Institut Français d'Archéologie Orientale <al-Qāhira> [Editor]; Mission Archéologique Française <al-Qāhira> [Editor]
Recueil de travaux relatifs à la philologie et à l'archéologie égyptiennes et assyriennes: pour servir de bullletin à la Mission Française du Caire — 1.1870

Page: 72
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/rectrav1870/0084
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
72

Stèle de Suti et Har.

Lig*. 16. j'y ai veillé en personne, j'ai agi en directeur sévère1 de tes monuments. J'ai

fait la vérité de ton cœur car je sais que tu es uni à la vérité; tu fais grand

celui qui la pratique sur terre2: je l'ai
Lig. 17. pratiquée et tu m'as fait grand. Tu m'as donné tes faveurs sur terre, à Thèbes;

je suis un de tes suivants lors de tes exodes 3. Je suis un homme vrai, haïssant le péché.
Lig. 18. Je ne me plais à rien dire de ce que disent les méchants. Je parle à mon prochain

comme je lui parlerais me plaisant à ses projets, (comme s'il) était sorti du sein

avec moi, le même jour4.
Lig. 19. (Cela est dit) par le chargé des travaux d'Ammon dans l'A]) du Sud, Suti. Har

(dit à son tour): Je suis pour la direction de l'Ouest, il est pour l'Est. Xous sommes

pour la direction des grands monuments
Lig. 20. dans Ap, au centre de Thèbes, ville d'Ammon. Accorde-moi d'être adoré dans ta

ville (comme) ayant agi pour ta gloire, et l'ensevelissement à l'Occident, siège du

repos du cœur. Que je
Lig. 21. m'unisse aux favoris qui marchent en paix. Donne-moi les souffles agréables

lors*pie le porteur de bandelettes ... le jour ...5

Paul Plerret.

DES DEUX YEUX DU DISQUE SOLAIRE.

Plutarque avertit que les symboles égyptiens avaient souvent plusieurs sens. Celui
des deux yeux paraît des plus riches en significations embarrassantes. J'essaie d'établir une
valeur très-usitée, nécessaire à l'intelligence des compositions littéraires; elle se rattache à la
conception d'un dualisme6 dont l'étude sommaire forme un préliminaire indispensable.

J'ai fait remarquer7 que , titre mal rendu par Eoi de la haute et de la lasse
Egypte, implique essentiellement la domination solaire au Midi et au Nord. Suivant le cercle
qu'il décrit éternellement le Soleil coupe en deux régions le monde vivifié : quel maître plus
légitime de ces deux zones? Tout dieu s'identifiant avec lui est Fils de Eâ, un Horus,

lu f'/7 ^

le Pharaon devient comme son père et par lui : « Tu favorises ton fils (le roi) que tu

A X A A X ,

1) littéralement qui châtie. signifie battre, et sa forme redoublée s emploie
pour désigner la bastonnade. s-3 ™"

2) L'expression -<g>- j faire la vérité, se retrouve en copte, ainsi que l'a fait remarquer

M. E. Eevillout qui, dans son mémoire sur les papyrus coptes du Louvre (Compte-rendu de la première
session du Congrès des Orientalistes, 1873), cite cette phrase tirée de Zoëga, p. 394: Hgt epçoTe oji-rq
MniioTTe . . . e^Ave npTw.c ou nciroÊHiré THpoT « ceux qui craignent Dieu aiment à faire la vérité dans
toutes leurs œuvres. »

3) Il se fait honneur de marcher derrière les processions du dieu lorsqu'on promenait son image
autour du temple.

4) Comme s'il était mon frère jumeau.

5) La stèle se termine évidemment par une allusion au jour des funérailles que l'état fruste du
texte ne me permet pas de préciser.

6) J'emploie ce mot, faute d'un autre, avec le sens nouveau que les égyptologues y attachent.

7) Hymne à Ammon-Râ, p. 173, s. Mél. d'arch., T. 1er, p. 248 sqq.
loading ...