Revue égyptologique — 7.1896

Page: 105
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1896/0115
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
PUBLIÉE SOUS LA DIRECTION DE

M. EUGÈNE REVILLOUT.

ERNEST LEROUX, ÉDITEUR

libraire de la société asiatique, de l'école des langues orientales vivantes, etc. etc.

28, RUE BONAPARTE. 28, A PARIS.

~VIP Volume" N° III. 1896.

La REVUE EGYPTOLOGIQUE paraît tous les trois mois par numéros de six feuilles au moins, avec
planches, fac-similé etc. — Aucun numéro ne se vend séparément.
Prix de l'abonnement annuel : Paris 30 fr. — Départements 31 fr. — Étranger 32 fr.

{sommaire : Dr Victor Revillout t. — Deux anciennes lois du pays d'Accad (suite), par Victor Revillout. — Quelques documents
historiques de Bocchoris à Psammétique Ier, par Eugène Revillout. — Des donations d'enfant à l'époque copte, thèse
soutenue à l'école du Louvre (suite), par Fr. de Villenoisy. — Une prophétie messianique assyrienne, par Victor et
Eugène Revillout. — Mission de la Revue égyptologique, par E. Revillout. — Revue bibliographique.

F VICTOR REVILLOUT.

Depuis qu'a été terminé par nous le dernier numéro de la Revue, j'ai eu la
profonde douleur de perdre mon frère bien aimé; le collaborateur assidu de tous
mes travaux, l'ami dévoué qui ne m'avait jamais quitté.

Je n'ai pas ici à faire son éloge, que je n'ai pas môme voulu laisser faire
par d'autres. Il est des douleurs qui ont besoin de silence.

D'ailleurs à quoi bon rappeler tout ce qu'il a fait et surtout tout ce qu'il savait,
cet homme universel, qui, comme Pic de la Mirandole, mais à une époque beaucoup
plus savante, avait voulu pénétrer toutes les connaissances humaines?

En me plaçant au-dessus de moi-même et de mes affections, qu'il me soit seule-
ment permis de regretter que nous n'ayons pas pu achever ensemble l'ouvrage que
nous méditions depuis tant d'années sur les origines du droit. A nous deux, et sur-
tout à l'aide de ce juriste et de ce babylonisant de premier ordre, nous voulions
montrer qu'il n'y a pas une loi du Corpus jioris qui n'ait son point de départ et
son commentaire naturel dans les documents de l'Egypte et de la Chaldée. Nous
voulions montrer bien autre chose encore dans un ouvrage qui devait être notre
monument et que nous comptions commencer l'année même où il m'a été ravi.

Mais hélas! il n'est plus, et je n'ai qu'à courber la tête,

Eugène Revillout.

14
loading ...