Fougères, Gustave
Mantinée et l'arcadie orientale: Contenant 80 gravures dans le texte, 6 heliogravures, 1 phototype et un plan de Mantinee hors texte, plus 2 cartes en 6 coleurs — Paris, 1898

Page: 24
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/fougeres1898/0050
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
24

MANTINÉE ET l'aRCAME ORIENTALE.

mètres, el Mantinée, dont la cote est de 630 mètres. La pente est
de 40 mètres (1). La boucle Nord est donc la plus basse, détail
important pour l'hydrographie et l'histoire locale. L'arène de ce
cirque est loin d'être plate. Une série d'ondulations descendent,
de la plaine de Tégée et viennent mourir en vagues de plus en
plus basses jusqu'à l'entrée de la plaine mantinéenne. Entre
ces ondulations du lerrain et la ceinture rocheuse, de longs
thalwegs serpentent, où s'attardent de paresseux ruisseaux. De
plus, du milieu des terres alluviales émergent, comme on l'a vu,
quelques buttes isolées, îlots rocheux de ;J0 à 100 mètres au-
dessus des champs labourés. Des roches éparses hérissent le
sol au passage des deux boucles, entre les deux promontoires.

Ainsi la cavité entière se trouve naturellement partagée en
deux compartiments par les contreforts avancés en travers de la
plaine, comme deux portants de théâtre. Chacun de ces bassins
était un local tout prêt pour recevoir une ville. Celui du Nord
renferma Mantinée, celui du Sud Tégée.

11 nous reste maintenant à étudier, dans ce cadre el sur ces
matériaux ainsi disposés, l'action des forces naturelles, afin de
dégager les phénomènes qui ont influé sur la vie des hommes,
déterminé leur histoire et fourni la matière première de leur
religion.

(1) La station du chemin de fer de Tripolis porte la cote 655™11. Elle est un
peu en contre-bas de la ville, adossée au Ménale.

Fig. 6.

Fragment d'un vase en marbre à relief, trouvé au temple de Poséidon Hippios. (Haut.et l&rg. 0,21 ).
Au-dessus de la tete, à gauche, se voit la queue éployée d'un oiseau volant.

\
loading ...