Sadurska, Anna; Michałowski, Kazimierz
Palmyre: fouilles polonaises (Band 7): Le tombeau de famille de Alainê — Varsovie, 1977

Page: 19
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/palmyra_bd7/0023
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Chapitre III

ARCHITECTURE

TERMINOLOGIE

Chambre funéraire — grande exèdre.
Travée — une série de tombes superposées.
Exèdre — niche dans la paroi de la galerie.
Niche — niche dans la paroi de la chambre funéraire.

MATIÈRE, APPAREIL ET DIMENSIONS

Toutes les constructions du tombeau sont exécutées en calcaire blanc dur, blanc tendre,
rose dur et gris dur. On a utilisé un mortier blanc de chaux, un mortier gris de chaux et de cendre,
un mortier rouge de chaux et de céramique pilée. Les murs ont été construits en opus incertum
et en pierres de taille. Les tombes sont construites en calcaire blanc tendre et en plaques de
terre cuite.
La façade du tombeau est construite en dalles de calcaire gris dur. La porte d’entrée est en
calcaire blanc dur, le seuil en calcaire rose dur. Les murs de la façade sont en grandes pierres
entassées, arasées à l’intérieur par des blocs en calcaire blanc tendre bien taillés (fig. 4). L’espace
entre le rocher et les extrémités de la façade est rempli de mortier rouge mêlé de gravier. A l’in-
térieur, une technique pareille est utilisée pour remplir l’espace vide entre les parois peu régu-
lières de la grotte et les parois du tombeau exécutées en dalles bien taillées de calcaire blanc
tendre, mais avec un ciment gris de chaux, cendre et gravier.
Les travées sont construites en dalles, plaques et poutres polygonales de calcaire blanc tendre,
cimentées de mortier gris et divisées dans le sens vertical par des plaques en terre-cuite
(cf. pl. VIII et IX).
Le tombeau est creusé dans un roc très solide au fond et à droite, moins solide dans la partie
antérieure et à gauche. Il faut souligner que sa nature est tout à fait différente du “ tourab ” dans
lequel sont creusés la plupart des hypogées (fig. 5).
Nous croyons que la différence de qualité du rocher a causé l’inachèvement de l’exèdre
gauche et l’écroulement d’une partie du tombeau. La solidité du rocher au fond et à droite
a rendu trop difficile de creuser des travées dans les parois.
Le sol du tombeau est en terre battue avec une couche de mortier blanc qui n’est conservée
qu’auprès du sarcophage, cat. 8 (cf. pl. XVIII, à droite).
loading ...