Revue égyptologique — 10.1902

Page: 35
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1902/0043
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Textes coptes.

35

......tcêAic conçoit cm.ii.Tq .... Tps>.ne;5<s. n&uou-q crcotê ctéê iiAuiHuje

......Aïoq . ÊCjAinuj^ Sk« n . . . . eM.&*.Ên«je iioo.vutT ^ttûj

......TTtt «^M1 OTTpiAlIlCIOK IlllOITÉ Oi\pOq

......CTÊe iteiiTes.r tihioottcott oith..............

......otj"c CekRO(OIt ctoot.......................

......2C.00C JA.qï&.............................

....................................

......nakii* iiTirr..............................

......gijw.01p................................

......Ità.u- etavjw.ii.u- d£_£ <s.i2£0(0t £l)2c(ûja.moc 2c.ê ^ (. . . . e)rt6

......crrAhciô. n^a'iv&c kêûir cret&mt ai.....it».

.... irp£c)£ns-Tep/ 2^<MtiH?\. ix.ooc ii^tt &irpa>oi5-it£ ei oit ottiioo' ittfûJKT

......t«û)^h 6Tt0pR 2cc Al^IT^ ottcir hottû)T Itill IlRCCOn !u\ IIÊR

......ta.cc neiAia. a.Tto 22.c crtaiÉuor har rjs.ta r&Aois- ujô.htott

......epon. nee^ jw.ht neuj hujêcot jwii«\toth02cr efioîV.

Protestation d'un fils déshérité far ses parents (adressée à S1 Pésunthius).

Tu t'en iras

«En ces .... là j'ai vraiment l'habitude de supporter les . . . qui m'incombent.
»Nous disons souvent . . . «Que ce qu'ils veulent, ils nous le fassent!» Ces gens là ont per-
»suadé ma vieille mère ... Ils ont trompé mon vieux père. Il me laissa un testament au
» moment où il quittait le corps, en me disant : «J'assure la nourriture à ta mère par les
» parts héréditaires que m'a donné mon seigneur et père (et je laisse aussi des biens) pour
» charités. » Dès lors j'ai osé (lui) dire en moi-même souvent et cela avec des gémisse-
ments : «Dieu jugera entre toi et moi! Le «saint» m'a fait bien des ennuis jusqu'à ce
» qu'il (Dieu) établisse sa miséricorde avec ...» En effet, mon père, voilà que tu l'as égaré
» aujourd'hui! Tu m'as laissé dans le besoin! . . . Souvent j'ai élevé bien fort ma voix. Puis
»je me suis consolé, en me disant à moi-même : « Je crois que si Dieu a préparé les choses
»de telle sorte que mon père (m'a déshérité), il ne permettra cependant pas qu'elle (ma
»mère) fasse (dispersion) des charités qu'il a établies (en sa faveur, de sorte que je toucherai)
»son cœur. » Mais Monseigneur saura par des témoins (dignes de foi) et par la langue même
»de ton serviteur que notre (maison, elle l'a donnée, ainsi que) tous ses biens, à l'église et
» qu'au moment même où je suis, tout ce qui existait de biens pour elle, ils n'en ont pas
» laissé un clou, pas un cx«A à une porte : et cela au terme de ce jour, qui est le 16 de
»Payni — si ce n'est la réclamation que mon frère a faite à la banque de Nouf en faisant
»des recherches relativement à la multitude (des choses qu'il possédait). Il n'en est cepen-
»dant pas digne (ce frère), car il a déjà reçu quarante centaines de pièces de cuivre et il
»a touché aussi un trimésion d'or pour lui.

« Quant aux choses que tu as envoyées par 1.......Tu as ordonné à......

» disant......A ce moment j'ai envoyé te dire : «Je suis résolu à retourner à l'église.

» Trouve le moyen de venir. Tu donneras........ce que le prêtre Daniel leur a dit. »

1 Les mots en italique sont soulignés dans l'original.

5*
loading ...