Fougères, Gustave
Mantinée et l'arcadie orientale: Contenant 80 gravures dans le texte, 6 heliogravures, 1 phototype et un plan de Mantinee hors texte, plus 2 cartes en 6 coleurs — Paris, 1898

Page: 75
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/fougeres1898/0101
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LES ROUTES HISTORIQUES RÉCRITES PAR PAUSANIAS.

75

centre de la péninsule, en Arcadie, et se termine par la Béotie
cl la Phocide. Dans la description régionale de ces provinces,
c'est la seconde méthode qui domine. A partir de la frontière,
il décrit la route qu'il suit jusqu'à la ville principale. Parfois,
•1 décrit en même temps les routes convergentes issues de la
même frontière. Arrive à La capitale, il résume la légende
et l'histoire locales, énumère les monuments de la ville en
prenant l'agora pour centre de ses excursions, de même qu'il
prend la ville elle-même comme centre de ses courses à
l'intérieur de la province. En elfet, après avoir fait connaître
,!> ville, il reprend la description des routes principales qui en
rayonnent jusqu'aux autres frontières et sort par l'une d'elles.
Entre la route d'entrée et celle de sortie, il énumère les autres,
sauf raisons particulières, suivant un ordre circulaire. Ainsi,
commençant les Argotiques par le trajet de Corinthe à Argos,
et se proposant de les terminer par celui d'Argos en Thyréa-
tide, il parcourt les autres en faisant le tour complet du S. 0.
au S. : lo routes d'Arcadie ; 2" route d'Épidaure avec retour
Par Trcezène, Hermione et la cote. Ce programme s'adaptait.
en général, parfaitement à la structure de la plupart des petits
états grecs, surtout dans la Haute Plaine d'Arcadie, où le
cadre des frontières relié à la ville centrale par un réseau de
voies convergentes rappelait la disposition d'une roue avec
son moyeu et ses rayons. Cette configuration est particulière-
ment frappante dans la Mantinique. Aussi le système de Pau-
sanias y est-il appliqué dans toute sa rigueur. La description
de ce territoire est la plus méthodique de tout l'ouvrage (1).

Elle occupe sept chapitres des Arcadiquex (VIII, (i2 à 13), en
Wte de la partie proprement périégétique, après le préambule
liislorieo-mythologique relatif à l'Arcadie en général. C'est parla
frontière d'Argos que l'auteur entre dans le pays, pour en ressort i r
Par celle d'Orchomène. Il commence donc par la description des
routes qui descendent des confins de l'Argolide à Mantinée,
a partir de la plus septentrionale. Il entre dans la ville, en
résume l'histoire cl les légendes, en passe en revue les curio-
sités, puis reprend, toujours dans le même ordre circulaire,

(1) Pour apprécier l'exactitude de Pausanias dans certaines parties de son
livre, l'étude de la topographie mantinéenne est des plus instructives. Bien
''''limitée, symétriquement construite, avec des points «le repère aisément
reconnaissables et des distances qu'on peut contrôler avec précision, la Man-
tinique est la région-type pour qui veut éprouver la valeur du Périégéte.

Ordre
de la description
de la
Mantinique.
loading ...