Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Bearb.]; Haas, Wilhelm [Bearb.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Dix-Neuvieme = Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations, Tome IV): Essai Sur Les Moeurs Et L'Esprit Des Nations — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen, Avec des caractères de G. Haas, 1785 [VD18 90794109]

Seite: 268
DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1785bd19/0278
Lizenz: Public Domain Mark Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
16 o o.

ï 6 o 4.

1 6 1 1.
Guftave-
Adalphe.

268 DE LA SUEDE
presque tout le Nord. Les hommes , bien loin d’y
être exposés à l’abus des arts, n’avaient pas su encore
se procurer les arts nécessaires.
Cependant la Suède pouvait alors devenir très-
puissante. Sigifmond fils du roi Jean avait été élu roi
de Pologne huit ans avant la mort de son père. La
Suède s’empara alors de la Finlande et de l’Estonie.
Sigifmond roi de Suède et de Pologne pouvait conquérir
toute la Moscovie, qui n’était alors ni bien gouver-
née , ni bien armée : mais Sigifmond étant catholique ,
et la Suède luthérienne , il ne conquit rien , et perdit
la couronne de Suède. Les mêmes états qui avaient
déposé son oncle Eric le déposèrent aussi , et décla-
rèrent roi un autre de ses oncles , qui fut Charles IX
père du grand Gaftave-Adolphe. Tout cela ne se passa
pas sans les troubles , les guerres , et les conspirations
qui accompagnent de tels changemens. Charles IX
n’était regardé que comme un usurpateur par les
princes alliés de Sigifmond ; mais en Suède il était
roi légitime.
Guftave - Adolphe son fils lui succéda sans aucun
obstacle, n’ayant pas encore dix-huit ans accomplis ,
qui est l’âge de la majorité des rois de Suède et de
Danemarck, ainsi que des princes de l’Empire. Les
Suédois ne possédaient point alors la Scanie , la plus
belle de leurs provinces ; elle avait été cédée au Dane-
marck dès le quatorzième siècle , de sorte que le
territoire de Suède était presque toujours le théâtre
de toutes les guerres entre les Suédois et les Danois.
La première chose que fit Gif ave-Adolphe , ce fut
d’entrer dans cette province de Scanie ; mais il ne
put jamais la reprendre. Ses premières guerres furent
loading ...