Fougères, Gustave
Mantinée et l'arcadie orientale: Contenant 80 gravures dans le texte, 6 heliogravures, 1 phototype et un plan de Mantinee hors texte, plus 2 cartes en 6 coleurs — Paris, 1898

Page: 481
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/fougeres1898/0506
License: Public Domain Mark Use / Order

0.5
1 cm
facsimile
CHAPITRE X.

PÉRIODE ACHÉENNE.

(245-14W)

Le fait de l'alliance de Mantinée avec Aratos, avant 245, est, Lutte

de.s riches

comme on le verra, très sujet à caution. On ignore les circons-
tances qui auraient préparé cette évolution vers l'Achaïe de el dcs Pai,vres
la politique manlinéenne, au détriment du pacte conclu avec ","'ne?

r au milieu du

Sparte. Il y eut sans doute alors, à Mantinée, comme dans toutes 3c siècle,
les villes grecques, des convulsions intérieures entre le parti
des pauvres et celui des riches. Un vent révolutionnaire pous-
sait partout les masses démocratiques contre les classes aisées
de la bourgeoisie qui avait pris la place de l'antique aristocratie
de naissance. Dans un pays d'exploitation rurale, comme la
Mantinique, la propriété foncière constituait la principale source
de revenu. Peut-être les privilèges censitaires attachés à la pos-
session du sol étaient-ils devenus le monopole d'une catégorie
de plus eu plus restreinte de propriétaires fonciers, tandis que
croissait le nombre des citoyens exclus, par le manque de res-
sources, des cadres de la TtoXrrefa. Les révolutions à Mantinée
devaient forcément se ramener à une question agraire. Les villes
de la Haute Plaine n'étaient ni des centres industriels comme
Sicyone ou Corinthe, ni des marchés comme les villes de la
côte. En Arcadie, les indigents, qui ne trouvaient pas dans le
travail de la terre des moyens d'existence, émigraient. Dans un
territoire exigu, insuffisant pour nourrir tous ses habitants, la
misère et l'exil volontaire étaient le lot d'une partie notable de
la population. Les déshérités essayaient d'abord de tromper leur
détresse en empruntant aux riches. Le poids de leurs dettes
devenant de plus en plus écrasant, il n'y avait plus de remède

-Mantinée. — 82.
loading ...