Texier, Charles
Description de l'Asie Mineure: faite par ordre du gouvernement français en 1833 - 1837 ; beaux-arts, monuments historiques, plans et topographie des cités antiques (Band 1) — Paris, 1839

Page: III
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/texier1839bd1/0006
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
AVERTISSEMENT.

La contrée qui fut le théâtre des plus grands événements de l'histoire, et qui brilla
pendant tant de siècles par les arts, les lettres et les armes, l'Asie Mineure appelle de-
puis longtemps les investigations des savants et des artistes. Les ruines de ses nombreuses
cités offrent aux méditations de la science un imposant ensemble de monuments de tous
les âges, vénérables débris qui se sont conservés dans le silence du désert, à l'abri de
la destructive activité des hommes.

Depuis ces temps fabuleux que la Grèce a chantés, jusqu'au moment où l'islamisme
vint planter ses minarets au chevet des basiliques; depuis l'époque où les Pélopides,
chassés de leur patrie, allèrent demander un asile aux Hellènes, jusqu'au jour où le
dernier croisé mourut de fatigue sur celte terre ennemie; dans cette longue série de siè-
cles, chaque siècle a laissé un monument, incontestable témoin de la vérité de l'histoire.
H n'est pas de ville qui ne rappelle un nom illustre dans la mémoire des hommes,
Homère, Hippocrate, Hérodote, Alexandre; et cet homme qui vient à nous, la tête
couronnée de la divine auréole, c'est saint Paul, le propagateur de la foi, le vaillant
apôtre, dont la puissante parole renverse les temples et les statues, et trace son pas-
sage par des monceaux de ruines sur lesquels le voyageur vient aujourd'hui s'asseoir
et méditer.

Ln touchant cette terre de souvenirs, en contemplant ces vallées fertiles et abandonnées,
lame est assiégée de mille pensées profondes; l'imagination s'égare dans le chaos des
siècles comme dans un problème infini ; les forces s'épuisent à soulever le vaste linceul
qui enveloppe tant de royaumes anéantis, et, succombant à la peine, on se prend à
crier : Nations ! venez donc nous dire ce que vous avez été.

Heureux celui auquel il sera donné d'accomplir cette pénible tache; mais, de cette
palme glorieuse, il devra en remettre les premiers rameaux à ses courageux devanciers.
11 ne devra pas oublier que des sentiers qu'il a trouvés battus, ont été arrosés de sueurs
et de sang versés pour la gloire des lettres et des arts; et s'il a parcouru une longue
partie de cette carrière dans laquelle tant d'autres ont été arrêtés par la mort (i), c'est
quune sage expérience veillant sur lui à travers les continents et les mers, l'a conduit
Par a mam jusqu'aux secrets abords de ce vaste dédale.

^ (ij bcHULz, philologue; Victor Jacquemont, géologue et botaniste; Carcel , naturaliste; Stamati , géographe;
Goury, architecte; Coquebert de Monbbet, botaniste, morts en Asie depuis i83o.

a
loading ...