Gazette des Ardennes: journal des pays occupés — November 1914 - Dezember 1915

Page: 21
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/feldztggazarden1914bis1915/0021
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
S Centimes le Numéro.

N* fi.

Rethel, le 6 Décembre 1914.

GAZETTE DES ARDEHNES

BULLETINS OFFICIELS

Grand Quartier général, le 28 novembre 1914. après-midi.

Sur le théâtre de la guerre, à l'Ouest, la situation est sans
changement notable. Des attaques françaises, dans la forât de
l'Argonne, ont été repousséea. Au nord-ouest d'Apremont et dans
les Vosges, quelques tranchées ont été enlevées aux Français
malgré une résistance opiniâtre.

En Prusse orientale, des combats peu importants ont eu lieu.
Près de Lowicz. nos troupes ont renouvelé leurs attaques. Les
combats continuent. Dans la région de Noworadomsk, une tentative
russe a été repoussée.

Dans le sud de la Pologne, la situation est stationnaire.

Grand Quartier général, le 29 novembre 1014, aprés-raidi.
L'armée de l'Ouest, annonce que la journée d'hier n'a été marquée
que par quelques tentatives d'attaques de l'adversaire, d'ailleurs
repoussées, dans les environs, au sud-est d'Vpres, et à l'ouest de
Lens.

Sur le théâtre de la guerre a l'Est (Russie), la situation, sur 1&
rive droite de la Vlstule, est sans changement. Les attaques des
Russes dans les environs de Lodz furent repoussées ; nos contre-
attaques eurent du succès.

De la Pologne méridionale, rien d'essentiel à communiquer.

Grand Quartier général, le 30 novembre 1B14, midi.

It n'y a rien à signaler sur le front, à l'ouest.

A la frontière Est de la Prusse, un essai d'attaque, par de fortes
troupes, contre les fortifications allemandes, & l'est de Darkehmen,
a échoué avec de fortes pertes. Le reste de la colonne d'attaque,
quelques officiers et 600 hommes ont été faits prisonniers par nous.

Au sud de la Vistule, les contre-attaques annoncées hier, ont
conduit à des succès notables; 18 canons et plus de l,f>00 prisonniers
sont tombés entre nos mains.

Dans le sud de la Pologne, rien de spécial ne s'est passé.

Grand Quartier général, le 1" décembre 1914, avant midi.

Sur le théâtre de la guerre ouest, il n'y a rien a signaler ; de
même en Prusse orientale et en Pologne méridionale. En général,
la situation est restée calme.

En Pologne septentrionale, au sud de la Vistule, les prises de
guerre sont devenues encore plus grandes, par l'Importance des
succès annoncés hier. Le nombre des prisonniers s'est accru d'en-
viron 9,i>00 hommes, celui des canons que nous avons pris de 18.
En outre, 26 mitrailleuses et de nombreuses voitures de munitions
sont tombées entre nos mains.

Grand Quartier général, le 1" décembro 1914.

Nous référant au communiqué officiel de l'état-major russe du
29 novembre, nous relevons les faits suivants, sur les combats près
de Lodz, si pleins de succès pour les troupes allemandes.

Certaines parties des forces allemandes qui, à l'est de Lodz,
combattaient le flanc droit et le dos des Russes, furent sérieuse-
ment menacées au dos, par de grandes forces russes qui avançaient
des côtés Est et Sud. Les troupes allemandes faisaient demi tour
en Tace de l'ennemi qui étalent devant elles, et se firent jour par des
combats exaspérés, qui durèrent trois journées.

Elles brisèrent ainsi le cercle que les Russes avaient déjà formé
autour d'elles. A cette occasion, elles firent encore 12,000 prison-
niers russes et 25 canons, sans en perdre un seul elles-mêmes. De
même, presque tous les blessés purent être évacués. Il va sans
dire que, pour un tel résultat, nos pertes ne furent pas légères,
mais nullement > Immenses ». C'est certainement un des plus beaux
faits d'armes de la campagne.

Grand Quartier général, le 1" décembre 1914.

Sa Majesté l'Empereur visita hier, près de Gumbinnen et Darkeh-
men, nos troupes et leurs positions, en Prusse orientale.

Grand Quartier général, 2 décembre 1914. avant midi.

A l'ouest, des petites attaque» de l'ennemi furent repoussées.

Dans la forêt d'Argoune, un point d'appui très fort fut pris par
le régiment wurtembergeois n° 120, régiment de S. M. l'empereur.

On y fit prisonniers : 2 officiers et environ 300 hommes.

En Prusse orientale, il n'y a rien à signaler.

En Pologne septentrionale, les luttes se poursuivent normale-
ment. En Pologne méridionale, des attaques ennemies furent
repoussées.

Grand Quartier général. î décembre 1914, avant midi.
La nouvelle répandue, par la presse étrangère, que dans le nombre
de 40,000 prisonniers russes, nombre que nous avions communiqué,
étaient compris les 23,000 prisonniers que nous fîmes près de
Kutno, est fausse. L'armée de l'Est, dans les combats de Wlocla-
wek, Kutno. Lodz et Lowicz. du 11 novembre au !•' décembre, a
fait plus de 80,000 prisonniers russes non blessés.

Grand Quartier général, 3 décembre 1914, avant midi.
Sur les deux théâtres de la guerre, il n'y a rien à signaler.

Grand Quartier général. 4 décembre 1914, avant midi.

Sur le théâtre de la guerre ouest, des attaques françaises, contre
□os troupes en Flandre, furent repoussées à plusieurs reprises ; il
en est de même, au nord-ouest d'Altkirch, où les Français subirent
des pertes considérables.

Sur le théâtre de la guerre à l'est, des attaques ennemies, à l'est
des lacs des Mesures, furent repoussées avec de grandes pertes pour
les Russes.

Notre offensive en Pologne se poursuit normalement.

Grand Quartier général, 4 décembre 1914, avant midi.
Sa Majesté l'Empereur est arrivée à Berlin pour un court séjour.

IULLETI.NS OFFICIELS DU MIMSTÈRE DE LA GUERRE

Paris, le 25 novembre 1914, 15 heures.
De la côte nord, jusqu'à Ypres, les Allemands n'ont pas fait
d'attaques.

Nous avons gagné du terrain entre Langemarck et Zonnebeke.

Près de la Bassée, les troupes hindoues ont repris les tranchées
qu'elles avaient dù abandonner hier soir.

Près de Berry-au-Bac, et dans la foret de l'Argonne, nous avons
gagné quelque terrain.

A Béthincourt, au nord-ouest de Verdun, une attaque des
Allemands a été repoussée.

Notre artillerie a bombardé Arnaville, près de Pont-à-Mousson.

Paria, le 25 novembre 1914, 11 heures du soir.
Aucun changement dans la situation.

Paris, le 26 novembre 1914, 3 heures du soir.

Aucun fait saillant ne s'est produit pendant la journée d'hier.

Dans la région d'Arras, le bombardement de la ville et des
environs continue.

L'ennemi a essayé, contre le village de Mlssy-sur-l'Aisne, une
attaque qui a échoué, avec de sérieuses pertes pour les Allemands.

Nous avons légcrempnt avancé dans la région, à l'ouest de Souain.

Dans les régions montagneuses des Vosges, Il est tombé un peu
de neige.

Paris, le 27 novembre 1914.
Hier, le feu de l'artillerie ennemie a été moins violent. Deux
attaques d'infanterie, dirigées contre les têtes du pont que nous
avons érigé, sur la rive droite del'Yser. au sud de Dixmude, ont été
repoussées Aucune action sur le front. Seul Reims,aété violemment
bombardé, pendant la visite des journalistes des pays neutres. En
Argonne. quelques attaques d'artillerie finirent par des pertes pour
les Allemands.

Nous avons recouvré quelques tranchées à lasuite d'une contre-
attaque.

Paris, le 28 novembre 1914.

Hier, ont eu lieu, en Belgique, des combats d'artillerie. Rien
d'important à signaler. Les grosses pièces allemandes sont moins
activeB. La seule attaque de l'infanterie allemande, au sud d'Vpres,
a été repoussée.

L'artillerie française a descendu un biplan allemand portant trois
hommes. L'un était mort, et les deux autres ont été faits prisonniers.
loading ...