L' Eclipse: journal hebdomadaire politique, satirique et illustré — 9.1876

Seite: 27_009
Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/eclipse1876/0113
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
0 Juillet 1876.

L'ÉCLIPSÉ, REVUE COMIQUE ILLUSTRÉE

9

LA SEMAINE

11 y a quelques jours, M. le président du Sénat, qui
a toutes les illusions de la jeunesse, crut entendre
quelque rumeur dans une tribune publique, et d'un
ton sévère il menaça ces interrupteurs mytholo-
giques de faire évacuer la tribune. Les sénateurs se
regardèrent avec autant de ravissement que de stu-
péfaction. Evacuer la tribune ! Mais il y a donc quel-
qu'un? 0 Dieu tout-puissant, merci!

À ce propos, un sénateur, en évoquant quelques
souvenirs historiques, notamment le pompier du
13 mai, disait avec amertume :

— Ces chambres basses ont toutes les bonnes for-
tunes, on les envahit quelquefois.

On faisait remarquer à un conservateur que, tandis
qu'on graciait ou commuait seulement 87 condamnés
de l'insurrection, on accordait la grâce ou des ré-
ductions de peine à 940 condamnés ordinaires :

— Sans doute, dit-il; mais il est évident, d'après
le principe posé, que, parmi ce millier de galériens,
on exceptera de la grâce ceux qui auraient été
condamnés pour crimes de droit commun.

M. Dupanloup a publié récemment une brochure
intitulée : Où allons-nous ? C'est un événement qui se
produit de temps à autre sans qu'il y ait d'exemple
que cela ait une seule fois ébranlé les fondements
de l'univers. M. Dupanloup est ainsi fait, et il a ses
petites habitudes. Quand il s'aperçoit que la religion
chancelle sur ses bases, que l'impiété redresse la

tète, il taille sa plume, il écrit une brochure, il

sauve une fois de plus la société.

Il a bien coupé le sifflet au monstre de l'athéisme

au moins une centaine de fois. Malheureusement la

police est si mal faite que les têtes repoussent, ce

qui a pour inconvénient majeur de multiplier les

petits papiers de M. l'évèque.

*

Il y a un autre citoyen, d'ailleurs, qui est un
scribe encore plus intarissable. C'est un nommé
M. de Ségur, évêque en chambre, d'eflroyable fécon-
dité; celui-là ne s'arrête jamais, et une seule collec-
tion de ses œuvres complètes remplirait largement
un tombereau.

Ce qu'il y a de désolant, c'est que, malgré ce dé-
bordement d'éloquence chrétienne, le Ilot do l'im-
piété monte toujours. Il est vrai que si la crue s'ar-
rêtait, la littérature de ces messieurs n'aurait plus
de raison d'être, ce qui serait vraiment fâcheux
pour l'épanouissement de la jovialité française.

Sur les affiches préfectorales, le percement de l'a-
venue de l'Opéra est pudiquement justifié par l'eu-
phémisme suivant : Assainissement et nivellement de la
butte des Moulins.

Il est évident en effet que niveler une butte,
c'est-à-dire la supprimer, est encore le moyen le
plus scientifique de l'assainir. Mais cela rappelle
une jolie plaisanterie ministérielle du temps de
l'empire. Quand on supprima un tiers du Luxem-
bourg pour en faire de hideux terrains vagues,

VIE ET AVENTURES DE CÉSARIN JOLI-COCO (Suite).
Objekt
Titel: L' Eclipse: journal hebdomadaire politique, satirique et illustré
Detail/Element: Vie et aventures de Césarin Joli-Coco (suite)
Künstler/Urheber: Gill, André  i
Inv.Nr./Signatur: S 25 / T 6
Aufbewahrungsort: Universitätsbibliothek Johann Christian Senckenberg  i
Schlagwort: Satirische Zeitschrift  i
Karikatur  i
Frankreich  i
Herstellungsort: Paris  i
Bildnachweis: L' Eclipse: journal hebdomadaire politique, satirique et illustré, 9.1876, S. 27_009
Aufnahme/Reproduktion
Urheber: Universitätsbibliothek Heidelberg  i
HeidICON-Pool: UB Französische Karikaturen  i
Copyright: Universitätsbibliothek Heidelberg
Bild-ID HeidIcon: 195091
loading ...