Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
9 OA2ETTB O E 3 ARDEMMBTO 37 Dée.mBr. 1H|

LICTE ïr 2S3 COuTEKANT environ 700 noms

(Reproduction strictement interdite) , .

In ïijW b tSU ta groupa dfclpol iw adroit» îî si Iraaïtti les prisonniars ûcï. lis co^t suiva^L — Il Ml des oonn parlés ]usqb'au]ounrtiaE ss nosH i entoi 332.300.

Total clos prisonniers français Internes en Allemagne i 3S5,OOQl

ALTENGRABOW

jSuilaj

Prat Jules, Vaulnavei (L&ere), InL 140.

Prêt Pierre, 6i-Mlchel (Isôre), Inf, 140.

Rabllloud Auguste, Lyoa (Rhône), Inf. £B.

ftagachs Henri. St-ChrUtophe (Savoie-), InL 140.

Raymond Emile, Montigny (Betne-et-Oise), bat 84

Ray Joseph, Bourg-J'Oienna (Isère), lut 140.

Raymond Mnrius, Blpp«rte (l*cre), InL 140.

Rloodet Paul. St Maurice (Isfra), cap., Inf. 144.

Rive*. Jean, Lyon (Rhône), cap., ini- 140.

Robin Marius, St-Lattier flaire), Inf. 140.

Rocs* Jean, 41-Maran-d'Uriag» (Isère), Inf. 140.

Roux Charles, La C inbe-de-Lancey (Isare), Inf. 184

Roux Jean, Basae-en-Oiaan* (Isère), Inf. 140.

Roux Joachlm, Chanousa* (Hautes-Alpes), Inf 134

RouxSIbillon Sylvain, Miribel {ïtcre), Inf. 140.

Ruca* Eugène, Pontchsrra (Isère), inf liO.

Badou Etienne, Grenoble (laùra). inf. 140.

BalUy Henri, Etopîe (Pas-de Calais), Inf. 4L

Balamaud Pierre, Grenoble (laèra), trif. 144

Ballard Henri, Ham (Mayenne), inf ISO.

Salomon Robert, Parla, dreg. 4

Semoel Julien, Parla, inf. 41.

Sappey Louis, Poinniier» (Rhône), cap., Inf. 140.

Baudet Pétrus, Bérard (Isère), Inf. 22

fierve-Martln Joseph, Satolaa (Iscre), !nf. 22-

Blmou Alfred, Mnrnaud (Rhône), Inf. 140

Stéfanit Dominique, Moutier* (Savoie), srrg., Inf 90.

Btlonne Eugène, Carvtn (Pas-de-Calais), Inf. terriL 1

TaJJln Louia, eVnar (Isère), Inf. 1*0.

Tardif Loule, Pontcharre (Isiire), Inf. 140.

Tardy Pierre, Grenoble (Isère), Inf. 1*0.

Tancaon Alfred, Volmn (Isère), Inf. 140.

Tav«l César, Gojicclln fraeres); inf. 140.

Thomasion Adrien, Allevard (Isère), Inf. 140.

Traversât Venant, St-André (Savoie), Inf. 110.

Tricot Emile, Laval (Mayenne), inf. 124.

TroulUet Maximin, Grenoble (Isère), Inf. 140.

Terrier Alphonse, Prlngr (Haute-Savoie), inf. laC

Terrier Pierre, Mens (Isère), Inf. 30.

Tuai Gustave, NanteeWOolre-Infér.), inf 41.

Turobfit Auguste, LaRochett* (Savoie), Inf. 140.

Ugnon Ernest, Paris, Inf. 22.

Valen'.ln Jules, Sardicu (Isère), Inf. 52

Talion Félicien. Grenoble (Isère), inf. 140.

Viande Henri, Grenoble (Isère), inf .140.

Vlbran Edouard, Chartigniès (Nord), artil. 4SI.

Velgnlèrea Henri, Hueascn-Oiaana.(Isère), lni. laO

Volseau Auguste, Grenoble (Isère), inf. 140,

Albert Marcel, St-Marttn (Lot), Inf 11

Baidet Henri, Axlreu (Aveyron), Inf m

B*J?au Henri, Luc (Aveyron.), Inf 122.

Boatard PUrre, Garrigolle (Tarn), Inf. col. 4t.

Baudat Victor, Nevera (Nièvre), inf. 66. '

Baujou Jean. Annecy (Haute-Savoie), ini. 80.

BULLETliNS OFFICIELS FRANÇAIS

Paru, 10 deeembr* 1010. aoar.
La lutte d'artillerie a été nv«, de part et d a Lire, sur la rive
droite de la Ut us», notamment doua las région* de Beconvaux,
du boia dea Caunéroa, et do* CbaiobreUca. Aucune action d'Iv
(intcrie. Sur la resta du front, action» d'artillori* inlermiltenloa.

Paria, 30 décemura 1Û1S, S heure*
PJen à signaler au cours de la nuit qu'usa aasex granés
activité dea deux artillerie* d.rna la régiea Louvemonl-Cbaae-
breUca.

Paria, 71 décembre 1916, aoir.
Au Sud de la Somme, l'ennemi a taolttfaaeexaj bombardé ma
ligne» «u cour» de U Journée, Botarument tea arctcura de Bellay-
•n-Santerre, Bertt*, Pressoire «I AUamcoun. Notre artillerla a
inergiqueuxcnt ntuoste jar dea ur* da coiilre-ballcna.. Acliotae
d'artillerie IntcruultenUa aur le reste du Iro&t.

Pari», 21 décembre 1818, 1 heuree.
Nuit relativement calme aur l'enseaiMe de front.

La guerrt ucutnn». Sur la Iront de la Somme, quatre avioea
enncaiia ont tic- deicendua i ar nos pilotes. Le prciuior pria da
Uanuncourl, ie accund daria ooa ligues bus anvirona de Cléry,
le troiateme est toi.ibt * iW tuClre* de Uevi«« ; la dereiar a été
abattu au Sud de Rouy-ie-Gmiid p,ar le Boua-liouton.ilm NuA^egsur,
ce qui porte a 21 le cniffrc des appareils ennuma dcaceruiua par
ce pilote. Un de noa pilote* pourauivuut un avioa aUemand aat
entro en collision ave aon. adversaire. Les deux apparella se
sont écrase» naf le aul. Dans la journée du U, quarante-bujt
obus Oûl eto ieaiaée aur S gsra e'Aniay. Dana 1a aou-4* de
20 décembre, quatre do uoa avioua ont lance ikUl kiloa de projee-
Ulaa sur loi earpa de Bneulles-sur-Mfuse, Charleville, Mézièrt*.
Dana la même toirèu, aniM 17 a, 16 et M b. 40, onze d* née
avions aoiit a' - Lancer quarante-sept obua de 1.0 aur la gare et
les baraquements de Ncsles, aur d*'a bivouacs ainsi que sur dee
convota en marcha.

Paria, 21 décembre 1916, aoir.
L'ennemi a violemment bombardé noa lifrnea dans là atetear
de Louvemont-Vaux. Notre srtdlerie a npœt* D'aulrea aclioes
d'artillerie, «anoz vives a* sont produite» sur divers points Ce
froni. Au cours de l'use d eUee eea apparr.ua S gai ennemis oakt
été délruilA psi Dolre (eu, entre Eor.j juBw «t Rniae.

. Pan», ?S dectmhie 1015, i heurea

AlIiou AriMaetf asset vive d»is U r«(:oe de Louvemoasl
(rive d no d- 1> Me usa] pendant une partie d* le nuit. PartoMt
atlleura, rien à aisnaler.

BULLETINS OFFICIELS ANGLAIS

(Fro.il «absessajejall

Londres, 19 decembra lfllû, soir.
Do grand rcjtin, nou» sjron» lait eh:'lu«»r troia mines ave*
sqccés au Sud-Cst de Neuvilk-Saint-Vaast. Hier, l'cxploaion d'un
petite mine rfffXiaiTda au Sud CYanaj n'a cauaà auoun ifgH «
noa LraiicliGch i^ndaut la nuit, l'aittlluaée eiiTKMiiia ■ tu parti-
culifrroment acuve dan» la région d Laucourt-rAlibuy«. Aujoiira bjut
non» «vous borcbtirdo alficati intut leB li^nea aliucjaud*» t l^Eat
da Fauqui»»art. Sur le reste du iront, attiviie habiturala de
l'arulltm.

Londres, 20 déccndire ia;o, soir.

L'n ooup 0e main exécuté au cours de La nuit noua a permis de
pénétrer dm» Ina ligrua etincmie* de la r£/,oe de nommecourt
et d atwaadoMaja) dea «ie^ùia ii^porlaiiU aux lraa«BéM a* aux
abus. Une deuxième expédition au début d* U msLiu4* au Ncrvt
d'Arias eeua a valu un certain nombre de priroinuera Au cours
tfua anaagaenant de patrouille», c» m»tm, a« Nord de Nbuv*.
Cb-p-lle. tous le» tomriïoe dw di-tuclu mral ennemi eel i'* fatti
pn«M.mer» et luur cbel a elfc Loe Alle-manda ou fait Jouer ua

cauK.jflrt eaata suiM au Sud dTj.ie». LarUll-rla enneoila *'•*)
nsouli-er oar ulitn-ment active sur noUe dioiU s» Nord de la
Suti.me autel que dau» le» rt&ua, à Yprea et de Festubert. Noue
avooa riposte ei'cigiqm.u.c ni, Lea irenchéea allewandcs ont ée>
éfsli-ment bombardées à Gommecourt, vers Looa et HuUuch.

LoiidSY», 21 décembre 1918. »oir

Un fort duachemen! a tenté, la nuit dernière, un coup de mata
■wr no» lii<iu'» ea rate de Lcû». L'eiu i n u s réussi qu'en Iré»
peut (uiuibre ■ atteindre no» liai.i J>éca* d'où U a été pre-que
aue*itOt reiete 11 s'est retiré sans nous avoir occasionné de
perte» appréciables Nous avons pénétre svfc «uccè- dana lea
tranchica ulleraandea au Sud-Ouest d Armcnliérea. Plus de cin-

Btilrand Louia, Orou (AlgérieJ, inf. H.

Benrad André, Thlétruvill* (Seine-Inl^r), Inf. 1ÏS

Beryae élan, Oléron Ste-Marle (B.-Pyrén.), serg., tuim l

Berthaud wules, St-I'lorent (Maluo-et-Loire), inf. 2C4.

T3H3SOH Laurent, Epeiey (Savoie), inf 140.

Blçnou Camille, Alarue (Mayenne), Inf 130.

Bochttrd Cypiion, St-Martln-fle-Iîcllevillo (Savoie), inf. r.

Blanchot Louis, Paria, toua». 1.

Bola René, Val'^nei iManche), iDf. 25

Biurdon Anatr-lp, Lalleln (NorJ), inf. 1G2 ' ,

Bouvier Albert, Annecy (Houte-Snvofï), «erg., Inf. 90.

Bui^on Jean, Nouallhac (HanU-Vienne), tnf. 107.

Carpiex Eugène, Plértn (Côtet-du-Nord), tnf. £02

Ceriert Georyo», Plouanu f^Tniiie-et-Loivi), înf. 130.

C-îmou Henri, Quimper (Finlotère), Inf. 118.

Chalneau Gcorpea, Gagny (3ein«-et-OiHe), tnf. 128.

Chapcldtne Lucien, Pontole (Côtcs-du-Nord), inf. 41.

Chevallier Alfred, Pr.iti (ÏTau i -Savoie), inf 30.

Cloître Joseph, «.t-Piefre-d'Entremirt 'Isère), Inf. 140.

Conjroulïc Joarhim, Grand'-hamp (Morbihan), Inf 118.

Coulombelx Emile, VprtiUac (Pordoghe), inf 50.

Cramont Marcel, Soulnc (Gironde), inf col. 23.

Délice Hyacinthe, Ay (Marne), Inf col 21.

Dolaroche Henri, Argenteull (Seine-et-Oise), rouav. L

Delord Henri, Neuvie-sur-L'IsIe (Dnrrlopne), inf. 107.

Demailly An^usti, Foiiens (Pa^-rlc-Calals), Inf 127.

Deibols Etienne, Lille (Nord), Inf. 145.

DesbordC3 Piorre, Lirnc?:es (Haute-VI en ne), inf. 100.

Ameline Jaan, Vertonx (TLoire-Inf^r ), tnf. 135.

Dunaud François, Genève (Suisse), inf. 97. ,

Durot Frédéric, Paris, tnf. 347.

Dupré Marcel, Ly^ny-Tllloy (Pas-de-Calais), inf 127.

Duval Louis, Cherbourg (Manche), serg., inf 25

Eçpinosy Paul, Piana (Corse), inf. col. 21.

Ferron Constant, Laubrière (Mayenne), Inf 117

Faure Henri, St-Nicolas-du-Port (M.-et-M ). inf. col. 34.

Fontaine Paul, Rauville-la-Ploce (Manche), tnf. 19«.

Pralsse Ernest, Aigne (Hérault), inf. col 4

Fuseau Gaston, Rochcfort-s.-Mer (Charente-Inf ). Inf Sf.

Gaspard Robert, Le Hnvre (Scine-Infér ), ohass. 8.

Gaufrault Louts. Angrie 'Maine-et-Loire). Inf 64.

Geslin, Plouasne (Côtes-du-Nord), tnf 25

Girault Eajgène, Soyaux (Chrénte), Inf col. 7.

Grapparri Paul, Nangis (Seine-et-Marn»*,, eerg , ïouav 1.

GuiUamon Ren*, Briec (Finistère), Inf. 118.

Guirault Marcel, Paria, inf. 87.

Houellerei Camille, Ecordenvill» (Eure), inf. 7éV

Hutot Jean, Chapelle (Loire-Infer.), Inf. 135.

Imhault Jules, Aux Petites-Fontaines (Loir-et-Cher), int 1Î|

I.amolte Edouard, 1 r, i.. !■ ni y 'Se ne-Infér ), lr.f ^tt,

Laseout Antoine, Cltartres (Eure-et-Loir), esp,, rouav. 4.

Laurent Emile, Ste-Marle-du-Bois (Manche), ini. 2.

Laverrlère Anlonin, Creuseille (Hauie-Savote), inf 30,

Lebei Jean, Louée (Loire-ïnfftr ), Inf. 8Bi

Lef*bvro Ernest, Gouy-les-Groseillers (Oife), chnss 48.

Legardinier Emile, Coutanc* (MoncHe), inf 196. _

LegenrlTe Jean, Varendelre (Manche), tnf. 86.

quante prisonnière sont tombés entre nos main» au cours du raid
signalé hier au Nord d Arras. L'activa* de l'srlilleuo s'eet pou>-
stiivie pendant la journée, notamment entro l'Ancre el la Somine
•t dans la région d Vprcs. Le temps est devenu hier plus favorable,
a l'avialioa qui a montre une très gruude activité. Une tonne
d'explosifs a été jetée sur différents pointa dimpurtanco militaire
à l'intérieur des lignes ennemies. Au cours de nombreux com-
bats séruna, un apparod allemand a été abattu ; six autres oet
été contrainte d'atterrir avec des avaries. Quatre daa noires ne
sont pee rentres.

PÀuS BME à RAPPELER"

L'heure actuelle esl pour l'avenir de l'Europe d'un»
gravité formidable. La note des Puissances centrale*
vient de poser è nouveau la grande question : Guerro
ou Pmx r Rappelons a cette heure uno page qui fui
écrite uti peu avant la guerre et sienôe de trois repré-
sentants du la jeunesse intellectuelle de -Franc». .\ouo
l'empruntons à un article intitulé - La ieunesse /raA-
otsMd tt lu paix ai mit «, par Bfl|& Laurent, PU. Norard
•t Alex. MercoreauT prru dans « La Grande Revue ■
(Paris) du 25 janvier 1U14 :

■ A Hfteure où non» Bommu», un problème domine loue
les autres . Comment l'Europe soriira-l-elle de l'iiupueso —
la course folle aux arménien te — où ellr sent tuga^/e ? La
seule certitude que nous ayons est <ju il faut qu'elle «m
sorte. Les peuples d'Europe ont pu, a une heur* critiqua^
■'iBipqser dee aacriOree ou-deesus de kura foi.os. 11» n*)
peuvent tes renouveler toujours. Or, il n'est que deux me-
niè-res de meitie Gn i ca régime ruineux :

a Ou ua aceord interneiiutiai, une Umitoticui • i,inc-
tuella ou loclU dot exuicxuauU — et c'est U solution que
ttous souhaitons de touios nos

« Ou une guerre goncrule qui, accablant lea vaincue,
lot mettrait pour une période très longue hois d'état Je
nuire et pennctlruit ainsi aux vainqueurs do s'iifjiuncrur d»
Joug dos ai mènent* intensif*. Entre lea deux solution*,
point d'interm/dsire. Le tragique de le situation *t dont
que, l'accord écarté, la guette séparait comme fatale.

«La mauvaise humeur réciproque et la tension dtplo
matique qui régnent entre les di-ux gouvernement* fiançait
et allemand, depuis la conquête du Maroc, ont, è la longue,
crée dans le* dcix mitions un Ici état de meGanct vis-é-vla
de l'étranger, que l'opijuon surexcitée a perdu tout contra^»
d'ulie-même.

« Aucun dee*dcux pays ne désire la puerro, mai*, chacum
étant persuadé que I- voisin complote d* ta lui dn'nm,
U guorre risque d'di.later par un p!n'non'>no d'auto-auf-
ge&liun.

a Nous craignons donc que des maUdiesse» nccuinuléea
nous conduisent à un conGit armé. Cepond il, tant à nutra
point d* vue de Français qu'a notre pouit da vue d'homme»,
notre intérêt «Vident est d'éviln U guerre.

« Noms sdmetlon» que ia Fiance et l'Allemagne auraient,
dan* un conGit armé qui enwngfar teralt louée l'Europe,
ftiipveim* dVgala» chance* de victoire.

« Supposer plu» de uhatucx de Uiomphe fc la France qi. 1
rAilmiia^ne senit manifostcment arbitraire ai faux,

« Celle égnlMé d-; bonne* el de mauvaises chance» léfl-
time-t-elle m quoi que ce soit, du point de vue français, la
drsir d'une guerre» CV*l-a-diro donnerait-elle e U Krane»
autant de raisons de souhailei la guerre que de la vouloir
écarter r

a A aucun degré, pensons-nous. ■

a Des misons générale* d'Iiiiiiieriilé font détirer que ai
guerre soit évitée. H serait navrant que notre civilisuUosi
moderne, »i ratGnée, n'»houii*se •■<>' une piooivieuse et
sLupide rf"jtrui.lion de riciiess*-* .-t d* vie» humain**. Le*
•ouffr.inre* endurées, I*» ri-vastutio ,* qui ■ccoinparo'-rnient
la guerre, rectd raient eelle-ei ace aidante pour le vaincu, et
d* moins en moins utile, pcit-elre mfim ntusllile, pour
le vainqueur l'n immense épuisement altcinjrail l«» deux

belligéranU. Cepemxant, vol.....liremenl, laissons 'le coté

ces raison! générales sur le (quelles se fondu la doctriaa

Lcmcifre Eugène, Lltry (Celvado*), chaea. 6.

LemelUe Albert, GravilU (Selne-Infér ), inf. Sî».

Lengrla Gnalon, St-Lûger (Seine-et-Marne), tnf. 10*.

LteaUlanter Yves, Le Havr* (Selne-Infér ), inf 139.

Leturgu* Louia, Bua^uo; (Pas de-Calats), chass 1*\

LévSque Grançols, Massignae (Charente), Inf. 1S8.

Lucas Lucien, Rouen (Scine-Infér), Inf. 39

M»et Auguste, Bouais-en-Sommiers, Inf 1*4-

Macret Alphonse, nodincQUrt (Pas-de-C*lûis), tmf. t

Manchon Joseph, Mascara (Algérie), turc 2.

Maco Coreniin, Plrmodkrn (Finlîtere), Inf. 71.

Marcassin Paul, Quesnoy-le-Montont (Somme), inf. IffaV

M irtin Louis, Plouasne rCr>te--du-Nord), tnf. îfe.

Martmenu Joseph. Petit-Dartlilleu (Loir-et-Cher), Inf. ML

Méh* France.s. Parie, tnf 116

Menchet Léon, Ongle-Fontaine (Nord). Inf M.

Millon Jean, Chambéry ^Savoie), Inf 140.

Mnntapnac Jean, Aussonne (Lot-et-Garonnel, cap , Itaf M.

Morel Léon. Grenoble (Mm), Inf 340.

Morel Raymond, Fécamp (Selne-Infér ), inf ISO.

Nouton Mario, Foucard (Seine-Infér ), inf 1?9.

Nuhert Lucien, Par le-Due (Meuçe), chasa. 25.

Panet Alfred, Ailly-iur-Somme (Somme), ehnse 48.

Normand Donatien, Le Cellier (Lofre-Infér ), tnf 1H

Parard Hrnrl, Moreau nu-Pré fLoiret), inf 31.

Parla Casimir, Flincs-les-Racbeg (Noi'd), inf. L

Parquin Charles, Paris, Inf 72

Penfornls Lonlî, Lorient (Morbihan), Inf 62.

Perrée Henri, St-Denis-le-Ga8 (Manche), tnf. 3fl

Personna? Camille, BesFan-; (Haute-Savoie), Inf 97

Pierri Ange, Ania (Corse), tnf. col 2?.

Pinel Constant, Beauvaia (Oise), tnf. 254.

Pinel Mntliurin, Maurcoi (Morhihun), serg , inf 70.

Plcntqpene^t Louis, Cerf nces r^-Tanche), inf 25

Pla/fftwt Adrien, Pari-i, inf. ia^.

Porteau Emile, Pless* (Loire-Tnfér ), Inf 77

Po'irollea Marcel, Tunis fTirrrWe), serg., Inf 75

Rer^t Albert, Pnris, tnf. ti»

Redon Emile, Paris ,inf. 14?.

Renard Alphonje, Cnppon, inf. 45/

Richet Edouard, Mé?erdy (Sarthe), Inf 115.

Ricbon Jean, Lennou (Finistère), Inf 118.

RIou Yvea, Nantea (Lolrc-Infer.), Inf. «4

Roble Henri, Dieppe (Seine-Infér.l, tnf 119.

Rocbeteau Henri, Mosnes (Sn0ne-*t-Loire), j\jt., Inf T3S.

Rollln Edmond, Trave* fHaute-Savoic), Inf. 42.

Ruffat Jean, UglM (Hautes-Pyrénées), inf 18.

Sûintgcrux Etienne, Roquefort (Aude), inf 9fi

Saint-Hilalro Charles, Trle-ChAteau (Oise), inf. 332

Saîomei Victor, Salns-en-Goheile (Pa«-de-Calai?), Inf t

Salomez Jérémie, Sains-en-Gohelle (Po"(-d» Calais), inf. L

Salomon Pierre, Tréserve* (Savoie), Inf. 97,

Savary Auguste, Caen (Calvadosl, Inf 3ft

Suavet Lurien, Sl-Offenge* (Savoie), fnf. 97.

Surel Benjamin, Eymeux (Drome), inf Î75.

Susiprny Jean, Bostia (Corae), serg., ture. 7.

Taesch Pierre, Paris, infanterie 130.

pacifiste. Nous vouions parler intenH, et non devoir moral
ou idéal «social. Ceet à l'esprit, non au nur que nous
Toulon* faire appel

ii Ouand la nation qui se pose, le problème d* la paix
et de la guerre se nomme la France, une raison bien plu*
décisive encore intervient. 11 coûte à notre patriotisme de
remplir ici jusqu'arj bout le devoir qu« nous avons pris pour
principe de celte étude: déclarer toujours en paifaite fran-
uluse ce que nous croyons être la vérité.

« A'oua rcjturCi fuU'let à ottte rèp'e, parce <rus tain*
à u*s ptuplê ilet vérités essentielle», h doulitureutnt
êoifnt-ellës, es n'est pas préparer ta victoire, mais Im
eoiuLtmiier aux pirès catastrophes. Il' ns icmbl* pat
qus 7i0t concitoyens aient, 4% général, envisagé Vin*
ru ■ utè du danger national qu'une gutrrû présenterait
pour nous à l'heure présente. S'il* l'avaient fait, èjrVZtt-
Cuîip scr(.ïVnt ntotn* frivoles et n« parteTtfi rodent pas
eette opinion absvrde yve la guerre, désormais, c'*#
inévitable. Il est*antipatriotiquc de s» mettre tin bon*
•di-.u sur les yeu*. IJd peuple vit d* fiiia et non de mot*,
C'rat aveo sérieux Qu'il con\ i. nt,<ie cuoi<ur entre la guerre
•t la paix. >

t En oo -tona.f>s-l3.—. »

Sous co litr**, M. Frédéric Masson, de l'Acodémit
Iraiicaise, publie dans le « Gaulait » du 0 décsVnbasl
un ni ticlo sur Napoléon, auquel nous empruntons Lia
pasHiiqes suivants :

a lia os) tenip*>là, U y eut un homme qui s'ampelait
Borapuito, et il vivait parmi noua.

* il portait nu degré t-uprêm*) IVprit d'ordre,
l'esprit de ju^tic4^, l'eaprit de rûalité. B détestait test
volf-ura, le* nouveaux riche*, lo* * Madame Ad trot >
«d leur* marie. U haussait lea fourniwur* qui s'ttuient
enrichi* t»n volant Um aoldata d* 1*. lUpuhlique *>t U
les puiirMiivait, Leur arrischaui d-i masquée dont il*
couvraient leur* figure* *>t leur» biftn* ; car il* exoel-
laieut à maquiller leur* fortunée, a a* prucuiw da*
prûto-noma, à passer ïttus fortune da mai as «a ui.t.n*
de fa-,ciii qu'au moment où on croyait 1m ssuair, un u*>
trouvait plu* qu'une ombre vaine. Mais lui l'acharnail
et s'il ne parvenait point à faire rendra gorge à toua,
au moins le* poursuivait-il eux et cwux qui partici-
paient à leur* i ■ De* quelque* BHlots* qui a'étnicat
rouverts, il chassait le» femme* qu'il* s'étaient **-
■ociooe. Il avait dea mot* qui cinglaient leurs oha»
comme do* coupa de cravache. . . .

« Il n'admettfc-t point que nul VéoWppàt à 1*> 1*4
militaire, aior» que la Frr.noo était ca pé^ril ) rt des)
muscadin* qui encombraient le* nunUtèrwa et 1*4
bureaux, qui aaa ailogaïut quulqu* midsiuue qu'il*
a'étuiout donnés* s'enibusquaieut derrière de* eartoM
verts, qui, le soir venu, a* repunduieut dan* le* tho&trea
at lo* cafée pour semer avec de» eiis important» la
doute, la panique, il faisait de* soldat* \ U la* emmas*
nait passer le* Alpe* avoc lui *t feir* d* la llttératur»
* dan* l'Iteiie reconquis*. H vidait le* mlniatère* de cm
oisif* que le Cumito du eulut public avait, auua prétexta
de propagande, abrite*- dan* tons lea coin* et l'e*s m
a* tattaut pa* at il y trouvait Le* élément* d ua *xe#-
lent régimoiit De même *'achamBJt-il 4 épurât la»
étata-major*. à n'y laisser que U* indispensable* i i*
n'avait pa* douze officier* autour d*> lui «t dan* la
campatrn* d'Ulm, alor» qu'il était empenour, il imp*>
*.<jt des missions militairce à tou* le» civils qu^ l'**a>
ton ni it-ut et il donnait à de* domestique*, de* ordre* à
poi ter.

• Il exigeait clinqu* jour des situation* et o'éiatt
lui-mémo qui renvoyait durement dans leur régimt»t

Tailler Alfred, Pari*, «erg., la*. Urrtt i.

Taivand* Edouard, l^e Havr* (Saine-Inf\ lai *f.

Tesslar Emile, FoJJ-* (Hte-Vienne), tnt 2eB.

Tiffay Louia. Eprcvlll* (Seine-Inf.), lut 12t.

Tinhind André, Baapauloux (Ardéche), Inf. H

TIssier Julien. Clkhy (Seine), Inf 119.

Toucliaré Joseph, Quimper (Finistèr*). Inf. t».

TourelU Maxime, Puimpré (Oi**), Inf. Si.

Touvard Alexandre, Grenoble (Isère), u*p-, lrxf. IkV

Tréhoux Benord, Buiy (Seine-et-Loira), Inf 88

Varirj Marsand, Taurarville (Seine-Inf.), tnf. Mi

Vosnl André, Vincennee (Seine), Inf. 180.

Vnucota Jules, St-Cloud 'Seine), tnf. 28

Vernisse Louia, Néville (Sein"-Inf.), Inf. DU.

ViaMet Paul, Lamure flsere). tnf M

Vieillard ■liage, Lyon (Rhône), inf. 299.

Vigroux Louis. Plaisance (Aveyron), inf. oei. 4

Vincent Henri, Hamoi* (Somme), InL tenit 11

Vlmeux Julien, Tienvlller* (Meurthe-et-MoAeUa), bat a\

Vuichard Antoine, i.énéve (Suisse), tnf 30

WaveJet Auguste, Mareull (Pas-de-Calola), lnl. L

Wnvelet Valentim Mareull (Pas-de-Calaia), lot L

Abadl* Louia, Lot-et-Garonne, tnf 14.

AJmervé-Guéguen Laurent, Lampault (Finistère), inf 4% »

Abraham Joséph, Lavirent-rl*-Jumeau (Manche), tnf. M

Atglin Hercul*. Drap (Alpes-Maritimes), tonav*. 4

Alexandre Fernird, Millazell* (Landes), lnl 144

Angettnl Michel, Paris, serg., Inf. 71.

Aulnnier Florentin. ThilleUres-au-Boia (Loiret), Isa*. 8**\

Auvray Sylvain, Vemon '(Eure-), Inf 251.

Baillot Georgei, Pari*, cap., Inf 251

Barbaret Marlus, Theuvill» (Seine-Infér.), rat. lis*.

Barberet Léon, Lagreie (Loire), Inf. 159.

Bardy Noël, St-Etienn* (Loire}, eerg , noua». 8.

Riroux Julien. Mounlçns (Somme), Inf. 151

Karrault Jean, Seix (Arièga), inf. 7.

Barre Julien, Breuil (Creuse), serg., Inf. 198.

Bougraud Georges, Paria, inf 71

Ram Paul, Pana, aerg , inf. coi. S.

Bauroln Joseph, Theury (Somme), ohas* 44

Bmln Félrx, Parla, In*, col 2.

Béatrtx Henri, Chemtra (Sartha), Inf. HT.

Beaumard Pierre, Theumarcé (Maine-et-Loirel. 1*f taV

il: Hippolyte, Paria, mf. 44

Blanchet Adam, Geenes (Mayenne), Inf. tartét 84

Blanchat Pierre. Sedan (Ardannes), inf 14f.

Ronnain Maurice, Parla, lai. 7Z.

Bouplé Théodore, Thure* (Sartbe), iaf 144.

Boulet Adolphe, S&vigny (Mancha), inf 188.

Bourgeois Maurice, Trciîrny (Yonne), ira* 384

Brassae Edouard, Caylua (Tarn-et-Garonce). inf. 4V

Bret Hll*. Naajat (Gironde), Inf. 44

Buéa René, VlJleneuve-le-Roix (Seine), Inf 184

Buttln Joseph, Heenworta (Nord), souav 4

Capayron Cypricn, Moissac (Tarn-et-Garonne), inf. 14

Caste! Jaan, Avergeot (Gcri), Inf. 14.

* (A suivre.)

tous ce* beaux run*sieurs qui, du coin du f*«, tran-
n.. n sur loa opérations, discutaient la* plan» da
cojnpafrua at sa tenaient en jeia durant que La peupla
dea officiers sa faisait tuer.

t Son chef d'ét;it-u .ijor n'avait pas plu* de monda
autour da lui, mais, dans uno ficvr* qu'il coisntunU
quai* à toua, il la* faisait Travailler, 1* jour et la nuit,
Pour lui, l'action la* faisait fiera at une acuon ta*>
jour» utile, nu* action qui imposait la respect at qui
forçait l'admiration, car on en voyait partoat iss
effota.

t II parlait peu. Pour mieux dira, il ne parlait paa,
alors. Et plu* tard il parla, ce fut le symptôme de La
decadenoe. D na savait pas parler, U n'avait pa* reça
la don redoutable d* la niaiserie verbal* : il parlait
an acte* ; cette parole-là s"i ntMnlait. Quand il ordon-
■ nait, on savait qu'il fallait obéir....

s Aussi avait-il apuré Pari* oomma la iranee.
Dan* la franc* de* cliauffeura, il a'-aii établi Lt
aécurité, comme il l*ava:t établie dnni Pari* ; mai» fl
n'hésitait pa* à faire cerner un quartier par d» lt
troupo, à V^'lr* au filfct tout ce qui y (cfouillsiil
réquieitionnaire», déserteura, însoniuis, aspilms, etraft*
ger*, mendiant», voleurs, toute la racaille qu'oa pas-
sait ensuite au cribla pour envoyer la* fille- à Saint*
Lusora, les homme» aux prisons, aux depots da ataar
diciié. aux dépôt» da déserteurs, a 1» plaine a*
Oranella. Et Puri*, après cfla, était tranquille.

« XI était celui qui organise — et l'on ne «aurai4
dira qu'il *'y »oit mal pria — il était aalui qai corn-
euanda — at dan* la cag« ai quelqu'un rl*f nTiaa
grognait, tout d» *uito il était dessus, drraaaft daa»
lea yeux de la bùte «vs yeux à lut, bleus, verts, gris»
indéfiiii'iaablea,-éblouucu.tts da lumière, irrcwstiWa* |
il était celui qui apprend et qui sait, dont iin*anta>
gable at tivitd a a besoin ni d* sommeil ni ua aonr*
ntuie, l'homsa» qui tirât le moins qu'il - p*ut à' la
fanaa humaine, «t qui e t 1», ^1,,, ,-,,r,t ; saaia o*
esprit U U ports uniquement aux réalil • ; il ne' con-
çoit dea plan* que sur d<-* b;.. s ttuiliee*, qui n# ti*s>
nant ni 4 la fantaiasa ni aoi haarrd ; car il * al
eupièfti*. degré la seaa de cr on'i] doit K ses saidato t*
il lui lo* jette pa* linna de* aveu turc?, .
qai misa an plua L-a* pour gagner plu» gro»..»*.'^

s En oc U.-mp*-là, il y eut un homme oî il *'apyvlsi*
Bonaparte. »

A os) portrait franeni* de Napoléon nos Irrteui»
ssMapare-' it ce] i qu'a tracé, pour lç » 1
uu«sj britannique ,1» ministre} [.!• jè ('•>■,M-n-f y

EN FRANCE

UM DISCOUP", DE M. BRI AND.
Dam notre article de fond m>u* taisons
aVclarationa faite* au ténsl par M. Briand -a *"j 1 d' '*
propoeitK.a d* i^li da* !', Lm,'c* .<:■'

i eompleur oaa déclaraUoics, dont noua m déurb*

fus la phraae easentirile. 14. Brinnd • dit cnc<»r* V*
•ait :

a Daa* cett* proposition on cli^vohe vainement i^uelq»*
aboee de précia. Dans le* comlitioua oo elle aet faite, «'est **"
eore un acte de guerre. Le* nvuti us ne »'y sont pu Irompée ( H
Les Aillé* Bout bien décidé* t oppo^r s catte manrruvra ■
saule réponse qu'elle oomporta. Notre p»v* ■'■ i'**
troublé p*r eetta mancrnivra. Il t'a considéré* coanm* sas
défi at dit que la mailleure répons* i faire, c'est sa rleta***
dâiar à Yard «as.
 
Annotationen