Sadurska, Anna; Michałowski, Kazimierz
Palmyre: fouilles polonaises (Band 7): Le tombeau de famille de Alainê — Varsovie, 1977

Page: 14
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/palmyra_bd7/0018
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Chapitre 1

FOUILLE LT FOUILLEURS

La fouille du tombeau de 'Alainê fut menée en trois fois deux semaines, pendant les cam-
pagnes 1969-1971. Elle a été commencée par le sondage nommé “L” en octobre 1969, entre
l’abside du Temple des Enseignes et l’entrée d’une grotte derrière ce bâtiment1. Ce sondage,
initié par le professeur K. Michalowski et exécuté par dr W. A. Daszewski, a permis de trouver
sur l’axe de la grotte l’entrée du tombeau, le linteau avec le texte de fondation 2 et une dizaine
de fragments de portraits, bustes et têtes, qui gisaient auprès du seuil 3. Le sondage, toujours
sur l’axe de l’entrée, avait la forme d’un corridor entre les débris de pétrifications qui remplissaient
la partie écroulée de la galerie. L’entrée de la grotte s’élevait en ce moment à la hauteur de 1,75 m
au-dessus du sol de la galerie (fig. 1). A W. A. Daszewski revient le mérite d’avoir déjà indiqué
dans son rapport préliminaire dactylographié, en 1969, la supposition que la “grotte” n’était
que le prolongement de la galerie du tombeau.
J’ai repris la fouille vers la fin de la campagne 1970, quand je remplaçais professeur K. Mi-
chalowski, après avoir exécuté le plan de travaux prévu par lui pour cette campagne (fouille
autour de la tour et de l’abside du Temple des Enseignes) 4. Nous avons élargi le sondage dans
la galerie du tombeau pour atteindre l’exèdre droite et j’ai entamé la fouille de la grotte par
un sondage de vérification à l’extrémité, devant la niche centrale entre les deux niches latérales,
où on pouvait soupçonner l’existence des travées. Après deux heures de travail, sous la couche
de 0,65 m de terre sablonneuse mêlée de cailloux, on a trouvé les constructions des travées.
Le plan insoupçonné, tout à fait particulier, de la chambre funéraire a entrainé la nécessité
de continuer la fouille très intensive jusqu’au nettoyage complet des travées, pour éviter les
fouilles clandestines. Ce travail a été exécuté. Le résultat essentiel de cette campagne fut le déb-
laiement des tombes que recouvraient des sculptures, lampes et menus objets au nombre de 142,
et parmi eux quatre banquets d'une rare beauté (cat. 1-4).
Il fut impossible de continuer la campagne dans la seconde moitié d’octobre pour de multiples
raisons et le travail ne fut terminé que pendant les deux premières semaines de la saison 1971.
Les travaux de cette saison consistèrent en le dégagement complet de la galerie et le nettoyage
final du tombeau, qui ont permis d’exécuter les relevés, dessins et plans. Les quatre sarcophages
de la galerie (cat. 6-9) se sont avérées la trouvaille principale non seulement de la campagne
1971, mais de toute la fouille, puisque leur position insolite a permis de reconstituer le processus
de la destruction du tombeau et par cela nous avons gagné la chance d'une reconstruction gé-
nérale.

1 Daszewski, pp. 137-140 et 145-147.
2 M. Gawlikowski, Palmyrena 6, Berytus XIX, 1970, pp. 73-77.
3 MySliwiec, pp. 86-94.
4 A. Sadurska, Le tombeau de 'Alainê, Études et Travaux VIT, 1973, pp. 273-284.
loading ...