Polska Akademia Umieje̜tności <Krakau> / Komisja Historii Sztuki [Editor]; Polska Akademia Nauk <Warschau> / Oddział <Krakau> / Komisja Teorii i Historii Sztuki [Editor]
Folia Historiae Artium — NS: 12.2009

Page: 10
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/fha2009/0016
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
P. 16 — Richese-Varlet (ill. 3). Les vertus courtoises
personnifiees par de belles femmes dansant avec leur
compagnon, ont apparu a 1’Amant a 1’interieur du
jardin. Tout donnę a penser que dans le manuscrit de
Cracovie la representation de Richesse — figuree par
un homme richement vetu, portant une epee et une
bourse, en compagnie d’un autre personnage - est
exceptionnelle. La miniaturę precede le texte: „richece
tint parmi la main / Un vallet de grant biaute plein /
Qui fu ses amis veriteus.

P. 21. Lamant. A cet endroit du texte la represen-
tation de 1’Amant qui yisiblement tient a la main
une branche avec une rosę, est difficile a expliquer.
Le moment ou 1’Amant cueille une rosę constitue le
point culminant du poeme. Cette scene pourrait tout
au plus etre representee sur la miniaturę de la pre-
mierę page du Koman de la Rosę qui fait defaut dans
le manuscrit de Cracovie. Dans la premiere partie du
poeme mais toujours dans un autre endroit du texte,
1’Amant cueille seulement une feuille du rosier. A ma
connaissance cette representation est unique en son
genre. La miniaturę precede le texte: Narcissus fu. i.
damoisiuns / Qu’amors mist en ses raiseaus. A cet endroit
dans le MW 10 b 29 et dans le Ludwig XV 7 on a
represente 1’Amant (ou Narcisse) regardant au fond
de la fontaine, tandis que dans le Selden Supra 57 et
le Ms. e Mus. 65 de la Bodleian Library (Paris, vers
1390)29 on trouve Narcisse se refletant dans l’eau. On
peut ayancer la these que dans la legende qui suit la
miniaturę dans le manuscrit de Cracovie, s’est glissee
une erreur et que cette miniaturę ne represente pas
en realite 1’Amant mais Narcisse.

P. 23 — La fontaine. La fontaine dans le manuscrit
de Cracovie, representee comme une tourelle et non
comme une source, occupe toute la miniaturę qui
precede le vers: Au fons de la fontaine aval.... 11 serait
difficile de trouver une represention de ce genre.

P. 18 — Lamant-Narcisus (ill. 4). Sur la minia-
turę suiyante 1’Amant se penche au-dessus de la
fontaine qui n’a plus la formę d’une tourelle, de
1’autre cóte de laquelle se tient debout Narcisse.
Cette representation est exceptionnelle du point de
vue iconographique. Tout d’abord les deux peson-
nages apparaissent sur la meme miniaturę, ensuite
Narcisse, represente ici comme un yieillard, adopte
la pose de 1’Amant meditant aupres de la fontaine.
Tout ceci nous permet de croire que notre miniaturę
a ete composee de deux formules iconographiques
differentes — 1’Amant regardant au fond de la fon-
taine et 1’Amant meditant aupres de celle-ci. Le fait

29 Photographie sur http://gallery.euroweb.hu/html/zgo-
thic/miniatur/13 5 lM00/french/06f_l 3 51 .html.

5. La page avec la miniaturę representant Dieu Damours-
-Amor et avec un blanc, Ms. Czart. 2920 IV, page 30
(photo: M. Łanuszka)

de placer la miniaturę au-dessus du vers: Ades me
plut a demourer..., c’est-a-dire a 1’endroit ou dans le
Selden Supra 57 figurę 1’Amant meditant aupres de
la fontaine, vient confirmer cette these.

P. 26 — Dieu Damours-Lamant. Cette miniaturę
qui precede le vers: Le dieus d’amors qui, arc tendu /
Avoit touzjors mout entendu / A moiporsivre et espier ...
ouvre le cycle de LAmant avec le Dieu d’Amours.
Ce cycle dans le manuscrit de Cracovie demeure
inacheve (la place reseryee a quelques miniatures et
a leur legende a ete laissee en blanc). La premiere
miniaturę illustre deux scenes: le Dieu d’Amours lan-
ęant une fleche vers 1’Amant et 1’Amant agenouille
en train de jurer foi et hommage au Dieu d’Amours.
La representation de ces deux episodes sur une seule
miniaturę ne semble guere avoir ete traditionnelle.

P. 30 — Dieu Damours-Amor (ill. 5). Cette
miniaturę, representant le Dieu d’Amours tout seul
siegeant sur le tróne, semble particulierement inso-
lite. Elle est suivie du vers: Et me dist: Je t’aim moult et
pris. Le cycle d’illustrations relatif a 1’assujetissement
de 1’Amant par le Dieu d’Amours compte ordinaire-
ment de 2 a 5 miniatures, cependant aucun de ces
deux personnages n’apparait jamais tout seul. Sur la
meme page, la place en blanc reseryee a une minia-
turę est suivie du texte: Atant deuint ces homs mains
jointes! et sachies que moult je sui cointes. La place en
blanc suiyante, ou nous lisons la legende „Lamant”,
precede le vers: Sire, fis-je, or m’entendes.

10
loading ...