Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
NUMÉRO 21.

ADMINISTRATION : A PARIS, PASSAGE JOUFFROY, 24.

SAMEDI 27 SEPTEMBRE 1851.

LE PALAIS

DE CRISTAL

/

IM1TH1 DES EXPOSITIONS. JOtfflL 1IMTOÉ DP PROGRÈS DES ARTS ET DE L'UDDSTRIE.

ABONNEMENTS pour Paris et les Départements : un an , 25 francs. — 6 mois , 12 fr. 50 c.—Étranger, un an, 30 fr. —6 mois , 15 fr.

{L'Abonnement part du 1er août, — Collection antérieure j I* fr. 50 c* brochée,]

PRIX DU NUMÉRO : 75 CENTIMES.

On s'abonne, \ Paris, à l'Administration du Journal, 24, passage Jouffroy. — On s'abonne également à Paris, chez MM. Susse frères, 31, place de la Bourse; chez
M. Hector Bossange, libraire pour l'exportation, 25, quai Voltaire; — à Strasbourg, chez Alexandre, libraire; — à Bruxelles, chez Acg. Decq, correspondant général
pour toute la Belgique; — à Londres, chez J. Thomas, 1, Finch Iane Cornhili; — Et chez M. Delizy et Ge, 13,'Régent street; — chez tous les Libraires de la France
et de l'Etranger, et idans les Bureaux des Messageries Nationales.—Envoyer franco un mandat sur Paris ou un bon sur ta Poste à M. Mansarb, gérantdu Journal,
£4, passage Jouffroy. — Les nouveaux abonnements courent à partir du 1er Août 4851

SOMMAIRE.

Avis important. — Bulletin Industriel et artistique. Assem-
blée internationale du Comité de l'Association des inventeurs et
des artistes industriels. — Exposition de Londres, par M. Jo-
bard (de Bruxelles}. — Prusse, liesse, Francfort-sur-le-Mein, etc.,
par M. Haussmann. — Faits divers, inauguration de la statue du
général Marceau, à Chartres. — Courrier de Paris et de Lon-
dres.'— Correspondance.

DESSINS.

Vue de la cour des Beaux-Arts, à Londres. — Lampe allemande. —
Verres de Birmingham. — Bibliothèque tournante. — Grande table
de travail. — Orgue harmonium. — Chevalet tournant — Présen t
offerte lord Eileuborough. — Machine à vapeur oscillante (trois
dessins). — Ruche à miel, — Système de sécurité pour les armes
à feu.

Mil WSÈWÊËMÙÙiÊÈmLmÊiË^

COUR DES BEAUX-ARTS,

A LONDRES.

Il existe, à Londres, un établissement artistique
que l'on nomme la Cour des Beaux-Arts (thefine
art court.) Le dessin ci-dessus représente la par-
tie centrale de cet établissement. 11 est difficile d'y
voir en détail les mille objets curieux qui y sont

Cour des Beaux-Arts, à Londres.

groupés. Des colonnes de marbre, des tables en
mosaïque, des statuettes, des modèles de terre cuite,
des vases de Chine, un candélabre fort curieux et
qui ne se compose pas de moins de 741 pièces dif-
férentes, liées ensemble par des vis, tels sont les ob-
jets précieusement posés sur les étagères et sur les
tables rie cette riche collection.

Le reste de l'établissement est rempli de modèles
d'architecture : on y remarque une église gothiqne
en relief, puis des travaux sur ivoire. En un mot,
c'est là un de ces musées comme les Anglais savent
les composer : de grandes richesses, mas qu'ils
nous permettent de le dire, un peu de pêle-mêle,
sinon de mauvais goût et de confusion
 
Annotationen