Société de l'Histoire de l'Art Français [Editor]
Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français — 1915-1917(1918)

Page: 128
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bshaf1915_1917/0136
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
— 128

UN PROJET DE TRANSFERT

DU *

MUSÉE DES MONUMENTS FRANÇAIS

-i

A NOTRE-DAME

Tout d’abord, il y a lieu de se demander quel est
ce citoyen Bonet qui s’intitule ex-conventionnel et
qui présenta, en pluviôse an VIII, ce projet de trans-
former la cathédrale de Notre-Dame en musée. Selon
toute apparence, il s’agit de Joseph-Balthasar Bonet,
dit de Treyches, dont le nom est à tort orthographié
avec deux n (sa signature n’en comportait qu’un),
député de la Haute-Loire à la Convention nationale.

Proscrit au 3i mai comme Girondin, il ne rentra
à la Convention qu’après le 9 thermidor et devint
membre du Conseil des Cinq-Cents. On peut, avec
d’autant plus de raison, lui attribuer ce mémoire,
qu’il s’est occupé de questions d’art et qu’il publia,
en 1804, un ouvrage intitulé : Du gouvernement héré-
ditaire et de l’influence de l’autorité d’un seul sur les
arts, sans compter qu’il fit partie de l’administration
de l’Opéra en qualité d’administrateur-comptable.
Lorsque Bonet adressa, le 3 pluviôse an VIII, au
ministre de l’Intérieur son projet d’installer à Notre-
Dame le Musée des Monuments français, la cathé-
drale, devenue temple de l’Etre suprême, avait perdu
toute son ornementation intérieure ; ce vaste vaisseau,
complètement dénudé, ne servait plus qu’à la célé-
bration des fêtes décadaires ainsi qu’à un semblant de
culte catholique, réfugié dans le croisillon nord, et
l’on ne pouvait prévoir que ce culte prendrait défini-

*
loading ...