Texier, Charles
Description de l'Asie Mineure: faite par ordre du gouvernement français en 1833 - 1837 ; beaux-arts, monuments historiques, plans et topographie des cités antiques (Band 1) — Paris, 1839

Page: 171
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/texier1839bd1/0198
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ANCYRE.

La ville d'Ancyre (Âpwpa), dont on retrouve le nom dans celui de la ville moderne
d'Angora, était située vers les sources du Sangarius, et commandait un vaste territoire
qu'on appelle aujourd'hui la province de Haïmana. Pausanias (1) nous a conservé une tradi-
tion qui nous apprend que la ville d'Ancyre fut fondée par un roi du nom de Midas.
Apollonius, l'historien de Carie, cité par Etienne de Byzance, rapporte plusieurs tradi-
tions relatives à la fondation d'Ancyre(2), qu'il est disposé à regarder comme l'ouvrage
des Gaulois; mais il est contredit par Arrien, qui dit qu'Alexandre, en partant de
Crordium, vint à Ancyre et reçut dans cette ville une députation des Paphlagouiens. Il
est probable que les Gaulois y firent des travaux considérables; cependant cette ville
fut fondée par les Phrygiens (3), et reçut le nom d'Ancyre, parce que les ouvriers trou-
vèrent uue ancre de pierre en travaillant aux fondations des murailles.

Dans le principe, la ville d'Ancyre occupait le sommet d'une colline qui s'étend de
l'est à l'ouest. C'est un grand rocher volcanique dont les flancs sont très - abrupts.
L'acropolis couronnait ce rocher, et les murailles descendaient jusqu'à mi-côte. Au nord,
un torrent défend les abords de la montagne, et, coulant vers l'ouest, il va se jeter dans
le Sangarius.

Telle est l'idée que l'on doit se faire de la ville des Gaulois. Mais, lorsque les Romains
eurent réduit la Galatie en province, il n'est pas de travaux et d'embellissements qu'ils
n'aient faits dans leur nouvelle conquête. Les murailles furent prolongées jusque dans la
plaine, et les quartiers situés sur la montagne, fortifiés de nouveau, afin de foi mer une
vaste citadelle. On reconnaît encore dans la plaine des constructions qui ont appartenu
à des thermes; ces ruines sont situées hors de la ville moderne. La double enceinte
flanquée de tours subsiste encore aujourd'hui ; mais les différents sièges que la ville eut
à subir ont laissé des traces nombreuses, et plusieurs parties des murailles ont été
réparées avec des débris de monuments antiques, des autels et des pierres sépulcrales.
Un vaste souterrain qui règne sous la plate-forme du château servait a contenir les
machines de guerre. Suivant le système de défense usité à cette époque, la citadelle
occupant le point culminant de la ville, les murailles n'avaient pas de fossé extérieur;

(,) Pausanias, lib. I, cap. IV. <3> A. C. 65o ans.

(2) Steph. sub voce Âyxupa.
loading ...