Revue égyptologique — 13.1911

Page: 43
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1911/0053
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Les deux versions hiéroglyphiques, etc.

43

Le roi lui dit : Qu'est-ce que (tu désires?)

Il dit : Qu'on me donne la barque royale avec son équipement. Que je prenne Ahura
i, 24. et Merab, son jeune enfant, au sud avec moi. Je rapporterai ce livre sans tarder.
On lui donna la barque royale et son équipement.

(La suite prochainement.)

LES DEUX VERSIONS ÏÏIÉEOGLYPÏÏIQUES

DU DÉCRET DE ROSETTE, ACCOMPAGNÉES DU TEXTE DÉMOTIQUE TRANSCRIT
EN HIÉROGLYPHES ET DE LA VERSION GRECQUE.

PAE

Eugène Revillout.

Les deux versions hiéroglyphiques de Rosette sont deux proclamations successives du
même décret : l'une faite par Épiphane en l'an 9, le 4 Xandicus, répondant au 16 Méehir,
après la campagne de Lycopolis, l'autre en l'an 23, le 24 Gorpaios, qui répond au 10 Phar-
mouthi, après la soumission de la république grecque de Naucratis, qui avait suivi celle des
rois éthiopiens de Thèbes,1 constatée par l'exemplaire de Philée de l'an 21, Appellaios, répon-
dant au 30 Mésoré. La première est datée du prêtre d'Alexandre Aétos, l'autre du prêtre
d'Alexandre Ptolémée, fils de Pyrrhidès. La première porte l'athlophore de Bérénice Pyrrha, fille
de Philinus, l'autre l'athlophore Démétria, fille de Télémaque. La première vise Aréa, fille de
Diogène, canephore d'Arsinoé, l'autre la canephore Arsinoé, fille de Cadmus. La seule prêtrise
identique, c'est celle d'Irène, fille de Ptolémée, pour le culte d'Arsinoé philopator. Il en est
de même dans le décret de Philée qui a pour prêtre d'Alexandre Ptolémée, fils de Ptolémée,
pour athlophore Tryphène et pour canephore d'Arsinoé philadelphe Démétria, fille de Philinus.
La plus ancienne traduction hiéroglyphique est très fragmentée. Elle se trouvait sur la pierre de

1 J'ai montré aussi que les années de règne, données par les contrats aux rois éthiopiens de Thèbes,
leur donnaient, à partir de la révolte, qui eut lieu à la mort de Philopator (voir Papyrus grec ier de Turin),
20 ans de domination. C'est au bout de ce terme qu'on en finit avec les dernières des dynastes révoltés
dont nous parle Polybe.

6*
loading ...