Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 3.1870

Page: 14
DOI issue: DOI article: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1870/0021
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
PRUD'HON

SA VIE, SES ŒUVRES ET SA CORRESPONDANCE 1

VI.

ien que ce soit dans son œuvre avant
tout que l'on doive étudier l'artiste, j'é-
prouve cependant, je l'avoue, un vif
intérêt à le suivre dans les habitudes de
sa vie, et ce n'est pas par un sentiment
de vaine curiosité que je cherche à dé-
mêler les influences qu'il a subies, les
maîtres dont il s'est pénétré, tous ces élé-
ments extérieurs qui n'ont pas créé son
génie, mais qui l'ont développé et mo-
difié : tous ces fils si déliés et si com-
pliqués qui forment,la trame de l'âme humaine. A l'égard de Prud'hon,
un l'ait qui jusqu'ici me paraissait inexplicable m'avait dès longtemps
frappé. Ses premiers ouvrages, la Cêrês, Y Amour réduit à la raison,
qu'il fit à Paris .aussitôt après son retour de Rome, prouvaient incon-
testablement qu'il avait étudié avec ardeur et assiduité Léonard de
Vinci et Corrége- Or, à l'époque où Prud'hon vivait à Paris, le Musée
du Louvre n'existait pas encore, et il est peu probable que le pauvre
peintre ait eu l'occasion de visiter le cabinet du roi h Versailles2. Rome

'I. Voir la Gazelle des Beaux-Arls des 'Ier novembre et décembre 1869.

2. Il est vrai que, en 4 750, cent dis tableaux appartenant au cabinet du roi furent
transportés au Luxembourg, où ils restèrent jusqu'en 1785, époque à laquelle ils furent
réintégrés à Versailles. Le public était admis à les visiter deux fois par semaine. Mais
d'après l'inventaire très-sommaire que nous possédons, il ne parait pas que, si l'on en
excepte la Sainle Famille de Raphaël et la Charité d'André del Sarle, cette collection
renfermât les ouvrages importants de la galerie royale.
loading ...