La chronique des arts et de la curiosité — 1922

Page: 154
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1922/0170
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
CHRONIQUE DES ARTS

'54

chard. L’aménagement supprime presque complè-
tement les reflets et permet l’éclairage direct des
œuvres. Cette présentation doit servir d’ex-
périence aux architectes chargés de reconstruire
le Musée Lécuyer où les pastels reprendront leur
place. Malheureusement invisibles le dimanche,
ces salles sont ouvertes de io h. à midi et de
i h. 30 à 4 h. les mardis, jeudis, vendredis et
samedis.

Le précieux sarcophage chrétien primitif
trouvé à la Valbonne et récemment acquis par
M. Demotte, l’antiquaire parisien, a été donné
par lui au Musée de Nîmes.

Groupes et Sociétés

*** Au Salon d’automne, l’Etat a acquis
la Dame aux bracelets de M. Charles Guérin, la
Mystérieuse de Mme Jacqueline Marval, le
Paysage du Grésivaudan, de M. Jules Flandrin,
la Cour de ferme de M. Daniel Dourouze, et le
meuble ébène et ivoire de M. Jacques Ruhlmann.
Les bourses de voyage ont été attribuées à
MM. Carrel et Bagge, artistes décorateurs.

*** L’Union des femmes peintres et scul-
pteurs a élu son bureau comme suit: MMmes la
duchesse d’Uzès, présidente ; Debillemont-
Chardon et Faux-Froidure, vice-présidentes;
Marie-Adrien et Hildebrand, inspectrices des
finances ; L. Michaud, secrétaire ; Achille Fould,
Gallet-Levadé, Girardet, Desjeu, Lacroze,
membres.

* Le 7e concours institué par la Société
d’encouragement à l’art et à l’industrie en faveur
d’artistes décorateurs (section des arts appliqués)
vient d’ëtre jugé. Des plaquettes sont attribuées
à l’école Boulle et à M. Fréchet, directeur; au
statuaire Pompon, à M. J.-E. Ruhlmann, à
MUe Berthe Vergne, à M. Paul Véra, à
MM. R. Joubert, P. Carrel et au statuaire
Charlier ; 200 francs, avec plaquette, à

M. M. Schenck, et trois primes de 100 francs,
avec plaquette, à M. R. Mathias, à M1(e Marc
Ezy et à M. P. Bablet.

La même Société a décerné deux primes
et dix mentions aux exposants des Industries
textiles de Roubaix, quinze plaquettes et deux
primes aux exposants de la « Décoration française
contemporaine » (pavillon de Marsan).

*** La fédération régionaliste française a con-
sacré son congrès (7-10 décembre) aux arts
régionaux français. Des communications ont été
faites par MM. Ch. Le Goffic(Les arts régionaux
français en Amérique latine), Jean Desthieux et
J.-G. Lemoine (Le goût moderne et les expressions
provinciales dans l’art décoratif), P. Léon, direc-
teur des Beaux-Arts (Les arts régionaux français
à l’Exposition de 1924), Humblot, sénateur

(Situation des arts appliqués, enseignement des arts
régionaux, les comités techniques des arts appliqués),
R. de L’Estourbeillon (Apprentissage et chambres
de métiers), Courtier, député (L’artisanat), Cadot
et Lebey (Tradition et créations nouvelles), David-
Bernard (Protection des dessins et modèles) qui ont
utilisé les rapports des fédérations et comités de
province.

*** Au déjeuner offert le 14 décembre par la
Chambre de commerce de Paris à l’occasion de
l’exposition des arts décoratifs de 1924, MM. P.
Roger, président de la Chambre, F. David,
commissaire général, Dior et Bérard, ministres
du Commerce et de l’Instruction publique, ont
insisté sur le caractère de rénovation inhérent à
l’entreprise et signalé, comme un heureux pré-
sage, le succès de notre exposition d’Amsterdam.

*** La « Chorale française », créée sous la
direction de M. Félix Raugel, maître de chapelle
de Saint-Eustache, se propose de former des
choristes et compte déjà plus de cent membres.
Elle fait appel aux donateurs et bienfaiteurs.
Siège et renseignements chez Pleyel, 22, rue
Rochechouart.

Enseignement

*** Par décret du 2 ; novembre, le maître
Albert Besnard, membre de l’Institut, directeur
de la Villa Médicis, collaborateur et, nous som-
mes heureux de pouvoir l’annoncer aujourd’hui,
membre du comité de patronage de la Gazette, a
été nommé directeur de l’Ecole des Beaux-Arts
où il succédera au regretté Léon Bonnat.

*** M. le Dr H. Meige remplace à l’École
des Beaux-Arts, comme professeur d’anatomie,
M. le Dr P. Richer, démissionnaire (arrêté du
11 décembre).

*** En Sorbonne, MM. Schneider et Pirro
étudient dans leurs cours publics, le premier, La
fin de l’école florentine: Léonard de Vinci (le
jeudi à 4 h. 30, amphithéâtre Richelieu), le
second, La musique à Venise au XVIIP siècle
(le jeudi à 4 h. 43, amphithéâtre Descartes).

*** Sont nommés professeurs au Conserva-
toire de musique, par arrêtés du 24 novembre,
MM. Chéreau (déclamation lyriqirê), F. Reine
(cor), L. Letellier (basson) en remplacement de
MM. Cornubert, décédé, Brémond et Bour-
deau, admis à la retraite.

*** L’Institut français d’archéologie et d’art
musulmans créé à Damas, où déjà la maison
Azem renferme un musée et une école d’art
décoratif, doit assurer la renaissance des arts
syriens et le rayonnement de notre influence.
M. de Lorey, chargé de mission par l’Académie
des inscriptions, en est le directeur.
loading ...