Gsell, Stéphane
Les monuments antiques de l'Algérie (Band 1) — Paris, 1901

Page: 242
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gsell1901bd1/0319
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
CHAPITRE IX

NYMPHÉES. FONTAINES

Parmi les monuments dont les villes étaient ornées, il con-
vient de ne pas négliger les châteaux d'eau et les fontaines,
qui offraient souvent un caractère artistique.

Il y a un demi-siècle, on a déblayé un beau nymphée à Lam-
bèse, à 200 mètres environ au nord-est du temple d'Esculape 1 ;
comme un certain nombre d'édifices analogues, il portait le
nom, assez obscur pour nous, de septizoniwn-. Il est aujour-
d'hui entièrement détruit. D'après les renseignements qui nous
ont été laissés par des archéologues, il se composait: 1° d'une
grande abside, avec deux colonnes accouplées au fond et une
colonne isolée de chaque côté de l'ouverture : ces colonnes
soutenaient des entablements; 2°de deux ailes, qui flanquaient
cette abside et étaient ornées chacune de quatre colonnes,

1. Renier, Revue archéologique, IX, 1852-3, p. 714-5 ; Archives des Missions,
III, 1854, p. 323. Boissonnet, Une excursion à Lambèse (Cambrai, 1873),
p. 29-30; Revue archéologique, 1893, I, p. 368-370. Rec. de Constantine, XXIII,
1 883-4, p. 209. Beury, ïbid., XXVIII, 1893, p. 101. Cagnat, Guide de Lambèse,
p. 60-1 ; Musée de Lambèse, p. 28. Corpus, VIII, p. 316, nos 2657-2663.

2. Corpus, VIII, 2657. Une autre inscription (2658) l'appelle nympheum, à
moins qu'il ne s'agisse d'un sanctuaire voisin, consacré aux Nymphes :
d'après l'indication de M. Boissonnet, l'édifice décrit ici était flanqué de deux
bâtiments. — Il y avait aussi un nympheum au capitole de Cirta {Corpus,
VIII, 6982).
loading ...