Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
y Juin 1»16

GAZETTE DEï

ARDENNES

l'Allemagne a, 1* « Bortnal Houçt a répond par un ertlels
intitulé <( Jusqu'à* bout a, dont voloi -■ '■ uea passages
cruels d'ironie :

1 Nom dirons simplement rcoi :
« Voui ne vouli"*. pou rnnsprV...

n Tonte proposition, toute avance, ■< profitables qu'elle*
soient a la i .111*0 don Allb's, seront repoussees t
a Parfait

« Les «rtnc* ne erront duposées qua le eonpaJble an» fcaii

n, nos armées campant eux

ehalié, pulu-riaé, réduit A
pentes de Barlhs J>

c A merveille I

a Jusqu'au boui |

a Nous pu sommes!....

t Mais prenee garde : c'est pour ?hi VobUgetù>n ds
triompher C'est-à-dire l'obligation de losal faire, loul pour
triompher.

■ Le peuple est prit à donner ion lai r aussi longtemps
gu'II le faudra.

a II est prit a ▼ou* eoilMmir dsm cas rte opinfoei qu'on ne
peut traiter qu'A «Serlin.

■ Mais il JtUU «"v mener /

«Jusqu'au bout ! Maia pas de retour «or aol-fneme «u
premier ecueil sérieux.

a Jusqu'au bout I WnîaV vrai bout !

« Voua rejeté* la médiation ? Ce qu'il roua Tant, c'est le
ois total P

s Allcets-y 1 Mai* su cas d'un «raté*, c'est .pour les
[adroits, U sixième srme.
s C'est bien entendu «mai r a

LA RÉORGANISATION DE LA CENSURE.
Le *irte «Tflcrelle etirvarfie t <Mé remrta sirt journaux
français :

« M. Pierre Maj-uéjo*)», ministre plénipotentiaire, est,
par décision du ministre de la f uerre, charge de U alirecttoa

rérale des relatîona avec la presse, en remplacement >da
Jules Gautier, conseiller d'État, qui s demandé à Mra

Sevé, pour Être errarpe par )« président du conseil, ministre
l affaires étrangères, d'une mission «a rapportant san
oeuvre» de propsgande ds rXTlifhfce frtrnçaîse, Sont il M

t La oolcrrrel ÛV)mm, nrrvrfW d'étal-major, et* adjoint
au Brracteur ■fjéViétsl des Telrtiom *wt 4a presse, s

Les opinions sont partagé**. A. titre de ousiosité, citons
anjelquoF lignes de I' « Action française » du la mai :

ifJI h evmuiT disparaissait, •on si ■elle avait 4 sa *8te tut
sfirtre «jut W. Sures Gautier H bmogm cPrTrrtrrdte des pro-
idhrte* è» ta pstx Vr-rhe vn aersft slngitrrBPemant

Mi

La plupart des journaux garde une certaine reeerve, mais
eaaut qm ont été - ravi ardas » sans pitié s»st la a grasld-
taestlit n ilCnitHonnarre ne cacher*, point leur profonde sa-
VataoHovi V^iletri «n pTuwiiera ligne M. Oemenoeem, qui
Tftrptil stfirveril fle longue» wftnTirm Warir^nes a U plat» de ses
article» et qui consacre un adieu â* âeuxorjlOnncs èebîi bour-
tHu. Oh .*/ ik :

iVfin -m)-» qutM-ï, 'Tnonataur -la «enaeiiser rM-iai. «a pldtAt
en voua sprint : «a «efwlh m qui vous «m lr*« liM flun» lea
airs, comme fil Js us sais plus quel oiseau ds la malheuroSsa
«Wrtim, «'AttrtTMIK IkerVe, *• VT* » tuai, «VM l'unique xouko
UtioQ d'ovoir fracassé la crâne du poète Simomds, aimé Ces
Dieuk. Voua t*** Baaw—t %juaûu»uc plus 4e -cranoa. On ns
pourra rm rCTIre ISitaTorf» * *% Msp> aaeai s/oua reconnaîtra
ea mérite, et, si / ti'AMis mort, en uea jours plus tieursux tu*
Us a*tren. te VM tlétasltrais, owtimo 4k mttufe aDs-méma, contra
tout* impmelron «s l'avoir 4M «kpréa, Oar, nMStndsji de mot
aucune parole déplaisants. Tsl js vous al vu dans un funeats
rfive, que j eus soin de tmntlgner Ici-même, tel ja voua découvre,
ahim sur te è*t é» votre «arapeee de fatiotionnaira, sve«
gTnutilPa ttÇ!tbttons) 4*» pWea sit ^ 'té*e. *3* a^MKaals ne peut
donc me causer de *unpris«. Encore moins m'inciterait-11 k da
Énéchanss commenlairea, puisque Ja ne vous vais pas gravement
andoninaaf». L* trruit court qtVm WW, convenablement
ranveraée, na peut se lufflattra k plat ventre. C'est une erreur.
Je au(a que voua vous retournerez---- a

Et dinsi de fuite ILe nouvrnn censeur n Inlsué pniser pres-
que l'article entier, mal* pour démontrer nu tigre sa puis-
sance, il en a biffé, pour le principe, six lignes ! Avis bat
imprudents I

On ne vott pas encore clair, s'il y oura rhnngcrncnt de
syMerne ou non Entre tempe, deux fuit-» s© sont produits. La
• Rnnnft RtHTf/i » a été «nin et supprime pour huit jours I Et
la feuille l>riandi*te « Vricfoirc i montre, Mm son hlTméra'du
l* jntn de Inrpr-s taches hlimrhev II est vrti qu'il s'agit d'un
srricre Tmihnt une qire«tinn uHm-scnbreirw, Article intitulé
a fin Polof/he n. — Sopfenii sat ! p'nn long titiicle de Lyiia,
h» premiers peasapr* «nhnferCTit, le reste est englouti 1

On ponrrnit donc rroire que 1rs «uereoseurs de M. Gau-
thier aont pin* lévéws 1 Mais que penser, quand on constata
que les lignes fflh*Tr*rrei KiitvnnlH ont pu fllre publiées dans
1' « Œuvre n, sous la ■signature de M. Maurice de Waleffe }
■* — Situation an l" juin 1015 : offensive allemande sur Verdun.
Offensive autrichienne sur Venise Offensive bulsrare.... C'est ça
que, est hiver, t Paria, vous appeliez la «jeande offensive du
printemps T

o— Non. "Noua voulions perler de la nMrc 0 fnut croire que
nous ne somme* pes rneore tout t Tait prêts Aller-vous reprocher
A notre etat-major ellit de ne rien abandonner eu hasard T Lea
Dardanelles et Kul-ol-Ainara noua ont montré qu'on ne prond pas
U lune avec )** dents, cette lune ffit-elle un croissant. PaLienCet

* — Oft Ions ! »

Impossible donc de découvrir le nouveau I système » I
Tout ce qu'on peut dire jusqu'à présent, c'est que la nouvelle

censure « promet » 1

-UN MILLIARD PERDU POUR LA FRANGE, a

Sous rc titna, le n 7ournnJ » fin 16 mai publie un tirticle
«la fond de son collaborateur spécialiste, M. George l'rntie,
tJon\ Yttloi quelque* potage* principaux :

n De toutes lea matières premières indisponsables A la Via
économique du p*y«, «m*i bleu qu'a se défrasa, U n'en est
pitrt-èTrepoêrft qui «rtl'rmpcmeTtce fhi charbon. C'faH la grand
tnmstoTmtfteuT-fre ■l'indtietrie. <;'eel lui qui nous donne la lu-
mière, la chaleur, l'énergie. C'est de lui que dépendent toutes
les usinée, de paix ou de guerre. Son prix de revient va dôno "
fixa* le .prix de la .plupart des objets manufacturés 'en
I'HîO'■ . on il* Bofont destmés A la eoiisovrtmotion privée -ou.
i la défense nfilionale. u

n VoilA pourquoi l'augmentation ininterrompue le* >
swwrs d« oherrioTi ron^tirne, A -l'henre nnHiPlla, nti véritable
P''ril. "r. TJWPe riaTrm csl irmidublr, thème nu milieu de
toutes celles que nous a values 1s vie chrre. fille est d'ail-
4aasra frénérnle. On 4a constate, non seulemestt A l'uria et dans
l'intérieur de-la France., où le manque de wagons aurait Jpu
amener Une pénurie et un rrnelukieeemoDt momentanés,
mnis dans lea ports mêmes où l'on reçoit airectement la
t*M*î)rr. A% flastiu, #JH « pn?^ ta tonne flç l'nrdiff (prix'dt
♦itlHi fm> 41 trsAVaj eau «ffffW 1f»H, 06 trîmr* tu -mml 1915.
1*r H paie MfeurtTHirri 1«0 ftimff), «ott mie îmim^r de 97 Tr,

« Notre pays ne produirait point, Tnèmc«t paik, aesclido
oombufitiblee minéraux pour suffire h sa consommation. En
fÇiS, 4a Franc* an acheta vingt millions de (onnei, «mpor-
téoa d'Allemlr4Tne, de flïelg+que et de Grande-Bretagne. fLa
guerre nous a rérluils au ma relié tmplfii-, et la suspetisFon
momentanée de l'exploitation de nol principales mines, cellca ,
nu Nord. noua t mn':-» «rîlirftn4m, pour un Tn»me chiffra
«le f>mpt ■miiUom ét t«mwi, howlllènee flu Pty» de-Gai les,
fro \nHnthrr* « 4e rKcowr. I n plus pn>ndc partie vlu cher-
bon consommé aujourd'hui dans notre paya vient de QA. La
prix de vente du oherrtori-en France sera donc celui du char-
bon anglais trnaiaporté chez nous...... u •

91. *Qwrg*s fnrnV êonne Trrwrrftc'TfTre TWrgrft aérie de Aa-
Ûstiques détaillées, a"oti 11 dégage finalement les conclu- ,
•ions wiverrtea :

* fa frnnr» rmporteTft A Itiertre actirèlle vingt millions
de trmrteji rte trouille, comme m rniS-ipi4, paie, "-n odmet-
%ant vies qn^niité» reste* «rei trois prmoipeles «taktcs 'de
chart>ori, Ht, r-r. «4 <ir supptémerrl par tonno, *<>* i milliard t
<jea snsiUwii <\- siioph-mr-ni totftl, dont voici 'h Tajpsrsitioh :

Surrr.ÉwnflT

Aux producteurs ................ 4tW,?00,flOO fr.

Anx transporteurs................ 1,210,000,000 tr.

En Francs .................. 30,000,000 fr.

Total

. I.7W.?00,000 fr.

« C«e chiffrée indiquent d'où vient le mal Le rriae du
charbon n'est qu'un dea aspects, le plus grave, de la crisa
du fret. Les arma('*(ira qui nurnifnt tnurhi roo millions pour
trtmtportfr nos vingt millions âe fonnrs de houille en i«ji3-
îJrA, louchent nujourd hni i milliard 3/tO mi'Oioru pour
(raruiporfrr lo ml'me quantité ! H doit y avoir de* limites on
droit de t'enrichir, alnn que tant d'autres n'ont que le droU
de is faire tuer.

« Un vapeur acheté 3oo,noo francs avant la guerre, ga-
gna aujourd'hui 3oo,ooo francs par mois A transporter dsi
ohnrbon d'Angleterre en France,

h L'Angleterre, qui possède "fuie le prérieux combusti-
ble,, ?ïini lequel W navire» h vapeur ne [>ciivrnt entreprendrsj
ce ImBc, te doit de te r dériver a enix qui usent de ce* navire»,
et de le refuser h ceux qui m ebusi-nl C'est elle qui doit ré-
soudre la orise du chttrbon en France, en taxant le fret et ea
refusant le charbon aux armateurs neutres qui n occepte-
ratont thtj d dire taxés. »

Nos 1 oc Leurs savent que l'Anplelcrre n'a pns altendu la
conseil de M. Prado, pour restreindre a son gré Is lùgillme
liberté des Neutres. Elle est nllée jusqu'à leur interdire l'em-
ploi de charbon allemand, pour pouvoir mieux leur Im-
poser sm propres conditions, démontrant ainsi une fois de
plus comment elle entend pratiquer la « défense du droit
des Neutres ».

NOUVELLES DIVERSES

Lea obvèquea du général Oalli«tU.

Les obsèques du général Galfténi ont eu lien h? i* jiiin,
% lSria. Nous dormons, quelque» tréleiU emprttnlés k tme
correspondance du «Journal de Gehhft* :

Lt» obsèques (tu général, Cntliéni ont été une grande
manifestation de deuil a luquellc une immense foule a
participé. •

La Tîérémonia religieuse i commencé a s h., A la
Chapelle des Invalides, en présence de Kl. Poinraré, de tous
las ministres, des représentants diplomatiques aïliéa et
ne Titres <t des corps ronsiittiés.

\st rjarrlirrtl Amette « célébré l'office

T)e*ut ^rserrtM oftt profltmecY le pTerrrief par la

mtnrstr» fl* k guerre, le ■général ffOf>Mrs, « l'autre par le
pTésifleTft du ■OonieH municipal ère l'em, M. MHhouard.
Les deux orateurs ont retracé ls carrière Au défunt, «as
dons merveilleux d'organisation, le grand rMs, auquel Ici
sévénements l'ont appelé, «on oeuvre coloniale -et te» -grands
mérite» dans la guerre actuelle.

Le oortage funèbre e#l parti t 3 h. a* l'Hôtel dé Villa,
W*i ■milieu d'ona fonle immenae. M. PoincaarÉ conduisait la
deuil avec la fimflle. lie* troupes de H garnison ont renda
l'honneur. Il y avait une multitude Ht couronnas Dans la
OOrsAge figwsimt las nombreux taxi-airioa, lanternai voilésa
(la ortpa, - qui avaient iranaporté las troupes Ion de la
bâtai lté de l'Ourao}, le 6 aor/Sembre. -Sur ht place de lHotel-
de ville lea troupes ont défilé devant le cercueil. Deux régi-
rrranss nvsnt servi s Osas les ordres du général Galliém et
revenus du front, epécielement pour lea obsèques, avec leurs
drapeau* troués eVe bsflhss, ont été l'dhjet des ovations respac-
tueuaes de 1a foule.

Aiprbs le défilé, le cerAège s'est dirige Tara la gara ds
Lyon, d'un le corps du général Galh'énl sera tranaportl k
Saint-nnphuel, pour rinhumation.

Le général Joffre a porté A la connaissance des troupes
le décès 4lu général -Galtiéni, par un ordre du Jour suivant :

« L*i ir^nArsl commandani en ehef porte i la connaissance doa
années frsnçsises la nouvelle du décéa du général Galliûrrt, morl
U 27 mai, nprès una douloureuse maladie.

« Doue de toutes les qualités du chef, conquérant et organi-
sateur, lu Reneral Oallieni s fait hormeur a son pays dans una
longun al brillante cancre Son nom n-aters SttaChé a laccom-
pliasenient de celte oeuvra coloniale qui constitue une des gloi-
res de. la République.

« Comme gouverneur miîltatre Ét Parla, en aoflt 1914, su
moment oo l'ennemi mer*»ç«it la etipitate, U a prhi d'une msin
ferme te cnmmiintWnr'nt du cfmip retranche et a fissuré sa mise
en stnl de défense ; il S sTntt preuve des plus hautes qualités
militaires dons la préparation ot l'exécution des mouvements des
forefs mobiles sous ses ordres, pour les faire partletprr a ls
batnilte générale livrée par les armées alliées.

« Ministre de la guerre, 0 a déployé aes facultés d'organi-
sation pour utiliser au maximum toutes les forces vivea de la
nation, eve une énergie que seule la maladie s pu briser.

« Sem nouvenlr doit rester gravé dans la mémoire do tous
eomme celui d'un des meilleurs snrYiteirrs du psys »

Une lettre de M. Bergson.'

On se rappelle ls fameuse tournée de quelques acadé
miciens français en Espagne Les journaux en avaient
donné des comptes-rendus tendancieux. Néanmoins, on
ne réussit pas de dissimuler, que l'Espagne tient A rester
neutre, on dut même avouer, qu'il y a — bormir I — des
cercles germanophiles en Espagne, le ti Pignro n, cepen-
dant, faussa la vérilê h tel point que M. Bergson se vit
obligé d'envoyer la lettre suivante A ce journal :

« Dans le compte rendu que vous donnée ec malin du
petit eatposé que j'ai fait A mes confrère» de* notre - voyage
eu Espagne, Je Us te paemge auivanl : « Roi a fait aux dé-
■léguât de l'institut un aaci»9il qui ne peut iowser aucun doute
sur se» tympathies pour la couee que soutiennent tes Alliés, n

* lion devoir ot de iéchtrer que j< n'ai Hon affirmé de
ce genre. J'ai simplement dit que S. M. Alphonse XIII
nous avait fait le plus bienveillant accueil et nous avait
entretenus des sujets les plus intéressants.

* Pour ce qui est des bonnes dispositions de l'Gvpsgne A
notre égard, il me semble que le résumé, sans être infidèle,
fosca légèrement la note. Il y a, selon moi, en Espagne,
nettiieoap moins de germanophile* qu'on ne l's dit ; il y en
a petit-pire un peu plus, cependant, que votre oornrBç rendu
ne le talmeratt supposer.

n le. vous prie, etc. H. TIkucson. n

Le « Figaro a s dû publier celle mise au point.
Des nouvelles de Sbackleton.

Le n T)aily Ghronicto n a reçu un cablogrammc de l'ex-
plorateur air trnoat Shaoklaton, par lequel oe dernier an-
nonça aon arrivée « Port-Stanloy, le & mai.

Il donna les déteHs suivants :

■a L' a ErtArraïic?. a, prese par lea fWcea «m milieu de la
mer de Wcddell, h r; ■octobre, partit i la dérive avec les
srlnoaa. Le navire dériva ainei jasqu'au a avril, nous débar-
tTStâmes le 16 à l'Ile de l'Eléphant.

r Je quittai cette fie le a4, laissant aa hommes dans une
♦Jrotte de la banquise. Je partis avec 5 hommes dans un
oaïrot d'une longueur 8% as pieds, m* dirigeant vers ls
QeoTghî TrrérfriionarA pont y «rmtrrrer AW «epottr».

a lorsque je quittai Hle, tout l'équipage sJ*ait «n bonne
santé ; mais des secours urgents étaient nérsssaaifes n

M. Asquith a déoleré i ia Chnmbre des communes que
le gouvernement demanderait en Parlement dea crédits pour
organiser un» expédition de secours % l'explorateur
'Shaokleton. >

HISTOIRE AMUSANTE

UN METIER QUE LA GUERRE A COMPLIQUE.
C'est celui de garçon de café parisien. En temps de paix,
pour être garçon de café, il euffinit -d'avoir un plastron
blano, li pouce opposable aux autres doigts el un coups sou-
phs tarmtlré par une paire de pieds plate inséré* dans une
paire de ohanasonn eilencieua.

LISTE H° 169 CONTENANT 4SO NOMS

Reproduction strictement Interdite) .

Us nom m UIi M gnaa tains* Se saDrstu ta e Mm M .prisonnlsn dont ies noms tulntU -— ls latai ass noms «JM Iusqu^ujoirnrtMH a monts 4 mtna «59,880.

Total dos prisonnier* français Internes «n Allemagne t Saa^XX».

GIESSEN

(Suite.)

Yacfaet Antonin, JMs»di de Neva (Bonctieadu-KhiW), tnf, Se.
"Yaganaf/ "Maroel, aHtds, Sait, tssa.

iMalada *)tirnw*, <>wss»-Ssrfnt**«Srt ^Bordogsia}, M. Bo.
Vslade Hettoisi, Mafajgnar (!><vrdogno). anf. èe.
■veJenlin Auné, Narrrohareea rVoagee>, «n¥, rM.
Valette EnvBe, ftevel 0l*«iSa'Osrrot«e.) serf. *o.
Yalmarv Jean, MiFidwl Tarn-nt-Garonne), tnf. s«S.
Vindenbr'flpAw l*OW», ♦>'tTrw«S <Wo*M), tjos.
Vmdesjdsle 1/atH, Vvmon fF«re), M.
ISnW Ib-nTi Sallanminf* .'-Pes-de-triais>. «af. ifta.
Taliban 9oaept., £snslb(Ntnte (tafatotetaar), InT. « 16.
Tarmulie Jrr«trn, larrruigr frlsure-Garonae), ■otiaas. -tS.
Taupir Vidor, touhoup^re (Vayenna), 4nt. ari.
Terrai Loiris, f>éaysw (1«t'rt-GarowrfB), sas*. ûS
Terrier Gustave, Dasla (Dotrba), int. toi.
Terra \xwls, Art al ^eore), touaves S.
Trrrre Edouard, Citai éOrne), inî. îr».
TesUrd «SBaion, flsTrMneTS (Sertrrrne), taposail, chass S
Teatu Joseph, Monlcoaa-les-Tiïrflea (f>tdTie«s-L^t "aowtvos L
• Tasâer Eugi>ne, fc^ar»ln-srrua-Mon»esial (>^d*sr)1 okasa, ».
Trrtbstrt Louh-Mcide, Mmigorrtte (TViia-Berraa), ■eap., ch. kV
Theuray Albert, Boré (Orrre), Int. tOK.

Eudasm Bdrjusrrd, TWenle^ssar l'AsirtiSsa ^Vendèa), ohasa. t
ait tmett, Pemloiee (Sf^na^t-Oias»), chasa. t.
«a Jean-Kowé, Plourain C^mistera), tnf. ifti.
Thomas ïvarisse, Sairft-Denls (Gard), oanorai, iWuaTas ».
Thuard ■Louis, Vernie (Sarihe), tnt,

Thullias Rorentin, Fauqucmberg CPss-de-Cslott), chus. isV
Thunivin Jeun, P. r,*. chass. *.
Ttmripc Armand, Utovt (Algérie), touivaa ».
' Titbos Pierre, Captieux (Gironde), aouaraa I.
Ttnrter Georges, Venteil (Marere), tnf. oi.
Tisaersnd Joseph, Attigusl (Ain), inf. hk-
Tomhsl Arthur, Vallon (Nord), Inl. i«a.
Tourncmire Maurice, Suresnes (Seine), caporal, Int. 14.
Toussaint Gustave, Naivi» (Meuse), inf. -lea.
TranUlaud «Loués, La Geitctouie <Hautc-Vienne), Inf M.
Trédaniel Pierre-Marie, 1 cessa CIHe-et-Va.), ohsss. ».
Trltz Gabriel, Parla, m: «a.
Trouuhet Gneton, Saint-James (Serthe), Inf.
Trurneon Ivugène, Champawret (Onse), Inf. o%.
Turquct Ixmis, Veiarières (Saône-et-ïioira), «onavea ».
Tlriau Jc»n-Marie, Bat» (lUe-et-Vilaine), htf. ni-
Thiébsull rmiie, Epinnl (Vosges), Inî. 17a.
Toutain Georges, Chailloué .(Orne), frirf. 176.
Toullec Jenn-Msrie, Plougonner (C6tea-dn-Nord), Inf. col. ï
Tréboï Henri, Courtes (Ain), inï. Se.
tVellu Yvis, Quimper CFiniatém), inf ool. a.
Tuaillori Belphm. Ronohomp (HauO-Saofia), inl «a.
Turiller h im, Pommier (luere), inî Sfio
VarihOI Manu», Lyon (RhAtie), tnf. *6p
Vallat Joseph, Grenoble (Isère), Inf $ba
Vallée Ferdinand, ûosrea (Ille-et-Vilaine), inf col 1.
Vallet M.irius, Besaenay (KhÔne), inf. S59.

Variât Auguste, Soy-sur-Saône (HuuLe-Saône), inf. h2.

Veillas Claude, St-Juit-en-Chevalet (Loire), inî. 35g.

Veqgndt Gervai», Cenat (Pay-de-DùmeJ, inf. (ia.

Versaet «Paul, eisradc-de-Maiine d>r6me), inf. 856.

Yewiier iluirri, l^reaeMviUera (Doubs), inf. 35.

VeyratFreatooia, Paria, inl. S6a.

Veyriat Adolphe, Dk-uiHit (!>rom»)t mf. 3f.g.

Viohdt Maajnoa, AafbeaXans^aiate.Saone), inf. 4a.

Viel Henri, 'Grand•WoaArouga (Seine), mf. ool. 6.

Villeneuve Leost, Savassc {OrAma)., inf. 36p.

Vsnoent iosefih, taint-Firrrrio (Waurcs-Àlpee), inf. ib$.

Vindry Jaati-Clauda, St-Didior-sur-ftiveré? (Khona), inf. 35g,

Virieux a^a^ierro, ■fil-Didieraur^ivorit (r\h6ne), inf. 3ju.

Vourey *Vul, ■Ss'irtl-Sauveur (iiore), mf. «6g.

.Wycke SUa, lloee«deel (ISeu-d), sergent, inf. 2to.

Zauaroli Jean, t^yeai (lvhone), tnf. 3Ba.

Zatler tu g.' ne., Lepuiï (llnul-lthin), inT. Sa.

aammeur^brial, Gfkeenr (Algérie), «.■unvas t.

Aarv^fte Geonaaa, MovriMIierd > Doubs), inf. 86.

Usunier Victor, Aubervillien (Soinc), oaporai, irtf. 4»».

Vendrla IXapbaSL Farta, tnf. te6.

Vagener flharlea, Piiris, inf. 166.

VuilVemin Kngene, Lunéville (Menrthe-ot-WoeoHe^ ohasa. a.
Vuillsjsnia Charhsv, I«néville (Meorthe-et-Moa,), ohasa. a.
Venel Jules, Kslt^a Klan^be (T'nS-de-Caleia), assptr., Inf 4oa,
Vuiet Alrlda, OhaAons (VandeV), mf. 4db.
Vigneron l^eada, Amiena (Somme), tnf. misses.
Vtfssgeols C «onstertl, t"-i>lombiers (Mayenne), inf. t Bo.
Y iolet Henri, «astrta (CHea), tnf. **e.

Vitre »oaeph, lim.iL-ri wui -TiWnln ((Mae), aoaa<off^ inf rflr,
Vanhemens Camille, Auehy-lea-Hwdin fPBS-de-C.), *nf. ifte.
Vantrisr Eugane, Kelhal (Ardennee), oaporai, inf. r%s.
Vr>m-r l'urne, Isa Boutalfere (Vrenne), tnf. tio.
Vthsm Marrri, <îuerlo«i (Tniislèra), Inf. 181.
WaJber ■jouis, Vacalba ^1eunhe-et-Moaalle), Inf. t»/.
Wttmeyar Paul. Dombasle (Meurthe-et-Moselle), tnf. a».
Wtrtlanart Renaud, Douvrin (l'an-de-Calais), InT. itio.
iWouten Narolisa, Paris, Inf. rBi.

Bail!* Edmond, Lunéville (M.-et Mo*.), adjudant, chasa. ï.

BedelElie, Prumoufot (Cfttea-tHi-'NoTa), Inf. ïfiï.

Herroin Vlrtor, T>erval (Loire-Inféricure), rrrf. rfii.

nias Joseph, Santernet (Finistera), inf 601.

Vaguey Henri, Paria, inT. 101.

Vtvguey flené. Parla, chaas. S.

Vallior Loeds, Lyotn (îlhône), oaporai. inT. /M

Vaucozalle Frenpois, Lyon (Hbône), inf. 101.

Vandaale Jean, Roubalx (?iord), inf. 103.

Vanderprauke Etienne, Houbaiï (Nord), irtf. 16».

Vanh,iec4ra LouU, fierguea (Mord), inf. 16V

Van Vooren Théophile, Lille (Nord), inf. lïa

VuuEelh* Gharlea, Pantin (Seine), inf. 16a

Vaquez Virgile, Warloy-Bayon (Somme), cha»' ^

VavaaMntr Henri, Paria, caporal, inf. 8i5.

Vedrenne Mnnws, Boen (lx>ir«), inf. hi5.

Vendéout Aliiert, Lyon (RhAne), sergent, inf 14

Verbéque François, Armenlieres (Nord), inî. îGi

Verdin Paul. I.ugy (Pas de-Calais), inf. ïKa.

Verdun Louis, Brdguia (Meuse), chasa. S.
\ Vértt* Léon, Marçcm (Sartr»), taT. flt5.
Verlay Albert, Zoteux (Pas-de-Calaia), inf. ifia
Véron Feliolen, Montreuil-au-Lion (Aisne), irif. ji-
Tiacedie Emile, "St-Germain-tïuereî (Dordogna), «ouaves 4.
Vidal Jean, Cfaplaïie (Dorflogne), inf 1 fia.
Vignal ïofeopV Chiche (Deux-Sevra»), ohm. 8.
Vigneron Pascal, Leverrie rvenaflé), ifhass). 8.
Vflhrrielle Paul, Tîftouh'êu (Haule-Loir*), InT. roi.
Vinwivt Albert, ferestea (Oiae), chass. o.
Vincent Albert, St-Diâier-eouK-Aubenat (Arueche), tduav, ».
Vitu ChryaoeLome, Chalandry (AUnc), inf. f4-
Vivet Maroel, Torignet-Léveque (Sarthe), Inf. Bit.
Viriea Pierre, Martisserre (Ilsute-Garonne), chasa, 18.
Voisin Jean-Morie, Suint Na/aire (Loire-Inférieure), chas», 8.
Voisin Edmond, Préseau (Nord), inf. roi.
Volet Jules, Vibra (Sarthe), inf. SiB.
Vuilejnainroy Flortan, Lauthcnnns (Douba)., iat; ifis.
Turpin Fr., St-aWbliàsi-la-Loira i.L.-lnf. >, cap., bat. ohasa. I.
Uysienhove Joseph, Croix (Nord), caporal, bat. chaas. 18.
Vaboia Jules, Manoville-hvJulien (Eoro-sst-L.), inf. tes.
Valençon Jean, HM-la-Ville (Ain), inf 44.
Van Avermaert Marcel, Lille (Nord), inT. î8r.
Vandael Jean, Kilhm (Nord), bat. chasa. 18.
Vandarnme Louis, Lille (Nord), bat. ohasa. t8.
Vanderveldcn Florimond, Roubaix (Nord), bat. chas*. rB
Vangaabaoq Aohîlla, Marc'Ssn-BaroBul (Nord), bal. chass ifl.
Vanhard Armand, La Prambotaiére (Eure-et-Loire), inf. San.
Vannereau Emile, Irrèvea (Nièvre), bat. ohees. 16.
Vannier I^uia, Morrtreuil-dea-Londo» (IWe-ot-Vilaine), inf. oL
Varrel Claude, Lyon (Rhftno), onporol, mT. ai.
Vasaeur Clément, Harbonniorei (Somme), serg., fcat. cbsa S.
Vaugon Joseph, Gttrneille^n-Vaxin (Seine-sst-O.), bat. ch. S.
Vautrin Félix, Tiaoheoourl (Haute-Marne), bat. chasa. 18.
Velly Serge, Brenil-sor-Vilre (Marne), mf. f».
Vertiee Daniel, Levellois-Perm. (Seine), bat. chass. 8.
Vermorel Alphonse, Roanne (Loire), inf. 181.
Vialleton Jean, Sury-le-Cantal (Loire), inf. SiB.
Vlsud Emile, Bouofi, inf. 88.

Viaud Pierre, Petit-Mare (Loire-Tnf^rieure), inf 64.

Vibrac Marcel, rxigny-ra-Salle (Nièvre), inf. toa.

Vigier Julien, Sandrieux (Dordogne), inf. 16s.

Vîllat Charlea, Paris, eergont, inf. *b&.

Villette Luoisn, Paris, sergenl, inf 10t.

Villette Roberi, Lannertiy (Fure-ot-ï-oiro), inf. rCs.

Villiani Laurent, Cnrohet (Crnae), sergent, inf. tôt.

Viltart Mnurioa, Chatou (?eme*et'OiV), mf »i6.

Vincent Robert, Paris, oaporol, inf. o'i

Vivier René, La Lande-sur-Eore (Ornr), inf. 80t.

Voet Fnnoois, Leers (Nord), caporal, bat. ehs*s ifi.

Vorimore Maurice, ChaUr» (Eure-et-Loir), inf, ioî

Woldvogel Stéphane, Pifrroiay (Seine-et-Olse), inf. .It5.

Wemour Emile, Jjinnoy (Nord), bst. ohasa. 16.

Wanne Maurice, Lille (Nnrd), caporal, bat. chnn ifi

Wirrln Marcel, Longv.y (Meiirthe-et-Moselle), bat rhisi iS

Wnttinr Eugî-ne, Cantny fSomme), inf Sr8.

Weyhttoen Paul, BniMeul (Nord), but chasa. «*J.

Wpixel Henri, Paris, bit. rhass. 8.

Woeetyio Lucien, J/lera4iHle (Nord), htfl Murts 16.

Zimmermsnn Eugène, Paris, inf. 3oi.
Freeq J«*n -Marie, Martyre (ftntaère), «nT. «4-

Vattier Albert, Roar-CeolTroy (Seine-Inférii*ure), chasa. 65.

Vérilhac Paul, St-Julicu-Bouticres (Ardèche), inf. 170.

Venant Rdmi, Rpereny (Msrne), inf. vjp.

Virlenlfri An8ré, rVeim» (Martre), rfhaas 88.

Vanacker Albi-rt, Dunkerqur fNord), inf. Mb.

Wilst Victor, Warhcm (Noril), frrf. 8to.

Waerieot Anrh4, Levalloh-PciTet (•Jeirte), rrisss 8t).

YVvart Charls», Etaplea (Pn»-dc-'Celais)p inT an'i

rVadoii» JoseTAY, Be.rrk-Plage ff»os oy-Calsr*), inT in\.

flHMcr Prerre, Plmigin^rnfveî fCMes-an-Nord), rrrî a94.

Wagebsit Mnnrîce, "L'homme CNord), tdjuflsnt, TrfT SS.

Walhrt Msreel, tïesfl in-l'Abbé f^-àe-Orrai»), Wf. rta.

Weinstcin Georges, Marseilre (Bonrttea-du-Briône), «ouaves S.

Weyn Jean-Bapthte, Croix (Nord), InT. 16V

Wi-eveu •PtYtt, Douai (Nord), inT. v«j .

Venelle E,, Corcelle-iea-SerrigTiy (Cote 8"Or), chass. 8 p. a.

Varey Marins, Besançon (Doubs), înT. 18*6.

Vaugon Léon, Nouant-le-Pto (Ortie), sergwtt, ir/T. SJ70. '

Vcrdier t*tctor, Sainl-usnh^iTTny (Srine-el-Manie), InT. 80.

Vergnes Antoine, Tenoufllet (Houte-Garonne), inT 145.

Venini Pierre, Ajnecio (Corse), sergent, inT, Sio.

Vlal Alexandre, Y'illeborfl (Loir et Cher), raporal, inT 65.

Viatte Philippe, Luné^lhi (Meurthe-rt-Mosrihî), rh. a p. 3.

Victor François, Aurillac (Canlal), tnT. iJû

Yignon .Iron-lvouis, Nerondc (Loire), caporal, inf. roi. 5.

A imai de Bouehct Jean, Souvigny (Alllor), inf. 80

Vincent Pierre, Chalntre" (Snone-ot-Loire), tttT. t34.

Vimrd Franç., St Pierre-de-i^hnrtretiv (Isère), adj . inf. col. 5

Voisin Jean-Marie, Cballan'«-Ruii-J«rdie« (Wndêej. inf. gS.

Vrignaud Auguste, Saint-Urbain (Vendée), inî 65.

TV ni aine Louis, Paris, inf oS

Walle Victor, Lan (Aisne), inf. 1B0.

Wirlz Henri, Houillea (Seinc-et-iOisei, inT 8*5.

Yviqucl Louis, Guérnnde (l^oirc-lnTtlrieurej. r.moraî, Inf. 65.

-Zobrrm-aM André, Lû Rorhellc (Clinr -ïnfër ), oilj . inf. 65.

Allai bfn Bmiek, tirailleur marocain.

Ali lien Aîim«*d, tiiaill. m*roc.

Aouma ben Mohamed, (iraîll. maroc.

Barck ben H.imcd, tiraill. marne.

Bel Ihachimni bon Ahdel, tiraill maror

Ik>uchnib ben Aoimier, tiraill. maroc.

Bouchaib ben Lasri, tiraill. maroc.

Boujnis ben Mohamed, tiraill. maroc

llouztd ben Mnjhtkoub, tiraill meroc.

Rrabin bt»n Mohamed, tiraill. mnroc.

Brahim ben Malhi, tiraill maroc

El Jbasscn ben Mohamed, lirnill. mnr.>

Hsîd ben Allai, tiraill. rnarot

Hsnied ben ÈÊtk% tiraill maroc

Hnmed hen Ah Silem, timill même.

Hanwd ben Hamed, tiraill. maroc.

Hamed ben Jbamon, tiraill. maroc.

(A S'.'lr-r.'. )
 
Annotationen