Revue égyptologique — 13.1911

Page: 163
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1911/0173
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Chronologie des rois de l'époque archaïque.

163

de plus près ce que vous dites du î^~D. Cette lecture matérielle doit être modifiée en '£12,
mot qui nous ouvre de tout autres perspectives étymologiques et métrologiques que j'ai som-
mairement indiquées quelque part dans mon Becueil d'archéologie orientale. Pour la question
du pûSn = xpoaouc; il convient de tenir compte des D3Û3"rt mentionnées dans le grand
décret sidonien du Pirée.> Je crois que, pour laisser à chacun ses propres découvertes, le
mieux est de reproduire textuellement cette note d'un savant illustre, en la livrant au public
en même temps que mes conclusions, auxquelles je ne veux rien changer, même comme
rédaction. Eugène Kevillout.

NOTA. Nous publions en ce moment un livre, en quatre fascicules, dont le premier
sera en vente en même temps que ce numéro (au prix de 8 fr. à la librairie Champion, Quai
Voltaire, à la librairie Geuthner, 68, rue Mazarine à Paris et à la librairie Harrassowitz
à Leipzig) et contiendra les textes démotiques mot-à-mot annoncés ci-dessus, p. 113.

Cette publication a pour titre et pour division : «Les contrats démotiques archaïques
démotiques et araméens» :

1er fascicule (en vente).
Bocchoris et la première race éthiopienne.
■ 2e fascicule.
La seconde race éthiopienne.
3e fascicule.
Amasis et son fils.
4e fascicule.
Les Persans.

Au quatrième fascicule se rapportent, non seulement des textes démotiques, mais les
textes égypto-araméens, dont j'ai indiqué, dans l'article précédent, le côté métrologique, et qui
sont intimement liés pour le fond aux susdits contrats démotiques de la même période, en
vertu de l'axiome juridique universel : locus régit actum.

CHRONOLOGIE DES EOIS DE L'ÉPOQUE ARCHAÏQUE,

ÉTUDE SUR LES DIVERS SYSTÈMES PROPOSÉS,

par

E. Amélineau.

Si j'examine spécialement les bouchons estampillés, je reconnais volontiers que les
figures d'animaux s'y trouvent comme sur les tablettes d'El-Kab ; mais en quoi ces animaux
indiquent-ils une époque plus reculée dans la préhistoire qu'une époque plus récente? Si l'on
en jugeait par la difficulté vaincue, on serait en droit, au contraire de réclamer pour les
bouchons à figures d'animaux une époque plus rapprochée de nous que pour les bouchons
contraires, car il y a eu pour les faire plus de difficulté à vaincre que pour les autres, et
la difficulté vaincue dénote d'ordinaire une époque plus récente, pour la bonne raison que l'art,
serait-ce même l'art d'estampiller, n'arrive pas du premier coup à la perfection. Aussi je
serais bien tenté de mettre de ce chef le roi Ahâ après le roi Khenti ou Zerta de M. Pétrie,
car les sceaux de ce roi sont manifestement plus grossièrement faits que ceux à'Ahâ et c'est
loading ...