Institut Français d'Archéologie Orientale <al-Qāhira> [Editor]; Mission Archéologique Française <al-Qāhira> [Editor]
Recueil de travaux relatifs à la philologie et à l'archéologie égyptiennes et assyriennes: pour servir de bullletin à la Mission Française du Caire — 1.1870

Page: 112
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/rectrav1870/0128
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
112

Des deux yeux du disque solaiee.

d'Héracléopolis; II est à remarquer que le signe c ) est celui qui, d'ordinaire, désigne les îles,
et ce fait nous ramène à cette phrase de Strabon, qui dit que le nome d'Héracléopolis est
dans une grande île, 5 'HpaxXe&nrjç vo;j.b; èv vnfcw \j.z-(ylrt. Quant à l'épithète elle provient
peut-être de ce que cette île était située dans la vallée même du Nil, et non pas dans la
région extérieure du désert, comme le nome arsinoïte; c'est ce qui expliquerait aussi que, plus
tard, le nome d'Héracléopolis reçut le nom de Ç>(f[}|, le am intérieur.

Nous pouvons donc conclure de cette inscription, qu'au temps de la XIIIe dynastie,
le nom de Tesch désignait déjà la région du Fayoum, que ce nom ne correspondait pas à
la division en nomes, et qu'il comprenait plusieurs de ces provinces.

Edouard Naville.

DES DEUX YEUX DU DISQUE SOLAIRE.

(Suite. ')

IV. — Personnification du disque et de ses deux yeux. — Des deux déesses. —
Dans les paragraphes précédents nous avons vu comment, l'Univers étant partagé en deux
zones par le Soleil, lui-même dieu à deux faces, ses deux yeux, qu'il ne faut pas confondre
avec les yeux de la Divinité (le Soleil et la Lune), regardent et éclairent le Midi et le Nord,
qu'ils symbolisent aussi.

Une Divinité, âme mystérieuse de l'Univers, a le Soleil et la Lune pour yeux. Ce
sont ses deux ut'a. Quand elle vient dans Yut'a solaire, sa principale manifestation, elle a
deux yeux solaires. Cet ut'a, l'œil droit de la Divinité, s'est dédoublé en deux yeux du Soleil.

Cela suppose que Yut'.a solaire qui révèle le Dieu n'est pas la Divinité. Et, en effet,
celle-ci vient, se fond dans son ut'a. Mais Yut'a par lequel elle agit et se fait connaître
semble posséder une vie propre, puisque la Divinité qui le meut n'est pas apparente. Il est
personnifié en une déesse de la lumière, enveloppant le Dieu invisible.

Etudier ce personnage, qui ne l'a pas encore été, en démontrer l'existence, ne rentrerait
pas dans le plan de cet article, si la déesse de- la lumière, ou le disque personnifié, ne se
dédoublait à son tour en deux personnes qui répondent aux deux faces du Soleil et sont
identifiées avec ses deux yeux. Les deux déesses, que les textes mettent en rapport avec les
deux régions du Midi et du Nord, représentent les yeux solaires personnifiés. En les étudiant
nous trouverons un nouveau symbole des idées exprimées par les yeux, et la confirmation du
sens que nous y avons reconnu.

Avec les textes que ne préoccupe l'origine ni des symboles ni des divinités; avec les
textes qui s'efforcent de présenter des images en soi intelligibles, et en harmonie avec les
croyances de l'époque; avec les textes dont nous nous faisons interprètes, nous prendrons la
double déesse pour une personnification du disque et de ses deux yeux; mais nous réserverons
le problème historique de son origine.

1) V." supra, p. 72, s.
loading ...