Gsell, Stéphane
Les monuments antiques de l'Algérie (Band 1) — Paris, 1901

Page: 186
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gsell1901bd1/0242
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
CHAPITRE VI

THÉÂTRES. AMPHITHÉÂTRES. CIRQUES

THÉÂTRES

En Algérie, on trouve des restes de théâtres antiques à
Philippeville, à Djemila, à Guelma, à Khamissa, à Timgad, à
Tipasa de Maurétanie.

Le mieux conservé est celui de Djemila1, où le Service des
monuments historiques a commencé des fouilles, qu'il convien-
drait de poursuivre (plan, fig. 61 ; vue, planche XLIV). Selon
l'usage, il est établi sur une pente, qui a été aménagée pour
l'établissement des gradins. L'hémicycle regarde le nord-est2.

Ce théâtre mesure 62 mètres dans sa plus grande largeur ; i
ne paraît pas avoir pu contenir plus de trois mille cinq cents
spectateurs. Ravoisié, qui attribuait à l'orchestre des propor-
tions très vastes, a supposé que cet espace servait à l'occa-
sion d'arène pour des combats de gladiateurs : hypothèse que
rien ne confirme. Au-dessus de l'orchestre, une première zone

1. Ravoisié, I, p. 60-62, pl. 47-49. Delamare, pl. 102; pl. 104, fi g. i. Boes-
willwald, Cagnat et Ballu, Timgad, p. 106, fig. 45.

2. La plupart des autres théâtres sont également tournés vers le nord.
Grâce à cette orientation, les spectateurs étaient moins exposés aux rayons
du soleit.
loading ...