Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
a» WMmûn 1911

LISTE RT

tPx rv fi

fJTE.

(Reproduction strictement interdite)

ira œsj m Es ia tresja ffcljseaî !»

N S3 sra! iss prfessîiirs « la 1x2 ssftsai — U tslai Ja non pfflS liis;a'«ii!D'jrllnl a «sa 1 mtn 330,600.

Total des prisonniers français interné3 on Allemagne f 353,000,

IKGOLSTADT

Tsy Slmao, liourgeugnac. ^Lot-et-Gironluj, inf. (f*.

Tsyssédre Charles, Lacalm (Aveyroaj, toi. 32t.

ïayr ùro Auguste, Luc-eu-Doca (Dr^me), ehae*. T.

Tsysslsr Lson, Tallau* (Gironde), lai. i$7,

IWviat Clément, QiS4iip**tUux (Mayenne), bai. 1CX

ÏTlAclayr» Augustla, Allemagne ■1 ssee AI(■•. s), lut. lié.

Tnerisod Usure**, Paris, lui. oo». 48.

fheuray Bonn, Ss-Julioo (Orae), je ni* L

Thevcnsaïf Georges, Ktamp** tSeine-at-Ois»J), !af. 01.

Thévenin Louis, DwrUM j^HWt mi. 84,

Thôvcnot Paul, St-Jeoire (Hte-Savolo), ma*. H.

Thibaud Henri, Lyon (Rhône), «bas*. 7.

Thierry Fernaiid, L* Haute-ChapaU* (Orao), loi. 104.

Thlmmer André, Parcs, Infanterie 869.

Thomas François, Vaujanl* (Isère), lof. 14Û.

Thoralls Fsrnaad, Paru, Infanteris 4*.

Thoury Antoine, Paria, infanterie 46.

Thoury Antoine, Qexmont-Farraûa (Puy-de-D.), lof. *

Thoury PaaJ, Landlsacq (Ornsf, lni. ICeV

Ttbbaut Leais, Parla, lnfentaris 160.

Ttaset Charls*. Oéatv* (Suisse), lai. 988.

Tlsseyr* alkcrt. Touchas (Auds), Inf. 12S.

Tîssevr* Pierre, Rennes-1 «-Château (Ail dai, h usa 1.

Us sol Paul. Moureul (Marnai ini H

Tlaaot Jean, Eord*aux (Glr*nd*), ln/. 944.

Tissu Louis, Parla, tnîanttri* MO.

Toml Charias, 3*rra-di-F*rre "Corse), lni. 170.

Toachard Franc-, NoyanMe-Gravoyér* (M.-et-L.), lui. flL

Taurette Léon, St-Genyaa (Aveyron), toi Ut.

Tournery Juliaa, Guiss-Dorié (Maine-at-LoIra), 1a/- 71.

Tournlayre, St-Romain-an-Vlenns (Vauciuse), serg., la/. SU

Touxet Lenis, NeulUet-lea-Sols (Indre), ini. G5,

Travail lard Jaloa. Vaaa (Sartha), lnf. 101.

TrAJaut St-Saureur-da-Mellhan (Lot^ot-Gar, ), laf. 523.

Tramon Jaan, Boiseo (Dordopw), ln< 10.

Trevilly Aujçuata, Caanca (Orua), Lof. 104.

Trlcoira Louis, Lanay-eur-Erra (M.-et-Lolra), lof. 13t

Trolliat Mauric*. Parla, infanterie 278.

Trompatta André, Dijon (Cûta-d'Or), Inf. tl.

Tronc Marlus. Salons (Bouches-du-Rhona), lni. S.

Trouer Albarl., Nancy (Meurtha-et-Moaall«), Inf. «V.

Tnfraud Utu-tiit, Lasparre (Gironde), lni. 220.

Tuleu Eu<ane, Paris, lnfantaria 360.

Ulaas Loula, L'.iclgtiy (Auba), Inf. 237.

Vaebot Armand, TreJ-an (JuraJ, lni 360,

VaJJet Anlolna, Agsu (Savola), Inf 140.

Valtoa P.an4, La Rom&gaa fMain«-at-Loir>), Inf 143.

Tancou Raué, Val-d'A]ol (Voag«a), Inf. 14*

Vanmalrla Bugèna, Coudckarqua (Nord), Inf. cc4. tS.

Tadrlna Imcit, Sonflaur (Calvtuïoa), Inf. 108.

Talcla Antoine, Gulglard (SaOne-cl-Lolro), chaaa. t.

Velut Ja*n,' Lyo» (Rhoni^, Inf. 140.

Vargr.ee Fran^ola, Crespina (Avayron), inf 84.

Vargnlaax Locta, 8t-CauItier (iDdro), génia 8.

Varjvt Julea, Rilly-St-Cyr (Aube), bd. 287.

Veruat Gabriai, MonUuban (Tarn-6t-Guronno), Inf. ÎU.

Varnat Louis, Doualla (Lot|, lrrf 20,

Yarnhet Josaph, Montpalliar (Hàrault), génie L

Yernier Loula, Eapaguy (Côte-a'Oa}, ïtd. XI.

Téroai Louis, Aseà-la-Bolsna (garthai, loi MT. *

VAron Raymond, Tllia-Volaln (Jnara). loi. M. .

Vcyranna Loala, Boaumont-lsa-Valence (DrOtuo), Inf. tt?,

Tlal Gboikc*. Parla, Infanterie 104,

Viallon Jean, Montpeyroui (Puy-de-Domt), lni. 8*.

Vidal Rcni, Albl (Tarn). Inf. ia.

Vlei Reué, St-Mand4 (Seine), ln/ 104.

Vlffrayd Jean, Tonlcouverto (Savoie), lrat. 140.

Vigouroux Pierre. Chairrbon (Ardècho), Inf

Vlgouroux Prospar, St-Marla-dM-Chorca (Hle-L.), feafl Ht

VUlain Louis, Troyea (Auùe), inf. «7.

VIndrollel Alphonse, Mcschiiroa (Puy-da-Dôme), Inf. IQtV '

Vlnel Dainleu, Savijnac (Aveyron), In/. 141.

Virât Gaston, Auzon (Hte-Lotre), Inf 1»,

Vive! Charles, Roullée (Sartha), Inf. 1C».

Vivioa Gustave, Money (Orna), lni. 104.

Vlxada Jean, St-Gcorgee (Hte-Lclre), ial 10.

Volsla Arlatlda, Gr^aa (Seine-lni ), l&f 169.

Tolalna François, j "Bt-Gerinain-dBa-Piia .(M.-at-L.), UJ. Tj.

Waber André, JarVOle (Meurthe-et-Moselle), lni £6.

Vv'eber Henri, Champlgneuilea {M.-et-Moaellel, art. Q.

WUmet Achille, Gamelle (Arderm«e), Inf. oel.

Wlta /ulaa, ■ Alançon (Orne), Inf 108.

Zellnar Georgaa, Ivry (Saint), rni. 98.

Hubert Louis, Bougé (Lotre-Ini ), inf. 185.

LANSEN8ÂLZA

Axnblard Mariua, Llvlnhs>a (Av«yron), cap., Inf. ZM.

Woteei George», Paria, lui. 280.

Hatton Geurgea, Parla, Inf. SâO.

Pineau HJppolyta, Las Sables-d'Olonna, Inf. 359.

KltiKGabart Louia, Paris, Inf. %£.

Grenat Augustin, Paris. Inf. S52.

Fonteau Uni île, LaJbellols (Yonne}, inf. Hjh

Adda lAuu. La Havre (Selne-Inf.j, Inf. 359,

Repaaeur Henri, Chablis (Yonne), Inf 35Î.

Mcrscaux Julea, Reims (Marne), Inf 852.

Crémon Gustave, Parla, Inf. 352

Sbucherd Edmond, 5avigny-9 -Orge (Seine-ot-0 ), Inf. X9,

Levlllain Henri, Merberault (Orne), inf -.359,

Favette Augusta, St-Maur (Saine), lni. 369.

Allard Plarra, Paris, inf 289.

Leroy Alclde, Vinccnnea (Seine), Inf. £40.

Lafforgue Joseph, Tournaga (Htes-Pyr ), inf. 2SI.

Guiilon Albort, Dixmont (Yonne), Inf. 289.

Joudet Léon, Llgny (Saône-etrLolre), Inf 2S9.

Fruit Fernand, Paria, cap., Inf. 289.

Autrand Oscar, Pommerol (Drome), inf. 35i.

Lorion; Jules, Vauve* (Seine), inf .'îï2. /

Leprince Gaston, Fiers (Orne), Inf. 362.

Ramage Jean^ Veurtrea (Allier), inf S52.

BULLETINS OFFICIELS ANGLAIS

(Profit occidenfol.) ^

Londras, lé dicembra 1916, 8 h « nés.
Un *«*■ 4ttachoinenL de p-onadier» i«at avance Liar aoar jwe»
aru'a nos trttv^hcaa du noid de la cota GO aan* la isiLlint a'Yproa,
rriî sou* sera tir da barrag», A s'a po rùusetr à [>enetr*r
Dos liane* Au cour* do la nuit, activilt da l'irlillena, au Nord
de l'Ancre et d'Ypra*. Dana !• journ**, noua avoo* botoberdé
les poatbans ennemies ou Nord d'Ilulluch et à l'Est da la Chapelle.

Londro*. 17 décembre *B16. lé a. *olr.
Nous -1» .- exécuté au cour* de 1* nuit d-rniire ud co>ip da
main, contra le* tranchera ennemiae dan» I* ériua da Raoïart.
Des grenade* uni cta lancées dan* le* abri* et l'ennemi a *u1M «*•
paru.'* Un second raid uou* a peimii de détruira ua amplacemeat
de muradleUMl ** Sud-Ouest de WyitchalU. Ce malin, Ira Alle-
mands es* fait jouar un comiiullM i L'Est dïprce.

La catiin&t Briand remanié l'eat préatnté à 1»
Chambre. La séance fut assez mouvement**. Résu-
mons-la d'après le « Ttmpi *. Elle commença par 1 im-
provisation de il. Briand sur la proposition dm paix
des Puieeamrï -centrales, dont ncus avons déji donné
un réaumé (voir l'artiola : ■ Prrmim-» Eckoi.... ■ an
n* 318 do la * Gazette »■) \ inrent ensuite lee înterpal-
latiuns.

L* fràiulvnt donne lecture des demandes d'ialer-
pelîatioa qu il a reçues ; de M. André Xardiau, de M,
Lairolla, da U. Charles BenoUt, de M. Viollette, lu
unes tur la politique du gouvernement, lee autrui sur
laa affaires de Lirfoa. Va-t-on discuter oeLloe-ci ? L»
président d.i conseil s'y oppose . on les a discutées on
comité *ocret; recommencer eti publie, c'est mettre le
gouvernement «1 état d'infériorité ; oar, lui, il ne
peut tout dira publiquement. ■

M. 0«.-.,.-,, ■ Leyguet mo.iie à la trilnme. Iî rupptlla,
con 1:110 prt Rident de la comuiiHSion des affairée exté-
rieuroe, que biaa dos quostiona ont été poïfaea, soit par
alla, sait par la Chambre elle-même, an comité secret,
et qua Us réponses n'ont pas toujours été fournies.

M. LeyffGcs. — « Il ne saurait Ctre indiffareal à la
Chambra, ai olle veut éclaira ton jugement, de connaître
les eausee de uoe déceptiom on tXOutuania, le* online* et
lee cuuaàquoine» «Isa événements qui *e sont prouial* le
1* déceiubre à.Athûn^a, ainsi que la situation qui en est
résultée.

Tout 4 l'heure, M. le président du coneeil disait qu'il
avait toujours pna soin do remtiguar la Chambre et la
pays. Qu'il me permette de dire que peu da p*y* et pwj
da ParlatnatiU ont lubi un régime du censure plu* dur et
plus abusif q,i9 caJui qui nous a été imposé, (Vifs apptat»
dtisemaiits.)

Noa aeu'ernent tl nous a été interdit d'apporter à la
tribuns ceignis aujeta qui lont librement traité» dans las
farl.iuoiiU étranjera, et que non* aurions abordée avee la
réaçrte ejui eonviaaat, mais le pressa l'a jamais pu exposer
au pays 1« fetand* probliunee que U guoin» posa, m lui
en montrer 1 importance et la gravité,

CD» n'a p'i mène rcprc-Jitlrc, *ur le* évtmemeiita qiîl
non". mlé>ea|iHt an plue hmil dfgri^, les renseignements que
pn'i ut U [rre*na «lliuc ou neutre. » •

M. Lay^uta vuut atlordor les événements d'Athènes.
AI, aL Briand insiste) : nu no peut pr_n discuter an
publia le* afîairee, de Grèce. M. Charht Btnmtt d'ail-
leurs, au1" 'i- da rinterpeîlation sur elles, y renonce.
On piu.'l donc nbordor tout de suite lea_autiCâ interne]-
latii'iis.

C'ost d'abord celle de M. A. Tardieu, râdactev po-
lîtiqu* du * Tempt », a sur l» rôle d 1 jouvrrfameHt
doiu (a direction do la guerre et let mesuré» qtt'em%^» i*
■préparation do Im victotrê ».

Dans quelles conditions, demande l'orateur, se prév
sent*» le cabinet remenié ? *

M. Tardieu. — «Messieurs, l'ordre du jour da confiance
sur lequel nous noua sommes prononcés vendredi dernier,

mérite qu'on a'j arrête, car il piédente ce curieux caractère
que, sans un mot chuiige, il sursit pu servir d'exposé do»
motifs i l'ordre du jour de dèfu.uu:c. (Kirca).

nC« qui revient s dire que u la Chambre s'est trouvée
dmsée sur la question de la confiance, elle l'es) trouvée
unanime pour réclamer dre changements profonde dan*
lee cho«es, dans lee méthodes et dam las peiiofinoe..

« Voua savea bien que vous n'atiee pa», la semaine d*:-*
nièra, le gouvernement d'acUon. que vous aouhsiliea,
puisque, vendredi, vous lui ave* demandé de so reconaULuer,
L'avex-vou» maintenant f C'est toute la question : le moteur
eat le même, la chef ait le mémo, 1* direction changera-t-
elle * Nous ne la croyons pas. (Applaudissements »ur cli-
ver* bancs.)

Mina, de deux choses l'une, mou'imir II président du
conseil, ou ces réformes vous senih'enl inutiles, nuisible*,
peut-être, et von* ua les acceptes maintenant que pour dos
raison» parlementait** : alors, que vaut votre autorité ï
(Très bien l Très bien I)

Ou, au rcttlraire, lee jugeant nécrwaaire*, vous avea laissé
pÈUtt des moi» sans le* réaliser, <>< dan* ce cas que vaut
votre d4o4aiem f (Très bien I Très bien t)

Qu'a rajalariié la Chimbio dans l'ordre du jour qui vient
de clo«« la second comité let ret ) La réoigaiiisatioo du
0jhuii rfijejfiiCTii, le ressftficnifiit de l'effort intcrn.)!iés, la
ro\jrgaJttV*C)on du gouvernement.

Comme rcorganiAdUon du couimandeincnt, qu'est-ce que
vous nou* appurtes ? Vous noua apportée i organisation
mêimt que foui nous avies lait pidvoir ou comité sejarad j
vous nous apporte! une oigaiiisatiou qui, comme toutes
les otg',niEaUoiii de compromis, recèle l'équivoque et le
dans**. (Tria bien 1 Trè* bien 1) ■

Lest £ ou* deux autoule* parallèles qu'agiront laa com-
muiiddiita de» uuiiCos u'Uneut et du Noid-Lsl , c'est *om
deux autorités parmlele», donl l'une aeta uialtrceee du»
mo.êiii, «rffecti.'i et umUtnels, et l'autia maîtresse de» plans,
que les deux couiiuaiidaul», celui d» l'armée d'Oriesit et
c«llh de* «imcM du Iiord-Lst, prendunt reeponidiMllUe.

Ce iL'gime ne répond paa -■ ce que la Chambre avait de-
mandé, 0 eal-à-dire au maximum d efiieaoïté par W
mastisnauBi d'unité.

Et la lessorrement de l'e/ïprt inleiulliéa ?

J'ai binei le d.o.t d'indiquei on passant que nous lommae)
C '..■. ' », dans cette Chambre, i penser qu'ima orgroii-
anLion du commandement ne sera itteHo et faconde que
quiiiul voit» lui, aurv* donné comme l>nae une 01 faiiiaaUae)
al'état-major interalliés) organe de solidarité, de travail et
d'étude

Le pré»! ' , 1 du < ■ il. — CeJa ne peut pas sa fa:".-»

eo hnM jour»,

M. Tardieu, — Non, mais en deux an» I De eela vmm
n'ean** P"k P01"" I J**i 1» duel de signaler en passant et cetl*

lacune al oe silence. (Applaudissements.)

liuatu la réorjaiiiwtiou ia çuuto* oement 1 on change
dm pii^tcninea, ce» suppnmo de» nuiiistéraa, 00 en féf>*tf4»i
d'itulree. Le gnoi piinrlpal subsieve eontie te uûuvus

cabinet :

Ce que noua lut reprochons, ce ne sont pc» les détail»
de sa OOmpoaHiotl, c'eal *on ensemble, ce ae toatt pa* see
Ooilaboca t aura, e'et* le ebaf «uê est mamtona a la tilt*.
(AjiplaudusomenU a gaïube et sur divais bancs.)

J'inles»da bisn qu'on Di'oppskaart pent-éLrn une Intor-
prétttioo que nou? avons vue se menifeetei1 tout t l'heure,
Crtt* interprétation coosiite A appliquar uix Osinialrai de-
missionairee Uyit co que l'ordre du jCïur Poitevin pouvait
contenir de défiance et a appliquer nu (u'-sidont du conseil
tout ce qu'il pouvait contenir de confiance, (Applaudisse-
ments et rires.) Je ne discute pus colle Interprétation, mal»

Leuézorhy Louis, Baud (Morbihan), Inf. Se*.

laojay Fernand, Alb4 (Tarn), Inf. 12t.

LabaaUe Vincent, Béreux. (DBtavl'yr.), Inf. 19.

Cassa Plerr», Loubicn (Bses-Pyr ). Inf 19.

CoUeUe AJmé, Cerlsy-la-Forfit (MancheJj, lni. 45.

Fagrl» Joseph, SolnlÙre (111 aet-VU al no), lnt* téfl,

Pcrronneau Jean, St-9ereide (Oiar-Inf.), L11I I?.

Tureaust* Edmond, Fouliquen (Lolre-Inf }. mi. 0!.

Pervee Jean, Leanevln (Finistère), lnt 118.

Richard FUenna, Ploudanlal (Finistère), art. cet. t.

Durand Yves, Locludy (FinlsUre), lni 24,

Marchand Paul, Puteans (Seine*, lni. SOÉ.

Las;ue l'rancola, Paris, Inf.

Lebai£ac Ernest, Paris, Inf. 3îU.

Droux Jean, Allertot (Saone-et-Loire), lni. 2SS.

Deechei'bals Louis, Goulx-la-Vieux (\1enne). inf- K.

goba* Joan. Bt-Laurent (Landes), lni 18.

Bouché Julien. SIok (Lolre-Inf ), inf 8fC. ^

DfiïeuiM Jeexn, Vancres&on [Loiret), Inf lfsl.

Sonxln Joseph, Serolone (Landes), Inf. ltt

Francée Denis, Escaudollérs (Aveyron), chass. ff.

Ptrurd Victor, Ly«« (Rhûne), Inf. 93t.

Dufour André, Paris, inf. MaT

Refroli Urbain, Formy (Avsyron), Inf. 12*.

Farouche Denis, Camps (AvejTon), Inf 184.

BaycU Victor, Colombree (Aveyron), lni. 124,

Flnsnca Justin, Damleullee (Vo?ges), serg., Inf 4sV

glrotoau Julea, Marcilly-en-VUletta (Loiret), lui, St*.

Volry Paul, Balesmes (Indre-et-Loir), Inf. 28Ê

BenoK Geqrgea, Poullgny-St-Pierre (Indre), Inf. S*»V

Archambaud Auguste, Queaus (Vienne), inf 281.

Leroy Svarista, Fécampe (Morbihan), loi 9P0.

Dudsaux René, Heillecourt (Mrthe-et-Moa.), ehnasv 4

Bolallveaa Emlls, Hsndsye (Bees-PyT-), cap., tmt. 4V,

Nlcolln Lucien, Molssey (Jura), lni. 8G4T

PrillArd Femand, Beauvafs (Oise), inf. 286.

Defteau Léon, Sts-Gcnevlcve (AveyTon), inf. 174,

Fouquet Léon, Paris, Inf. 289.

Roy Théophile, 5t-Naralrs (Charcnte-Inf.), inf. 0,

Bécard Gcorgçs, Thiennas (Nord), Inf 43.

Duboat Jean, Larens (Htos-Pyr ), Inf 83.

Souvills Roger, Maaseuba (Gers), Inf. 83

Sourès Joseph, Cruscade* (Aude), Inf 124,

Grolleau Pierre, St-Laurent-s.-Sèvres, lni. 64-

GrJvon Jean, St-Moinln (Loire), Inf. 18.

Jeausac Jean, SWuIlen (Hte-Vienne), inf. tl.

Rsynier Louis, Belcastel (Aveyron), inf. lïé.

Assler Odilon, Lederguea (Aveyron), Inf 124.

Pellwlsr Joseph, Gulllostrs (HtevAlpcs), cap., cham I

Chehaud Pierre, St>AdrIgne (Iséra), chasa 67.

Ceytre Antoine, Badens (Var), chase. 87.

Tessédre Jean, La Terris» (Aveyron), cap., Inf. lté.

Elschen Charle*. Noisy-le-Pec (Seine), inf. ^S.

Marc Pierre, Bézoule (Avoyron), Inf. lïé.

Auberty Joseph, Tulle (Corréze), génie 7.

Devos Pierre, L* Brosse-Monteeaus (Seine-et-Marns), t

Vidal Jean. Courières (Aveyron), inf 124, £

Syvadié Pierre, Murols (Aveyron), Inf 124*
Vidsi Piarrs, Curlèree (Avayroa), lni rJé.
M art y Pierre, P ruine» (Aveyron), lai. 124.
Laudee Louis, Marcillao (Aveyron), lni tti.
Bertrand Louis, Marcillao (Aveyron), ean , lut1, lît,
Cousl Marcsliln, 8sile»-Courbatiers (Avoyroa), tuf .d.
DstJhee Joseph, SaJv&jrna*. (Aveyron), tuf. BSé>
Roquea Jasa. Saivasjnas (Aveyron), tssf. lSt.
ÛMroo Imuïa, Aubin (Avoyroa), bsf TJé-
Camperrue A, Mourot (AvayronJ. Inf. 124.
Béliéras Hscrl, Aubta (Avayroa), ftsle 7. -
Ylvani Henri, St-André (Avayron), Inf -H*.
ttdme Eugène. Orblgny (Bte-Marna), inf Ht.
Tayselère Pierre, Espinouss* (AvayrooJ, lni. ttt.
Bagarre Frédérie, Badone (Varj, eiiaes 87 ,
Barthélémy Désire, Fuvee,a (B -du-Rhonc . eheas). 4W.
Audlbert HUslre. Chateauneuve (Bses-AJf.^.i. shsMS tS.
Obseur Paul Marseille (Bouebee-du-Rhûne), srievss, tV.
Cbaffart Albert, Charle*aJ rBouchee-dn-Rbona}, sh^ass. ES,
Deaclers Luciss^ Parts, sergent, ini 280
Bonnean Gilbert, Lurcy-Uvy (Ailler), Inf ME.
LsrnbouJst Marcel, Nancy (Meurthe-el-Mos. ), tnf. M.
Plst Armand, 8ucy-sn-Brls (Setne-et-Chsav), eap , bat. Wm%
Go ta Albert, It-Usagee (8s0ns-et-Lolrei, tôt M.
Boally EufiSoe, Ste-Crolx (laône et-Lotr»), bas. M.
Legrand Aristide, Pallly (Tonne), tni SeV.
Faudard Gustave, Boeurs-an-Otha (Yonne), loi. 381,
Roux Henri, Nogsct-e.-Seins (Seins), cap., inf. 38f.
Baudlnoux Charles, Parte, cap , Inf tfsf.
Lucas Paul, Parts, csup.. ini Ml.

Leooq aémsnt, Aunsy (Pas-ds-CslalsJ, cap., Inf. MS

Melot Jnlea, Parts, Infanterie £81.

JJomalm Joseph, Bourg-da-Tbisy [Rhône), ini. MC

Copain Fernand, Annsqula (Pas-ds-Calals|, Lsf Et*

Msury Eugène, Fsrrtères-Gâtlnal» (Loiret}, hsf. %W

Bsucbs» Roger, Paris, Infanterie 288

PstTusson Albert, Paria, sep , ini Mft

Prottosi Pierre. Arnbérieux-sn-Bugey (Ai&), génie 1

Dubois Char lee, Parla, Infanterie 280.

Juet Henry, CaJlaa (Vart, ebasa. «7.

Magliotte Louis, Toulon (Var), obus. 67r

Tisaery Louiar Marssllle (Bouches-du-Rhéne), chaaa. W.

Fsrsldo Lucien, Marseille (Bouches-du-Rhdne), chasm 4%

Psndaries Basile, Zoselv» (Aveyron), chass. BT.

Gontrand Pierre, Ca^cas«Dnne (Aude), cap., bat*, stt,

Crambes Pierrs, Montfort (Aesyroa), inf Ht.

Pabras Jean, Rleupeyroux (Aveyron). Lai. lté.

Greffa* Loula Lnnse (Aveyron), lni. lié,

Paurai Julea, Béra (Tonne), lai. 25».

Crémoulln Henri, Apt (Yaoclusei, génie 7.

Delmas Joseph, St-Hyppolyt» (Cantal), Inf. m.

Fillavoola Léonce, Csrisisrs (Yonne), ini. £ss\

Thols» EmUlea, VLUJaxa-Louis (Seine), iaf ait

Fouqns PsnL Alx fBonches-dn-Rhône), gênés T.

Plnoa Abert. Coeo* (Corse», itxf. soL M.

Moulta Edouard, VOIeHeTia (Tonne*.'bat. £89.

te lui oppose ua fait. Toutes les faiblesses, toutes les u»
suffisances qui nous sont spparues depuis des mot* gant de»
faute» ds direction. Or, celte direction, vous la main Lan oe,
et puisque You* la maintenez, nous sommée obligés, pouf
justifier notre vote, d'examiner es qu'elle s été.

Direction diplomatique î Un peut en juger Iss résultat*
sa Uoumanis, en Grèce: Jamais aveuglement suui tenace,
sussi profond, aussi général n'a vicié uns politique.

Direction moral» ?

Ah/ 7/vwrwîowr ta président du conseil, sur Vupinùm
publique vuui aviez un grand pouvoir par votri esw*
jure êt votre bureau d* pressa, rattachés tous sfeus*
eTune fnçojt direct» à la yréttdenca du conseil. Par eua
roui aviez U moyen d'enlever de* journaux tout ae f ue
vaut voulue et d y /air* paraître tout ce que vous «ee»>
haettes. De ce puuxutr double, négatif et pvstttf, co-m-
ment uvut êtet-vout «rw î

Tout avu, toute critique, toute opinion indépen-
dante, si mtsurie qu'elle fût, a été supprimée. Par
contre, tous les événements, -même avant d'itre acquee,
ént servi d'occasion — en oe temps > J tes hommes soné
ti peiits devant la grandeur des peuples/ — à dos apo-
logies -personnelles, (Applaudissements.)

, Souvcnc--voui du régime auquel le pays a été *o%v
mil. De ce régime 1/ faut parler, car ti nous n'en par-
lions pas ici, où pourrait-on te faire f (Très bien 1)

Depuis le printemps, sous la baguette d'un ohef
d'orchestre invisible, un concert d'adulations sans pré-
cédent est monté des officines de prêtée.

JVeiu avon* d'abord entendu célébrer sur lê mode
lynque, au mois de mars, la conférence de Parist tnoé-
dent heureux, assurément, mats dont *l ne fallait pa*
em'Ujérrr la portée, car, entre gouvernements résolut à
l'entendre, pas n'est besoin de réunions de protocole,

A ous avons entendu proclamer ensuite l'unité dtasp»
tion sur l'unité de front comme une éclatante victoire,
tans qu'on se fût demandé toutefois s* l'unité de pré-
paration ntaU été au préalable étudiée et réalisée.

Plu» tard, a'ett l'intervention roumaine — déter-
ÉesAdi prattqutrm<'iU jjar le* succès du général liroue-
tilof — qan a été présentât comme le suct.es exclusif Aë
notre diplomatie, egmimé la promesse (ftms fin pre~
chitine de ta guerre.

Ccltn campagne d'apoiogte personnelle a intoxiqué
Ui France, elle a détendu tes ressorts et ralenti lot aeiv-
Vîtes. M au surtout etts a créé un état d'erpnt artificiel
et facUoe anse lequel il faut compter — tiujouni'ne»*
gue U développement des faits n'a pas concordé ave*
les upoloytes effietevscs.

Or^ meetieun, qu'est-ii arrivé t L/9 Roumanie a été
envahie, U Grùo* souillée du sang de nat marins, t'est
dressé* derrière l'armé* d'Orient au moment eu cclle-ai
e*t teppelée A futre faoe au choo en retour de l'offensive
allemand* en Roumanie.

Admettons que oe n'est pas lu faute du gouverne-
ment, ma** su faute, quel ne peut pas nier, e'eet ttaveir
creè FsasSjl êCeepnt par rappert ouguU a*s événement*
mit produit dans le p**$ une tintrretiian de deevpUon.
(Appleudissesiients sur divers bancs à gauche et au centre.)

On visaU dire. Mais quoi chef proposée vous » Si nous
eppoitone des noms, oa nous reproeh» de travailler a pour
les remplaçants 1. On peut trouver d'autres chefs, maie
t l'exclusion, d'un» part,'ds o^ux qus le rtaultat a Jugée,
a l'oxcluaiou, d'autre part, de ceux qiai par dee severilea de
ecoWr. et un afflsscnsB-l psrer*eesst ea sésaio^ se sosst
Téréiés somme dV-pourvu» des qualités d'aetiea qe« nessi
réclamone du |*nrvsmsmsnl » (Vifs applaudiiseoients dea
gauelie».) ....

M. Twdiea ù tonuiné.

M. fsairalle, non plus, n'a pas confiance dans 1» M»»*
■veau mînis'téro 1 son inaction passée ne permet pas d"o*>>
péiiir d*-» an tes a venir.

Pu!» V. Viulli tt* monte i la. tribun* et, dans se*
djioouxi trèa incisif, attaque le gouTerneraent, Il pos»
nettement la qu&stïon jt

s Uns question se pose pour votra gouvernsmsast,
llonsieur 1s preeidoel dw oousssi. Malgré resxe éJo^ussass)
sdimrsbl* st vos servicss, étsa-voùs sa oe momosu. H*.eanssj
qui doit être Isiseé à la téU da gouvsrnsmsot ' Je a* s».

eroi» pas.

Après les faute» dont vou» avea, avse les gouverasattasa
slliés, la responsabilité solidaire, je ne etyeit paa ausi voss»
ajes la txsmpe ds csractère uécsasairs pour sauver es p*j+
et Is mener à ls victoire.

Js n'obéis qu'à ma oc^iscieaoà. Je ne aoeu-ris aueusef
ambition personuails, voue le taras, mail je nia pieuse esj
face do notre lourds responsabilité, à noua, i^rsaonissast
du peuple.

Qu'on as nous dis* paa : « Mais, qui al les-voué mstasa
■ la plaos ds U. Briand » ■ Qu'en adresse sette queettrei

k M. I* Président d* le rtépuhhqua, lorsqu'à* vas» de suV
fianc* — auquel Js m'aioocierai — l'aura rois ea présamnl

de es problème.

D'aillèur», ù n'y a pas sa France d'hommes prtstàea-
ttoJs si nécessairss. . ..

Vraiment, monsieur U président du csnisil. weeas
«*s* pu svotrs lériruiamasi qn* Urtfm* démet sw***a
députés ont refusé de donner leur **nfi*n*e tm suésai»).
ils pensaient iM de Freyomeé, è sV. Cewvûe», à M Ce-
ohm ou à- Si. Guesde t ifms po* le màtns du si»nota.
(Applaudi ■„■(,,. i.î, t gsuohs st sur dlvate baaea.)

Ils pensaient' À M. Brianei, préetdsmt dm siiiiset.
(AppisudissemenU sur les méuiss baaee.)

Le président éa cenaeil. — Je ne m'y suis pes trompe.

M. Maurice VUilett*. — Mets vous s va» fait s*>raua* «I
vous voua v étiss trompé. . s

Ou Lit les ordree da joar. Sur eux, M. Mafèneé emm
pUqus pourquoi ses ainis et lui ae peuvent voter psrss*
1* gouvernement :

« On vient noui demander d'ouvrir un nouveau crésM
à l'homme dont 1* gouvernement nous s conduits sa*
réalités actuoiles.

J* ns dirai ria* ici qui ptifwo trndmre de m* part m
sentiment d'uiimosité personnsllo k i'égsid de U i* prs-*>
deut du consnl, dont je n* méconnais tà l'incomparabij
talent ds tribuns ni le* belle* qualités d'intelligence pw*
lesquallss j'ai été séduit comme Itfaucoi'p d'autre». M*
plaçant en face de fait», Js lui di» simplement et impiloyar
blement comme on doit le faire en temps de guerre, lo «o!*s
le sang coule et que les erreurs, les fautes'et les défaillance»
peuvent compromettre le salut de la pstrre, js lui die 1
Le* faits, lee réxult-att, ini seules choses qui puettemé
compter pour vous i l'heure présents, vous donnt**
tort, vous n'avez pas réussi

Il faut, js ls repète, d'»utres hommes que ceux dont Je*
méthode» nous ont conduits aux résultats qne nous aveavs
enregistré* ju»qu'in Heprendre ceux-ej k l'oasai, comna*
Ha nous ls deimmdent après vingt-huit mois ds gueii-*,
Isur rouvrir un nouveau crédit en face des événement* ds)
l'hours présents dan» lesquels ils ont une grande part d*
reaponssbiltté, serait, d* notre part, une impardonnable
faiblesse et, js n'hésite pas è le dire, une foule grave contre
le paya. » (Applaudissement.» »ur divers bancs è gauche **
au contre.)

M. Briand «'explique une dernière foi* :

s Js voudiais du» .-<su!tment k MM. lunlieu, Violiste*
st Mdginot qis m'ont pn* à paitie directement que, »'i*s
Ont étù éuergiquse dan» leur* phrase* et s'il* ont vi*é av»*9
uns ténacité qid s'sst afiiimé» dé« les premier* mots }■*>
oru'sux derniers k renverser le gouvernement, il ne rw%

ri paru que, désireux de faire appel * d'autre* hommav
un entre homme pour diriger la guerre, il* formai»*—1
contre moi, epii ai ts 1 eapomabillté de* évaiiem^.ts d'hies,
des critiques nette* «t précisée. ( Mouvement* divers.)

Oui, il eat vrai «rue uioa goiivernemeul dont on *'s **e
nié qu'il ait fait de» effort* pour aUeindr* le but qsé ***-
notrs objectif k tous n'a pa» toujours létusi ; eaa, U sa»
vrai que aes effort» as root souvent heurté* à de* éveiieane»**»
qui ]M »nt fait avorter Dons ai, ea tempe da g*an*. *
voia» apparat! qva* loraqu'u» homme, malgré 1e sln«eeSSf
ds as bonne ToJorité et da to«» »e* acte*, n'* pas asess réeae»
H doivs être remplscé, veus le pouvss faire. .*
 
Annotationen