Fougères, Gustave
Mantinée et l'arcadie orientale: Contenant 80 gravures dans le texte, 6 heliogravures, 1 phototype et un plan de Mantinee hors texte, plus 2 cartes en 6 coleurs — Paris, 1898

Page: 9
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/fougeres1898/0035
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
CHAPITRE II.

LA RÉGION DES HAUTES PLAINES FERMÉES.

1° Le quadrilatère arcadien et ses subdivisions.

C'est à tort que les géographes modernes (1) désignent la Le qatdribù^
plaine de Tripolis sous le nom de plateau central d'Arcadie.
Cette expression peut éveiller des rapprochements trompeurs
avec des contrées d'un caractère hien différent. La constitution
géologique et la structure physique de cette région présentent
des traits extrêmement originaux. Mieux vaul lui appliquer un
terme correspondant plus exactement à sa nature et à son rôle,
tel que celui de haute plaine fermée.

Le canton de Tripolis, formé par la réunion des anciens
territoires de Manlinée, de Tégée et de Pallantion, n'est
qu'une partie d'un système physique qu'on peut appeler le
quadrilatère arcadien. Les côtés de cette ligure sont consti-
tués par une suite continue de hauteurs flanquées de bas-
lions avancés, renforcées extérieurement par des contreforts
rayonnants qui jonchent en tous sens le sol de la Péninsule (2).
Le front Nord comprend la ligne du Ziria (Cyllène) (3) au BLhel-
mos (Monts Aroaniens), en y rattachant le Mavron Oros (Khély-
doréa) et le pic d'Hagia-Varvara (Krathis). Le liane Est suit la
Ligne'du Ziria au Parnon, par les Monts Vésézo (Titané), Ga-

(1) Reclus. Céogr. univ. t. I, p. 83 et suiv. — Martel. Revue de geogr.
Avril 1892, p. 3.

(2) La carte qui donne le mieux l'aspect théorique du relief péloponnésien
est celle de Philippson : Topographische und liypsomelrische Karte des Pelo-
ponnes. 1891 (au 300.000*). H va sans dire que, pour les détails, à part les
Imperfections avouées par Bory de St-Vincent lui-même, la carte de l'Expé-
dition de Morée au 200.000* reste encore la source la plus sûre.

(3) A c6té des noms modernes, j'écris les noms antiques, chaque fois que
■'identificaUon est autorisée.
loading ...