Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Dix-Neuvieme = Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations, Tome IV): Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794109]

Page: 151
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd19/0161
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
GUSTAVE-ADOLPHE. 15 i
avec moins de quinze mille hommes, il en eut bientôt
près de quarante mille , en recrutant dans le pays
qui les nourrissait, en fesant servir l’Allemagne même
à ses conquêtes en Allemagne. Il force l’électeur de
Brandebourg à lui assurer la forteresse de Spandau
et tous les passages ; il force l’électeur de Saxe à lui
donner ses propres troupes à commander.
L’armée impériale commandée par Tilly est entière- Bataille de
ment défaite aux portes deLeipsick. Tout se soumet^1^^/7
à lui des bords de l’Elbe à ceux du Rhin. Il rétablitiôsx.
tout d’un coup le duc de Meckelbourg dans ses Etats
à un bout de l’Allemagne, et il est déjà à l’autre bout,
dans le Palatinat, après avoir pris Mayence.
L’empereur immobile dans Vienne , tombé en
moins d’une campagne de ce haut degré de grandeur
qui avait paru si redoutable , est réduit à demander
au pape Urbain VIIU de l’argent et des troupes ; on
lui refusa l’un et l'autre. Il veut engager la cour de Le pape
Rome à publier une croisade contre Guftave. Le Saint-bien aise’
Père promet un jubilé au lieu de croisade. Guftave
traverse en victorieux toute l’Allemagne ; il amène
dan£ Munich l’électeur palatin , qui eut du moins
la consolation d’entrer dans le palais de celui qui
l’avait dépossédé. Cet électeur allait être rétabli dans
son palatinat, et même dans le royaume de Bohème ,
par les mains du conquérant , lorsqu’à la sécondé
bataille auprès de Leipsick , dans les plaines de
Lutzen , Gaftave fut tué au milieu de sa victoire. Guftave tué,
Cette mort fut fatale au palatin, qui étant alors ^”"venPre
malade , et croyant être sans ressource , termina sa
malheureuse vie.
Si l’on demande comment autrefois des eslaims
K 4
loading ...