Fougères, Gustave
Mantinée et l'arcadie orientale: Contenant 80 gravures dans le texte, 6 heliogravures, 1 phototype et un plan de Mantinee hors texte, plus 2 cartes en 6 coleurs — Paris, 1898

Page: 72
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/fougeres1898/0098
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
72

MANTÏNÉE ET l'aRCADIE ORIENTALE.

faisceau désorganisé, elle ]>orte seule tout, le poids de la résis-
tance, et succombe. Mais Epaminondas survient; un moment
il soumet à la logique l'œuvre contradictoire de la nature ;
il constitue Mantinée suzeraine de la Haute Plaine, impose à
celle-ci l'unité qu'elle n'a jamais connue, et, de cette puissance
unifiée et régénérée, il forge avec Argos, Mégalopolis et Mes-
sène, les anneaux d'une chaîne continue qui doit étreindre
Sparte. Pour que cette pensée lui survécût, il aurait fallu
anéantir Tégée. L'unité du Péloponnèse n'est devenue un fait
que le jour où les Turcs conçurent la sage pensée d'installer
la capitale de la Morée au centre de la Haute Plaine. De là,
ils pouvaient aisément soutenir leurs places côtières et rendre
aléatoire toute conquête qui n'aurait pas atteint Tripolitza.
Mais à dater de ce moment, la capitale moderne, héritière de
Tégée, a dépeuplé à son profit la boucle Nord et enlevé à la
Mantinique toute'fvie personnelle.

Fig. 8.

Satyre ithyphallique, en inarbre, trouvé dans le puits des Méliastes.
MÉ17&V Ti'.-V^y!. — Voy. p. 86, fig. 10). — Sous son bras g. il tient une outre.— H> : 0»9u.
loading ...