Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
GAZETTE DE!

ARDENNE3

LISTE N° 227 CONTENANT 700 NOMS

(Reproduction strictement interdite)
PRISONNIERS FAITS D rsl 9 l_ A RÉGION DE VBRDUN

Iota/ d»s noms d,s prisonniers de le, régioa d4 Verdun puma iuaou'A ce jour : 13,401

Us iras b tfti te irujB dfclps! m MMi m m iniirM M phnmners dont les mm saint — U W du cou pudllss fenteaMM m m* I «Km 888,400.

Total des prisonniers français Interné» en Allemagne i 3S5S.OOO.

CASSEL

Duthcrt» François, SallmiTiuiies (Pas-de-Calais), IB! .1ùS
Chérault Marcel, R s (Aube), Ini 362,

Qayet Georges, Le Havre ;Seine-Inf |, ir.î. 3*ï
_ Coquebert Alfred, Heun» (Mwrna), lnf 3Bt.
Rez Gustave, Rouhutx (Nord), int 351.
.Vgnmeeraegho Paul, Tourcoing (Nord), (nf 3^1
ÏUghem François, Freine"--;-.-Escaut (Nord), lnl 351
Antoine Louis, Piris, Inf 351 «
LecornutJacques, Poix-de-la-Somme (Somme), serg , Inr SM
iVerhaeghe Maurice, Tourcoing [Nord;. »»rg, Inf 3E»1
Aunertin André, St-Mand* (Se-ine), »*rg , inf Dl.
Malfalt Emile, Wattrelos (Nord), »erg , lnf: 351.
Devos Félix, Roubnix (Nord), chass 5R.
Adam Robert, Putenux (Senne), cap., zouaves î.
Ané Jean-Pierre, Aulus-les-rialn» (Anfgc), zouavea t
Lefebvre Louis, Rouhaix (Nord), ehnai 88.
Dague Henri, St-Medard (Charente), zouave* 2.
Déni» Casimir, Meux .CImrenle-Inf ), zouaves î
Lanore Raymond, Anvitte (Chnrente-Inf ), zouave» t
Lanore Albert, Anvitle (Chnrente-Inf), zouaves t.
Berthelier Marina, Meréières-près-Oluire (Rhône), fouav 1
Dumont Lucien, Lupersnt [Gnuê], zouaves 2-
Dieudanné Pierre, Alger (Algérie!, rouave» t
Bidet Jean, Commentry (Allier), zouave» t.
Groboit Eugène, BuxièreR-les-Mines (Allier), zouave***.
Coudarefaei Pierre, Cltrmont (Puy-de-Dôme), nooaveg I
Laion Loui». TeiiIené-de-C*ibe» (Tarn), iou«vei 2
Darda Léon, L'HauretierHaute (Tarn), zouaves I.
Henry Charles, Saligny (Alher), zouaves.!,
ïîoé Charles, Chantilly (Oise), zouaves 2.
Joly Maroel, Petit-Colonihea (Mayenne), aouaves t
Éaparron Aimé, Creponne (Rhône), zouave» 2 t
Drap N«l, Lyon-Montchat (Rhône), zouaves %
GnnUIdi Pierre, Monaco (Principauté), zouaves 1
GuLnet Alexandre, Boôxnn (Vauclus* , touaves 2
Albert Raoul, Bordeaux (Gironde), eou&va» 1 " ,
porléan» Lucien, Alger (Algérie), zouave» 2
Pascal Manus, Monliîhmnr (Drômel, zouave» 2
Perraud Charte», Neuvtlle-s -Saône 'Rhône), eouave» î.
tnrdleu Albert, Robiac (Gard), cap., zouaves 2.
Montelller François, Grnnd-Cmix (Loirs); zouaves t
Melot Charles, Marseille (Bouches-du-Rh.), zouaves 2
DétlHot Arthur, Compmftnac (H le. Vienne), gerg., souuv \
Sefurel Léonard, Paris, louavea t.
.Therret Jean, Paris, zouaves t

Albertini Achille, Marseille (RoucheiLdu-Rh), serg , roupv l
Sauvage Henri, Bnuvin -(Nord), zouavea t.
forgeron Victor, La Talandièra (Loire), cap., zouave» 2
Cnron Pierre, Etaple» (Pas-de-Calais), zouavea t
Bastide Claude, Rive-de Gier (Loire), zouavea l.
Carpentraa J.-Marie, La Talandiéi» (Loire), cap, zouav 2

et A feat de Péronne. Sur le (rout de Vi-rdun, up avion tançai,
Ahraillé de trea (»**«,■■'#•( 4craté sur U sol vr*« d« Ptepfl , un
ntfra a'asl sbatlu sur ûl p^aanorM Uw* * ii t :11.«. du», pré* de
jauquou (Aj-gaaoe) Dam la oull du • au 10 «eptonahr», uae dt
•ae asodrillea ■ Lancé quatre caal quai/e-viagi* iKiinùea sur lea
fftrea et les dépôts enncmit ïlana la région de Caauny , plutiviri
appareils dp 'celle escadrille ont effecLue deux foia le trajet de

tterrain d a*iaLioo jli heu du bomliardemaei Le Difoit nuit,
buil de aoa aviona ont lance 4a nomtu-eui obus aui lea
atabliaaemenla mtlilairea de Haaa el de la région au eud de
lUronno De nombreux incendies ont ute canaUlé» dans Ua cu-
Aroila bornbardea.

BULLETINS OFFICIELS ANGLAIS

(Front occidental.)

Londres, tt eeptcinhie lïli, 11 h » tow.
Noua avone attaqué cet apr«a-mi(lit depuia U boia i u . . •
Jusqu'au bois de Lcuïc, sut un Iront de fi kiloniAUcs. Apréi ua
violent conbal, le vu'rge de Guichy, en eatiu, «et tombe >. - *
aoe maint, ainai fue le turiawi qui ve jusqu'au buia de Leuie.
K l'Eat élu brtie Delulle, nuire avance est de Ml lubirea aur ua
Bfoot de 500 ntélrea- Lee prisonniers eoni notubeoui et lujineroi
a subi de Lres lourdes pariée Au Noid-Let de Vuimret, uoue
bous somn.-;s encore empotes de 6Ù0 nieii^e de Unie lie**, en
faisant 00 prisonnier» ; au moment ou t ennemi ee -massait pour
une contre-attaque, il a file pria par le feu de notre arliUune et
a beaucoup aouYlert. Notre arUlWic a iMtiitbej dé h** U «ut 1k es
ennemie* de Vimy en lace de bouchez el du Cabaret llouge
Lutte d artillerie autour de Talonne, Cuiiichy et'entre le canal
de la hssfcûu ut Kouve-Cliopelle. Oe nanibieux coubjU aericiie
aal eu ueu dans lu joun.ee d tuer. Nos avioas ont encore bom-
bardé un aoiodroine tëËHM . trois bangers ont été delruiEs. Ua
de aoa appareil»

Londres, lu st:pkinbro l'JlC, 2 h. et lé li 40 aoir

Tout le terrain coiu]ui» luer a été coiiàervé, et aoua avons de
plue accru aoa gains, eu cours de la nuit et de U piaUnec. l.ea
prisonniers, dont le dénombrement n a pu encore être aftictuè,
GODUauent j alduer vers 1 arriore. Une contre-attaque a Clé
aisément- rejeUe celle nuil au Nord-lisl de Pourr i Ls dur«
bataille de la eemaine dernière noua a, en soume, valu 1 avance
de notre front sur une longueur de «pl.«0û mètres el un? pMfQCjf
deur de 300 I 3,0ilU ineln », Nous avons fait subir • 1. ntir.i, ds
Braves échecs cl des pTie» uupurUijtts L.ea posiUon- (uU^inou
défendues da la (truie de ^ulsertioot, du bon de Llttia, dsj
GuillemonI et de Guichy ont été enlevées aux ft^em^aja
dépit de leurs violents ef[uits>puur les conserver. L'aidrui et
l'élan des troupes, au cours de ces rudes combats, m lice «U
cpntre-ottaques nombreuse» el résolu s ci du-, ii ■ .

URense, oat «lé admirables Hier, a I uUaqua de Uittchy, lea
Irlandsia de Connaught, de Lejasu* et de Uun&ler nni déployé
las mêmes brillantes qualités sju île avaient monlreea I la prîit)
4a CuillemoQl. Le» preuvis dune éçAe biavoure ont éle dos)
Bées, au cours des combats d« U semaine dernière, par les
rtfiments de fusiliers st par eeUi rte WarwickelLire, de K>ui, clt
Davonshire, de Clocesti-rsture, de ë itutj, de CatM tD Us
Utiles et d Ecosse

La situation demeure sons changement su Sud de 1 Ancre
Vers midi, lenne'mt s lente sans tuecCs une contie-aituque au
Nord de Gincby. Le d>no:librement effectue porte les jjjl - i .
dérniéres H heures a ir" priaonnlers et S e>itrnilleuK-a Hier,
notre attaque a été constamment appuyée par l'aviation, ^ui, •
certains uiomeots, s duige la (eu da ses snum.-'e. - , sur lea
itoupes enneouea. Au ct.tr» de i.'hi/h -mi eoeibat» aern-n», Uotf
npsrcil» allemands ont *|t détruits et rlusicure autres cofuramtt
éTaUerrir avec des svar.es Activité «rdinau-e des ensuis de
tranchée sur le reste du front hrilanmao- Ls twil demi're. Df*f
s feroupe* ont Beuttré dan» las] sraacliCrs du Sud de Ne'ive t hancllr
«t infligé des partes wip^iisatea • l'anoeoM

Londres. U - , ■. . t,- ■ lvifl. 3 1 gajr

Les Aîlemand? ont crc«n- ci>'ilre-alin<pbft hier, t d-ux reprises,
aur Gincby Noua les avons r.|wiosi.', lu* délsebem-nls din-
fanterie ennemie oril t"Oté d wbordrr m* heure prnt d" <s fr-n^
du Mouajuet et dans les emiront de 1 onérei lt» ont ei^ •lis-
perses par notre feu Lnlrc Neuvllle-Samt-Veiel et le canal de
Le Bas&ise, nous avons penétif» aur différent» pointa, d.mt le»
tranchées ennemies cl [ail des prisonniers

Bui» François, Hammam (Algéne), zouaves 2,

Chazal Eugûne, Détrié (Aliène), eouavos 2.

Grànger Lucien, Lyon (Rhône), cap , zounvea 2,

Dégioanni Biaise, Lyon (Rhône), zouavea 2.

Tendéro Raphaël, Oran (Algfrie!, zouaves 2

Tello Joseph, Mo.vtaganem (Algérie!, zouaves 2

Lebrun Arthur, Glogeon (Nord), QsVpt, EOtUTtg ~ -

Gonzalvès Pascal, Oran (Alpine), zouave* 2

Lollat Théodore, Haobiumhn (Nord), xounvaa 2 1

Degoulangc JuW, Roanne (l.rrire), zouave» 2. ; ,

Gwllego Emile, Oran (A'g^rie!, zouaves 2,

Pastor RaphaPI, Oran (Algérie), cap., zouaves 2.

Barnzer Laurent, Plnnévez-du-Fnon 'Finistère], zouave» t

Bonrlnnd André, Celles (Dordognel, zouave» 2,

Baridon Jean, Gmard (Als^rie , /ounvf» 2

Caparros François, Tlemren l'AlRérie), zouaves t.

Rmunn Robert, Mans (Snrthe), zouaves 2.

Muntangerind Emile, MAroD (Saône-et-Lmre), rout*él 1

Nideau Kléber, ^^lPIl!cv^Ile (Creuse), cap \ zouaves 2. j

Chaetel Jean, Volloro-Ville (Puy-de-Dôn'e), zntinvo» 2. :

Barris Pierre. Alger 'Algérie), cap, zouaves 2.

Marin! Laurent, Marseille (Bouches-dû Rhône), zouaves t

Bourgeon Joseph. Chenôves |Saône-et-Loire)v cap., zouav 1

Anlhouard Joseph, St-Oément [TlbM ftgaf ■), zouaves 2.

Védrine Antoine, Mont-Dote ,Puy-de-Dôme), zouaves 2,

Cohadon Louis, Mont-Dore (Puy-de-D.), cap , zouaves 1

Anfon Jean, Joyeuse (ArrtiMiei, zouaves 2.

Farrand» Henri, Barrague (Pas-de-Calais), «ouaves* 2.'

Dessnin Sinal, Calaia (Pas-de-Calaisi, inf 206. . ' .

Latente Gaston, Pont-de-lo-Maye (Gironde), zouaves l

Sel>ert Léandre, Lena iPua-de-Calua), «otiaves 2.

Ternot Alfred, Laneuville-aux-Rnia (Hle-Stame), «ouaves t

Tranger André, Rt-Elicnnc (Lnii«), wnMVW) 2

André Lucien, Pari?, »erg , mf 324

Potre»u Jules, Fontenay-ai]x-R.i«es (Seine-et-Oise), inf 32*.

MarUnaud Jean, Sl-Elteime (Loire), zouaves 2.

Hariau RapUste, Paris, serg , inf 324.

Vernouillet Juste, Bucarest (Roumanie), »erg., in/. 324.

Thouvenot Lucien, ijtg.irenne (Seirae^, inl 324.

Tltivord Jean, Vincel'es (Loire), serg., zouave» I.

Day» Charles, Avignon (V^-ucluse), cap, souave» I.

Tbiooq Jaccruea, Cilé-Sl-ljinrent-à-Veauche (Loire), zoua». I

Bâillon Albert, La Plainc-St-Denis (Seine), tnf. 351.

Moreau Emile, Terrant (Niftvrc), cap., zot'avea 2.

Pluquet Maurice, Lys (Nord), serg., inf 213.

Gouy M., Duniéres (Hte-Loïre), zouaves 2

Joumard Joannès, Mon^lro!-d'V.Uer (Hlc-L.), cap, zonar t

Busquet Léon, Lille (Nordl, zouaves 2

Lemaire Julien, Cambrai (Nord), zouaves ï. ■J

David Félix, Ternes (Cantnl), zouaves 2.

Cro» Julien, So!ig"nac-s -Loire (Hte-Loiic), znuovea t

Valadier Emeat, Arnrlour (Cemlal), «erg, zouaves 2.

VidaJ Antoine, Pierrefort jCanta!)^ »erg., zouaves î

Vlalleville Charles, Sl-Moreil (Creuse), serg , zouaves 2.

CONTACT

Afofre cofiaporaieur- ardennau nout tnvoit crtle pugi de
souvenirs : „

........ Le YilUge gUait avoir àct soldais allemands à

loger. Emoi, il e*L vrn ; an lus attendait quelque peu anxieu-
sement, malgré 1- ? ..Uni,, de ma voisine, une octogénaire qui
avait vu les « Prussiens n en jo, année fatale.

La brave feinme senihljil nous considérer comme se»
enfant* ; elle essayait d alUnuer outre anxiété, répétant
saut cesse, en scandant du hm ii«iue.ul d^ sa tête que l ige
avait couronuée de vénérables cheveux blanca: 1 ut aont
a>ouit méehan'i, j' uoui dit Mais, tout de mérite, la creinU
lubsistnit.

En ce jour teine de no\t'inbrc ils sont venu», de bonne
heure, faire le* logements pour„coo humnief 1 ôoo hornmei
dans notre petit tiiluge de ioo liabilunts, c'est bien du
monde 1 Le pesïimisme le plu» noir débordait ; comme le
temp», la réflexiou »'»ssoiiiln laeait, lee visa^ea étaient pèles.
L'opération se til pourtant ^aas 4icroc et le sang-froid rerint
aux timorct ; on se risqua d une observaiop pour con»ener
una chambre, 1 entente se lit, ttt voilé : — U§ ftnturi élêwnt
Ut plu» fftnè* ! La oonlad ainsi établi, 1a crainte di*itarais-

■ait.

Deux heures aprfe*, un bntallh'ii de ligne occupait la» lo-
gements désignés dans notre Mllugc.

Point du ces tuttgv* iclitiihatifs, Je ce» trail» dura qu'en-
cadrent la brouasaiIle d'une baibc inculte, où le désordre
gjoute encore au faioucbe, niai* dis !■>n-imoa propre* tn
leurs" vêlements gris, rasé», eus: yeux doux, rayonnant d'es-
poir, poli», d'une politesse spontanée, non pas conienlipn-
ocllc. 1U uou» saluent du u aojnrc uniical, nous qui avion»
cm coucher dehors, et couiiih- pour a excusi-'r, pour rassurer
Uurt ttotœ, ceux qui parleul nnlrc langue réjieUnt : a tYayel
pa» peur nous ne uunuies pus mucliant», pat baibarcs I d

Leur instullulion se fait ktlma-ut ; p*t un inurcupé ;
chacun a son poste, a son tiatmf, ils oui b>( fait; un rien
leur est utile, il» ont une faejgttfei las^eiata dHnpre>\issliun j
tant pis — c es! la gueiie I — si un o.'ijel de faible utilité a
reçu une d.sliuatioii nuire ; mus mi p/a rien bi isé,,,. on a,
ao un m n de temps, créj jn*.ipi ait* mminodiirl d'h giène I
' Lea cuisines loulaiites, lui 1 :nb s, m iitaiil l.un, sont arri
vél's, apportant le n paa, avn- exai tilinle, var tout dam ocllg
armée est pourhicl , la d ' 111 utb m.i -unnir-m e, ahuiulsnte,
(lui en veut * m von* en iU'Hiuii.Ic*. drinain vnus serez consi-
déré comme ffgfTrytfV1 I 1om)i, .nie Rhn» n'est meilleur qua
U générosité 1

1*» enfonl» furil, li r |jt<-iti' ■ î-*, plus miipte ronir-isfam e
rient avec les soldai* qui Htiuient gei>ra JQc\m et y trouvent
totij'iur» ipjL'hpu s friartJi-t- ; iK im-uh-ul sans gi'ne, e( |an*
eenl t piofn^ion de» « la » el des u ,\tf> ». ' u bout d: dem
Jour» ils répnadent par iki « H/. /y^n a releniiuanl au a Bon-
jour* deseoldjt-;. Ah 1 ae» sf"»»i H« sent ("njouis perdus
dons un groupe dt soldai» nui s'-i 'UrTei:' d..nl lit font I»

J'>ie ;eav eux autel en ont, in lllsmmtjahf, Ai ac» mlaenltcg;
La t'iterrier» n'oublli ni pa. 1

Le eut*r n pas froid . rehu qui n'a que a ou 3 h'immri I •*
prie de sus: oir h la lablc de fatni'le, le reput fmncais par
lair( evt louj iurs au^uu nli'- pu I"ï< pnipi' is que ) ■» soldat»
reçoivent do leur famille, i l le nu un h- r.iv,,.ii'| nn ni m
ptr suite e(trsé LP soklnl >i( une toi»|e>H*à

Notre bonne vlélH l rtf*ye«n > es* iitiioilprf" < i i> - I d
tenu ces hcHmnci. qui i'liijéiite«( A lui fai:« p'*-*!' : <'''-1 A
qui lui offrira des dou-ruis. i|tie *. ■> «-lejl'e^ ri ni* [wwv^nl
■ rebelles». b> |«çc4t-rlle dV ... « nnnjnnrt ..-...,» » ;•> .-
noncéa a*cx retpect et aymprlnfe rih* •< *i,tmr « J»

ClaorafoAd Louia, Mostaganem (Algérie), zouave» l

Bruétm Alcida, Frincy-d'Oisej)» (Isère), serg., zouave» L

PeUt Marin», Aller (Droine), zouave» 2 * •

Raqu»au Louia, Sernhac (Gard), asp., zouave» 2.

Fremiot Louis, Vergè«-1»-Vill4 (Côle-d'Or), serg , tcuav. 1

Caron Jean, Dunkerque (Nord), »erg., zouave» 2>

Ruverdeau Adriep, Romilly (Aube), inf 362.

Vuugré Alexandre, Mnr«ei'le (Bouches-du-Fth.), zouave* X

Sanchw Diego, Sidi-hel-Abhé» (Algérie), zouaveg 2.

Hassenforder Xavier, Mars-r,ira (Algérie), zouaves H

Ameelem Moïse, Sid:-hel-Abbés (Algérie), zouave* •-

Deplaeé Remy, Leers-par-Lannoy (Nord), lnf 364.

Fortant Emile, Reims (Marne), inf 185.

Dollet Charlea, Annequm fflgl îfcg ralliât, bal 165.

Gauthier Chérit», Paris, inf. 2<tt.

Masselia Henri, Tourcoing 'Nord), Int 351.

Depardon Loul», Fleurie (Rhône), cap., zouave» 2

Anton Jacques, St-Maur (Algérie), zouave» 2.

Oilliot Louut, Offekerque (Pas-de-Calais), inf. 2f*l

Wallaa Auguste, Marais (Pas-de-Cilais), inf. 168

Grtslaln Louia, Calais (Pas-de-Calaie), inf 183,

Ducloi» 0., Calais (Pas-de-Calais), inf. lfaV

Vcrsquel Henri, Wattrelos (Nord), inf. iflkV

Sompayrae Louia, Sale» (Tarn), zouavea 1

Galle Jean-Marie, Gratac (Hta-Lotre), louave» |

Combépjne Antoina, Paris, inf. 351 .

Lambart Emile, Reim» (Marne), inf SSL

Pereltt Jean-Laurent, Tlemcen (Algérie), tirallL 2

Boisain Henri, Domerat (Allier), zouavea I.

Chaumont Raoul, Monlluçon (Alfier), zouaves 2

Bourgeoi» Léon, Sl-Omcr (Nord), zouaver_ï.

Betillon Jaan, Tarbea fWles-Pyr.), zouave» 2

Dasbiolla» Baaile, Arenthon (Hta-Savoie), cap, lounvaa 2

Charmot Léon, Thonon-les-Rains (Hle-Sav ), eep-^BOuav t.

Cbapui* Paul, Neivecel!* (Ht»><Savoie), cap, aouava* 1

Orthàa Jaan, St-Araitla (Hte-Garonna), icuavra' 2.

RakH Bouaiana, Cassaigne (Algéria?), tiraell t.

Courberia Jean, Espagnac (Corréie), te un vas I.

Dagerine Jean, Genève (Suiaae), zouaves 2

aftAgaJon Louia, Marseille (Bnurties-du-Rh \ four, tiralrt t

MicrtelatU Vincent, 6t-Eugén« (Algéne). lirai» ï.

Amoroa Joseph, Tiare t (Algérie), tirai 11. t.

Carretero Emile, Moslaganera (Algéna\ cap., tiralll t

Cnyré Emile, Carmaouï (Tarn), jouave* %

Francesaioa E., St-Georgc-de»-Hur(ières (Savoie), iouav L

Caria» Abel, Grasse (Alpi^s-Marit.), ae-g., louavea t.

Duloxt JeantjMarie, Mugeeoq 'Landes), srrg , gouavea à

Brio») Florent, Routigny (MauMi, »arg.-fùur, inf 185.

Le^au Henri, Ohzy-Vtolaire (Marne), »erg, Int ifc. .

ÇcJlm Fulbert, Forges (.Meuse), aerg., inf. 165.

Dabit Félicien, Vaux-Devant-Damloup (Meuse), serg., inf toi

Corsa Joseph,- Parts, zouaves î.

Bullat Paul, Genève (Suisse), zouaves 2.

Jaanjaan "aseph, Oallnrfues (Gard), zouavea >.

Blanquart Henri, Roubalï fNord), zouave» 1
Barthai Lucien, P»ufl zouave» 2

Perrault Georges, Lyon Guillotièr» (BJiôn*), aouavas 1

Alexandre Françot», Hellemmea-Llll» fNord), adL, bal. t»\

Bardoo Jean, St-Piarre-la-Cpw (Mayenna), ijtt SU.

Bâton Paul, pi*>»»y Brrnn (Oi»e), lnf S6ft.

Baudru lAurent, Perpignan (fyr.-Or.), alô*-raaj., chaaa K

Baudoin Albert. Nduviun-an-Thiéracha (Aisne-), lut Kt.

Barba* I-éon, DouBan» éSotrimei), ùif 910

Baud* Abel, Audrehctn (Paa-da-CaL), lnf. 1«

Baudoui Alphonse, Wattrelo» (Nord), tnf 243

Bataille Charte», Lendre» •Meurthe-rt-Mos.), serf,, fet m

Bossart Atphona*, Etnenerin (Nord), lnf 1K.

Bêché Jean-BuplUta, BaJ'.aa \Mayenne.., tôt SX

Béthelot Albert, Pari», int 104

Besion Auguste, St-Hllnire-du-Bcna ;Ha:r.»-et-L \»eT| MfJ

Bidard Colteuvill* (Eure^t-l^tre), lnf. t»rrtl »

Bonningua Henri, Ferquea (Paa-de-Carnle), lnf. Og.

Billara* Léonard, Douai (Nord), lnf. 2Sa\

Boni* Famand, Ulla (Nord), in? \M.

Brouxaui Alexandr», Liévte (Paj-da-CaL), «xaasjgv M

Bècuva Auguste, Courrier*» (Paa-de)-Cal: ), gai, IM.

Brillât Eugène, AndouilU (Mayenne), inf »

Brunat Jean-BapUata, GolamlU (Pas-de-CA;.), taf. tjg%

Burtm Cha,rlea, Watronnlla (Menée), lnf Ida.

Bouty Paul, Gulllac (Gironda), ini 00

Brame Adolphe, Escopot (Nord), lnf. 327.

Carré Albert, Phalempin fNord), lnf. 3BTT

Carton Alfred, AuxT-le-Chéiaaa (Pae-de-Cal), eha« H

Caasadavavj* Pierre, Cbarra Ha»«ee Pyr . tJat A

Candauj Jaan-Marta, Sauvelade (Baaaas Pyr \ inf Ml

Cardot Gabriel, Wy (Soe-at-CHaa), inl 35:

Château Jaan, Lea Pin» (Charente), lut 2M

Clmr'.ernandn-a Théodore, Chaxlevill* (Ardenuel), got \%.

CarBer Oscaj, Treybruen-sux-Bacaut (Nordj, int. ST.

Caradec Eugena, Verberic (Oiaa),-inf 3B5.

Claux Gaston, MortefontoJna (Alan»), inf. 30Q.

Charlemngne Céeéré, Bouxv (Marna), aergant, anft rSé.

CoEurdroit Victor, Tour-astr-Mama (Marna), aaffl., ani \M

Colignon Kmtlien, Gtraumcaat fMaorth*-et Maa.), tel. là*.

Cochard Loum, Baaoche-liouaa (ïure-et-Lo»rei, tet tentt. ■

Cugnat Albert, Senooyer (AinJ, «argent, lnf ».

Colhgnon Klébar, Pari», oan., tef. 104.

Crtdssaut Victor, Chantilly (Seine), tourna/, toi. WL

Clalaaa Augustin, Aveenea-lea-Aubert (Nonf), tei. *J|.

Cnmua Victor, Dote (Jura), anrgeot, hit M.

Coquere» Edmond, Audrufeq l'as !' <\i\ ., sagas,, tôt. f/B*

Dacquignea Henri, Hénin-liéétwé Taa-.te^anh»), tei. Mt

Daiaux Rm-la, Tourcoing (Nord), tel 94*

L)e»m«ison» Jeu, Pémijueug «Dordogne), sarff., te/ M.

DaruJUe Fernand. Denain (Nornk Int Mf.

Debrugne Victor, Tourcoing (NordJ, int 9at>

Dafreanes Alfred. Coudé-sur Eacaut (Nord), gétete. l

voua déaai* bien qu'il» rw sont point méchant», a Ce» guer-
rter» ont auaai de* grand'otérea «a Allemagn*.

L'exonération da» ntigaaj produit un bon a/fat. Le oosn-
snaiulant a ju«*é qua dan» oe village la calomnia pant.ru
a jet conlirui n'a pas souillé la* ame» ; à sa eonti;i[u« on a
répondu par la loyauté ; le» relation» se m correcte» et cour-
toises.

Discipline da fer, oui, mai» combien juste I L'homme eet
l'ami de l'officier, l'officier l'ami d« 1 homme Ries *W la

brute, pas d'arrogance ; si le parler semble dur c'e»t qu'on
n'a**, pat encore habitué à Itèrent, voilé tout. Cetta disci-
pline eet la aguvagariie ds la propriété ; U soldat le sait, tria»
rare» sont lea réprimande» eus-oui-yea.

Si, an ce méUage d'occuponu et d'ocrupéV, on trouve du
manque de ■avoir-vivre, c'est plutôt chez rertauu civil» qui,
ne oonngisaaot rien dea tempg, ignorant l'histoire, croient
faire œuvre da patriote «n affectant une attitude grinchouM.
t On chercha é k comprendre ; la tension commune ver»
en but eat souvent comique; nuu, le résultat trouvé, un
reflet de joie éclaire le* visage* de» interlocuteur» ; le mot
allemand saisi, la mot fiançai» gravé sont la cause de ee coo-
teutement mutuel.

Nous nt somma» pa» trgitég en inférieur» méprisée, an
contraire, ces hommci regrettent sincèrement cel état da
chose contraire é 1» civilisation, déploient unanimement cet
■utagouisme de no» nalions et aussi unanimement voient,
gvgu jueleeee, datta l Anjrlaij la eguae de cet effroyable chats
niar. C'e»t lé t « ennemi-né » pour tous.

Je voi» lè, devant m» maison, un grand diable de told«t
qui joint le» quelque» mot» d« français »fu'it a retenus à un*
a*pression mimique qui comiale 1 enlarei sa msin gauche,
qu'il apprll» a Frankrei'.'U », avec ■* droite, qu'il appelle
e Allamagna n; A ee fraie avmbotiqtie il ajoute en sa langue :
m C'est la paix du monde ». 11 a raison, ee a>uerri«r, ita oné
raison ses camarades de.»e fair» estimer, l'union franco-rus»*
a commencé sur les ehnmps di- bataille, par l'estima réci-
proque dea soldat» ; pourquoi cela n'Bbotitir»H-il pa» aveo
le» * Boches ut •

Quand le crépuscule arrive, des poitrine d_e ces « par-
fa sres a s'élèvent des hymnes d>)urcs qui j.ilcut je ne eni»
quoi d» trotihlaiU dgj*M la nuil qui commence ; et ce»
homme* demain vont aller au ftont ; leur (,'rnndcur d ûm»
d<a» l'esprit da ucriTuc e*t énorme et teaaj hnnte. l'.t ipmn<|
ea* fîommca, à leur déjiarl an frunl, îeçoiient leur* carton,
ehea meurtritrrs, i' son! émus en face du devoir qui va le»
contraindre k titer sur 1rs nAln-s, pour qui, margH lout,
enter» tous, ils ont de la lympnttig : — leurs *-elation» l'on!
prouvé en ce» c»nlonnrmenl« de partouf, où ils ont mti leui
travail personnel é la disposition de lewrg hfVligl frane.ii*, eu
reinetUnt en élat ces iinnicubhs qu'on le* art use de dé-
truire. Et 1» bonne- doyenne du lili.ije dit encore, el lea
habitant», eux, redisent l.n n haut : « Ct- sont dea homme»)
comme nou»n. lm A r de,mai s.

Uns eanvsntion isIps l'ftifsmsiM
et !9 4" g3p:is firgné yi'je.

nBVjgp n Si>i>leinhf» ....

Les troupes prrmano t.u1;;,iic ont été forcées, par
l'attaque banail d'entrer eu ioutre-utlaque en Macédoine
fli-iicqur ; le iJ* lorp» dgruiie y roc rota donc, lus snnea
ai pieij, d.u» le* h M» m lia» twtm, DtgjBsH cl kuwall»,
.1 rHèen l'»il-.> ^J' -he l.ol-.ire qui a-ail penéJrû jusqu'à la
btranmi.

i<3 me-i. i- le I hiti tile av.ii.nl pour but de forcer le*

troupe? j»r'*'^iei a s>- irrllr^ de leur roté et é leur réserver

nn sort semblable k celui de» partie» oppreeséa» de kg
onzième diviaion grecqua. La communieatlon libre a rte
Athènes avait été interrompu», Use relation» avaa lea edmtntei
tration» du paya fut eonlrOU par l'Entente et refusé selon
fr*V La> commandant du im oorpe d arm*e gTee k Ha t ai la,
Sdate 4 la volonté da son ganieerei* «i é* nouseniamatn
légitime da ruaiateaur la neutralité, ^rrriirt compte da l» *
situation intenable dea troupe* qui lui étalant aonftégj al
qui furent menacée» d« faim »t da maladie*, »'eat v« forée,
d'agir de ton propre chef. La î» septembre H demanda an
Haut Commandement allemand da prendra eoiet sa prête»
tion se* brave* troupe* reattaa Nèlea k leur rat et an fo»
vernement, pour le* mettre k l'abri vi»-é-v4» d* la praaelen
da l'Entente est lettr aocordnnt aaite et raviteUlaeaanL 1
gara donné suite à cette demande. Pour éviter toute te/aaav
licaat k U neutralité U » été oonvanu gvea W fénérel-caem-
anasdant qu* le* troupes gracquaa seraiaatt Utuiporté*»
comme neutre», compléUmaitt armée» «â équipée*, dané
de* localité» «n AUemgfnn. L>, Un profiteramt tte l'hojp*-
telité jugqu'k' «a que la» anvahiaseura aient na noavean
quitté leur patii*.

UN COMMUNIQUE OI'FICJLEL DU G0tTïTiBNEMENT
ORSG.

Ce» dernier» jour» la preste vénixéliete d'Athènes répété
HQl cette qua U Grnc* taxait 'aana gueuxu ggnntia
de la part de l'AUamagne et da la Bulgarie concernant sa
recklitioai de* tembuara* osMupae par Ua triniyn» far*»»»*-

bulgare». Or le gouvemeroenl grec vient de publier an»
note officielle, contenant la texte du traite de g»ranci* g****
mano-bulgare. La traité commença par la déclaration qan
par rapport k la nouvelle invasion de leurs troupe» le» gou-
vernement» allemand et bulgare, par leur» arnbaggadeura,
renouvellent par écrit k» assertions qui ont été donnée» lorl
de I» première invailon du territoire grec. Ce* déclara-
tions comprennent : î* l'intégrité du territoire et 1» sou»a-
raineté grecque» aeront >»uvcgard逻, a" le* troupe* f**"
ma no bulgare» évacueront 1* territoire grec, dëi que le»
c«u«eg de l'action mililaire seront cJiininéea, 3* lea
respecteront la liberté pereonpellt, la propriété «é 1» reli-
gion do» habitant» »vec lesquels il» garderont des rcfallort»
amicales, é* tout dommage sera pleinement réparé.

EPM FRANCE

L'EXPOSfi DE M H H" or "
Comme nous avons relaté dan» la « Ctfilf » du ii
teinbre M Kibut a doun« lecture k U commission du bai-
get d* Vtrpoaé de» moii/s du projet d* loi relatif »'U cré-
dits provisoire* demuailôa pour le dernier trimeetrt da ifl1*-
Noj en donnon* !■■» détail» suivants, d après I* ■ "
du io septembre. Voici d'abord une roH'paraiaon entr»
*• M et f»fti

Pour irji5 les crédits m «ont élevée k »» milliards
7o5,617,365 franc». Pour 1916 Ut crédita Oté* ou dcni»"(lfi*
forrjient un tolgl de 3a milliard» 350,89^003 franc».

A cet gccroiauuioitt d> 9 milliards eii5.i77.63S fm"1*
le» servtce* de la guerre contnbutiti noauj 5 milli»"*1
ao«:3*9,né trancé ; te* attire» servions nonf 1 tnilH'™
a4a,908,fiai francs.

Snr lea 8 uiiJiiarda d'aegmenUlion de» aeevice» *•
gnerr* — «u-uten'iaéte» a'elevané à «0 % par r.itnni* à l'an-
née 1915 — l'exposé <v>« mot ifs donna le» iod.e•tlon•
•uivantes :

■■■iv : .1 w freuca vont au chapitre de ta solde, t«» ■>■ -"
oblonuca »ur I intleuikité de aaate, let treé» de eerviee •»
méat des eerwe*e du territotre n'eptuniant q'j'uae cautp*W,UQ"

partielle au relèvement du pre* journalier ;
 
Annotationen