Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
btltn ». RI) bien, n'ait ci psi là l'a ta a nu phrase, qui
rien m'a êli lait luaqulol, qua oa * rit* « est anul 1*
résultat da celle dernier* grande action, inaugure* par
c* fameux ordre du Jour, et qui aboutit a uns heoalombe
dontreoormltt criapus jiii millier»de«Iamill*uWr*pptee,
grisa au a système d'Ia formai loi » propre an gouverne-
ment r*publicoiu ? Il ■• lembleqn* trop naturel, vrai-
ment, qua le découragement M ta maflaoc* l'emparant
de oeux qui — pour noua servir du langage- du (tonai-al

rsdu h

■Ailier.

an ett»nd»nt fflleui h, a échoué aussi camplù
les autre) eCari» da ce genre,

Jmtadeux moi» avant la distribution de l'ordre du
Jour cite, la 3 mara, la Grand Quartier gémirai Irapçeis a
adreaei aui armée* Irançaim li proclamailon publiée
du* la ■• 3! da II a Geieils da Antnmn*. D'une façon
qui rappelle plu 101 la genre de certains manifestes élec-
toraux qu'alla na parait digne d'un ordra du jour mili-
taire, le général en obef de l'armée français* parle a in

certain* i Alors il a'agiuail de briser les lignes alleuitm-
dea en Champagne.

Quelques semaines aprts, le général commandant Ici
forces groupées autour da St alibi*) osail prétendre,
qu'il ne s* gis** il plus d'autre chose que de serrer la
pinoa pour écrasée l'ennemi. L'opération, si si m plu
en apparence, a lu le même auccèa qua toutes lee
autre* qui furent accompagnées des mêmes phrases
banale* : — " n'a tu fait. t.

Est-ce par suite d'un pressentiment d) ce résultat,
qu'on s cru devoir ajouter aux proclamations et aux
promisse* de ces généraux, des mensonge* sur le sort
* ança 1* Internée en Allamagno et qu'on

t ptin

. les i

Nouai

il lecteurs un acte de la plus cruelle injusllro qu'un
puisse imaginer, conséquence de ce procédé arbitraire.

La 31 mars, six soldais du lï> régiment d'infanterie,
ont été la in prisonniers, rn it deVesutonr, dans leur Iran-
dite. Deux d'autre aux avaient reçu de telle* blessure*
qu'ils ont dû êlra traneportès au la tare t.

C'est sur ces an suidais qu'on i porté le jugement que

(■ DIVISION D

Le OénéraJ commanda
miment a l'article lit du
oonn*il*»ace des troupe*

Jtjattmrrr pas ocvtvmacx

Le CoBsail d* guerre de I* 9- division d'Ioiiatarle a

Nous so a mettons ce document i nos lecteurs en leur
laissant la liberté de l'apprécier comme il convient. Qu'on
nous permette seulement celle question ; a-t on Jamais
entendu parler d'un acte da nuVilarunae plus cruel ?

LE PACTE HONTEUX

La presse françalae et anglaise se réjouit naturellement
du succès superbe de la nuble diplomatie alliée, qui
réussit i entraîner l'ilafla dans la guerre contre ses
propres alliés. Las Journaux distingués et vraiment
neutre* pas contre Jugent aéveremiuit l'altitude italien i»,
Ifous ignorons da quelle iaçon la nation dea cl devant
s gentlemen » apprécie dans ion fur Intérieur s ce
succès ». Les conversai loua, que nous avoua eues 1 ce
sujel avec dea Français de bons stna et de bonne foi, nous
oui baUHU appria que, lout en puisant dans les renforla
qu'apporte le nouvel allié un nouvel espoir de voir
s'améliorer la situation militaire da leur pays. Ils n'en
éprouvent pas moins de la géne ot du dégoût quant aux
procédés houleux d'où est sorli le pacle nouveau ; et II
est certain que mima dîna la France ioo-cupée, hors les
polilicieua rciponsjhles, tout Fraoçaia distingué sentira
pas l'Angle

,i [>ji il

a troditi

■BépOUS

net

dam t;

ii da l'Halle, prélea-

k>]u|

suivi

iq mai, mil neuf sent quimo, le Conseil do
guerre de la 5» division d'Infanterie, oui le Commissaire-
Rapporteur dau* su réquisitions et conclusions, * déclaré
la* caporaux llurerd Fera and-Gaston ; Plicquel Heori-Fnl-
gonco; et tea saluât* Léger Albert-Louis; Petit Albert-itsy-
mond-Jo**ph; Dm 10 Victor ■ Bouclon Léon du IL9- régiment

Ën conséquence,
h I* palne de moi

application de l'uilc

inil**»

im a la Serbie-, la manière dont l'Italie

« /.cïai-.t ait lier » écrit a ce sujet :« M. Salandra semble
oublier que Cllatitn'a in/oroM nâ l'Allemagne, ni MsUrkif
ds tri inimlioiii lonque, prriitt tarin l'rance et l'Angleterre,
elle a d/elari la guerre i la Tvnjmt. Ou voulut même nous
faire entendre qu'on agissait t notre égard ovec déli-
catesse, en nous épargnant des démarches désagréables,
étant donné nos bonnes relations avec In Turquie, n

On conviendra, d'ailleurs, que l'Italie a pria son tempi
pour découvrir et formuler sou « excuse morale u 1

Quoi de plua éloquent a ce sujet qu'un télégramme
adressé par la rtoi d'iut!io il l'Empereur François-Joseph,
i la date du î août 1914, alors que lei Iwliliici austru-ieii.-ei
nraienl dfjd commencé el flu'nacun doute n'irait plui poitlule
tur la r/ioluUond* l'AMriehe llofijnr. Ce télégramme royal
que le gouvernement devienne vient de publier, avec
d'autres documents révéla leurs, se terminait ainal ;

■ Je n'ai peu tmotk sitjtrmm que fItalie.........

observera à l'égard dji tet alliés une attitude cordiale-
ment amicale, correspondant au contrat de la Tripiice,
à ses lentinients imcèret et aux grande in/éréts qu'elle
a à sauvegarder ».......

Oui, — mais, depuis ce jour, l'intrigue franco-anglaise
■tel jouée a Home 1

-, qui n'* pa*

La u liirtiner Tageblatt 1 écrit ! a L'Ilalii
marcliéarec ses alliées, va mainlenant marcher conlra
elles ; elle compte donner a l'Autriche, attaquée de toute*
pirls, ce coup iU poignard iant le doi qui est nno des
façons populaires de combattra en Italie.

Nous ne sommée pas des Italiens, el, par conséquent,
l'Italie trouvera aussi l'Allemagne sur sou elle min.

Cn peuple qui, obéissant I de pareils guides et a des
xcilattona il perverses et il dépourvuea de scrupules, se
atts k travers le* fumée* d'* batailles, na pouara paa

'abandonna longtam p* i son révo radie 111 d'au jourd'bui.
.e* armées allemand** at aulrichlenoe* réunie* tarent da
orte que le réveil n* tard* pu. 0

Il VI

1 que la presse angla
l'entrée de l'Italie dana la* rangs des
magne. Tous les journaax trouvent c
tiques pour Jusilûer la ltoboté dn Ira
les tirades du a rimas » dépassent oeil
■ L'Italie a retrouvé sa vraie nau
pour II cius* de la Liberté del'Europi
t il dans son article de fond. Plua loin I

aalluévlram.
.Qemla de l'Ai

». flelurallemi

a (Ht)

itinue : cr Mil* c

de l'esclavage clandestin
rail commencé t

'a combattre,
e droit de ia

nobles. » A !a On de l'article, incomparable d'bypncr
cl de sottise, la « rimes » remarque que ce sont les lloll
qui se rapprochent le plus des Belges!... -

Ce qui signifie, aana doule, que l'Anglalerra cou
bien que l'Italie prendra, «url'aulc, .anglant des aacrlf
que réclame l'intérêt anglais, la place de la Belgique,

Manifeste de l'empereur François-Joseph

Une édition apéciale de 11 11 Wiener Ziilunj ■ a pu
le measage suivant :

CnercomleSiûrgtdi,

Je voua prie da porter J
peuples ce qui luit :

Le Bol d'Italie 1 déclaré la guerre. Une traMion telle que
l'histoire n'en connaît pu 1 été commise par le Itoyaum*
d Italie in ère ses deux allie*. Après une alliance da plua de
trenlo années, pendant lesquelles elle * pu accroître sas
territoires et prendre un essor magnifique. Huile noua 1
quittés t l'heuro du danger et s'est rendue, drapeau déployé,
imi*. Noua ne momcloo* pu Huile,

e voulions pas pori

esUge, ni

protection lor
Nous *tqqj
convoitise p*
décidés, pour

: Lorsque nulle jets de* régi
no* frontières, nou* n*ui m
le picU d'alliance ainsi que U

Les premier*

L'Italie, c* dernier
saneu central**, n'a pa
l'entre a brillants qu'a II 1

da la oju*rr* au*tro-Italienne
s* «dvarulrts du puta-
r le théâtre d* la guarrs,
n* dente l'apprit surexcité

Il ut irai
mlar Ml 1

d'Annunslo, ancien ofataier di
t abandonner son ancienne a
dans le marina. La préuau

que > parmi la Hotte Italleni

Italienne a pu,
cer 1* aonvelb-

M pra-

1 luatro ho
x hellea paroles

Gabriel*
. *nrait conunU
se faire enrûler
Centre d* l'Adrlatf-
:nnonçsit dono pour
pee.

olta italienne n'aox,
«oln

» la lois superstitieux *t avide de gestes reten-
1. La flotte luatro hongroise, se flani plutôt aux '
, dès 1* premier
l'attaquant I

s Italienne, ei
idroiti, situé* sur une étandui

igueur. Voici ce qua mande k ci
tro-bengroi* du K mai :

sujet la
i intrl-

L* gare, ainal qu* le pont d a Himlni
a per noire cuirassé a 3*v&**ri ». u
> Zrmri . bombarda 1* pont da chemin
i qu* 1* port d* baelaallU; 1*

le dépût d* pélrolt, 1* sémaphore e
phiqus. Dea projectilu égaré* aii
iccasionnérent du dommagu en

■cé. fut démoli,
aie nia fol bons.
flodttiW a.

mbarda le

mi an aud n'eat pas pour ollu un nouvel adveri
ds souvenirs da Novare. Mortaro. Custoisi, i
l'orgueil de ma jeunesse, l'esprit d* Itadi
ïiduc Albrecht, de Tegetlhofl. qui u perpétue

laternda. Je prie [a Toul-Puissant de oénii nos draj
FniKOois-JosicH.

pont de chemin de 1er traversant la mlére Stnsrce, ht
gare ainsi qua le hangar de iocomatiise at d* pocaew i
Csmpo-Uarino, démolit I* sémaphore d* Tremtti et en-
dommsgea eaiui da Torra dl il 11*1*. Lanerir* m
avec truie destroyers bumùarùa ViesU et Uanlrttlonia at
rencontra, pré* de Barlelta, d*ux de*troy*ra llsjient,
aur leaquels 11 ouvrit immédiatement la feu en lu pour-
suivant. L'un put se sauver, le second, sommé t Iwrttne ■
fut repoussé vers Pelagma par no* destroyers 1 Csesei à
at * 7erra ■ el sérieusement avarié. tS toasts** ie !><i»x-
page, parmi teajiui* le eommnttnl tl kl ^wi, s* **■!

Personne n* voudra prétendra que c*tle fs;on de u
laisser prendra le premier jour du opérallooe représente
un lait d'annu particulièrement glorieux. Lu nsurnen
Aille* d* l'Italie seront certainement eux-méme* lorta-
océdé qui u dledagua

irabla d
i* de te

b* lit géra nU.

que nulle vlest d'ioeugurer aveu teut* I* rigueur que
noua connaissons chei no* adversaire*, ait htiué p*re*r
1* nouvelle d* c* premier échec. Par contra, selon i* cor-
respondant du a Secalù s, ie < Orner* d'Jteiie s, grand
journal clarica! paraissant u Home, annonça par une
leuilla apaciala la eouvalie d'un* prétendu* victoire
italienn* d*n* l'Adhatiqu*. Lis babiUnt* d* nome en

L'expér enca a maintes fois démontré combien les soldalB français tombant en canttvite allemajido se trouvaient, les premiers instants du moins, sous l'influence des terriBanles sut^estiom de lenn
chefs qui leur avaient tait accroire que les Allemands maltraitaient leurs prisonniers lorsqu'ils ne les lusillaient pas.

Il suiUl, pour juger ces sottes calomnies, de rappeler que 285,OOu prisonniers français se liwrent actuellement, sains et sauts, en Allemagne où ils sont traités en adversaires ayant tait leur
devoir, tout comme les soldats allemands tonl le leur. Les Allemands traitent les prisonniers français comme lia désirent voir traiter testeurs eu r'rance. D'innombrables lettre* de prisonnier* démontrent qua
les soldats Irançat*. sont plus heureux en captivité allemande qu'ils n'eussent jamais osé l'espérer.

La * Cavité des Ardermet » a entrepris la publication successive des noms do ces prisonniers, persuadée de remplir ainsi, vii à-vis de ceux-ci et de leurs lamiUes, un devoir humanilairti négligé par la
gouvernement lrançaia.

C'est avec une légitime satisfaction que la * Gaieite ■ constate l'intérêt croissant que ses Listes de Prisonniers trouvent auprès de la population française. Les nombreux témoignages de gratitude qui loi
parviennent prouvent que celle publication a déjà contribué à dissiper bien des angoisses et à atténuer bien des séparations.

LISTE IM° 18 CONTENANT 6,400 NOMS

* (Reproduction strictement Interdite)

Lo total des noma publies jnsr;n'anjctird'hni ae monte a environ 94,700. -

Reste a publier environ 160,300 noms

INGOLSTADT

tlaralar ÀJolpOo. espir, Uign»* {aJpa*-sl*rlt.| chiss. elp. G.
Miesin Auguste, lient. Auaot (Usases-A'fie*), cb*i. *lp. t.
HensS-Uoradu Jean, *>ll*ui. Parla, eau. si p. G.
UiotPaul. s-lieus,, Pouraui tSsoae-et-LoIreJ, gt. i'Ur. I.
Foct llsuiice, Parts, ici. tU.
L*cmI*( FSUs, capossl, Dordoaoi, IdL UT.
Lion* Henri, sous-litut.. Gagnas (Alpos|, ln(. îjt.
Cievesaat J***, lia<u-sol,, Uraae ;. .. lu. ter. 301.

Vigne* Buf«**, o*Blt*iney Useoa iSadne-at-Lotr*), lut. SI.
Ballomavr* (de; L<oa, lleut., Toulouse (MU fiai |. otias. ■>.
L*rticu*{da)Jeaa, aoj.-ahol, Toulaus* (UW-Oar.), cas*. 'I.
I>* Honelerde OouTllle, Jesa, s-Ueut. Cbiieaudun, cois. 1.
Lhermlar Georges, s-lleut., slsjeoae {Uajenoei, lof. 1 Jl.
Jardin Fernud, i-lleut., Lilgle |Urne|, Int. SUI.
Fremnt AnSre, Haut., Conao-e-Nolrea* (Cslvadetl, loi. 301.

ItetUnjer Henri, Itjutï-ls-Iteloe iBeiae), lai. 301,

Fouenard Anir*. Marnera (Sntne), Int. 301.

Ferb) Lueii*. s.-lIeM., La Baul* iLoire-Iat.|, lel. (T.

neaouera Pierre, Uent., St-1 [liers-la-Ville |8.-ei-0 ), Int. ST.

stlrabel Eugène. s41e»t,, Ciùrie* tU,-du-RB4ne|, ial. ÏOJ,

lloudablae C, Moausta pi-arbi mareca.-i-log., ebas. 1.

Diamant-Berger IIanal, a-lteot., Paris, lu. St.

Colonne de Ucs Utteura. Vlea (Corse), Ial, 67.

Hambaoher Farcaad, s-lteut. Boulogoa IUelae|, Int. ICiî.

Favsreau Pierre, sJloas., Thuuar* |Oe*BI WntMK Ial. tCu.

UarUa Msurk», ad)., Li floche |Ssrttiej, Inl. SOI.

Oenlrv Oocstant, ad].-abat, llreua (Kure-et-LoIrel, lot, ÎOI.

Poirier Josepb, soua-llcut., Laval {stajoane), Eni. il,

Bonnla-Desûordoe Aodr«, s-lieut., Veisallles, loi. 301.

OaUbert Jollea, i..-.:. Pari*, lai. St.

Olalzot Psul, chai de bataillon, Le Maaa (Sartbel, Int. 8.

Delaru* Paul, eapiuuno, Lille, Int. S.

Plaisant Martel, lieutenant, Parla, lui. 170.

Joardaa Kent. capUala*, Si-Omar tP.-de-C'.), Int. S.

Dacaaaaai Oasloo, Ueuteusut, Bt-Ooter tP.-de-U.i, tel. 8.

Itoeetrer Jo*ern, liauteaaat, Parla, inl. 17(1.

nsBalonuu RenS, sous-lieuleosnt, Tourcoing (Nord), Inl. g.

Jotroat Jul**, sous-lieutaoaot, Nantas, tnt. TJ.

FaenoU h., *.-liaut.. tioielltu-let-ltuniiires H'.-if ), loi. 73.

Da PonUtrusad Audre. lieutenant, Marseille, eh sa. 71.

Frlae Iteo«, *ous-Heutonant, Uutuaa (Otroodei, inl. 8.

Valbausquat Victoria, e.-lieut., Urautome iDordcguo], loi. S.

UUaal Fernand, sous-liauteoaot. Nie», inl. 13.

Laortdoa Albert, adjuaut-caei, Tourcoing (Nord), tuf. a.

Vsnals* !U*e. s.-lieut.. Kmla'roil lSelna-et-01»*), in>. l'U.

'lieutenant, lluoiiuellors

Qlao

Uoldrev Joaepb, Lisleua (Calva
gsemae^ksr Jean, Bourbourg (i
0 :. ■. 1 h-. capitaine, Atnieaa, lui

dl, lui. S.
ta iVarl, ie

m.

HinsiMs.

nt. Perpignan, lui. ST.
ut, tlaro tCorae), Ial. GT.
□onneull Jules, soua-lieutenant, Pane. inl. 67.
Soulie itistoa-Psul, lous-lleutenant, Hevres (3.-at-0.|, laf.
Fourrier Andr*, Nancj, 1er. ICI.

Dsroter Marcel, s.-ilout-, Nauiliy-sur-Mame tS.-et-O.l, ial. t
Veleotlm Fr., s.-lisut., Pruneill-dl-l'iuinorbo tCorsej, laL t:
Olraud Nicolas, sous-lieutenant, Tuuion, loi. GT.
Rujor Oibrlel, Sto-Menebauld illarLQj, ial. tcti.

Uillsoger [lajmond, Pcujard (Giron
Bestoa Armand, sergeut, Anvilie |U
■ 1? Pierre, Costiuoa-sur-Ooidoi

1 (Veadeei, lai.
l'hiltbert-de-Bo

use (Aidtotve), c

Inl. ÎU.

Bossard A

flalalltaai Je*
Clairet Jesa-alarle, slauleou-ltirroces (Il .-rviio.),
Constautlu Kajmoad, Targou (tjlraodtl, ir

salai), c

Dochsumo Frsuçols, tl/aade-Vlrrlfroi ^.-el-L.).
De.reuehe Alo»a,ire, UakiiJj (Msaseota*), Inl. '.'17,
Lessorteaaa J.-Msrie, A-saM (!isûue-ot-Loire|, cbais. '
Dubut Joan, Saint-PtilliP|ij-d'A'gnillo (OlronJe), ia<.
Dupuj Jean, Salnt-Sulplcc-Jo-Fslejrcns (OironUe), Inf.
lluloce Marcelin, Uûqubi iClureniti, lai. 157.
Evmerï Martial, Oradoui-sur-Vajres (llte-Vienne), Inl
Fagotte Jean, Luguson (OirouJ.), lot. Ï17,
Fellonnesu Antooiu, Pjraac (Oir,.qde), lui ÎST.
Purge: Claude, Balot-l'aluiure (llaute-Luirei, ebass, il
FranlnJoan, Balgnlaus lUtrondel, ici. Vit.
Gispsrd Joseph. St-Cbr:aWph;-en-Nuiaoa (Iiore), eh»*
Oeoevay Franco!*, Ljoa, cbaM. H.
C-ullhein Aboi, Ar-erre* tutrfindi) in . Î1T.
Jersa Joseph, Cbaiiiiiejroui il'uv tle-liu'un, Inl. 'JIT.
Lahire Jean, lionttaalM

MirUnean Gab,, sergent. Villeneuve-de-Hlive (Olr.), iol

Orgerie Slarcol, La Kochcllu (Cbarcote-lnlerleurej, Inl.

Pajaud Raoul, La Itocbelle, lut. Ï57.

Poinsr Deats, Sslnt-S*urin (Qlronde), Inl. 157,

Puncet Oeorgei, l.luioget, loi. TUT.

lltant Erneat, Apromoat (V*adae|, Inf. îil.

Simon Uearl, Naotes.lnt. HT,

Tuler Henri, sergent-major, Usiphong (TodUdI, IbI. W
Frias Pierre, Sain t-S au y 111-de-Il is je (Gironde), Int. ST.
Frouche Joseph, Eutrammes lAlpea-Marltlmes), chass. t
Vlipelle Georges, Paris, loi. Tl.

Titra* Michel, Caltillon-sur-Dordogne (Olrtinije). laf. 15
Alûuiason Eug., Rochetort-sur-M*r (Cbarenta-lnt.), lat
Amaret Jean, Merlllea (Olroodoi. laf. !5T.

1 |Olrond*l, Inl. VjT.

1 l'urn

1.1».
onta-Ioldrieure), inl. 357.

llenore, La II
Darrucand Edouard, l'aria, int. at,
Battut Jean, Thegrat ILotj, Int. Î5T.
liaudlllon Louis, Cercler (ilaute-Savolsl, Inl. 730.
Ituubms Jeaa, caporal, La [idole (Girondel, rai. !5T.
Vjanine-Caliale, Navarrsua (Uasse*-Pjreri«o*l, icf. lit.
Boucher Bernard, St-I'ey-de-Gesteli (Girondel, Inl. HT.
Bouillie Pierre, Sulicupery IQironilo). ial. Ï5T. -
Cidusseiu Je », BsagM (OlroudeL lui. 357.
CasUiog Paul, St-Anure-du-Bols (Glroade), inf. ;i7.
UtiaurJ Joan, Keae IGlronde), lot. ÏÛ7.

. Kt-SICdsrd-de-Gulilère* (Gironde), lot. 15

e lien

.,S:(,iay(SIn„

ftT.

Landreau Je
Lombard Jei

s, I.spoojsde [I
im, Asatira* H
-Hsnilate, Lar

nt. !5T.

Crosnt Pierre, Annecy
DaacniBiboB J., cap , 3t-!îulp;cc-de-Ouillersgoa (Gi
Dosquo Georges, Bo
Duuouraeau Gulllaui
Uuguit Jeaa, Fosses-11 aleyssac (Gironde), lu. 157,
Duniaud iiugèoo, ht-Aadril-do-Buliao (Glroode), lui.
BlMaasBM FriilCrle, caporal, Thonn» (Haute-Savoie), la
Fauteaitnl Armand, Llgaj-eu-Darrois (Heuso), ial. ICI,
1-svre lll^polyte. M-Feriaol [Oiroude|. loi. 357.
Oenls Elle, E'aullers (Gironde), Inf. Î67.
Gracie Jean, Paris, Inl. 357.
Graneresu l'.erre, Uortohe {Glroode, Inl. ÎOI.
OrlUet Gaston, Roygnac-de-BI*y> (Olrondet. laf. 157,
lieuiet Aboi, Blaye (Gironde), iol. 35T.
Jtideau Marcel. CubntiSis (Gironde), lot. 357.
Kaly Urnest, at-Ellonne-do-Llsse (Glroade), lai. 157.
Latranque Joan, AS16 (Hautes-Pyr en Bas), lot. 157.
Lige Pierre, Ejioaui (Uaule-Vlonnel, ial, 157.
Lslsado Pierre, Roygnac-do-lilsye [Gironde), Inf, 157.

Laspeyraa Oalllaaraa, Plaa-MIdao, lit. Î5T.
Lescnr* Jean, Casaugitat {Oiruau**, lai. UT.
MscoB-Pissau Kdmucd. diras (Qlroaaei, Utf. tST.
aUdaaolar Jean, Salerai* (Lot), lof. U7.
v, ».•: Calas lia, Sablon (Oironaa). usf. 157.

llorese Pierre, Labartba (Gironde), laf. 357.
Mono Gabriel, llarguro* (Girondel, Inl. 157.
Normand Marcel, Mars** (Glnndel, loi. TST.
Pardiaa Bernard, Morliee (Glroade), Ial. 15T.
Passai Murlce. Parla, laL »T.

Plaateeoeie CAlastla, ltoeba,orl-aur-Uar (G.-I.), Ial, 15T,
Plasanat Jean. It ^uaorua* (Girondel, lat. 357.
Pruniers* Jean, Noua (Lot), laf. 257.
Réveillée lluri, Livarnou (Lol|, inl. 157.
Beyaaud Henri, souo-oftl., Monte-Carlo, ob**. S p. 17.
Ttcyuae Paulm, Lavsrgu* |AT*ynn), tnt. SS. ' 1

RUTud r, Ptr* (Gaaraata-IaHrlinre), tir. HT.

RIT** Jsan, SkMsia* iGiroodsi, Lat. 147.
Rlvier Jeaa, Ut-Euuaa-da-Lts** (Olrostiai, sai. I5T. .
Ssgu* Jean, caporal. St-Andre-du-Bol* ItHroade), lat. lil.
Salrat Adrien, St-Romala (Lot), inl. I5T.
Sandai Jeaa, VallWrat (rt*ui*-Ssvoi*|, ial. 180.
Thabute Edouard, Fabt-Bornoa (Hanu-SaTolo), laT-lJO.
Tlllard Louis, La Ruwad* (Olronde), Inf. Î5T.
Tiphoa Jeaa, St-M*rUa-d*-Ce*e*a lOlmde), int. HT,
Tuanu Joseph, : *up:»rr*-e-M«rlCb*reale-l*!*rl*arei, la». '51.
Valette Loula, St-Martta-da-Ueuaa (ÛiroadeJ. ial. UT.
Vlaud Pierre, Bsyoa (Gironde), Lai. 157.
Vignoan Jean, St-Glron (Glroade), Inf. 151.
Vlllemonte RenI, Gourollouo (Gironde), inf. UT.
A in le ut Alm«, Marseille, chu. llpla OJ.
Bernard Bugiae. fite-Harle (CharsBte-InMrieur*), Laf. 15T.
UlsoqoiDot Lool», Pari*, lut. UT.
Bourrât Jirtmis, Llbnsra* (Otrood*), tel. UT.
Brua Lonls, Arre {Gard), chss. alpin U.
DeBlsqn* Jsaa, Mauasaga (Cantal), cha*. alpla SI.
Dalboa Louis. La F rotas (Cantal), aha*. alpla al.
Esbrat Jean, sergeo*, B*auragard (Cutal), ohaa. alnla 51.
r arrand Gabriel, Belmont (Issra), inf. 110.
roogSre Henri, caporal, Fontasa* 1H au te-Loirs), otuu. ai p. 51.
Glnler Jnaaph, MsrinILe. oaaa. alplaSî.
Gu*rat Ernest, Aetlgnaa |Oa*tal), "
Guiraud Joseph, *arf*at-fearrl*i

,■ atea Edmond, k
tsalslan Claudia*,
aulard Josspb, St-

yaa (GLroaaeK bd. t*T.
(GLroads), tel. UT.
Loodrse, tel. U7.
unboa-FnawUe* 1.1 ■- , «*-al#.»-
sr (Loire), en ai. alsia 5t.
laaaa (L-ir.). chas, alpla 5!.

^^^^^^^^^^^
 
Annotationen