Texier, Charles
Description de l'Asie Mineure: faite par ordre du gouvernement français en 1833 - 1837 ; beaux-arts, monuments historiques, plans et topographie des cités antiques (Band 1) — Paris, 1839

Page: 59
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/texier1839bd1/0086
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
BROUSSA.

Pour suppléer au silence de l'histoire, Broussa ne peut offrir, comme les autres villes
de l'Asie Mineure, les vestiges de ses monuments qui attestent sa splendeur passée. Les
écrivains anciens Font toujours regardée comme une place de peu d'importance, et ils n'ont
pas pris soin de nous instruire de ses destinées pendant la longue période qui suivit
rétablissement des Romains en Orient, jusqu'au moment où l'empire de Constantinople,
menacé par les Osmanlis, transporta en Asie sa ligne de défense, et fit de la ville de
Broussa un des points stratégiques des plus importants de la contrée. Aussi est-il dif-
ficile, pour ceux qui veulent s'occuper des antiquités de cette ville, de ne pas suivre
en tout point les errements de leurs devanciers, en se bornant à citer le petit nombre
de textes qui nous sont restés.

Les longues guerres qui eurent lieu entre les rois de Bithynie et ceux de Pergame;
l'invasion des Gaulois, qui, après avoir servi d'auxiliaires à Nicomède contre ces princes,
transportèrent le centre de leurs expéditions dans la Phrygie; la lutte acharnée de la
république romaine contre les rois de Pont : tous ces événements mémorables se sont
passés loin des champs de Pruse, qui resta oubliée en suivant la fortune des villes plus
importantes. Lorsque Annibal, vaincu et fugitif, crut trouver en Asie un refuge contre la
haine des Romains, il visita plusieurs princes de cette contrée, et, ne perdant pas de
vue les éternels ennemis de Carthage qu'il avait déjà devinés comme les envahisseurs
du monde, il organisa chez les princes asiatiques des moyens de défense qui restèrent
sans résultats. A la cour de Tigrane, il conçut et effectua le projet de fonder et de forti-
fier sur le bord de l'Araxe la ville d'Artaxata; si, en effet, la fondation de Pruse est due
au conseil que donna ce général h Prusias, roi de Bithyniecl), ce serait encore une
preuve de son génie militaire, qui prévit que tôt ou tard la position de Broussa devien-
drait la clef de la Bithynie; et encore aujourd'hui tout ennemi venant du sud aura con-
quis l'Anatolie, et portera échec à Constantinople, quand il aura occupé la vallée du
Sangarius, et assis son quartier général sur le penchant de l'Olympe. Aussi lorsque les
princes Osmanlis vinrent attaquer l'empire byzantin, ils ne regardèrent leur victoire
comme décisive que lorsqu'ils eurent planté l'étendard de Mahomet sur les coupoles des

(l) Plinii naturalis Hist; V, 3a.
loading ...