Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
OAZETTB DES ARDBNNB8

08 Iteytembm itUB

^«IdiU S l'arriére. Util e'e.1 Juste 1» oootraira qui s*l
kuil On trame tout» uni armée de soldai», il on
rtjirrnil aucun* déprsajsion. En marchant, il» chantent
4flB«t» toIi lun ebsnsons lu plu» gaie».

Dsns lu famille» qui ont perdit du pmalt lur I«
'jtamp dm bataille, en a* trouve pee d» deuil ettrislé, pu
. Jtdipretiion Tiilble.

. Lm t1* ordinaire v» tan train tranquillement, on ut
. .faimu ud peu plua rcligleui, lu plaliire publiai ont
■MhtfeaBt au ont ili supprimés.

tltli un» tbo« donne kreQiohlr; On ne connaît plu» I»
- ^meian. Lorrqm l'Itsll» intervint contre set anciens Alliée,
a^e^ersoupirae flt entendre, m ils lorsque Vaniielosrerinl
-«■pouvoir, on resta certain que quud même loul irait
...téèu et qu'il n'y mit p»s do raison pour craindre pour
-4e» Iran la de l'ut *t de l'oueet ou pour lu Dardanslie».
j H quant i la question financière — « liai not leaet —, on

--wbltpol-----

>a, et

ir dont l'Allamagni

Catla fa cuit» de l'aceo
Fusmple depîsse, pourr
4^t»llo o'a rien d'artificiel... » ,
Dans ordre* du Jour »ecrot».
L» journal ■ fliurii/a lnrjatla ■ publie dins IOD
■jfjmero 01 deui ordrea du Jour rutiai tceret*. Noua «a
Hprodulsont Ici passage» essentiel! :

f Depuis quelque tampa du lettre! de prlionnler»
.juasrs arrivent. Dam Juttqvu *ntt dt ta (tttrff, la rte da
«■J'MileTi at d'en» d'uni façon trie faverûblt. Il Ut donc
mtéttroblt fut di telUt noueewi loiat r/pandutt parmi net
• •»»»•... »

Ensuite 11 est ordonné que toulri lei lettres « dont ta
•tfjlanu pourrait avoir de) effets suggestifs s aolent

En conséquence d* cet ordre, le commandeur dn
régiment 16*. ordonna : « Lu chefi de compagnie ouvrir
root el liront toutes lu lettrei venant da l'étranger. Lu
lettres de Juila et de Tartaru seront detrullea ».

Plue clair est encore le second ordre du jour:

■ Le gtniralittUmt ordonna eue dt la corrapondance
trrWt, tovUi Ut Irtlru jsrnUu soient rttenuti, m prunier
lis» etll i îui eitnnenl de tétranger, puiiaue ces Ultra con-
tiiAïunl du nomiclUi «fflrmamt tins le» prlioiinleri
de guerre ss tronTent bien dans leur captivité».

Ici 11 s'agit de latlraa de sujets ruisea 1 On u demande
d» quelle façon on i disposa a daa lettres des pauvres
p i lonniara alla manda al autrichiens qui ae trouvant au
Russie) 11 est certain qu'aucun journal de l'Entente ni
In succursales i neutru » de ces |ouroaai qui préten-
dant dtlandre « I» droit al la vérité a ne publieront oea
ordre» du jour I

Un (ait qui parle.

Un correspondant parisien de I' • Errning JVetcs » a vu
1 Paris le cortège de quarante enfanta d'une pallie elle
alsacienne, altuee dans le coin des Vosges occupé par laa
Ireupee françaises. U sa donne une description t laquelle
ne us empruntons lu passage» sairan.li :

a Peu «tri tur tatml U /murait at la plupartont f«r
tnmtift. Une pauvre Qllstte ds quatre ans, vêtue de noir,
semblait plua triste que lu autres. Sa mere avait été tuée
peu de Jours avant par un obus— n

Eu France, on aime lu exhibitions aentlmenlalu.
Mil» peut être ce simple petit lait, naïvement signal* par

I» correspondant anglais, donnera-t-U quand marna 1

réfléchir 1 pins d'nn Français alncère at murl par lu
tragiques n pf ri s oc ta de celle guerre voulu si mpprUê i
fnkdi cm par la rtvnchardt ai Paris.

—' "—i e«»Fr»nç*la seront-Ils frappéi du singulier

«rracbée au ici natal, dépaysé» a Parla et ne parlant pli
le français, — pour 1» rrw simple raison que Int'i portn»
al Jeun jr»nii-/or«n(i non plut, tu [ont jamais parlé.

Petite question â /' « Echo de Paris *

Depuis quelque temps, noua vivons dans l'inquiétude
an aujeL.de cet Irremplaçable chroniqueur militaire du
grand oftane militariste en facs do l'Onfri, M, le gfnfral
Cherflls. Lui serait-Il arrive malheur 7 Aurait-il dépose la

illmeut qui

le général Cl.ej
n peu

■e en.la!

stratège al

'*Eehen,

e notre ■ Caiis

appréciée I Nos lecteurs n
aa plume oontrlbui-----

dfii'oirwd u et de ces petit» aperçue, où noua rassemblons
de temps en temps les perlée de la alralégia boulevar-
dier*. Cette contribution noua était d'autant plua pré-
oieuse qu'elle étall incoJonfairi.

Or, depuis quelque tempe, le général Cherflle nous
manque, et cela précisément au moment où le renvoi au
Caucase de son stratège favori, I» grand-duc Nioolal et la
priée de Vllna par l'armée allemande lui eueeent fourni
une incomparable occasion de célébrer dignemen! ce*
deui pbaaei imporlantea de l'éternelle u victoire russe n.

Depuis que nous n'avons plus journellement sous le»
jeux l'humour lrréaielible el débordant de cea chronl-

tiemendone avec angoisse ce qui a bien pu advenir. Fati-
gué d'appeler Cette n victoire » qui a'obslio» a a'élolgnsr
de plue en plu*, le général Cherflle aeralt-ll parti en
tîj3::cc ? Ou bien itriii-il en brom.lt aveq la Cei-'.T-,
tout comme ce vulgaire a eirloto de Clemenceau? U. Mll-
lerand sait pourtant qu'il t a du poêles où un a stratège s
du genre de U.Cherûla ssrait mciu irmJrniV que dans lu
bureaux de 1' ■ EcAo d* ParU 11

Lee pollua dea tranchées françalaea partageront certal-

PETITES NOUVELLES

lia claiscj l»i7.

Fsrts. t» aepkmbn ttu.
!■ Chambra, le Ministre de U Guerre s dépD.

I» i»f.

. dssso de ISIS^qui «e tr

lia cuit» de 1» compétence.

du tï°Mpt»mbre r"01" 1S"'°* ' ' Hûm"" En'h,lni '

11 y ■ dans I» sone dea Etapas un certsin nombre de luoe»
«Tinstruclion et ds ma^ialrsta an esarolos qui sont utilise»
comme hûsheroni, cenionnlers ou terrassiers. O'eat ce qu'on
appelle mettra chacun à sa place el utiliser lu homme*

selon leurs aptitudaa____

Ce aoot li, évidemment, de bien mlnuecules préoccopa-
ttona pour M. Lebureau.

Usa) > conque;» • rnu> ..
Le» Russes «t pris lanr reisnehs poorl» Polofie perdue
Nous apprenons en eflat qua ■ fnvi-Jittpla Ijnd ■, coli
d* terre arctique k l'sst d* tiplUbartsn et qui «lait racorni

ee^artanant t l'Autrlohs, s été ■ conquis * par les Ruasea. L'or
lliae la drapeau ruaas dsns cette région glacial». P
lie» Betcjes aont mécontente I

iTara^paralaaanf «ctuellsmi

qas les HoIros défendent un Iron? relativement plus étendu
qae le» rrsuçal* et les Aeglsls, ce* darnisrs ne mentlonneoi
presque Jamais les mérites de l'armé* Lelee. notamment ceus
ie son arUUerle at de se* ■vlateurs.

Le Jubilé d» l'Uni on postal» universelle.
Nous Usons dana la ■ Garslte de Lausanne • :
L'union postale universelle, qui embrasée actuellement I»
plupart du psvs du monda et reunll deui milliard» d'olree
humain» de toutu racea et de toutes langues, célèbre aujour-
d'hui le lie aonl vers aire de la fondation du bureau de EJerno,
qui lut ouvert 1* 15 septembre 1S71.

C'eat le 30 septembrd de l anofe prfoédente que 1* congres
International dont sortit l'Union confia à l'AdmlnlstrsUon des
postes suisses le soin d'orgsniser et ds ^diriger

[, tOsepron

LE OASIEB DES SOTTISES

Lo ehlen qnl télAphon
La • Gviltsi* tVance » s'apprête 1

L'ami de l'homme le suit é 1» guerre et
crrlces 11 rend pour la découverte doa ble
.mirait que le chien pût téléphoner pour avor
Le L'approche de l'ennemi '.'

: Tara

français mal-

petit léléphoue dont le fil est rollé au^iosle d'

dsns l'ombre. Lorsque quelque cnoio bouge et s'avanc

pousae oueluuea petite aboiements etouflfl». On t'entend
eompread. 11 ramasse son teltphon

e. (juin.

, 11* s

VICTIMES DE LEURS COMPATRIOTES

t» a Geaelle dea Ardennes a publie re'prjit'rrmenf, tous
•elle rubrlotu spéciale, lia noms de personne» étoiles /mn-
fmitu ou bcîgtt, lain ou Measées d l'arriére du jront alle-
mand, par I» /(u da f'nrlillrrla dea Allié» ou par les bombtt
'ie bain proprri compatriote» aufaleur* ;

A QmoKicouRT (Ardenau)

Prétoleiu Firdinsnd, lg« de S *nl, tué ; veuve Rtn'itl,
liée d* 55 ans, tuée ; Lebt^ue Marthe, Igée d* 11 sua, tuée ;
Lemoard Maris-Jults, Igt* d* 70 ans, tuee; Léoer Iiine,
tgée de ib ans. tuée, et aon père, lajé de 37 us, blessé;
veuve Foaaiar, Igée de 80 ans, tuée ; Jfillarf Guafaoe, âgé d»
iéana, tué, ainsi que aon épouse, Igée de 50 sus, tuée; Doytl,
ori(Las1ro do Eerrj-au-Eac .Aiine , i0'S _! i i ' ■.. ■■.':■■,
mue Meraal, Igé de 17 ans, blesse.

A Ka coi ICC cil fNorfJ
La f 1 i rp if. bft. — r.ourmn?» Ijn,t Eudoit», Lfi» '
U an», grierameat blessé*; Gomberl Henri-Paul, la* de
Il ans, llrersment bleu» ; Calant! Joseph, Ig* da 15 su,
léf InaM bleu».

A Osrliibl (Balftqes)
La 11 septembre. — U femme Bécu Jfsdilttrur, d

rut rue St-Frucel*, 1, léféremeat blessée.

A HteicouïT |Fas-de-C*UI»J
La 17 aapUmhr*. — Cardon Florimond, tué.

A Moaas près Dluuoda (Belglqus)
Le a septembre. — Vandanbuaaahs Oesiré, Igé de 31 est»
■t p*re de cinq petits enfants, lu».

A Cossnrr (Alan s)
Le 13 »»pi*mbre f(lt. — Ptn Mtravêritm.lgto de 11 ans.
toée ; ls femme .«eunul. Igée de ?l ses, tué* ; Dsnsl Louia,
lié de U su, blessa - Flron Oabriei, Igé ds U an», blasa»;
ofavntel Léon, de 35 ans, blessé ; /'ortiar Con»tant, la>
de 1( ans, blessé.

Igé ds 13 aoa,

r ; r-atia ■. *r, i.-: am ■ . u», oiei».
!3 jinniar 1915. — Lambert JKamlIa-Elnira, 1res d*

A T1,' i t (Aisne)

ipul» aepfembr» lîll. — Bxhun» Alfred, Igé de 57 ane,
i ; Thi*"filna Alphonaa, Igé de 75 ane. blesaé ; Lajrui*
nt, Igée de 10 an», bleasée ; Droru F"ran;oia Igé d»
s, blees» ; Godai Léger, Igé d» U sns, bleu*.

A Cnlnuiir (Alsnel
sreq ThtoduU, Igé da 19 Bas, blessé.

Le 19 Kpfimbrt. — La femme Lecril, Igee de (5 aee, et
Elis* Lecril, Igée de 17 ans. demeurant route d» Rocrrov,
530, bluaées ; la femme Lieié, Igée d* 40 an», demeurent

route de Rouvroj, 511, blusée ; Coifenoble, Igt de CO sas, *

DERNIERES NOUVELLES

[lté de Crète. Lequlfago lut sbl
de New-ïorh : Le vapeur. T

Jt»'£

CaleDflrlEi ûe la pï; prre

H i.pismbr» f»Jt. — Lu
pathesetlaBoukowlna LteAUei

37 aepltmt.re Mit. — L'An
d'Egypte.

Jg »»pl*mbr» 151t. — L'arl
bombardement d'Anren. Uae pi

re;el.

M aepleml

Lot sentiments humanitaires dont l'inspire la publication, dans la ■ Gazette des Ardennes », des noms des 870,000 prisonniers français
actuellement internes en Allemagne, n'ont pas été appréciés par tous avec la même équité. Que nous importe 1 Nos lecteurs ne pensent pas de même qu'on le
fait dans certaines rédactions iur les boulevards parisiens. Nous ne laisserons donc pas troubler l'intime contentement que nous éprouvons d'avoir pu
contribuer i calmer les inquiétudes de milliers de familles françaises, portant un rayon de joie dans les foyers laissés dans la plus douloureuse incertitude
par le gouvernement français, en leur annonçant la bonne nouvelle que leur fils était sain et sauf, ie trouvant en captivité allemande aussi heureux que le
permettent les circonstances.

Aussi sommes-nous persuades que ces parents, dont nous avons allégé l'angoisse, ne manquent pas d'employer, dans un sentiment d'humaine justice,
tout ce qu'il» possèdent d'influence pour obtenir que les prisonniers allemands en Afrique et en France soient traites de la même façon que leur propre
fils en captivité allemande.

LISTE N° 53 CONTENANT 1,900 NOMS

(Reproduction «trio te ment Interdite)

J'uiliintii

>rai do

Le total des noms publiée jusqu'aujourd'hui se monte & environ 810.300. — Reste à publier environ 59.700 r
FRIEDR1CHSFELD ".WESEL

(Suite.)

ine). Infanterie iJS.

Psjiot Loul», La Brausae (I
Pcsojce Albert, Parti, lofs
Pépin Emile, Valencleunee, artillerie territoriale ï.
Penio Hennssn, Saint-Aubin (.Orne), Infanterie ibj.
Pépin Maurice, Etalent» (Nord), artillerie territoriale i.
Werueynot Jules, Gauhernana (Haute-Saine), Infant. U.
Peepjignot Henri, Collerer, (Nord), infanterie territorlals ,.
Pari; Henri, Tien* (Maine-et-Loire), caporal, génie 1.
Peiche François. Lievin (Pas-de-Calali), infaalerîe Î4S.
Paît ht Henri, Roubali, infanterie territoriale t.
leeennea Henri, Locara (Cotes-da-rtord). artillerie terril. J.
P»»»t Pierre, Prihac (Gers), Inlanlerie jj,
i'rr-.ii Louis, ParU, génie J.

Pesea Andr*, eanion da Vaud (Sulaie), In/tnltiie 5.
Petgand Bernard, Maubeuge, adjudant, artillerie terril. ï,
P»sier rUvmond, Verneuses (Eure), infanterie coloniale 3t.
Psrigaud Pierre, Chouyo-Evnoutieia (Ilte-Vienne), lnf. M.
Psemanne Léon, Saiut-Cloud, maréchal de» logis, art. S,
PerntlIePaul, Bouhala, infanterie territoriale i.
Péron Celestin, Saint-Quentin (Aisne), artillerie ter.lt. ï.
Beron Charles, La Madeleine (Mord), infanterie Urrllor. ï.
Peaon Jean Marie, Mestiniou (Flni»t*rr), artaierie S.
Pesonne Théodore, Angers (Maine-et-Loire), génie 10.
Pemnncau Charles, Sce.ua (Keine), ariillerio t pied ).
Pironnet Louis, Sl-Itcmy-en-Bolhal (Allier), infanterie )f.
Paéet Albert, Berlaimont (Nord), intanterie territoriale i,
Fwque Emile. Armenlitic, infanterie territoriale i.

Peiraul Mirrrl. Sl-Elicnnc en li..-.„. (Saonc-et-L.), lOusv.ï,

Pesraux Georges, Bonbaii, artillerie territoriale i,

Bursui Joseph, Le Tarriais, génie iô.

Periee Henri, Tclleuvillle (Manche), artillerie territoriale a.

Petrelle Nicolas, Witqueh»! (Nord), infanterie territoriale i

Psasrichon ï»e., Sl llnclM iCotes-du-Nord), lnf. col. Si.

Pa«rirn Louis. Cliiieauneuf, artillerie 3.

akajrier Charlea, S.n-Poierici (Nlrd). artilerie i.

PSarler Edouard, Dijon, infanterie J5i.

Paarin Antoine, ïunt Mienne (Loin:), infanterie %

Pesvin Jute», Doraln (Nord), Infanterie ï.

Penoehon Cl.ude, Toain (Vendée), artillerie 3.

Perronncau, Délire, Doullcn» (Somme), rJi».Mur i pied 4.

Parmi Aleiandrt, Tours (Indre et Lolrr), Infanterie |3Q<

SJajerot Franfoi», Pomméril (Ciica-do-Nord), intanterie 7*.

Perrot Jean M.rie. Militât (Finistère), artilerie tetr
Perrol ïvta, Plondalmereau (Finistère), art. terril. J
Perrotin Claude. Biochc la-Mol lire (Loire), '■ftltrrl
Perrus Félis, Brest (Finistère), infanlerie Icrrdorial
Perssult Marcel, Salnt-Cénérsua (Deux-Serres), lnf.
Peivent Albert, Le Cateau (fioid), infanterie i.
Parai»ui tugine, Raltmci (Sunl), sriil>rit krrilcrii
Persiaui Léonard, Raisinés (Nord), artil' '
Perevo Maurice, Oitricourt (rWoVkCatats), InfanLerie lia.
Pertrious Charle», BéTillesi ^orJi, artillerie territoriale 1.
Fini Auguste, Neuvlllc-ror-Escaut (Nord), art. terril, t.
Perusse Emile, Uarela (Nord), artillerie territoriale 1,
Pesant Charles, Maubenge, infanterie i«.
Peecs Ceiar, Lamlcnart (Nord), infanterie territoriale a.
Pesller Alphonie, Saint-Gcorgca-lc-Fléchord, fnfauUrio 3.
Pester Charle», Dijon, infanterie 354.
Pestre Jean Marie, Ounmon. (If au le-Loire), infonterio lO.
PeUt Pierre, Orrillc (Indre), lofintcrie ïfjo.
Pelolot Edouard, Paria, Infanlerie terrilorlale i.
Peler Louis, Courhcroie (Seine), sergent, Infanterie Ï3fl.

Prier» Julien,'Roubaii.'arlillcie lerritoriele 1.

Pettau Paul, Valenciennta, srilllcrie lerrlloriile 1.

Pe-.ill-,n Charles, Sicppca (IV^r.i;, infarlcrie 146.

Fetilion Laurent, UUc, Infinlirle 1.

Petiot Alfred, Toulouse (Heutc-Garonne), infjuleric ft.

Petiot Arthur, Ciurair (Nord), infanterie 3.

Petiot Jean, La Flrmigne (Loire), infanterie ,3.

Petit Alm*, Leforr.t (Nord), caporal, aee. com. ouïr. ad. T.

Petit Alfred, RouLan, infunwrie tenioritlc 1.

Petit André, Mancrj (Nord), arlillerie teniloriale 7.

Petit André, Trou.lik vCuhi.lc!), inianicrie coloniale

Petit Ceaar, Majchientira ■:Ul-Lj.-I-;xj«=;, infanieile ils .

Petit Conitant. Wlgnehiea (Nord), artillerie ttrrltoriale ï.

Petit Dé.iré, WJIen (Nord;, artillerie territoriale ï,

PeUl Edgard ,Rouhali, caporal, génie 3.

PeUt Emile, E.in Malmaiaou (Pai de-Calais), lnf. "terrli. T.

Petit Fortuné, Tourcoing, caporal, Infonterio 1*6.

Petit François, Lille, groupe d'aérosUtlon 1.

Petit George» .Uarnca (Pis-dc-Caiala), génie 3,

Petit Henri, Paris, infanterie 278.

PetU Henri, La Sentinelle (Nord), infenterie S.

spliste, Hautes Viileries (Nord), Infanterie ilS,

{A iulvrs.1

GIESSEN

tPriiontilers iniernés et» lempi
(Suite.)

rturnier Alfred, Neuville-en-Tournc A Fuy (Ard.), lnf. ÏH.
Delorma .Victor, NeuvlMe-en-Tournc-h-Fuj' (Ard.), lnf. 332.
TsJihafl Loul», Narbonne, sonav. 3.
Poujet Louis-Marie, Arthun (Loire), chajs. A ch. 8.
Dupouy Félii, Laxochelle (Charente-lnf.), lnf. B7.
Danev Ferdinand, Caumont (Lot-el-Garonne), lui îi.
nurenceau Proeper, Cars (Gironde), curées. L
Baron Coorges, Fonlslne-Iloedebourg (Eure), int ÎL
Liétoul Emile, Trouville (Calvados), lnf. !*.
Buleyma.nl, Tlncourdego (Senéfinl), UrelU. i.

yiel Marcel, Lev'elloia-Perret'(Seine), tnl (t.

RASTATT

[Prfionniera [nlernis e t temps derniers.)
(Suite)

afvon.Louis, Taonnr* (Loire-Inl.), cap., tnl H

A'Srty Pierre, Pernor (Vendée), lnf. coL i.

Bernard Jean, .Vlgneui (Lolre-lnf.), lnf. coL t

Boulet Benjeunln, B:..urt;;;uul-en-llclt (Lc.re ttif.), Inf. coL t

Bailler Pierre, PJon (Landes), lnf. coL î.

Bessiîrcs André, Tigeoui (Seine-ct-M.), lnf. 70.

Boulay Maurice, Aulhon (Loirs ct-Cher), lnf. 113.

Conrouce Amnry, Con(ji:cre-^]l ;Loire-Iiil), InL.ÎI.

ChauvignS Léopold, alonlllllera (Malne-el-Lolre), lnf. 111

Dupré Fernand, Prichcs (Nord), aerg., lnf. îl,

Dubois Edouard, Tréal (Morbihan), inf. 113.

La Gartï Pierre, Pluiiuol (Cotee-du-.N'ord), int toL L

Legnaul Hoger, Montriehart [Loire-et-Cher), cop., Inf. 113.

Leviquc Emile, Legaul! (Loire-et-Cher), Int 113.

Uehe Joseph, Nantes [Lolre-lnl), cap , Inf. col î.

Uacniu Ftnnln, BnHQ [Pus-de-Calais), inf. 131.

SaJlluur l-'mnSti;;, Pinuvur:; (FiLiii?:L'i, InL col. ï.

Teurnler Eugine, fîuerleequin (Finisltre), InL col 2.

Waron Charlea, Brest (Finistère), lnf. coL L

.Veron René, Quelalnca (Mayenne), InL 113.

BOURSE DE PARIS

•^ïKSsTsfS

















m

































Lvai""!.:'.;'.:::

^J»r»—......





































- Jjjj^

KE::::





















Ml - te









baissa*".















Si™:::::":"











VIEUX JOURNAUX A VENDRE

S'sdreaser t llsaprlnerle Ànciaui, à Charlevill».
 
Annotationen