Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 3.1870

Page: 278
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1870/0290
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
L'EXPOSITION DE LYON

epuis plusieurs années nous avons perdu
l'habitude de visiter l'exposition organisée
à Lyon par la Société des Amis des Arts,
et d'en rendre compte à nos lecteurs. Ce
n'était point caprice. Les artistes lyonnais,
qui sont nos amis, ne nous étaient point
devenus indifférents, le talent des nou-
veaux arrivants ne nous intéressait pas
moins; mais le hasard qui régit les choses
humaines en général, et celles des critiques
parisiens en particulier, nous a fait souvent moins libre à ce moment
de l'année. Souvent aussi, l'espace que la Gazette réserve au mouvement
des Arts en province était conquis par des actualités d'un ordre plus
impérieux.

Enfin, s'il faut tout dire, nous nous étions peu à peu refroidi envers
une société qui reste dans une perpétuelle adoration de soi-même, alors
que celles du reste de la France font de visibles efforts pour se perfec-
tionner.

Cette année cependant, le compte rendu des travaux de cette société
révéla qu'il y avait eu, ausein de l'assemblée générale annuelle, non pas
un appel aux barricades, mais une motion suffisamment inconstitution-
nelle. On a osé y présenter des observations dans un sens foncièrement
libéral, solliciter des réformes regardées comme urgentes, faire appel au
suffrage universel, en un mot s'échauffer à des souffles qui faisaient fondre
aussi au dehors d'autres statues de neige. Le cas était piquant. J'étais
curieux d'étudier sur place quelles pourraient être les conséquences de
ce court mais caractéristique accès de fièvre. En racontant sans parti pris
loading ...