa, Virignuc (Dordogiicl, infanterie 36a.

Cous! :, lio Jm*m, fournrs (Nord), inttmlerie 36a.

Cost !'. Bsnkm (GorrtV.e), infontene 36a.

Dagut n M Pane, Paru, infanterie 36%

Dautal ,1. .n, Jloaâihac (Corrèie), infanterie 36a.

DcLun; i I.MBât, Beaucdinjiî (Nord), infanterie 3rj2.

Debuin: !Iaaan\ Uernn-tJoupi^ny (Pas-de-Calais), inf. 3fii.

Ddunii., , (.;., |M-Bernaelion (Pas-de-C), cap., inf. 36a.

Dekfm... ■ .VrthtMr, Gondecourt (Nord), caporal, infant: 36a.

*yâjjgtm&c LoBis, a*<ojrlun (Nord), infanterie 36a.

Delplan pn: Joeepk, Inxent (Pas-de-Calais), infont. 3fia".

Demazièie Vnrtor, La lassée (Nortl), infinitcric 36%

Bkmeyei ll.nri, Hslluin (Nefd), infanterie 36a.

Bttnoi JOïl faaaaM, Sandres (Menée), infuntcric 30^,

Desiiuù: >rtte», ataranc (Nord), infanterie 36a,

Dhrinui l >-/i», Cernin (Nordj, infanterie 36a.

Dotin J«mv, tssssniai sn-Wappe* (Nord), infanterie 36i.

DuWt.ill ldo**fd, Fw.iit (Pas-de-Calais), infanterie 36a.

Durlwl; .ii Désiré, ÎM-Am. nd-lee-Eati— (Nord), inf. 36a.

Duin-Mj ijMloeia, Wniréhesn (Pas-deCulais), inf. 3ba.

Du(1m. (400**). Wamain (Pu-d>atalatl), infanterie 36%

Dii-nu! ,. loseph, Saint-iulquin (Pas-de-Calais), inf. 36a.

Ejin sid Sutm, Ualmort (Cbrrèaje), infanterie 36».

Escure Auiruste, Goulkv -.CotrOzo), infaiileric 36a.

Foulon 1 .touard, Lillois (Pns-dc-Casai-^, infanterie 36a.

EHlM^iticTc: Louis, Radinghcn [Nord), infanterie 36a.

Grave Louis, Lorgies (Pas-de-Calais), infanterie âfia.
Grebcrt Jule% Esquoiiks (Pas-de-Calais), capor., inf. 3Ca.
Hecq Joseph, Mericourt (Pas-dc-Cîtlais), infanterie 36a.
LahayeAdolphe, Loupppy-le-Château (Meuse), infant. 3a4.
Laudet Louis, Chevannes (Nièvre), infanterie 36a.
Lefèvre Victor, Neufchàtel (Pas de-Calais), infHnt. 36a.
Lefcvio Augpste, Ncuvitle-sur-Orne (Mcu»), infant. 3Ça.
Lcmaîtic Albéric, Boyoval (Pas-de-C), caporal, inf. 3Ga.
Leiiia.i-i.ui Aieîne, Tusse (Sarlhc), infanterie -j^'S. '
Lenoir limest, Conuliil-le-Tumplc (P.-de-C), cup., inf. 36a.
Loisesrny Augustin, fieufchùtcl ("Pas-de-Calais), inf. 361:!.
Lignicr Joseph, Gouy-St-André (Pas-dc-C), infant. 3ôi.
Larthnrs Jeon, Lille (Nord), infanterie 362.
Maillât Céleatfjl, Sainl-Gourson (Charente), infanterie 3Gj.
Marcilloux Joseph, Jaschalaux (Corrèze), infanterie 36a,
Monteil Julien, Cheiagnac (I)ordngne), infanterie 36a.
Olivier Paul. Halluin (Nord), infanterie 363.
Poirier ltcnuit, Allouagne (Pas-dc-Calals), Infanterie îlâi.
Prévost Gaston, Lille (Nord), infanterie 86a.
flicbir François, Cauchy-ida-Tour (Pas-de-C), inf. «6a.
Itoovoy Marcel, Thiévrcs (PaS'de-Colais), eaporal, inf. 3Ga.
Sénéehal Jules, L'Kpinuy (Pas-de-Calais), infanterie 36a.
Sintùvu Evariste, Vennelles (Pas-de-Calais), infant. 36ri.
Toinsart Augustin, hnguingntte (Pus-de-C), cap , inf 30a.
Waremuourg L , Nosux-les-Mines (P.-dc-C), serg., inf. iPa.
Vasseur Henri, St-Mariquerque (Pas-de-Calais), inf. 36a.
VilcoL Victor, Vaux (Scine-ct-Oise), infanterie 3Ga,
Anis Louis, St-Denis-d'Aujou (Mayenne), inf. 3aS.
Aubry Jean, Chinodee (Ille-ct-Vilaine), infanterie 3aS-
Baudrier I'rancois, Cliûteau-Gontier (Moyenne), inf, 54$,
Béasse Alexis, Uallot (Mayenne), infanterie 3a/|,
Béasse Aug.-IL, Boueliaiiips-les-Craoule (Mayenne), rnf, on.\
Beaugendrc HetR;, 8l-Uiien-les-'loits (Mayenne), inf, 1*4,
Bernard I^éon, Kix. (Meuse), infanterie 3a4.
Bersou Julien, La lligollière (Moyenne), infuuteric 3ai.
Besnier J.-V., hte-Getmaîne-le-Fouilloux (May.), inf. 3a4.
Blanehet P., Litiinav-\ illieia (Mayenne), caporal, inf. 3a'i.
Btondeau Henri, (joiiimognlcs iNonl), infanterie 3ad.
Blot Pierre, Launay-Villieis (Muyenua), infanterie 3aii,
Blu Henri, St-DeniH-d'Anjou (Mayenne), infanterie 3a4.
Boisnière Jcau, Mai ligné Ferehaud (Ille-et-V.), inf. 3ai.
Boisniere Pierre, Iiuuaudné (Mayenne), infanterie 3a4.
llunneuiavie Ati-fu^te', Millau (^veyrtm), infanterie 32J.
Bottier Louis, Moutiers ((l!c-ct-Vilitinc), infanterie 3a4.
Bourrier Pierre, Vitré (Hlc-cl-Vilaine), infanterie 3a4-
Brault Victor, Gie/-< n-Bouéri> (.Mayenne), infanterie 3a/|.
Gaillard Julien, Maiinic-r-lVutun (.Mayenne), infanterie 32,'i.
tjlmitier Henri, Autruve (Mayenne), infanterie 3a/t.
Cliailles ContUnt, St-Louji-du Durât (Mayenne), infant. 3a(î
Chaip>, Jenn, Vcidun (Majeune), infanterie 3s'i.
CUauasée Ësgèue, Saint-Cyr (Mayenne), infanterie 3ai.
Chevallier Pierre, St-Cyr-lc-Cîravelain (Meuse), infant. 3a4.
Collet Aristide, Port-Brillet (Mayenne), infanterie 3a«.
Coupard Joseph, Mouille S[-Vn uin (Mayenne), infant. 3a4.
Dollgaut Auguste, Buiiessay (Mayenne), infanterie 3aiî
David Louis Buiflé Froid Fonds' (Mavenue), infant, 3^1.
Dehon Clmrles, Pré?can (Nord), infanterie 3a',.

Denunult Bupliste, Huguel-aur-Vieoin (Mayenne), hit. 3*4.
Derouet Henri, St-JcBn-sur-Krvé (Mayenne), infant. 3»4.
Destamle Alexandre, Meuil (Mayennei, infanterie 3a1.
Dinomais Albert, Ruyais-le-dravellais (Mayenne), inf. 337.
Dumont Eugène, Préseau (Nord), infanterie 3a4.
Durand Joseph, Vesve (Moyenne), infanterie 3a4-
Etcndard Joseph, Brie (Hle-el-Vilaine), iftfsnleric 3a4-
Fleury Jos., Villiers-Charlemagne (Mayenne), infant. 3a4-
Foucher Edouard, Bourgnun (Mayenne), infanterie 8a4.
Gadbin Frnm., St-Michel-la-Hoé (Mayenne), infant. 3a4.
Gaiguon Jules, Juhclin (Mayenne), infanterie 337.
Ge-iLeiiii JoK'ph, .\sli!lc (Mayenne), infanterie 3a%
Godeeaux Aimé, Pommereuil (Nord), infanterie 3a4'-
Godde Louis, Béhgné (Loire-Inférieure), infanterie 3a4,
Gohîer Edouard, Aniajées (Mayenne), infanterie 3a4.
Grisanti Chartes, Casablanca (Corse), caporal, infant. 3s4.
Grimoux Jean, La Chape!le-Erbrée (Ille-et-ViL), inf. 3a4.
Guîtter Louis, St-Leurenl-de-Mortiers (Moyenne), inf. 3a4.
Iiaiteau J. B., Chénieray-le-Hoi (Mayenne), oap., Inf. 3a4-
Uamtlain Julien, Sainf*Christoplie (Mayenne), Inf. 3a4.
Hessant François, Cosiné (Mayenne), infanterie 3a4.
llouvert Albert, Meuzon (Marne), infanterie 3a4.
Houasel Auguste, St-Christophe-du-Luat (Mayenne), inf. 3Ï4
Hubert Pascal, St-Pierre-Lacour (Mayenne), infant, 3a4.
Huet Jacques, Le Mans (Snrthe), Infanterie 3a4.
Huet Bastide, St-Aubin-du-Paveille (Ille-et-Vil ), fnf. 3a4.
Hulin Raymond, Bïsseuil (Marne), infanterie 3a4.
Hulot Léon, Chevillé (Sarthc), infanterie 9a4-
Janvier Alphonse, Aron (Mayenne), infanterie 3a4.
Joubert l.ouis, Livet-en-Charny (Mayenne), rapor., inf. 8a4.
Lai^is Alphonse, Changé (Mayenne), infanterie 3a4-
Lainard Ferdinand, Honodiéres (Mayenne), infanterie 3a4.
Lambert François, Saint-Pierre (Mayenne), infant. 3a4.
Landais J.-B., Buille-le-Grovelais (Mayenne), infant. 3a4-
Lardoux Louis, Bellon (lUe-ct-Vilaine), infanlerie 3a4,
Laurent P.-M., Louriais-cii-Pepriac (Ille-ct-Vdaine), inf. 3a«'
Laurent Auguste, Levaré (Mayenne), infanterie 3a4-
Lcbourdais Jean-Maiie, Notarié (Mayenne), infant. 3a4.
LebiTton Alphonse, Bal 16 (llle-et-Vilaine), infant. 3a4.
Lehrec Eugène, Ampoigné (Moyenne), caporal, inf. 3a4.
Lebreton François, Grésembols (Mayenne), infant, Sa4.
Leduc Henri, Sainte-Suzanne (Mayenne), infanterie 3a'j.
Le Filhol Louis, Paris, infanterie 3a4.

Lemaitre Pierre, Cosmes (llle-ct-Vilaine), caporal, inf. 3aA.
Lùpine Henri, Soïnt-Berlhevin (May*nne), infanterie 3a4-
Leroux Victor, La Croppe (Mayenne), infanterie 3a4,
Leroy Louis, Grcy-en-Borrière (Mayenne), infant, 3^4-
Lerouge Auguste, Vffgea (Mayenne), infanterie 3a4-
Lcvau Maurice, Le Mans fjStrtha), infanterie 3aii.
Loiseau Alphonse, GMlool (Mayenne), infanterie Sa4.
Louis Henri, Sampigny (Meuse), infanterie 3a5.
Malherbe Marcel, Seuil (Ardennes), infanterie 3a4.
Marchand Pierre, Dcux-Evailles (Mayenne), capor., inf. 3a4
Mentird Julien, Gèncs-Longné-Fny (Mayenne), infant. 3a4.
Menny François, Sl-Cyr-lc-Gravelais (Moyenne), inf. 3a4.
Moiin Henri, Cluitnrues (Mayenne), infanterie 337.
Mourrin Jules, Chatelct (Maine-et-Loire), infanterie 3ai.

Mcusieaux; fifnile,'Buxières (M*»sc), infanterie 3a4.
Mugeot Auguste, Aiin-Brelae-nc (llle-et~Vd»ine), rnf. Saj
Oger Léon, fteurgon CMayenne), Infanterie 8a4.

Olrvier Louis, St.Pierre-sur'Orthc (Mayemmi), Infant. 9i4-
Orhin Victor St-Satumin-du-Umet 'fMayenrre), inf. 3a4.
Ory -Jules, SWRemy-Dupliin (llle-et-Vilaine), Infant, ont
Paillard Auguste, Cotirbeveille (Mayenne), infunferie 3a4.
Pauinard Braaçors, La Bamuge (Mayenne), infan+erie 3a4-
P*an Joseph, Brée (Mayenne), tnnintarie 3a4.
Pcillori^Augustin, Aloïgné (Mayenne), infanterie 3a4.
Peintre Aristide, Asse-le-Beranger (Mayenne), cap., inf. 3aiî
Perrier Pierre, Saint-Mervé (lUe-et-Vilaine), infanterie 3*4
Piohon .François, Nieillé (Mayenne), infanterie 3a4-
Pichon Joseph, Viviers-cn-Charny (Mayenne), cap., inf. 3a
Pied Joseph, Astillé (Mayenne), infanterie 3a4.
Pierres Albert, Coasé-le-Vivier (Mayenne), infanterie 2*4.
Pinçon Jean, Grarel (Mayenne), infanterie 3a4.
Plsnchensult Gabriel, ViÙiers-Charlemagne (May.), inf. U
Ployon Georges, Chevretisy-les-Dames (Meuse), inf. 3a4.
Planchenault François, Ballot (Mayenne), infanterie 3a4.
Plu Lotus, St-Jean-ttir-Eurc (Mayenne), infunterie 3a4.
Prehu Henri, Lourerné (Mayenne), infanterie 3a6-
Bedon Dominique, Paris, infanterie 3a4-
Renoult Eugène, Congrié (Mayenne), infanterie 3a4.
Richard Joseph, Crau (Mnyenne), infanterie 3a4-
Bichard Louis.Villierî-Charleniagnc (Mayenne), inf. 3ai.
Roi Louis, St-HH,Tire-dc!-Lnmlcs (Mayenne), infont. loi.
Rost Louis, lvry-sur-Seinc (^.'ine , infanterie 3a4-
Rousseau Frsnfril. Bolim (Mayenne), infanlerie 3a4-
Rousseau Emile, Droiiges (llle-et-Vilamc), infanterie 3aj
Rousseau Pierre, A mm il (Mn>enne), infanterie 3a/(.
Royer Virtor, Larrhon (Mayenne), infanterie 3a4.
Royer Louis, Montenay (Mayenne), infanterie 3a4.
Rullet Arnaud, St-Gerniam-en-Cobles (llle-et-V.), inf. 3aJ.
Turquoy Gustave, Beoussy (Mayenne), infanlerie8a4.
VudepiedAugusle, Assé-le-Réranger (Mayenne), infant 3a4-
Vehier Louis, Cossé-lc Mirer (Mayenne), infanterie 3a4.
Vchier Henri, Cossé-le-Mirer (Mayenne), infanterie 3a4.
Yeron Louis, Relin (Mayenne), infanterie 3a4.
Ta\enard Pierre, Louroux-Bccouars (Maine-et-L.1, inf. 3oi
Taudus Clovls, I^niverné (Mayenne), infanterie 3a4.
Sauvage Clovis, Meslais (Mayenne), infanterie 3a4.
Bureau Julien, La Boissière (Mayenne), infanlerie 3a4-
Berlemont Georges, Laudifny (Aisne), infai^terie 36r.
Cambier Jean, Vendin-le-Vteil (Pas-de-Calais), infant. 35
Csstillc Pierre, Augonlème (Charente), infanterie 3a7-
Gharlet Joseph, Autreppe (Aisne), infanterie 35i.
Charlet Michel, Autreppe (Aisne), infnnlfrie Hl.
Clny Joseph, Santés (Nord), ihfsnterie 36r.
Combot Laurent, Trefelaetini» (Finistère), infanterie 3f. ■ ;
Coquin Gifles, Gnrlan (Finistère), Infanlerie 35i.
Corrc Henri, Saulé (Finistère), infanterie an*,
Oreen Louis, Brest (Finistère). 1 infanlerie 36i.
DelahayeiHonn, llouplain (Nord), infanterie 35r.
Delforge Paul, Wsvrin (Nord), infanlerie 35i.
Dewillc Victor, Ronc (Nord), caporal, infanlerie 36r.

f^l niiwra.)
 
Annotationen