Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
la Oolokra tm

LISTE N* 250 CONTENANT ENVIRON 700 NOMS

(Reproduction strictement Interdite)
PRISONNIERS FAITS DANS LA RÉGION O E VERDUN

La mm M !& Dis ma dtâji^i iss «Ms si m ijnvwi ir prraawlefi iM m oui Mf* — u leîi; tts noai piifi-iièc MimiDM'w si odbii i Kilra 305,350.

Total des prisonniers français Internés en Allemagne i 255,000.

GIESSEN

(Suite. J

flory Albert, Pari*, adj.. Infanterie IDE.

>*lMn Robert,, Devine-le s-Rouen (Seine-IntJ, serg., Int »

fentalne Albui, Beaun», s»rg., tnf. M.

r*ranmies Charles, Rode! {Aveyron), MTf^ toi ia.

(UBbert Albert, Rodei (Aveyron), cap., inl M.

Oelnler Armand, Cape*teng (Lot-at-Gar.y, serg., Bif H.

fjanrier Hyppolîte, Paris, serg.,. tnl. £18.

Gantier Vlotor, Parla, sera., bit 91.

Qtnsstous Ferdinand, Lunao (Avayron), oap., inf. SI.

Oougnnud Benoît, Coesaye <Mèvr»l, cap-, tnt 12S.

Oouilloux Lomé,. Fontames-les-Chftlona, tar(., Inf. Ni

Qraaset Paul, R-Jean-ConuWua, cap , tnl. M.

Oroa Albin, Bagnole, »erg., int &S6.

Ouendon Cairnll», Oppèd» (V&uoluse), cap*, mf. B.

Gui m! Pîerre, Sébr&zao (ATtyron), cap., tnf. 81,

Barrés Armand, Périgueux fDordcgne), »erg., Inf. 9t.

Ifoc Paul, St-Gentes-de-Comola* (Gard), aarg., Inf. f08\

Jmii Arthur, Montpellier (Hérault), adj., Inf. é.

Jnvignot André, Leemeflly», «erg., Inf, 10,

Labadie M!lcb«l, Beyonne (Htee-Pyr.J, aerg., lof. 81.

Ladreyl Antoine, St-Galmiar (Loire), ad}., Inf. 215.

ta/rua Raymond, Graulhet (Tarn), Mrg., inf. ISS.

Larlgnac Alfrad, Cahora (Lot), cap.-four., toi. SI.

Le Compte Hyadmthe, Rouen (Seine-Inf. ), eap., Inf. m *

Ltptller René, Octevillft-s.-Msr (Sedne-Inf.), (erg., inf. M.

ttrrauK DéaaraV Palllac (.Morbihan), Int. lté.

Ualoubier J., f*t-Prieat-l.-Fougères (Dordogne), cap , taf. si.

Mardllsc Jean, Êévérac-le-Chateaa (Aveyron), eaV, int Isa,

Massé Joseph-Moria, Villelotn (Indre-et-L), Inf. 66.

Menln Claude, Roanna (Lotre), cap., Inf. M.

fvxUbau Raymond, Rou]an (Hérault), aerg., inf. WJ.

Meunier Louis, Pilhac (Ardèche), cap., Inf. I2S.

tvtans MarœlJln, Montpejîfisr (Hérault), cap., bif. 81.

Moirtaignac Louis, (Montpellier (Hérault), aerg., Inf. 81.

MotaHon Albert, Gémozac (Charent«-Inf.), cap., Inf. 81.

Nota Albert, Parla, serg., Infanterie £16.

Wovetla Paul, Veaeavato, aarg., fat. Dit.

réHetter Loula, ChAlons-e.-Saône (Sflône), aerg., tnf. 1*.

Péron Loula, Iiserpent (AlHer), cap., tnf. 88.

Parraud Loula, Montceau-les-MInes (Nord), sarg., tnf. H.

Perreau Jean, La Varcnne-St-Hilairi (Seine), cap., tnt M.

Ptrret Robert, Parti, serg., tnf. SB.

Patton Femand, Caen (Calvados), aarg., Inf. 119.

Poujcl PHlippe, Py (Pyrén.-Orient), cap., taf 81.

Quexrtric PSerr», Croton (Tlnlstere), tara., Inf TV.

Racaud Auguste, Montgey (Tarn), cap., tnf. 81.

Rouelle Raymond, Tracy-a -Mer (Calvadoe), aerg., tnf. TU

SafTy Gabriel, Sl-Flortne (Wte-Loira), cap., tnt HE.

Salie Charles, 8Wean-de-Veda» (Héranli), aerg., tat

Garda Jean, Narbonna (Auda), aerg., tnf. 1S.

Sésé Joseph, Fabregues \Hérault), serg., Inf. H.

Slcard Won, Tahiti, serg., int 81.

Série» Maunc», Albt (Tarn), cap.-four., Inf. 88.

Siffr» Henri, Néblns (Aude), cap., toi. 81.

Birven Louis, Pa&lols (Aude), aerg., inl. 12S.

Soulié Henri, Druella (Aveyron), serg., Inf. ■*

Tardy Jacques, Montrond, serg , Inf. 216.

Tarial Victor, Messed (Ornai, aerg., Inf.

Triboulln Claude, Charbtinnn.t (Soône-et-LWre), serg., Inf. M

Trouiller François, Tlders (Puy-de-Dôme), cap., inf, 88.

Vaurelle Léon, Saulgé fVSertne'!, <wp., inf. 96. .

Veyssaère Joseph, Monteaux (Loii c-et-Cher), cap.,. Inf. M.

Vigier Ernest, Collonges (Aïn\ cap,, inf. 81.

Vagnolea Julien, A1M (Tarn), cap., inf. 81.

VinatJer Jean, Sflquet-Bas, cap , inf. 81.

Agrafeil Raphaél, Thulr (Pyr.-Orient), inf. 11». m

Ahmed ben Ayda, Cherf (Algérie), Inal 1.

Bfighdad Ayd, Béron (Algérie), tirnill. L

Bernard Alain, Pont-l'Abbé (FSniBlire), ajp , inf. lO,

Berthelot Henri, St-Pïerre-du-Cttemin (Vendée), cap., inf 18T

Bluteau AlcuUa, Menomblet (Vendée), cap , inf. 137.

Bouchaud Maurice, Colombes (Se'Jie), inf. 1G7.

Brigand- Gustave, Peumérft (Finistère), tnf. 155.

Cabanes Etienne, Perhignan (Pyr.-Orient.), serg , Inf. fa.

Canner Jules, Fressiin (l'aa-de-Calais), asp., inf.

Cornubert Eugène, Bussières, chasp à pied 121.

Créniaut Pierre, Dracy-te-Fort (Saône-et-Loire), cap., inf. 98.

Cuoq Mafius, Aubin (Suône-et-Loirel, inf. 173.

Colmagne Joseph, Champagne, inf. i07.

Deko!land-du-Roquan Ch., Carcasbonne (Aude), sg , taf B&

Dumas Jean, La Perrnn (Manche), Inf. 340.

Dupoué Jean, St-Père-en-Re!i (Loire-Inf ), inf. 88,

Eliienne Georgea, Rouen (Seine-Int.), tnf.. 57.

Gayel Georges, Monlbizot (Sarthe), inf 163.

Girard Eugène, louerais (Meurthe-et-Mos.), Inf. 187.

Gréçaud Rémy, Paris, infanterie 167.

GuilMer Pierre, Fontenay, inf. 168.

Guillon Mathurin, Kergnst (Morbihan), tnf. 283.

Gengouil André, Pars», infanterie 214,

Grand Françow, Vonnas tAJn) Inf. 101.

Humberl Paul, Dampierre, cap., inf. 247. 1

Jacquet Lucien, Montreuil-a.-Boi» (Seine), inf. col. 1.

Laudouze E., Clermonl-Ferrand (Puy-de-D.1, cap., Inf. tïT«

Lecacheur Marcel, I-es Loges, infanterie 39.

Lemeur Alexandre, Stzun (Finistère], int 293.

Luce Georges, Sotie ville (Seine-Inf.), inf. 2i.

Mas Jean, Berloû {Hérault), serg., Inf 53

Mathieu Etienne, Guilleartre (Htea-Alpes), inf. territ IIS.

Messanl Raymond, Chevru (Some-etAIarne), Inf. 167.

Méteyer Femand, Dieppe (Seine-Inf ), cnp., int M.

Morvan Louis, PlegoSen .CÔles-du-Nord), cap., inf. 848,

Millereux Armand, Ternaut (Nièvre,, inf. 66.

Popeya Auguste, Looe 'Nord), inl 214.

Pounneyrau Pfierrt, Salles, Infanterie 214.

Raba Georges, Paria, maréchal-d -log., art. à pied 5.

Reuiich* A,, Giroinagny (Ternit.-de-Belforl), •erg., ml SIC
Relnîcha Joa., Glromagny (Territ-da-Beltort), sarg , mf 0L
Rouqua* BaptUt^, Pecliabou (Hte-Garonnoj, cap., inf, fia.
Salvat Joseph, Pelau-de-I'VIdré (Pyr.-Orient), asy., int Isl
Tissen» Léon, Alboussièrs (Ardéchi), inf, k
Tersé Jean, Monlong (Htea-Pyr.), toi. B14, 1
Droqns Léon, Parts, art 5 .

Lefieuz Lou'is, Ste-Opportunt (Eure), cap., tot 88.
Préaud Célesttn, La ChîipelIe-TTermier (Vendéa), oap., tnt fW

MINDEN >/W.

iSutta.)

Payan Paul, Pont-St-Espnl \Gard), inf 258.

Penchaod Georgss, Périgueux (Dordognei, toi. 144.

Perrtar Louis, Lacompot* 1Savoiei, tnf 140.

Perntotel Lucien, Valréas [Vauchisei. inf 238,

P*dt Frédéric, et-Elicnna 'Loirei, inf. 38

Plerla» Auguslïn, Puget-Theruer îAlpes-Mar.), toi !68.

Platon Aldda, Chambongaud <•■■--'. . génie 7.

Porte Pierre, St-Julien-Molan-Molstle ;LoJr«), toi. 88,

Porta Hyacinthe, Sorguee tVaucluse), Inf 2&8.

PorUgUa Thomas, SSXSSSI {Bchea-du-Rh6ne«, BU 111.

Preget Jean-BapUaie, Vlnglee (Pafl-de-Calruat, génâa T.

Preste Benoit, Lyon (Rhôna), int 14U

Priatto Joseph, Villelaure fVaucluse(, mf. 258.

Puravet Emile, St-Plerra-Lavat <AtUer;, Inf. 38.

Putlgnier Jean, Roanne (Loire), Inf Sis

Pagliano Etlienne, Nice (Alpes-Mnr), inf. 1M.

Palouzier Louis, Ce«eron i.Hérault), inf 111

Pangranfi Joseph, Toulon (Var), inf. Ul. •

Pascal Emfla, Thezan-les-Béziere iHérault), toi 118.

Pett* Aimé, Boulogna-s-Mer rPas-de-Cal.), tnt #88.

Pichon Lazare, Aubagne iBches-du-RhOdej, Inf. 111.

Pignatei Louia, Bouchet (Drômat, toi 258.

Pharisien Marcel, Arles {Bchea-du-Rhônei, inf. lit.

Plamdotix Marcel, Crlllnox (VAucluse), inl 258

Ponoat Joannie, La Tour-du-Bota Jt-tr* . inf HM

i mcoup Louis, St-ELienna fLolre), inf 38

Porcher Camille, Montagnieu (Itère), Int Ul.

Potage* Jo-seph, CIlchy-Lagarenne iSainei, Inf Î58

Poussai Pierre, Gardane (Bches-du-Rhônei, inf, m.

Pousninee Paul, St-Etâenne-d*Albagnan (Hérault), inf Ht.

Préssolr Joseph, Nouan-Lefusèller (Lotre-et-Clier), inf. lis.

Ouerrec Yvea, **t-Denis (Seine), tnf 270

QuenÉn Louis, Mornaa (Vnud'j^e), Inf 256

Quanon Fornand, Fécamp (Sne-fnf t, inf 1M.

RablIU Henri, St-Poatae \>r le« . tot 70

Racha* Julien, La Roche-de-Blentorr .Loifrej, taf. Ml.

Ramade Andra, Boi«-Colombea Seine , int lit. ;

Ramade Paul Robion (Vaucluae), int 111

R&ynaud Henri, Mcntauroux (Ver',, mf 11]

Raynàud Raymond, Sauvian (Hérault), tnt lll

Renando Pierre, Marsctiile (Bche^d'i-Rhone), Inf. lit.

Raveat Camille, SW>r (Varl, tot m.

Ktf Albert, Toulon ;Var>, toi 111.

Rlcnud Marcel, Ages [Lot-et-Garonne), tnt US.

Rlgaud Joseph, Marseille (Bchee-dn-Rhône), tat MbV

Rivière FrancoU, Marsellla (Bcbas-du-Rbônat, tat SJ|.

Rolleri Antoine, Mursellla (Etchea-dD-Rhonaf, tat M,

Rom« Jftnn, Paria, int 368.

Roucayrot Léon, Balaquier (ATayron), Bit t8U

Rouel Sebastien, Olngt fRliono), tnt. terris. 108,

La Roui Yves, Longcnnet (Morbihan), lut Ul

Roux Félix, Oraison .Bn.'»e»-Alpaw), Int. m.

IXoux Loula, Cannae (Alpee-Mar.^ tnt 258.

Roua Menue, La Seyne <Var% tot 111.

Roux Simon, Plolano (Vauctoeat, toi 2M.

Ramai Dominique, Bonlfaclo (Coraal, Int m,

Raybauei Charlea, Venoe (Alpea-Mar.), int UB>

Rebuffai Joseph, Séranoa (AIpea-Ma#.), art s\

Redoglda Honora, Lagarda (Vart, tat 113.

Régné Georges, Marseille (Bchea-du-Rbone), toi fst

Renard Jean-RapUsta, Romagns* (Puy-de-Dômet, art. 8tV

I' Emile, 91-Affricnis (ATtyron], tat lll.

Raymond Jean-Edouard, St-Jeao-de-Bellavflls (Sw*.|, torMB

Rlchaud Mariua, Arles fBohe«-dn-RhÔne), tat lO

Rigard Sérisoa, Mersellla (Bches-da-Rhone), tat VU.

Rivolra Jean, Beaucroiseant Isérei, tot terril Ml.

Routa Isidore, Antabee (Alpes-Mar.), tat m.

Robert Vlctorln, Vsdènae (Vanclnea), tat M

Rossai Marin», Mona (Var), tat rH.

Robrel Martus, Marseille (Bchee-du-Rhonej, tat Ml

Rourlèra Vincent Château-Renard [Bchaa>dti-rUi8lMlJfelsB

Roux Honoré, Marseille (Bchea-dti-RhOaaA, tat ftL

Ruffler Lanchs Albert, Champagny (Savoie), fat tarrtk M_

Réfrégiar Alphonse, St-Jean-d'AJcaa (Arayrask toi m,

Raynal Joseph, Hérepian [Héraus>, tat SU.

Rlchoa Théodore, Pailnd .Savolej, hit Ma.

Risaal Eugène, Menéae .Morbihan), tat 78.

Robert Annaïul, Paria, tai. 111.

Roc h aie Charlea, Roz-LandrieQjt (iûe-tt-vn.X tat. Ul

Rocher Jean, Pierre fiche (Lotèret, axt. iu.

Rodler Marcel, Lunal (Héraus), tat ÎM.

Roume Gabriel, fH-Paul-des-Foret» (Awyroe»K tai M.

Rout« Menus, Ver sol» (Aveyron), fut 111.

Roux miarioa, Nso» (Alpes-Mar.), taf. lll..

Roux Joseph, Aéals (Gard), sut rtt.

Rabet Françola, RéHara ÎIIlB-aVvTL), tat ÏTl.

Ravoux André, Valeaa *VaBclu*e), tat SSfl.

Rayneud Juaiia, Villelaure (Vaneniae), tat s*

Rabota Eoffens, atahaa (Ardt^h*;, taf. 258.

Reboul Ptarra, Aider (Loeéra), tat 898.

Reynaud Joseph. Auber.a» (Ardécha), toi. 208.

Robert Jean-Baptista, Combes (Loièxe), loi, s»

Robert Leopoid, Maubee (VaeMÉuaa), tat 8B8.

FWsarr Nn*, m-PHenna fLoire», tat 38.

CM

EN FRANCE

L'AFFAIRE ROGHETTE RESSUSCtTEE.

A vrai dira, cette affaira s'appelle aujourd'hui 1' ■ affalns
Rochette-Hervé s et les colonnes des journaux parisiens
font remplies de cette histoire ; car an lampe de guerre la»
affairée sensationnelles faisant le délia* du publie sont
rares. Ecoutons d'abord Hervé lui-même, qui conte einat
la chose :

«C'est une vieille histoire qui remont» au mois d'aoo.1
Ifih, celte période de lièvre et d'enthousiasme où, à Paria,
bous avons tous vécu d'une vie si Intense.

Aux bureaux de mon journal défilaient tous léa jour»
plusieurs centaine* de pauvre» geins, réfugiés du Nord,
réfugiés de Belgiqu», Allemand» et Autrichiens surpris par
la bourrasque en plein P»ri», Juifs et Polonais d'Autricb*
menacés d'arrestation sous prétexta qu'il» étaient étiqueta»
sut ni lin lis : c'était 1» maison du bon Dieu.

Dès le» premier» jours, sa glissèrent dan» les rangs de
cette fuule qui assiégeait nos bureaux de» Français en dAU-
ostesee née la justice, et qui venaient nous demander as
mo)en de se réhabiliter en se battant pour la France.

Ceùt été vraiment un crime de n» paa leur mettre us
fusil aux mains.

A partir de ee jour, Je me suis mi» à faire, parmi mes
■mis et connaissances, collection de livret» militaires de
réformés, de «bons 4 rien*, comme j» tas appelai». M
qurmd, en mon tme et conscience, j» jugeai» qu'un de ce»
malheureux était capable de rendre servio» au peya envahi,
J* lui rcmettsu un livret, la conscience d'autant plu»
tranquille qu'il n'était pas question, en ce temps-Là, es
soumettre le» réformés à un» deuxième visita, *t que ta
livret n'est pas nécessaire pour passer uxt deuxième conseil
da réforme, u

L'upparitlon soudaine de Rochett» a préparée avec quel-
que mystères, donna l'occasion su « général Hervé» de
réaliser d'une façon éclatant» et» théorie», ■ J'eus une se-
conde d incitation ; mais seulement un» seconde», dit-tt.
Êt il continue :

s Me voie! feuilletant me» livret» de réformé», eVs bosxe
8 rien.. Pas da chance. Tous trop vieux en trop jeune».
Enfin 1 en voici un : le livret de mon collaborateur et ami
Georgea Biensimé, qui fslt à peu pré» l'affaire. Ça tomba
bien. Bienaimé est un homme d'une haute valeur morale

?;ue l'on n» soupçonner» pas d'avoir vendu son livret à un
Inancier. Inuttl» de lui dire qu« c'est pour Rochett» ; ai
un jour U y a des histoires, 11 sur» la conscience pio» s
l'eue pour dire, en toute vérité, qu'il ignorait Roc h et ta,
Kaii-il même exactement pourquoi je lui si emprunté sost
livret r J» lui al dit: pour une bonn» oeuvre patriotique
et désintéressée, bt il ms l'a donné ta» yeux fermé», s

Et ainsi Rochette, « désembusqué de prisons, devtnl
motocycliste.

L» procédé d'Hervé a provoqué un» vive discussion
entre Hervé lul-méma d'une part et presque tous le» autre»
joumahsUe, qui le désapprouvent plus on moins violent-
ment. Ainsi M. Oulmsn écrit dnn» le « Petit ftleu » T

« M. Hervé, «prés auotr ptuié une parti» dt son erixtene*
ft détourner (es citoyen» dt /airs leur devoir «( leur avoir
prichi le mépris <U l'armée, a tort de »* mél»r (oat à coup
d'y envoyer de» motocyclistes dont elle se pnseerstt bien,
«A, est un grand naïf de. ne pae eftoir compris que Kochett»
n'a été pne tout à coup d un aussi grand amour pour la
patrie, que parce qu'en restant à l'étranger, ce condamné
Ordinaire de droit commun devenait déserteur et ne |>ou-
Vait plus rentrer en France pendant une vingtaine
d'années, u '

M. Capus, dane le « Figaro s se montre également sé-
vère :

• Je lis dnns un article de M. Gustavo Hervé «que le»
■genta qui ont arrêté Rochette, n fins limier» qu'ils soient,
sont d» Gchue* bel es n i Je trouve, au contraire, que les
sgents ont fait leur devoir strict, et qu'il convient de lee
féliciter hautement. Il n'y » pas, en effet, l'ombre d'une
raison pour qu'un homme, sou» le coup dus mandat
d'arrêt, dans un pays qui n'est pas en état d'snarchie, km
soit pas srreté si l'ocra*mn s'en présente.»'

L'opinion publique n'sdmet paa la réhabilitation da
Rochette, dit M. Capua :

» La réhabilitation de Rochette, sous le prétexte qu'un
faux livret militaire lui a permis de s'angagar comme
motocycliste, se heurte s un refus calégoriqu» de l'opinion.
Rochette n'est pas un héros. C'est un condamné de droit
commun, engagé par supercherie dan» 1 armé» français».
Aucune action d'éclat n'a Jusqu'ici couvert de gloire »oa
pseudonyme et rien ne ^justifierait un traitement da
faveur____n •

La note dominante est cependant a Qu'on pari» d'autre
chose i s Voici o» qu'on lit dans la e Radical s ;

a Pour un financier véreux., puni de trois ans d» prisose,
et devenu dan» l'armée motocycliste sous un nom emprunta,
que da bruit et que de réclame I Manchette», article» da
première» pages, consultations juridique», anecdotes, in-
cident à 1» Chambre, interpellation, rion ny manqua,
même paa 1» question sur ce qu'en vont penser le» Boche*
«t la» neutre».

Tout ça, c'est parfaitement idiot i

lit comme l'incident paraît misérable'* côté du drom*
immense dont Us péripéties se déroulent au prix de millier»
da morts I »

L'Incident t la Chambre dont pari» 1» • /(adical m est
a»—» intéressent. C'eet M. Charles Bernard qui a déposé uu«
demande d'interpellation « sur le» mesures qua la gouver-
nement compte prendra pour réprimer le» olU» frauduleux
et l'usurpation d'élat civil, révélés par l'arrestation dn
sieur Rochelle u.

Cette demande est ainsi motivée :

«M. Hervé se vsnt» d'avoir joué un bon tour s l'adminta-
tmtioQ militaire, bon buicuu s'e9t mué en bureau de
recrutement. U a, dans ses paperuïsos, pas msl d» livrets
militaire», si bien que, loi»qu un bagnard vieul lui en
demander un, U 1» lui donne. Ainsi, Itochclt* réapparaît
et »ou» quel nom » Le nom de BIswiVill (Riree.) Ce bien-
simé d» la police, qu'elle ret-herche toujours sans jamais
l'arrêter, au moyen d» 1s complaisance de M. Hervé, 06*
tient un livret militaire qui lui donne une nouvelle vir-
ginité et un brevet d'honnêteté.

C'eet 1» premier embusqué de l-rance, car il n'ignora
aâa que s'il avait cherché à franchir l'une de no» frontières,
à H serait fait arrêter.

Admettez momentanément que M. Bicnamié ait eu ua
grade dons l'armée, Rochette, repris de justice, aurait coin-
mendé à de braves et honnêtes gens. „

Et vous voudriez, monsieur le garde de* sceaux, vol»
oui avea 1» garde d* l'honnêteté publique, qui evien 1»
charg» d'arrêter Rochette, que noua ne discutions pu cette
Interpellation ?

Cet homme, qui ■ kcmmulé ruines et deuils est eav
liberté. Si voue ne voulea psi rester dune l'incohérence,
0 faut ou bien mellre en liberté liorheit», ou bi*n /air*
entrer Hervé dam Ut prison* de la République, puisqu'il m
procuré à Rochette un jaux état civil.

Le gouvernement est-il décidé à tolérer un pareil déB
Bans le relever } n

M. Bernard demanda 1s mise a l'ordre du jour 1* plu»
prochain de ce début, c'est-a-dire au 20 octobre. M. Viviani,
gardo des sceaux, demanda et obtint l'ajournement de l'in-
terpellation, qui sera discute» le 37 octobre. L» «Temps»
est mécontent du spectacle que la Chambre a offert » as
nation :

« Il est inutile de dissimuler qu'il contnetem le» ai-
toyen» de sens raasi» et les pslnote» clairvo)anU. Eh quoi I
1er scsndelea passés août à peine refro dis et oubliés. Etalt-
U nécessaire da remuer cetle pousnière et de renouveler osa
souvenir» ? » 1

En attendant la séanc e da «7 octobre, 1' a Echo ett
Paris» diecute le coté juridiqjje d» la question:

« Supposons Rochette coupable d un crime ou d'un dalM
commis à l aid» du livret de Ëienuiuie. il est incontestable
qu'Hervé lui s sciemment fourni Le mof*M de commettra
son crime ou son délil.'Serait-il donc compUe* }

L'urtn le 6e du code pénal définit 111111 I» complioité :

<t Seront puni» comme complice» d'une action qualifiée
crime ou délit, ceux qui par don», promesse», abn»
d'iutotité etc., machination* ou arn/icet coupables auront
provoqué k cette action, ou donné 0<e instruction» pour ta
commettre....»

Un arrêt de cessation du i» avril iyo4 » décidé que :
» Pour qu'il y ait aide vu «système eunstitwtir» de 1»
eosnplicité, U n'est pas nécessaire yu'ti y w participafics»

aua faite mimée qat constituent ie crime. »

Las mots an italiques peuveui-il* a appliquer a est
mlalions qui ont existé entre Hervé et hochet!» »

Toute la question est U, et elle se résuma ainsi 1
Rochette a-t-il commis un crime ou un délit f Ce crime
ou e* délit ont-ils été commis à l aide d'un livrât fourni
par H«rvé f »

Pour terminer, donnons la parole é Hervé, qui maigre
tout ne réussit ps» * dissimuler un» certain» inquiétude :

« Asses d «ffeire Ruchetle, hein I et d affsire Rienaime I
Dt de cas Herv é 1

J'espère qu» tous les gène sérieux, o» tous la» partis,
vont ee nui tire d'accord pour enterrer tout cals I

Si dramatique que soi! le es» d» Rochelle, ai tragique
que sou le eu de conscience posé par sou gesl* d'août loià,
d»v»nt tous le» gens qui ont une cous, ienoa, Boehette,
entre nous, hem ? en ce moment, ne voua intére»»» pn»
autrement, ni Biensuué, ni Hervé ■

Qu'on mette uns rallonge aux troie en» de prieon qu*
Roclietta » à faire ; qu'on envoie mou ami Bicnaimé en
pn»on, al moi sv*o, t, moin» que ça ne soii au bagne pour
fsux en écriture» publique», quel Intérêt oal* peut-il avoir
an ce moment t

Je pense avoir avez prouvé que je me moque de» année»
d* prison su tant que mon noble omêet em moquait de»
marmite* hoche», pour nVtr* pce suspect d* vouloir fuir
de» responsabilités.

Mnis eux hecres trafiques que nous vivim», venir pe*
sionner le» gens pour un procès pn*»B, l«i»srr, en 1* mo-
ment, rouvrir l'affaire Rochelle, qui a Uni par devenir
uns maclnne ds guerre contre Is République! lin gonve>r>
nemenl qui commettrait ce crime mériterait d'être renversé
la Jour même par un Parlement MMaM toM dr s» respon-
sabilité. »

Gustsv» Hervé étant le porte-parole officiel du gouver-
nement, celul-oi ne reeters pmbnbltMnenl ps» însenslbls I
D'silleur» 1» conseil que lui donne Hervé eei trè» clsir.
Aprss tout. Il s» peut qu» l'sfTnirc xnt enterrée, ou bien
ajournée à l'infini, comme l'effaue \ iliein , msl» il ee peut
égslement qu'il y ait d» fortes surprimes, Hervé et Rochett*
étant de» gent renseigné* sur bien dr» chute» l

Voulez-vovis voir dos Illustrations»

et gravures de» lu guerre?

L'ÉDITION ILLUSTRÉE

de la ■ Gazettes de» Ardennct »
Jenrnsl illustré bi-mensuel Prix: 15 cent.

Autour dm /a Guerre

COUP D'ŒZL D'ENSEMBUV.

Sou* s* titra, la r fi»Caille », journal syndlcaitato fa*>
vensemental, du ly «etoiira, a fmhtté l'artlole que ratai

• Dira que l'opinion publique ne » est noinA ému* d* 81
tournure pr.»e dapui» trois sacnaina» par la» f'innrnniS ank
lltaira» sur 1» front ruuo-roumaln serait exagères-. L» ssuana
ou, si l'on préféra, l'apparent* réaign»tion d«a moMcs * ee»,
pécb» point cell**-ei ée asuvra p^saionnémsst la» périnée
Usa d'un* lutta horrlbl» et monotone dont il rarah'-'éi*. ana
la lin ne doive pas toujours être rarni»* aux G*J*ada».

< il demeure «nlendu que rAliems»ra» avait star se» ns>
Tenau-es, ou début d*» hoetUllea, l'avantaf* da à» p»4o*J»>
Llon colosssl*, d* Torganissuon métlouleus* et d* la tas>
droyant* décision. A'U ont parmi» d* s'étonna* d* «jueisne»
ehosa, o'sat d'avoir vn la prodifieua» — r^'avi éa ir^rhat
da Kaiser arrêtée dans sa cour»* à l'écrasement par un» bas»
rsare d* a*rss et d* volonté». M « faila da» nerfs al d* sa ront
ténas aua poilns d* ta Marne et an l'Y»*r ; il a fessa de» nsas)
et d* i'antéteuient faroucls» aua soldat» an axsaet dn» Ke>
ois» lorsquen Paétra/n* il» s* ànttaicaU sans artaweena, près-
que «ans f usais ; U , teU« da» n«et» sa da ta Unsctta aas
Ssrbee qu* venait d* submersar la marée des eanons lourd»
d* Mseàacesen ; il a testa da» aejrfà M du eeastana ana la*,
lien» quand, faut* d'avoir évalué 1* rendement d* ta méoSt
nique infernal* qui leur était opposée, ils devaient céder an
terrala. C'était li la phase des épreuve», dans taquail» I
entrait autant d'espoir que dsogoisse : Du momeni qn»
l'on « tenait a avec de» moyen» d» fortune, on vsinaras
lorsan'é k »upériorité du nombre »'»joutarai*M l'égalisé *n
la supériorité du matériel »t l'unité de conception strate-
giqua. Le» journsux répandaient t profusion cette idé* qui
s'inspirait d'un élémentaire boa sens. Et In peuple» dé
l'bntenta, reinont»» par la perspective d'une victoue ach»
té» «u prix d m Isbeur titsniqu», d'une victoire qui n*
pouvait leur échepper, s* dédoublsient pour alimenter ta
front *t I usine. AcUur» «t spectateurs, ils seneour»gesi»nt
le» uns le» autres. — Soys» solides au poste, disaient le» ou-
vriers eux soldat» — Toumex-nous des obus et da» conona,
répondaient le» soldats aux ouvrier». La lièvre en parti*
double promettait *t donnait des résultats . Avec las arme»
nouvellement forgée» on portait i ! ennemi un coup dur en
Champagne.

« Msu les Austro-Allencmda, de leur côté, n'étaient pa»
resta» inactif». Leurs hsuu fourneaux svaienl coulé ds» mil-
liune d* tonne» d acier pour U guerre, ei bi*m qu* 1*» ba-
taille», plus terribles qu'autreJoi», n'en étaient pa» plu»

décisive». Une lors» d equdmr* t-- ........ qui menaçait

d» perpétuer l'enfer. L'offensive générale décidés par no»
états-majors nous nionlisit les Lmpiru» C«ntrsux bsrcelé»
d* toutes pails, inquiets de notre ulUque, sbsorbés dans
ls puiuJe de» coup» qui picuvaieiit sur leur cuirasse,
■ fixe» », pour employer l'expression de* generaux. Il
•uffissil slors d'un rien, prétendait-on, pour taire pencher
ta balance co notre faveur. Tous les regard» s» tournaient
vei» 1» Itoumame et ses six Q*n| nulle homme». Et voici
que la Roumanie entrait dan» l'aicue....

u La Houmani», sujourdiiui, se déf«nd. L'opinion
publique ne s'émeut point au delà du reisonnabl», cerUa,
mois ell» ne comprensi pua. Elle ne tompreud p*t qu iiin-
denburg, tarée vmgt-six mou de contact ev*c le» années
frauco-snglo-ilulo-iuïse», puise* l'offrir le lui» de déplacer
autant ds bataillons. Elle n» comprend pas qu* I» Rursta,
qui oonstitu* sprat ls Chiu» U plue vast* réservoir d'hom-
me* d* 1* terra, n'inscru* t 1» fateur d* o» privilège d»
bulletin» d» victoire qui marquai aient l'avant dernier acte
 
Annotationen