Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
V

QAZSTTE DBÎT ARDENNE9

SB D4c*mbr* ia-k«

LÏSTE ïû

}ù & *o

CGHTENAftT EKVIRQN 700 NOMS

(Reproduction striotement interdito)

in en! (fis pi.;» lislgniiit [93 anflmTU 0) n Irma les prisoniers «.< m smvml — U loi» in non pncifte Wsqu'anîDunmai a sas I Mm 333,000.

Total dea prisonniers français lnter-uôs on Allemagne i 353,OO0t

ALTEHGRACGV./

(Su u*. ;

Chamhas Marlus, Celles (Puy-de-Dôme), inf. ML

Cheminai Angsiln, Vufssnsalat (Hauta-Savole), Lof. tl

Cote Pierre, Pont-l'Abbé (Finistère), ln( 71

Coulllard A., St-Georges-de-Rlmtarnbeud l.-et-V.), loi fl.

Cottenat Emile, Sous** f Punis ie), «erg., souav S.

Debrus Charles, Feifay (Pas-fie-Calait), inf. iarrlt 1

Dcinmarre Gaston, Parla, serg., Inf 115.

Deschamps Paul, VUfollet {Doux-Sevrés), lnf. SI

Dnublnrd Gaston, Plthivlers (Loiret), Inf. 331.

Dupray Irénée, La Havre (Selne-Infér.), Inf. 129.

Dupufs Robert, Beloy-sur-Somme {Somme}, Inf. col ZI

Durand Henri; St-Jean-dçs-ftoh fOrne), art !B.

Epanno Joseph, Ploux (Morbihan), Inf. 46.

Favre Jacques, St-Etienne-du- Cutr (Savoie), artJl. Si.

Flnot Jean, Erna-y (MsyenTie). Inf Î24.

Floue Louis, Ardlige (Haute-Garonne), Inf 83.

Fontan Joseph, St-Lézert (Hautes-Pyrénées), Inf n.

Fouxnier Maurice. Rordeius (Gironde), Inf. coL 7.
tïallouln Femand, Equenrevllla (Vnnche), tnf. 24,

Gatly Henri, Cholsy-le-Bol (Seine), Inf 190.

Gnre] François, La Trinité (Morbihan), Inf. M.

<SoaseUn Jules, Mesnll-au-Pac (Manche), Inf. 85,

Gourey Henri, Parle, Inf 10», •

Gourg Marcel, Albl (Tnrn), inf IL

Gulïlemin Jean, Mené&c (Morbihan), arlilL 7.

Hnrdivilïé AleT, Agnetï (Oise), inf 57.

Hellot Femand, Elbeuf (Selne-Infér ), serg , mf. T4.

Hlmbert Alber;. St-M*rtln (M.-et-M), Inf col. 2L

Hussenet Elle, St-CIoud (Setne-et-Oise), Inf. 74.

Hubert Erncet, St-Qucntln (Oise), inf. 12B.

Jaubert Bertrand, Eyslnei (Gironde), Inf. 49.

Jean Pierre, St-André-rie-Bohon (Manche), drng 17.

Juseiaume Pierre, St-Jullen-de-Concclles (L.-Inf.), inf. M.

Labarusslac Pierre, Chnrentcnay, Inf. ISS.

Labat Maxime, Orthez (Bses-Pyr.), Inf 20.

Labbé Mathurin, St-Caradeo (C6tce-du-Nord), inf .74

Labords Henri, Montfort {Lande»), inf. 84.

Lahordeiàa Baptiste, Barihot {Dordogne), Inf. MB.

Lanolx Henri, Le Quesnoy (Nord), cap., Inf 147.

Lauveyat Henri, Orsay (Loir-et-Cher), InT. 11S.

Lavcrgne René, Bordeaux (Gironde),-inf. B7.

Lebfba^i François, Brest (Finistère), serg., Inf. ÏH,

Lebceuf Octave. Flanet (Eure), Inf. 68

Lechovalier Frédéric, Cherbourg (Manche), Inf. 24,

Leclercq Léoa,_Iron (Aisne), cap., zouaves 3.

Lecoulte Henri, Mayaun* (Mayenne), cap., Inf. lift.

Le Cornac Henri, Paria, Inf. 117.

X* Duc Charles, Mally-Mallht (Somme), Inf. 138.

Lsxforestier «mile. Gomment" (Cotes-dn-Nord), Inf T4\

Legrand Charles, Rouen (Seine-Inf.), cap , inf. 2M.

LeguSdols Léon, Vieilles (Manche), tnf. ».

Lehmann Charles, Parla, serg., art. U.

Lexnanaob Louis, Guémené (Morbihan), inf. ÎI8.

La Notre Jean, St-Brleuc (Cotes-du-Nord), Inf. U.

Lantt Bertrand, Paris, inf L

Le Tstier Jean-Marie, Moréao (Morbihan), Inf eei 4
Lctroulec François, Caudun (Mroblhan), chasa. t.
Le vaillant Georges, Valmont (Seine-lof.), inf. lift.
Levrard Victor, Vanve* (Seins), Inf. col. 23.
ilugny André, Piéhy {Yonne), tnf. 201.
Maitrot Adolphe, Paris, Inf. 332.
Mar<;al* Charles, Balley (Mayenne), Inf. 130.
Mnrmlgnon Henri, St-Launeuc (Côtea-du-Nord), _lnf C
Mmibourguet Auguste, Malsa* (Landes), Inf. col. 21
, KftBiga Louis, Lemlvry (Sarthe), cap., Inf. 103.
Mlchal Jean, Lyon (RhOne), inf. 140.
MIchelet Joseph, Bannnloc (Finistère), cap., Inf. 116.
M-llor Jérôme, St-Joan-ilu-Doigt (Finistère), Inf. col. L
Arnaudin Paul, Saunlac-et-Muraft (Landes), Inf. 48.
Artnemftl Eugène, Lyon-Vert (Calvados), inf. 110.
Aurlem.ir Jeanr Paris, s -HeuL, Inf. 4.
Aurion Jules, Fiqucfleurs (Eure), Inf. 24.
Aurlol Alinyre, St-Jean-du-Gard (Gard), zouavee t.
Ballouard Pierre, Trcmuson (Cotes-ihi-Nord), Inf 47.
Baralller Marcellin, St-Etienne (Loire), zouaves 2.
BaJma Saturln, St-Jean-de-Maurlen»ie (Savoie), zouave* L
Barchel Emik, Balme-Cilli;igy (Hte-Si»volo), inf. 97.
Beget Vital, Nantihuurg (Meuse), Inf. 162.
Bcnpjeau Jean, Sonula (Algérie), zouaves 2.
Bcnet Jean, Oumolr (Hte-Savoie), Inf. 97.
Benneval Auguste, Paris, sergent, inf. col. 23,
Berdoute Vincent, Pau (Basscs-Pyr.), cap., Inf. M.
Beasiére Gaston, Paria, Infanterie 5.
Blanchoz Maurice, Vi=ey-Condé (Nord), Inf. 3.
BlonilcJ Louis, Moncley (Doubs), inf. 129.
Blondln François, Sollgnac-s.-Roclio fHte-Lolre), touat. L
Boisdeville Ernest, Lafertp-Trunelle (Oi-ne), Inf. 104.
Boiteux Georges, Tïagnolet (Seine), tnf. 31. '
Borrtelanne Jean, Caupenne (Laudes), lnï. 18.
Boudon Maurice, Paris, Infanterie 5.
Boulen Henri, La Vieille-Chapelle (Pas-de-C), Inf. 71
Bovardet Joaenh, Chenex (Hte-Savoio), Inf. 97.
Brandon Pierre, Versailles (Selne-ct-Loire), Inf. 29.
Eroussard Léon, Calais (Pas-de-Calais), inf 2T>8.
Brunlo Martial, Chamairat (Corrèïe), zouaves 2.
Cariu Marcel, Baroches (Setne-et-Oise), tnf 117.
Carotte Marins, Tcnay (Ain), cap., zouaves 3.
Carron Paul, Germain (Nord), Inf. t • -

Cart Jean, Valencienrtcs (Nord), cap., inf. 1.
Ca7emage Rodolphe, St-Denls (Réunion), lif. 283.
Charpentier Pierre", Vitré (Iflc-et-Vilalne), Inf. 124
Cliarretler Constant, Vajizay (Deux-Sèvres), inf, ool. T.
Cheramy André, Villermain (Loir-e4-Cher), Inf. US,
Chol Antonio, St-Saloraon (Hte-Loire), zouaves 2.
Chollet Maurice, Passals-la-Conception {Orne), inf. 101
Cosuffln Rpné, Bolbec {Seinc-Ini.), inf. 329.
Coffre Raoul, Courbevoie (Seine), inf. 119.
Constantin Jean, St-Jean-de-Maurienno (Savoie), génla L
Coural Jean, Montauban (Tarn-et Gar.), Inf. 11.
Damanne Paul, Xaen. (Calvados"), Inf. 5.
David Ferdinand, Lyon (Rhône), serg., Inf. 140.

Debey Gaston, EscajulUai (Pas-de-Calais), inf c 74V
Dubord Jeun, Anlcht (Nord), chass 10.
Decatolrs Marcel, Templeuve (Nord), Inf. L
de Falletuus Louta, Eay* (Rhône), serg., zouavss t
Degorgne Victor, Il aria (Pas-de-Calais), Inf. 33.
Dcjardln Alfred, Calai. tPas-de-Calaie), lof. 20*.
Delbequa Artliur, Roubalx (Nord), Inf. 127.
Deiorme Raphaël, St-Aubin-des-Coudrais (Riothe), Ari#. ■
Depoux Henri, Montreufl-s -Bola (Sema), M 104.
Dequlvre Gustave, Cramoisy (Oise), tnf. 13t.
Denithe Paul, Armontièree (Nord)," tnf- 1. f
Deroubaix Léon, Hattiches (Nord), chaes. 0.
Deyros Justin, Montagnièies (Landes), tnf. 14V
Dion Jean-Bapt., Moulins (Ailier), Inf. 360.
Dnurthe Jean, Belletts (Gironde), inf. 40.
Drouat Gaston, Sillé-le-Gulllaume (Sartha), inf. col. 14V
Dukoo Paul, Ha?^brouck (Nord), Inf. 127.
Buinoitier Désire' Tribchuu (Manohe), inf terrtt. ».
Dupuy Albert Boulogne-a-Mer (Pos-dc Calaie), tnl m
Dtirleux Edmond, Maubeuge (Ardenues), inf 161
Ebrard Albert, Caiule (Pas-de-Calaie), tnf. 208.
Elphege Robert, Flgnière (Somme), serg , tnf. 136.
Farm Eugène, Rouen (Seiiie-Inf.), tnf. 162.
Fouré Alexandre, Mery-Corton (Calvadoa), Inf. &.
Frattin Léon, Romilly (Nord), Inf. 4.
Frédéric Ernest, Ham-lea-Moines (Ardennet), Inf. 144V
Gallas Eugène, Bar-le-Duc (M^euse), Inf. M.
Gary Paul, Nantes (Lolie-Inf ), Inf 41.
Garnler Charles, Pans, serg., inf. terril. 10.
Gaudln François, Chcvaigne (Ille-et-Vtlaine), Inf, 4V
Gillard Gabriel, Embreville (Somme), Inf 120.
GILltot Gaston, Calais (Pas-dc-Calal.), iuf. 204.
Goatguen Henri, St-L4gal (Finistère), Inf. 71.
Gouzien Joseph, Gallot (Finistère), Inf. 48.
Greidenberg Victor, Parie, zouaves 4.
Guiboux Adrien, Monneville-s.'Isle (Eure), inf. 14.
Guislln Charles, P&ria, cap., Inf terril. 24.
Hervé Georgesj Le Baillalle (Savoie), inf- 104.
Hocquard Pierre, Alfortvilla (Seine), husa. 4.
Hoerner Jean, Tourcoing' (Nord), inf.'1.
Horvais Albert, SuOuen (Seine), Inf. 104.
Huel Emllo, Ribbertrlcb (Finistère), Inf. cflL L
Jacquln Clément, Billtcnne (Savoie), zouaves 2.
Jacquet Paul, Pré-St-Gervais (Seine), inf. 120.
Joncour Jean, Pont-l'Abhé (Finistère), inf. 1.
Jaureguibert Marc, St-Maur-la-Varenne, Inf. 39.
Labeyrle Jean, Lefrêche (Landes), Inf. 144.
Landlgeois /.rmand, Nogent-s-Oise (Oise), inf. 284.
LeUègue Raimond, Genté (Charente), chasa 9. ' >
Lebe&lours Joseph, St-Gîmoux {11 le-et-Vilaine), hus*. M.
Lebon Rodolphe, Vermelles (Pas-de-Calais), inf. 1.
Leboucher Joeoph, Tinchebray (Orne), inf. 103.
Lecaille Robert, Marboux (Eure-et-Loir*), huas. H.
Lecaprtaina Emile, La Chapenne-Neuve (Morb.), 1M. tL
J.eclercq Eugène, Cambrai (Nord), Inf. 144.
l.ocomte René, Caligny (Orne), huss. 14.
Lecoinpta Ernest, Rolbet (Seine-Inf ), Inf. 384V *

Lecoupla Eugène, L« Havre (Selne-InIJr Inf. nV.

Lelong Joseph, Drouvin (Pas-de-Calais), inf. L

Letoaire Marcel, UUa (Mord), Irit 127

I,enfant Pierre, Sl-Jeau-des-Cbamps (Manchaé, feat | ■

Lcrlche Edmond, Caudry (Nord). Inf. L

Leroux Mathiae, Breton (Eure), inf. 34V

Levreux Louis, Bosgouet (Eure), Inf. 14.

Loasa Léon, Lobergna (Paa-da-Gaiols), in*. U4V '

Louwal Alfr-a, Bazalltèr» (Oro»>, inf. 144.

Maco -Georges, Hérin (Nord), Inf 151.

Marcos Emile, Parla, lufanterle 97.

Marie Georges, Le,-Ferrièr«-Audelln (CalvadtssV kaf 4%

Mariai Angu»la, Letstreia (Nord), tnf L

Martin Paul, Charenton (Seins), serg., isat. 41

Mauroy Léon, Bevlllers (Nord), inf. L

Meee Maurice, Paris, caporal, Inf. 46,

Ménager Adrien, St-Mars-d'Eyrenne (Ornej), Bam %

Mesmlldrey Adrien, Ttoncey (Manche), Inf. M

Michel Ferrmnd, Vogué (Ardïcha), zouavee 1

Michel Pierre, Parts, caporal, lnt 162.

Monter Alfred, Acq (Pas-de-Calais), inf. 1.

Morean Joseph, Etampee (Selue-et-Oise), lui. ffij

Mutlon C-«orgaa, Rochefort-a.-.Mar [Char.-rnl.J, M. 4*

Nastorg PanI, Paris, sergent, inf 368.

Noei Julien. Calsls (Pas-de-Calais), zouaves 1

Novel Henri, Boga (Hta-Savoia), toaaves 1

Nys Armand, Lille (Nord), infanterie 1*7.

Omont Edmond, Guettenvilla (Seine-Inf.), xoiiaaajj 1

Paoquier Charlea, Vignery (Hte-Marne), chasa. 1

Per-in Pierre, St-Etlenna (I,oira), louavea 1

Pesin Anselnre, Marcq-en-Ostrovant (Nord), lbnatai L

Plngret Gustave, Montero» (Aisne), Inf 167.

Plancnou Georgea, Neufchatel-en-Dray (Seins-IW.), ML asl

Plumecoq Henri, Noeux-les-Mines (Pas-ds-Calata), 4at %

Poccard Eu^ena, Peisay (Savola), tnf. W.

Ppttfer Nicolas, Léchella (Ardennee), tnf. 141

Pougat Léon, Toile (Correxa), Inf 100.

Queva Emile, Ullera (Pas-de-Calais), inf. m

QuidiOT Henri, Dosait (Calvados), Inf 1

Raymond Louis, Carpentraa (Vauclus»), wst»ae 1

Rainbault Victor, Sablé (Sarthe), Inf. 111

Reccvean Alexandre, Au»entr» (Mayenne), toatavas &

Rodsual Jean, St-Komafn-d'Ufféa (LotraA, 4x4. Wk

Rouesnal André, St-Malo (Ille-et-VUelne), eap., taf. fl

Bouquet Alfred, Eau-Bonoa (Sefne-et-Oéaaf, aaf. 1W.

Sachel Lucien, Aimé (Savo'.-O. inf 97.

Salomé Gaston, La Couture (Pas-de-C éiala^, IaK. L

Seaiail Henri, Quevy (Nord), inf 33.

Senox François, Ravillers (Norel), Inf. 1.

Serfaty Jacob, Mascara (Algérie), ronavaa 1

Eicot Ju4et> Haamars (Calvadoe), taf 79

Snren Cl arlw, Hapoincourt (Pae-de-CslaJs4, haf. 4V.

Trichât Marcel, Raima (Marna), chaaia. 1

Valarlar Benoit, Nlmaa (Gard), xouavea 1

Vslnt Henri, Auxerre (Yonne), cap., inf 4.

Vandenhaeda Amédé*, Suie* (Seine), iaaf. ttt.

(A Mlav*.;

d'hommes f Tous lea renseignements que j'ai recueillis, de
par■oiiduniés Iras divarsea, indiquent que oe serait une
arraur de la puiser.

s Le gouteinuuent allemand mm songe pas, pour ta
moment, à imiter l'Autncha, qui a élevé U limite d'éga.
On m'a afhrniô que la classe de 1916, qui, sauf erreur, a
terminé son instruction militaire, a donné plus de 800,000
hommes, et que la classe de 19171 dont l'instruction com-
mence ou s commencé, fournit un contingent au moins
égal. Je ne suit pas à même, cela va ssns due, de garantir
ces chiffre», que je donne soua toutes réserves. D'autre
part, l'Allemagne a remplacé beaucoup d'ouvriers slle-
mands ou étrangers par des ouvriers de la Pologne russe,
dont on est, paraît-il, très satisfait. Lee prisonniers de
guerre sont, eu outre, employés eux travaux des champs,
aux chemins de fer, dont plusieurs lignes vont être doublées
ou plutôt quadruples pour séparer autant que possible la
trslic voyageurs du trafic marchandises, enfin 4 tous cas
travaux publirs que li guerre n'a pas arrêtés*. ..

a Si les conditions économiques ou induslneJlcs parais-
sant supportable), quel est l'état moral de l'Altcmague f
Telle «t la question à laquelle je dois encore essayer da
répondre.

« Indiscutablement, cela résulto de toutes les conver-
sations que j'ai entendues, l'AlIcmcgiie désira 1s paix. Mais
Indiscutablement aussi, elle veut une paix qui tienne compta
de ce qua le chancelier a appelé la carte de 1a guerre, tin
on mot, l'Allemagne ne veut pas d'une paix nnslnïse, pas

Slus que les Alliés ne veulent d'une psix sllcrnands. Ce
csir da paix, les Allemands l'avoupul ingénument, tans
détour.

s Noui jommcj, m'a-f-iï été dit à maintes reprise*,
un peuple pacifique, nous n« demandon* pas la conti-
nuation de ci'tle bouc}urie; mais nous voulons une
paix tjwnorable s,

«J'ai rapporté l'impression qu'il ne faut se faire aucune
Hlusi.m : les Allemands tant qu'ils sentiront leurs sdver-
ssirci résolus 4 ajler jusqu'au bout, lieront eux ansei résolus
4 aller jusqu'au bout, a moins, cela va sans dire, qu'il ne
se produise un événement militaire ou économique qui
fas^a définitivement pencher la balance en faveur des
Alliés Cette ri^Huliim allemando, dont il serait imprudent
da douter, s'oppose d'une manière trafique k la résolution
des Allies. On vit, en Allemagne, dans l'attente des événe-
ments miliUirca, u

Terminons nos citations. Les longs extraits qna noua
e/vons reproduits résument t'iniprvusion qu'un journa-
liste suisse romand, dont les sympathies personnalise
vont à la France et à l'Angleterre, a rapports d'un
voyage en Allemagne. L'auteur n'a certainement pas
teint son tableau en rose. Muis toi quel, ce tal>ltau
déjà fort difiu'oul «le la lCgomla Je l'Allemagne alïaméa,
4puiséo, chère aux illusionnistes de la piesfe chauvine
deParU. - .

A PROPOS O'J DiSCOl'ES ÏE LLGYD GSQRCB

Ii'tclio provoqué ilaus lo monde par le discours da
premier ministre anglais u'or.t pas unanime, c« qui
prouvo que son langage fut qm'lqua peu équivoque. La
preess allemundo eu aoii^~uo lo caractéio l^'lliqueux,

Îui rend pi-euque impuasil-lo toute discussion franche,
ra « Lokal-Anzeiger ■ écrit -lans un aitiele intitulé 1
f Los tcliappatoiies de M. Lloyd beurgo • ;

s On a l'imprension que I-U>)d George a voulu éviler de
faire uns réponse si neino . une oiiie sérieuse, pour ne pas

prendre place 0 la table dea négociations, Pendant que les

Suiisancea centrales et leurs innées occupent la Belgique,
âa pailics de la France et ds la Russie, toute la Serbie et
tout le Monténégro et les contiécs lea plus imr 'itartlt-î il-
la Roumanie, elles ont enlicr-ns une démircho énergique

en Faveur de la paix, qui a provoqué des espérances, noa
seulement chez les r ■■lires, maïs aussi dans las psys en-
nemis. Le-premier ministre anglais, par Ai non possumus,

a replongé le monde plus pioiiiiidéiiiciit dans la guerre. Ua
fait caractéristique du point de vue britannique est qu*
Lloyd George ne se contenta pas de refuser de s'asseoir k U
table des uégocialions, mais qu'il lents de s'ériger en juge
de tous tes peuples belligérant et qu'il dArujeil en quelque*
phrases toul oe-qu'il avait laissé ente:uire, dent l'introduc-
tion do son discours, sur l'elfroyable responsabilité de U
guerre. » %

La « National-Zeitung s découvre dans l'attîtucU
da premier ministre anglais la peur de ces" roHponssv
bilitée :
e>

«Les réponses négatives de M. Mojd George et de see
amis ne constituent pas une désillusion pour W peuples dea
puiisances centrales. Où trouverait-on un Itobe^pieirs l'il
prononcerait lui-même sa condamnation a mort. Leurs
peuples les déchireraient en morceaux s'ils risquaient l'aven
que le grand coup a manque sun but. s

C'est la peur des faits, estime la s Gazette dm
Vois s :

> Ca qui ressort du discours do M. Lloyd Grorga «4
de sas amis, c'ejt im entîtement qui grince des dmti,
un entêtement qui «e veut pas encore", pour le mojnent,
l'incliner devant les faits, s

Jj'autrci journaux allemands, commo la t Gazett*
dé Francfort s estiment que le discours do Lloyd
George laii.Be, malgré tout, la poito entrouvert»,

La « BoerstnzcUttng ■ écrit dans ce sens :

a M. Lloyd George s parlé hier 4 la Chambre des com-
munes, mais l'affaira n'et,t pns encore terminée. La grande
qumtion : la guerre ou la paix, demande encore une ré-
ponse. Appiuemnirnt, ses mute cachent leur acna propre.
On savait qu'un diplomate comme M- Lloyé George n'ac-
cepterai! pas, mais ou snvoit encore mieux qu'il ne refuse-
rait pbs catégoriquement. Il s choisi la moyen ternie ei s
fail.dos réserves de toutes sortes U reconnaît ainsi le léiieux
de le demanda de lu Quodruple-Àlliauea pour tous las
peuples et admet que lo paîaséa de commencer maintonsnt
des négociations do paix est il forte qu'elle ne peut plus Cire
étotilfèo duus sun germe.»

La « lieich'pwt » (de Yicnna) écrit :

a Une lois do plus, les liouune* d'Ltat de la Quadrupla-
Entente, qui «s muqtient do_ nus loyales dispu^ilioiia, laa
ridiculi3eiil el le* inltipièlenl luiiiine un signa do faible-»s
et un deiiucr bluff, Lndiqusut qua nous sommes i l'agimis,
épiouveruut uiîo grave déception. Ils veulent
pla de Gambatta
périences. .

, a Le 12 décembre, jour où ta Quadrupltca a généra*
sèment tendu la main à l'cpmenn, aura jeti une telmjir*
cië dans la longue nuit des barreurs tt des souffrance».
Le 20 décembre, jour, oà les hommes d'Etat du Im Qu**-
druple-Lntcntii oui ri poussé autre main avec une veni-
meuse dérision, marquera d'un point noir ihtitotrc dt;
monde. Lt l'heure n'est pas lointaine où nos ennemis regret-
teront 1« formidable faute qu'ils viennent de commettre, s

Tandis que la grande presse nationaliste de Lon-
dres et de l*::ris appuis, en surenchérissant sur un toa
qui trahit lo mot il'imlre reçu, l'intransigeance a mtr-
Âinlm • du 11. Lloyd Qoorga, ceux parmi lus Neutres qui

avisent 611I11Ô la 'proposition des Fuje^auccs centrales
coi une nu •■ .nrii, m* eut lient pns leurs apprt'hensious.
Les a Da l.r iïachrichten » (nie**) sont franohev,

mt.it pessimiste! :

axatn-

10 ce dernier, ils Feront de dures ex-

« M I.i.,-.d i>mw._. a /-té
M Pokrowtki il que M. lïi

is -on dise OUI s que

1 Mil, il Cil e\ lilcilt

que lus optimistes, qui ont cru jusqu'à présent 4 la possibi-
lité d« pourparlers dm paix sérieux, doivent renoncer 4 toxa
leurs espoirs. »

La a National-Zeitung s (de Baie) écrit :

« La forme rude employée par M. Lloyd George trsbJt
phi» l'agituleur qus l'homme d'Etat et l'on a presque l'im-

pression décourageants qu'il veut creuser plus profondé-
ment encore le fossé qui sépnre lo* belligérants. M Lloyd
George voudrait, amener l'Allemagne 4 publier ses condi-
tions da psix, pour les déclarer ensuite inacccpliiblOB. U a
éteint tous les espoirs et, en connaissance Je causa, il an-
dysso la plus-e!ïi ayante des responsabilités. Il fait un vilala
cadeau da ÏSoël aux peuples déjà si éprouvés, n

La t L'aster Ameiger » écrit :

ta Lo discours de M. Lloyd George est un refus entortiTM,
mai* au tond très net de l'offre de paix des Puissances can-
trsl-s 0:1 a l'impression qu'un accord est impossible et,
cependant, on ne doit pa» encore abandonner tout espoir.
M. Lloyd George aussi apprendra 4 mettre de l'eau dariascat
vin — l'opinion de 1s Chambre des Communes l'indiqua —
ou bien il tombera, le cas échéant, n

Lo t Tcgblatt s de Berne écrit-:

■ « Il y a heu da faire remarquer que las Puissance* eaav

trsle» n'ont pas précisé les conditions auxquelles elle* sont
disposées à cundurs I* paix. En conséquence, personnm
n'a le drmt de prétendre qu* ces condition» sont mem-
ceptables et qu'il s'agit, en l'occurreno», d'un* ma*
nœuvre ou d'vm bluff. Celui qui sa prononça dan* c« sa»
montre simplement qu'il ne veut pas da pourparlers et aa
conséquence, il endosse seul 1* responsabilisé 4e la proloav
gatioo de la guerre ; tout os la* phrases ne peuvent rie»
changer 4 ce fait. »

Lo < Tijd s (hollandais) écrit :

u Après les déclarations faites par les ministres et Isa

député! aux Parleinentj anglais, français et italien, la

Colomba au rameau d'olivier semble vouloir fuir 4
lue d'uila. Le* peispeetive* de paix sont réduites au mini-
mum, et Cependant 1rs déclaration* que nmii bal fuira 41.
Lloyd Geoige se distinguent par leur modéiation du lan-
gage sensationnel qu'il tenait quelques joui» sup.uavant.
La diplomatie comprendrait mal t* UU-he si elle n'adouci*-
sait les idées provisoirement exprimées. I

Lo « Allgemeen Handtltblnd » {hollandais) écrit 1

« L'eipoir de voir sa lever une pan prochaine n'est certeo
plu» très grand, nuus on ne doit toutefois pas l'abandonner
entièrement, il est nécessaire de réfléchir et d« négocier et,
en somme, U. Lloyd George us pis fermé I* porte sua
pourparlers. »

La journal socialiste hollandais t Uei Vol\ » a aussi
l'impression qu'il s* trouve, d.iîia la discours d*
IL Lloyd George, dea etemeut» permettant aux négo-
ciations de «'engager. Avant du se prononcer déhnitive-
maut, il convient d'attendre la n pouae de i'Entent* k
la noto d»» Puissances ccntinloB,

Le * rVteiseM ton dvn Dug » ctrit par contra 1
a M. Lloyd Gei-^rgo s obtenu liier un brillant succès ora-
toire et son discours a fait dcfimlivement s'évanouir loua
les Hpoin do paix. Quant a nous, nous nou» boiucrorn à
dnu que nous jio vou.lnons pour rien su monda nous Irou-
vex dans !a peau do M. Lloyd George, maintenant que des
million» d'hommes sont snu\remenl déçus et voient, ave»
un» rage concentrée, s'envoler tous leurs espoir» de paix, s
Lo « Svenska Dagblndet ». de Slookbolru, publie u»
Intéressant article d'un éminextt économisto suédois, M.
la professeur L'ussel, qui conseille aux puissances d*
l'Entente, avant de lépoudio à l'offre do paix, do com-

parer leurs ressource* à la force da resistaaea êosmonuV
qua daa Puissances oeutralu*. M. Cassai Tat>pa**s fs'ea
faisant la conquête de la Roumanie, l'AllenaBasa a S*
suxé ses bosofns en céréales jusqu'à la prochaine révolta,

U écrit :

■ Naturellement la force économique da l'Allemagne ■
diminué, l'Allemagne s'est sppauvrie, mais It na peut état
question d'un épuisement de te* ressource*. Or, qoetis ost
I* situation en Angleterre * L'Aogleterre, qe4 eMfaad dt
l'étranger dans une large proportion peur son ravitaillâmes!
an produits alunentairas, en voit l'iniporuition oôas afll
devenir très difficile, les stocks d* rAinénqis* do Nord ai
da Is République Argentin* étant tombes 4 un aivesa trll
inférieur 4 1s moyenne. L'Angleterre, qui a*t la bsnquisr dé
tous le* pays da l'Entente, a dépensé pendant Is semais»)
finissant la a décembre, 10 millions de livres sterling pet
jour, c'est-à-dire un* somme qui dépasse masiifestatntiil ***
forces. L* situation financière de* autre* puissance» àt
l'Entente est pire encore. Le France doit consacrer plus iê
1 milliard» et demi de franc» par an au paiement d« 1°*
rét* da ■* dette publique ; quant aux finance* da la Rusait
et d* l'Italie, mieux vaut n'en point parler. Enfin, U i*"«rrt
mondiale appauvrit aussi le* neutre*. C'est cet appauvrisse-
ment du monde entier qui rend de plu» an plus urgent «
retour d* la poix, s

VOIX BELGES

T'a pacifiste bel*-* bien connu, M. ia D' Marosï

Mon.or, adressa au s Bruxellois » une lettre où aani

lisons 1

s L'offre de poix est la giand évt cernent du Jv,ttr* P
n'est pa* d'homme, même piumi les plu* pointus quii
an apprenant im, nouvelle seucmtiouuelte, n'ait ressenti
un* émotion enthousiaste. L'uilre a peu de chanoé
d'aboutir, il oit vrai, umie ce u'en «et pa* muiu» u**
lueur dans le* tenèbrus: tt il ne sera pas toujours a*
qu'une poignée de méçm»MmmnetL de fous furu is» et
criminels comme il faut Us appeler à préstnt, opp1»**
ront leur coupable volonté à dei million* d* t'l'r'lt*?
famille qui ne demandant qu'à f.at m er, et qui aspi-
rent diputt plus de deux ans d revoir les leurs. Il »u*
dra bien qua tôt ou tard (plus tôt qua tard) le
spectre sorte de* trauclree* en cluniunt à la face Je os*
bourreaux sanguinaires ; • C'en e«t asses, à fotrt
tour! s

* Beaucoup do Belges peuowut comme luoi
doute, mais lia n osent pas Vex.priiu.er. C"**t qué ak*T '
heureusumuut nous vivon» dati* un miiteu dont la a***
taht* fruussardu »-st déplorable. Noue somma* pi**)*
tous plus ou moius victime* des préjugea ituuoee* p
dea hurluberlus, des Lalluciucs qui, eu dcpit de* eucc**
dus Puissances contrôle», son. 1 vous chuchotai ^
l'oreille avec «1 clignement d eeux malicieux q"
s agit d'une mantruvre de* allies, d un pis-ge. " '*f
Uque, heloarmua» que bientôt au verra du changenien
Car tout va bleu !

■ lSn vous disant cola ils sont d'un séiiM* imP°îl
turluible. Lt euitout n'ullei pue leur fuir*» <"
objection, car vous séries immédiateim uf qUajlM
«Boche», do * vendu », menacé de q iiariuitajne,
listes noires et de représailles sous-entendue*! Vae «T
cou de terreur quoi! Lt voilà l'obstacle qm
croisiulea eu faveur de la Paix.

a Cependant tous no tout ua- encore atteint! <ï' r**r
folie d* l'optimisme incurable, et il do manqué p"'
gens sensés qui savent juger les choses sttn» parti pn
Puisse notre appel être entendu par eux, «« Pm***"»ltm4
il» joindre leurs oliorls aux nôtios pour ariiw 4 ca bw
sacra : La fin du carnage muiutrueujt et Uj-ttour a *■ ,
vie paisible, s
 
Annotationen