Société de l'Histoire de l'Art Français [Editor]
Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français — 1915-1917(1918)

Page: 111
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/bshaf1915_1917/0119
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
111

UN TABLEAU DE J.-B. SUYÉE

A L’ÉVÊCHÉ DE LIMOGES

L’évêché de Limoges, dont la première pierre fut
posée le i3 mars 1766, a été construit par Mgr du
Plessis d’Argentré sur les plans de l’architecte limou-
sin Joseph Brousseaud. Dans sa chapelle se trouve
un grand tableau au-dessus de l’autel. Ce tableau n’a
pas encore, croyons-nous, été signalé. Il est une
œuvre de jeunesse de Joseph-Benoît Suvée, le peintre
d’histoire du xvme siècle, et, par un hasard assez
exceptionnel, il est resté tel qu’il a été mis en place
en 1772, dans un cadre fait pour lui par un sculpteur
parisien, Pierre-Edme Babel. La signature du tableau
et des documents conservés aux archives de la Haute-
Vienne (G 199) donnent, à ce sujet, des renseignements
très précis.

Le tableau mesure im24 de hauteur sur 2m43 de
largeur; il est en bon état. Il représente Saint Louis
adorant la couronne d’épines. Le roi, nu-tête, les che-
veux tombant sur les épaules, vêtu du manteau bleu
à fleurs de lis doublé d’hermine et de la pèlerine, aussi
d’hermine, est agenouillé, de profil à gauche, les mains
jointes, devant la couronne d’épines; ses genoux sont
posés sur un coussin rouge. La couronne, dans
laquelle est passée un crucifix, est placée sur une
table que recouvre un tapis rouge. En arrière du roi,
se tient un évêque mitré et portant la crosse; à droite
de l’évêque, la reine. Le fond est formé par une archi-
tecture très simple, à colonnes et arcades, et présente
des têtes de chérubins. Ce fond, comme les person-
nages accessoires, est peint dans une tonalité grise
loading ...