Société de l'Histoire de l'Art Français [Editor]
Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français — 1915-1917(1918)

Page: 97
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bshaf1915_1917/0105
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
97 “

SUR

MME L. KUGLER ET FRANÇOIS SOIRON

PEINTRES EN ÉMAIL

Nous parlerons ici de deux peintres en émail dignes
d’être connus, sur lesquels on a si peu de renseigne-
ments que, sur le second d’entre eux, le Dictionnaire
des peintres de Siret, dans une dernière édition (1874),
se contente de donner son prénom, François, ses
années de naissance et de mort (1755-1813), le nom de
son fils Philippe qu’il qualifie de peintre sur porce-
laine, et qui l’est en effet sous la Restauration, puisqu’il
reçut des commandes de la duchesse de Berry. Le
tout se termine par ceci : détails inconnus.

N’y a-t-il pas là vraiment trop de laconisme? Alors
que Soiron père obtint une médaille de première
classe en 1808, ce qui le met dans sa partie sur le
même niveau que des artistes de premier ordre.

Les six lettres inédites de sa femme, née Autran,
que nous publions ci-dessous, nous apportent de-ci
de-là ces détails désirés, dont quelques-uns très
typiques, encore qu’ils ne soient pas aussi complets
peut-être qu’on l’eût souhaité.

L’ensemble de ces pièces montre que Soiron fut en
fin de compte distingué par le souverain et qu’il tra-
vailla pour lui. Et ceci donne aussi à penser que sans
doute Soiron, coloriste et copiste estimé pour l’émail1,
fit d’assez nombreux sujets d’après les maîtres pour

1. Un Pierre le Grand, peint sur émail par Soiron père,
atteignait le prix de 1 615 francs le 3o mars 1857. (Cinquième
vente de la duchesse de Montebello, n° 1366 du catalogue.)

1915-1917

7
loading ...