Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
GAZETTE rjES

ARDENNES

14 «epOa

LISTE

C&ftTENANT 700 mQîÂS

(Reproduction strictement interdite)
PRISONNIERS FAITS D A Ni3 l_ A. RÉGION O K VERDUN

TMa/ (tes noms des prisonniers do /a région de Verdun parus jusqu'à ce jour : 13,799 . ,

Lis ooBi !d teta la mm «ferrai « trolls oi si trouvent te priseaaïers Aral lu nu talvm — u 58, « noms puînés 13*3-,cft. « awti > «'1m 887,700.

Total des prisonniers français internés en Allemagne i 3Q5,OO0.

DUELIflEN

(Suite.)

Passât Edouard, Lyon (Rhône), inf, 158.

P^aaaeco Honoré, Marseille (Bouches-du-Rhône), mf. ICI.

Peequier Ju'es, Bixièies (Allier), inf, l&à.

Pane Auguste-, Floiac (Lozère), in/. &

£*ul Louis, Rane (Aveyron), Inf. 3.

Peuf Emile, Pont-de-Crau (Boucues-du-Rhône), inf. UJ.

Paulet Jean, Grabels (Hérault), Lut 141.

^nulo» Benoit, Passins (Isère), cap., ini. 10L •

Paulet Gabriel, Monlchanin (Saône-et-Loire), lof 106.

Peley Pierre. Parigny (Nièvre), Inf. 69.

Mllet Martnl, Orange (Vaucluse-), Inf. 254,

Pellegrin Emile, Villecroze (Ver), inf. 1*1.

PaJJegrln Louis, Mou lm-du-Pont (Bouches-du-Rhône), inl. LA

Fellorce Remy, Freney (Isère), chasa. 1.

Ponton Jean, St-Julien (Haute-Loire), inf. 106,

Père René, Maussane (Bouches-du-Rhône), Inf. 141.

Pernet Georges, Pontarlier (Douba), inf. 10$.

Peroy Joseph, Romegundhe» (Oiae), Inf. 270.

Perrière Gaston, Morachea (Nièvre), chasa, 1.

Perrot Emile, Til-Chatel (Cûtes-d'Or), chasa. 10.

Pérussie Léon, St-Portinnde (Corrèze), inf. 106,
Persenda Antoine, Beausoleil (Alpea-MariUmeaL Int 5.

Peynet Antoine, St-Eloi-lea-Mine» (Puy-de-Dôm»), inf. 10».

Peynet Antcmn, La" Baul» (Puy-de-Dôme), Inf. 105.

Peynet Protms, Lapeyro.iase (Puy-dc-D"ôme), .Inf. 104.

Peyrord Gabriel, St-Sigalain» (Haute-Loire), inf. H5.

Peyre Louis, Montpellier (Hérault), inf. 25g.

Peyrelongue Albert, Bayonne (Landes), cap., lof. 208.

Peysson Joseph, Marseille (Bouches-du-Rhône), inf. 141.

Pheulpln Gilbert, Aulnat (Puy-de-Dôme), inf. 106.

Pïault Alfred, Orne-le-Val (Haute-Marne), inf. «8.

Picard Paul, Breil (Alpes-Maritime s) f inf. 111.

Plchon Gustave, Marnay (Aube), inf. 68.

Picon Henri, St-Semusant (Corrèze), inf. 105.

Pierre Maurice, St-Saturnia (Veucluse), inf. 258.

Pignol Jean, St-Germain-lea-Vergnea (Corrèze), inf. 106.

Pille Antoine, Cannea (Alpes-Maritimes), inf. L ^

Pillière Jean-Marie, Vertolay» (Puy-de-Dôme), cap., inf, 10k

Pin Félix, St-Saturnïn (Vaucluse), inf. 2M

Pinel Antoine, Colombier (Allier), inf. 158.

Pipereau Alfred, laaoira (Puy-de-Dôme), inf. 106,

Pirin Joannéa, CLermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), inf. 106.

Piron Pierre, Montluçoa (Allier), inf. 105. '

Piatoresi Louis, Marseille (Bouches-du-Rhône), cap., lot UU

Pizan Lucien, Salernea (Vax), inf. 141.*

Plan Henri, Marseille* (Bouches-du-Rhône), Int t

Planche Alphonse, Au Frayes» (Corrèze), Lui 106."

Planes Germain, Puimiaeon (Hérault), inf. 148.

Planteeoste Pierre, Cheylade (Cantal), Inf, 106.

Plaase Georges, St-Jean-Bonnefonde (LoireJ, Inf. 105.

Pleynet Jean. St-Victor (Ardèche), Inf. 141.

Pochon Auguste, St-Didier (Haute-Loire), inf. 105.

Pommier Louis, St-Posclet-rie-Ba»ot (Gardl, cap., Inl. 251

Pompon Albert, La Garderie (Nièvre), chasa. a pied 10,

Poncet Céleslin, Appâte (Vauduse), ctrp., inf. i*58.

Ponsola Henri, Béziers (Hérault), inf. Ml.

Parte Eugène, Gignot (Puy-de-Dôme), inf 105.

Porte Pierre, Puy-Guillaume (Puy-de-Dôme), cap , inf Ko.

Portalli Charles, Bône (Algérie), inf. 258.

Pouget Joseph, Camb&ulazet (Aveyron), inf. S.

Poujol Jules, Chauveyret (Aveyron), inf 258.

Poulon Marine, Compière (Puy-de-Dôme), cap , inf 258.

Poumarat Antoine, St-Julien (Corrèze), inf 105.

Pourrel Baptiste, Montpellier (Hérault), inf. 258.

Pourri ère Félix, Vinon (Var), inf. 163

Pourtier Lucien, Cletmont-Ferrand (Puy-de-Dôme), ini. le*.
Pradel Lucien. St-André-de-Sangonis (HÏMauïl), cap., inf. lit.
Precigaut François, Lea Salles (Haute-Vienne), inf. 111.
• Princévalle François, Speloucato (Algérie), inf. HT.
Prioron Charles, St-Gervais (Drôme), chas s. a pied 1.
Proaperi Martin, Bruslico (Corse), inf. 168.
Provost Gilbert, Désertines (Allier), inf. 105,
Prouvenc Tirrial, Grand-Sambre (Hérault), cap., inf 3.
Puecllerty Gabriel, Malleville (Aveyron), Lut. 14.1
Pugnet Léon, Hémn-Liétard (Pas-de-Calais), inf. 158.
Ranc Marius, Joannas (Ardèche), inf. 158
Ragon Alexis, St-Rémy (Allier), cap., inf. 105,
Raillère Marius, La Chapelle (Puy-de-Dôme), inf. lîfc
Rattier Jean, Bagnac (Lot), inf. 214.
Raven Etienne, Cugnca (Alpes-Maritimes), cap , inf 163,
Ravoux Pierre, St-Plour (Cantal), mf. 105.
Raynaud Pierre, Pans, cap., inf. 69.
Raynaud Joseph, Toulon ("Var), inf, 258.
Raynaud Henry, St-Félix (Hautc-Garonnej, inf. 208
Reboul Marius, Montfacet (Vaucluse}, inl, 258
Rebuffet Eugène, Lan-Deshousse (Bouches-du-Rh.), inf, âai.
Regia Alazard, Carpentras (Vaucluse), inf. 3.
Regoudie François, Davignac (Corrèze), inf 105.
Remouard André, La Scyne (Var), cap , inf. 3.
Rembert-Bullio Laurent, Pana, inf. 258.
Renaud François, Druy-Pangny (Nièvre), cap , chais l p. 10
Renaudie Antoine, Razac (Dordogne), inf. 105.
Renaudin Louis, Nancy (Meurthe-et-Moselle), inf. 79,
Rénaux Marcel, St-Michel (Aisne), ebass. à pied 1. \
Rencurel Joseph, Sahi (Marac), inf. 158.
Rencuret Adrien, St- Vincent (Isère), inf. 158.
René Louis, Riom (Puy-de-Dôme), cap., inf. 105.
Réol Narcisse, Contorninat (Puy-de-Dôme), inf. Rfi, *
Revol-Buisson Edouard, Lyon (Rhône), inf. Q9.
Raynard Auguste, Paris, inf. 141.
Reynaud Pierre, Chateau-Neuf (Haute-Loire), int 106.
Reynaud Pierre, Berre (Bouches-du-Rhône), inf. 141.
Ribea Paul, La Palme (Pyr.-Orientales), cap., inf. 3.
Ricci AuguaUn, Piana (Corse), mf. 3.
Richard Alfred, Paris, chass. k pied 1.

Richard Léon, Aubais (Gaid), cap., inf. 141.
Riohardot Emile, Novillara (Doubs), cap., trf, iOft.
Richier Félix. SU Pierre (Haute-Loire), inf. 158.
Ridar Léon, Maure (Ille-et-Vilaine), rha^s. a pied t.
Rigaud Gabriel, St-Just-Marseille (nouches-du-Fth.), inf. 111.
Rimbaud Louis, MaHfrfiuea (Rouches-dn-Hhône;, inf 141.
Risso Marius, Marseille (Bouche3-du-Rhô;ie), !nf. 258.
Rhière Pierre, Mao-Martin (Corrèze), inf 105
Robert Charles, Ussel (Corrèze), inf. 105.
Robin CharL, Chnlciurenard .KuiKlies-dii-K;!] ), cap , inf ttt.
Rocliet Marcel, Noyant (Allier), inf. 105.
RocUette Jean, Si-Rouiam (Puy-de-riyme), inf. Uft.
Rochclei Gustave, Eslivareillc» (Allier), cap.rinf. 106.
Rochette Régis, St-Tuhen (Haute-Loire), mf, 158.
Rodl Charles, Marseille (Bouches-du-RhôneJ, inf, 141.
Roidier Thomas, Goulichard (Puy-de-Dôme), mf. 106.
Romain Paulin, Paris, inf 105

Ronneux Maurice, Marseille (Bouchcs-du-Uhi>ne), inf. 1!4.

Ronden Luuis, Nice (Alpcs-Manlimes), inf 141,.

Rongêrc Georges, Cltalaldon (Puy-de-Dôme), cap., inf. 106.

Rossi David, Galeria (t:orsi>), inf. h.

Roeai Jean, Hai^eilU (Bouches-du-Hbône), irtf, 248,

Ruubaud Louis, Ani (Vt'ucluse), inf 141.

Rouchon Frajjcoje, St-Prust-dcs-Chainps (P.-de-D.), inf. 106.

Roudaire Pierre, Bramont (Puj'-de-Dôme), inf. 105

Roudea Louis, Lacourl-St-Pierre (Tarn-et-^iar ), mf. 141.

Rouquelte Auguste, Bastide (Aveyron), inf 141. *

Rousseau Louis, Dampierre (Nièvre), cap , clmsa. à pied 1.

Rouverol Louis, St-Sauveur (Ardèche;, inf. Hl.

Rouveyrol Crément/Pras (Ardèche), mf. 141

RoyvcyrcJ Fernjuid, Castcljau (Ardèche), cbi*»». 4 pied L

Rouvier Augustin, GopieWtO (Var), inf 258,

Roux S., Les Salles (Vendce), inf. 163

Royet Pierre, Pans, chass. a pied 10.

Royne Albert, Paris, ml. 63.

Ruhando Joseph, Mouont (Ardèche), inf. 141.

Ruel Ftrmin, Boubignac (Alpes-Maritimes), inf. 258.

Sabatier Pierre, Paulhoguei ;Haute-Loire;, tuf 105

Sabatier Félix-Louis, Cumpagnac (Aveyron], inl lûà.

Sabatier Pierr», Le Puy-en-Veiay (Haute-Loirej, iol 106>

Sabot Jean-Claude, St-Sigolene [tHute-LoircJ, cUhas. à pied, 1.

SaJottt Pierre, Sarthéne (Corse), inf, 163.

SaJjy Lucien, Millau (Aveyiun), inf. 2©S.

St-André Jean, Bourmers (Puy-de-Dôme), Inf. IQfr.

Sartore Charles, Dreil (Alpes-MaritimeaJ, inf. 3. ' ^

Saunai Louis, Béziers (HérauU)> cap., inf. 111.

Savinos Henri, Avignon (Vaucluse), génie 1.

Seguin Jean-Ea^t., Cherlaude [Puy-de-DômeJ, c*a., iftt 106.

Seignour Albert, Tbor (Vaucluse), génia 7.

Sénéchal Octave, Breuil-le-Sec (Oise), ûbxaa. à pied 1.

Serre Pierre, Fogeple (Cantal), mf. 105

Sestler Vital, Ambert (Puy-de-Dôme), inf. 106.

Seui Pierre, Champagne (Ardèche), inf. 141.

Si&ni Saphafli, Marseille (Bouches-du-Rhôiie), inf. !«.

d'hui, un livre du même Octave Uzanne. Ca volume de lux*
(exemplaire eur papier impéria) 1) eat intitulé * Vtiiont <tâ
notre heure » et contient dea article* publii» dan» 1* « fich*
dt Porii» en 1857-98 et aignàa «La Gegoule a (paeud*>
Byii.e de M. Uzanne). En feuilletant ce» page» superbement
imprimée? je découvria un curieux article : « L'rtoi£i(a, (a
nerjide, In belliqueuse Albion».. Ce titre éteiHa ma cune-.
|U4I En effet, l'article est très intéressant à UA doubla point
de vue. D'une part il me rappela la « voix raisonnable » 4e
g. V. Snell sur le préjugé de la a décadence françaiae»,
propagé par certains auteura françai», et de l'eut», U m'a
démontré tiue la facilité avec laquelle lea journajiate» pari*
aiei a tournent casaque, n'a point de borna». Ceci dit, re-
produisons ht passagci essentiel» de l'article. M. Uzanoa
écrivait le 19 décembre i8gS :

« Assisté aujourd'hui a la triate, tumullueuae, afQigcanta
aéance de l'interpellation sur la Dossier »ccr*t. — Depuli
longtemps nous nous étions privé du apectacle 4e no» politi-
ciens der viches hurlcuri, aussi U salle des vociféraLiona cou-
tumièrci do Palais-Bourbon ne nous en parut que plue
lamentable, - Quel parlemenUriame de foir» I quç{| cria I
quels rauquonientsl quel désordrel — Ur+e ménagerie d'ani-
maux débiles, vaniteux, hétérogène», miteux, malodorante
et faussement féroces qui semblent en attente du Belluaira
botté, éperonne, armé de U cravache et de le tige de fer, qui
dompterait, réglementerait, ferait rampar à aon gré toutaa
ces puiillani^uea bétes malades de la peste souffléa de l'Ile
du Diable.

Ah I la navrante, l'angoissante vision que celle de cea
bipèdes pulvérula leurs qui l'aveuglenteux-mèmeade toute la
poussière cj'imU agilenl ! — Dan» cette aiscinblée tout Hotte,
sauf un drapeau ; tout y est article de foi, sauf la région
supérieure du bien public. Oc s'y montre insectivore des
menues arlualitéa, gobe-moucha de toute* lea vemmeuaea
polémiques ; on y oublie lea frontières, le» haute» tnbunea
des Vosges, d«a Alpes et d'aillcur», où viennent s'accoudar
hélas 1 et se guudir le* bames déchaînées contre notre paya ;
où l'on nets nos faiblesses et lea épilogue, eu aa préparant à
u «urée de notre combative et chère nation qu'on estime
épuisée par. 1a in vie et incapable de faire face à l'attaque.

Tandis que, éeccuré et dolent, nous noua esquivons de ce
cauchemardant repaire dej cambrioleur» de nos voici, —
dont la légèreté «t l'incupacité nous conduisent vers de
mystérieux ajjîme» pour notre ruine ou notre r^lèvemnt, —
noua heurtons presque, alors qu'il sort du ministère, dt oe
ministère des affaires étrangères qui u'eat plu», hélas I que
le ministère dej étranges affaires, notre viall ami Jacquea
Hautlecceur, .depuis longtemps établi k Londrt» où, offl-
il sert notre pays avec un dévouement, une
l de jugement, une habileté mondaine al subtile et at
qu'il ae trouve être toujoura, en quelque aorte,
i le saïs avant-coureur de notre carrosaa diplomatique
t aouvent «mbourdé at eu fréquent râlai de no» chargea
flaires, de leura lettres de crédit ou de rappel.
Jacquci Hautlecceur noua parait lui-même déprimé,
chagrin, dé^péré ; îl n'a plu» celte belle min» d« soldat
fgnçais a la llattet qui nous réjouissait il y a quelques mois
encore a Albert Gale., lors d; rfctre séjour de season en Angla
t«ra. Après l'affectueuse aeçplade de bonne rencontre, il
nous prend le bras doueaneiil, en une étreinte presque dé-
faillante, et sans que nous nyons à l'interroger, d'une roiï
de détresse, a l'accent désappointé, angoissé, presque pleu-

rard, il se livre tout entier a la conÛden

eux de se

•oulagfr en parole) de tout aon fardeau d'inquiétude» et 4»
désespérants.

* •

« Àh 1 mon pauvre, mon cher ami I — noua dit-il ; — et
ja suis ici, c'est incognito, en contrebande, mais pa» en
bonne fortune, croyez-le. — Tan4is que Pari» et une partie
4e la France se passionnent en de» lutte» débilitantes à
propos de cette néfaste qucation qui stérilise toute autre
inergie que celle du pitoyable» polémiques et de» abatia-
aante» dissensions, un réseau d'hostilités se forme et enserra
chaque jour davantage notre malheureux paya, qui, pré-
occupé par ailleurs, ne le peut deviner ou sentir, mai» fiai
court )e risque de l'éveiller, un jour peu éloigné, ahuri,
•Uipéfait, avec le terreur d'un proche étranglement. —•
C'est « le coup du père Françoia » qui nous menace, je dirai
mime qui inimitié.

a Je ne*veux point parler seulement de l'augmentation de
l'année allemande qui a son importa non et qui montre chM
l'Empereur Guillaume une rare clairvoyance de* évéai-
ment* à la veille de se produira, non plue de l'Italie qui rive
de faire marcher sea Iourdi et puissant» cuirassés i laconquêta
4a notre Corse si mal défendue et de cette terra promise, U
Tunisie qui eat une bien belle fille tentante et mal garda*
orne noua n'avons pas encore au engrosser. — A cela, noue
aauriona peut-èlra pourvoir.

u Le pénj de dfmom, la guerre brulalemmf préparée^
voulue, me'f/iodiguÉmenf. organisée, la guerre de conuo4-
tii< «t d'affuiret, considérée aujourd'hui comme une néce*>
site' par un peuple encore plut pratique tt usurpateur que
flegmatique, ce péril el celte guerre nous viendront de
l'Angleterre. »

Et plu» loin « Jacquci Hautlecceur m te plaint '■
«"On /ait mine de croire que fouf eti arrangé depuk
l'abandon de fachoda. Quelle erreur! La cession d'une po-
sition st glorieusement acquise équivaut aux yeux dê l'Ats-
glati à une défaite qui ne peu! que releuer ion arrogance ri
rendre plus impitoyaciles, plu» injustes, plus perfides, te»
prétentions de demain. S'il nou» fallait céder sur I» ques-
tion de Fachoda, — et il n'est pai démontré qu'il la fallût,

— il convenait tout au rnoin* de la faire sans défaillance,
iana frous"o, sans docile obéissance. Nous deviona mobili»
»er un corps d'année à l'Oucit, rassembler nos bateaux,
tenir haut le drapeau, poitriner fièrement à l'attaque, mon-
trer la proue française prêt* au combat à l'entrée du conaJ,
*l crier plus liant, plus fort encore que la rogomme Albioa».

— Ce n'éiafl poinl Fachoda seulement qui était en ;e«,
•'était bien la France qu'il s'agissait d'humilier, d'amoin*
drïr, de soumettre, à la nolonlé orgueilleuse de John Biiii.
/I eût été iaye, prudent tt fier également dt discuter et i*
résoudre la situation à l'abri de nos canons déjà braqués $4
menaçants, — l'Anglais ne respect» que U4 forts el n»
modijn son langage que lorsqu'on trouve moyen d'en dé-
miner la puissance. »

DANS LES BALKANS

EN ROUMANIE.

SLockliolm, 11 septembre lUlfl.

Le» cercles officiels roumains considérant la situation
militaire connue foit grave et a\cc grand pessimisme.
Lea autorités évacuent ta capitale.

Le grand quartier généj.il, Utal major cl le ministère

de In 1

r.t tr

1 !:,,

,aja, le

Stcard Ji^lefl, Fournac (Hante-Loire), inf. 106,,
Soleilhac Joseph, Malbaguel (Haute-Lolra), inf. 106.
S^uagllr Françoia, Clprouato (Corsa), inf. 183.
Soma Joseph, Mandelieu (Alp^s-Maritime»), inf. 1M
Soudeille Jean, Toulouse (Haute-Garonne}, IdL 3.
Soulier Auguste, 3t-PaTgoira (Hérault), chaaa a pie* 1
Soogmera Leoii, Ladfnhac (Haute-Loiraj, lot W6>
Soulier Louis, Pinols (Cantal), Inf. 106.
Soustre Antoine, Pans, inf. JG5
Stinger Edouard, Nancy (Meurthe-et-Moselle;, in* *»).
Strouboni Antome, Bise (Corse), inf. 26*1
Sudre Jeen-Hapt., Blot-I'Çgliaa (Puy-tte-DôiPa), int m.
Surget Julea, Lawat (Cher), inf. 79.

Tarlinville Camille, Gbalillon-a.-Loire (Loarail, tims*. 4 ^, j

Teillon Paul, Lyon (Rhône), oac., inf. 106.

Tciiassc Antoine, Domaize (Puy-de-Dôme), lof. 106,

Tesseyre François, Monu'naux (Haute-Garoitn«>j, inf. !ei

Teulon Marius, Alais (Gard), lui. 3.

Thioulouse Remy, St-Prejet (Haute-Loire), cap., tel lut.

Thomas François,"Thiera (Puy-de-Dôme), Int W6.

Thomas Loin?, *yrugnea (bouchea-du-Rhôae), mf tbi

Thuary Auguste, Albinat (Avcyrou), Ini. 3

Thuit Jean, Fijrgevieille (Creuaa), tnt 105.

TUly Guillaume, Callac (Côtes-du-Nordj, citaja, » pie-1 i.

Tivoilier Piejre, Sl-Géoire (laèVaj,, tnf.

Tixier Baptis'ii, Puy-Lamy (Puy-de-DomeJ, rem., bat If/.

Tacahens Jean, Boulon (Pyr.-OrlçntaJeaJ, m'. 144,

Toulzac Adncn, Coudât (Lot), inf. 211

Toulon Eugène, Puzet-Ville (Bouches-du-RiOneJ, tuf. 141.

Tiaguelet AJe\andre, St-Bonnet (Puy-da-Doma), int Mb

Treina Jean, Pèret (Corrère), inf. W».

Trrnguiar Joseph, Falgayrolla (Aveyron), int 144.

Triguoire Louis, Estagel (Pyrénées-O ri entale*»}, lai. 14a.

Tronche Justin, Lestradc (Aveyroa). Inf. lai.

Trouaselot Camille, Nancy (Meurthe-et-Mo*,), satv, ctyi»* (,

Truc Emile, Salernea (Var), lui 111.

Turpin Louis, Maringues (Puy-de-Dôme). Inf 106.

Tuzet Auguste, Pans, inf. 105

Ulpat Gaston, 'Monlcux (Vaucluse), inf. 166.

Utre Marius. Marseille ■:bouches-du-Rhôu«), eau?., het W

Vaiase fimiie. l.avialle (Puy-davDôrneJ, lot :0k.

Vallée Arthur, Moy-e.-Seine iAubs;, Int

Vallet Ga».toa, Reauveja (Oise), cap,, tut t.

Vandamme Robert, Beauvais (Oia#), cb^aa. 4 p*.** 1.

iVandoiiime Léon, Luzarchea (Sainc-et-Oia*V« «ut 69

Varenna Antoine, St-Sigoléœ (Haute-Loire^ bat

Vargéaa Etienne, Bagnolet (CûcrèieJ, iuf. li;,

Vanllon Léon, Grazac («iaute-Lolre), int 106.

Vaurillon Gabriel, Nouette (Puy-de-Dôme), int tifi.

Vau'r* Pierre, St-Man» (Cantal), Inf. 106.

Vellan Bmile, Montpellier (Hérault), inf 144.

Vellay Hippolyte, Ariane (Puy-de-Dôme), inf. 106.

Vallet Gracia, Luccieu Isiie"-. taf. 36g.

U

de la marine 1 Constanza, la banque nationale, le minia-
tèra de l'intérieur et lea autrea adininistratiora adjointe» à
Jasay ; 1» ministère des affaire* étrangère» reste encore à
Bucarest par égard à l'opinion publique 4K à l'étranger.

Lee ambassadeur* Jri puissance» d« i'Entente ont été
invité» à »* rendre au grand quartier général où ae trouva
Bratianou. L* gouvernement craignant de* tumulte» daate
la capitale y renforça i .v. i.-iicmcat 1» gendarmerie.

UN CONSEIL SE QUERRE GHBS If TSAR.

Copenhague, 11 septembre 1914.

On mande da Saint-Péterabourg que, par suit* 4* ■».
situation grave sur le tuéaUr* da la guerra rou^naiu, U taar
t convoqué un grand conseil de guerre dsn» son grajjd
quarUar général, auquel assisteront entre mtrej le» haut*
chefa militaire* roumains. Lea officiera roumain» rappeaV.
leront au taar, au nom d* letur roi, la promesse da protégaw
la vili* de Bucarest par une installât ion antiaérienne ruae*
contre La» attaque» de» a\ iattun et de» dirigeable* ai*a>
manda et d'envoyer auffisamment d» troupe» riisae» afin que
toute Invasion ennemie aoit imposaibl*.

Le» nouvellea arrivant de Bucarest sont gravée* La po-
pulation «et prisa d'un* terreur paniqua pax av>«e ét
l'avance constante dea troupe» bulgaro-allcmeAd*» «t c\0
attaque» aerieuna» continuelloât Par auil* 4« la chuta is»i
prévu* d* Tutrakan, lea autorité» h4tent 1» départ «t la miaa
ea «ùrrté dea archive» sécrétée au plue br*d délai. Maaa* W
famill* royal* est prêta à aa mettra en rout* pour la HuaeÉl
•ur on liguai donné. D* nombreux" Roumains aisé» osai
déjà quitté 1« vil)*, tandis qu* la grand* iriaajfl attend aTM
calme le» événement» à venir.

GÉNÉRAL, ROUMAIN NO"J*.

Berlm, 12 lefterobr* IBM.
La «S. Z. • manda da Sofia : 0'apraa le* rensci*va»aH
ment» qui noua parviennent, 1* général roumaha Bcasar*»
be»cu, commandant de corpa d'armSe t iuU jo, e»»aya
oomiM premier, aprè» I» chut* de Tutrakan, d* m aauv«r
en nacelle sur l'autre riv* du Danube. La nacelle fut coulée
P*r l'artillerie bulgare et le général Bessurabescu ae noya.

DEMISSION DU CABINET ZAIMI*).
ReuUr mande d'Athènes du 11 septembre :
Zaïmia a démleeiouiia.
G'«*t uzw* nouvclla étape qui «'annonc* aux 1* chemiai
<S* la Grèce dont la dernière phaae n'eat pa» encore 4 pré*
voir. Quelque) lumière sur le dernier évéutmeut eat dont**»)
par l'Information suivante :

Berue, U septembre.
L'ambassadeur grec en Sufaa* a fait savoir aux Joaae>
naux de Berne qu'il a reçu ua message officiel urgent aeiec*
lequel 1* cabinri Zairul» » présenté la démtiaioa aa r»'
« par caute morale et phyiigue ■ ; c'eat sinst que l'acte ***
motivé.

L* rapport d'Athène» ne dit rien au sujei d* la »uoo*a>
lioo et de L'attitude ultériciua de la Grèce. L* « Btmtr
Taoblati u e»t d's^i» qu'il s* pourra bien quai* monde se*"»
surpris par une convention du gouvernement démisslotv
uairo avec l'Entente et Vénizélos, ainrt qu'il a déjà été
annoncé par 1» prcsie de l'Entente j cette convention ■*
signifierait pa» la guerre 4 tout prix, mai» simplement ua
nouveau compromis, prévojani par exemple Le mobilisa-
tion partielle de l'armée grecque qui devrait servir à cou-
vrir l'armée de Salon i que contra une nouvel!* avance de»
Bulgares et ù interrompre 1» communication de» Pui*-
îrtnres centrolcs aver la Grèce par Florin*.

ftPBEB LA, QIUTE OH TUTRAjU*
A ParU l'écho dea événement* aux le» SïlUn» dfvitat
d* jour en jour plus embarrassé. La criUrru*,da l'iaactiviU
de Serrail qui avait gagné un ton extrém^-ment amer, eat
auppriméa impitoyablement par la cenatr*. U prt»e 4>
Tutrakan et, troi» jours plu» tard, la chute 65 Sillatrl», ce>t
causé de» inquiétude» qui aoat d'autant peu* v-lve» qua-
l'entbousiasme frénétique il l'entrée aa a/uaen de ta Rea-
niaaie axait soulevé» le» imagination» la» pWw fantatiiquM.
Le preea* pariaienae s* donnr toutet le» peanee du T*1Bi*T
pour amoindrir le» suc ci*, rapide* de» troupe» gern.as»-
bulgaia» aux yeau de» lecteur», mai» — ttgnà e»raot«rie-
tique — "celui qui jusqu'ici était le sulem iiMA 4an» 1*
intenlioaa du gouvernement, Guvtave Harva. a'oprjg»», lie*

Îui, U y » quelque» jours encore, avait réfuté le critique
1 Sarru.il comme émanant e de vieille* rancune» poilU-
quea», vient de publier dan* la a Yfttotri « du i* coursât
un artkU a Apre* la chut* d* Turtukal » qai rend bien I»
changement rapide da l'état de* esprits aux bord» da la
Sein*. En voici quelque» extrait» :

Pourquoi n« pas 1* dire * La joi* d* KbiUrveattieu roav
main» eet auivie d'un commeuo**ue»it 4* dev*p4ioa.

Naaa nou» eti eu» figuré «ae l'iutervaatlaa tM4 staani»*
ée no* nuiiveaux aille» serait le eignai d» We»»»» %*r**if
mout de ae» eanami» dana l«a >aiàe)B»

Nou» non» éticou représenté! «mai la marche de* c^o«aj !
1» jour d* l'intervention roumaine, ou dans le* jour» qui
pu*;éaVajea*t, laj AlUe» A W«aiaw uerwe^re^wi et |é»(
pojsibîe d» Bulgare», aan» permettre a une seule de» rllrl-
aion» da ceux-ci da quiltar 1» front mauédoçdea..'..

L* Jour d» la déclaration de guerre, le gros de l'srmé*
roumain* ferait aon attaqu* brusque* contre le* Bulgare»,
en t» contentant d'occuper du côté d» la Trajaaylviuir le*
principaLej paasaa de* mouiagav*.

Derriir* elle, au moins aoo.000 l Sou.000 Ruise*t
préalablement concentré» depuia longtempi, traverseraient
La Dobroudjt, *

Surpris, lee Bulgare* écraaa» sou» U nombre seraient
obligé» d» faire la paix avant 16 jour», avant que Is*
Allemand! aient eu le temps de venir. W ounr

Et comme la Turquie, du coup, »»■ trouverait isolée,
ConstantiuojJe tomberait son» le» coup de l'arUB
toricusa, et la R.u»eie déb!oq.uée, reeevaat à prof',
obua et le» canon» d* Freuce «t d'AjigUrUrre, lan'Ci»:'
sur l'Autriche-Hongrie et l'-Mleuxagni; de nouveau» "!*"''
d* combattantj qu'elle a tout prêta dans te* dépôts.

Il nous senibl» v.us lea chose» s'auueucenl u>> lftur
beaucoup moina favorable que noua na 1'*>Umi* espère.
Que voyons-noui, en effet *

Le* Roumain», hypnotiaée par la Tr*ni>i\'.nie. fout eW
attaque brusqué* contre le» Hongrois, laissant en f«ce de<
Bulgare», sur le Danube, seulement quelque» ocup' A(lb'
aervation.

Au Heu de la formidable armé* russe qu'où attendait,
qu'on eepérail, c'est un simple a corp» eipéd'Lionnaira »
qu'on nous annonce aujourd oui.

Auaei, noua avoua beau tenir proche* davaut Su<>-
blqua loua le* Bulgare» qui »'? trou valsai, 'es Bulgare* «
trouvent avoir osse* de moud* »ur le Denurr pour preour»
l'offenaiv*.

Lola d'étr* en pa»*« d'être écntsé», le* **>"» qu
figure d'envahiMCur*....

Tout peut encore être réparé, ai nos ami» Ruas* '
faire le» choae» grandement sur le bas Dunub*, et lurteu
a'ibi le* font vit*. ».ii»**a
* Mail oat a 1* droit d'»nr»gar d» couH^eï qu» Phjaw"
brusqué* cooir» le» Bulgaree » été mau^ut». a qu*t 14 A
où la* Allemenda si lealure» »«ront venu* »-j for« 1»*^""'
o» u *»t plu» seulement son 4 300.000 Ru»*«e qu'il
pour ouvrir le chemin de Cooitautinopl*.

font
. savent
 
Annotationen