La chronique des arts et de la curiosité — 1917(1919)

Page: 1
DOI issue: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cac1917_1919/0005
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
N° 1. - 1917.

BUREAUX : 106, BD SAINT-GERMAIN (6e)

Janvier-Mars.

LA

CHRONIQUE DES ARTS

ET DE LA CURIOSITÉ

SUPPLÉMENT A LA GAZETTE DES BEAUX-ARTS

PARAISSANT LE SAMEDI MATIN

Les abonnés à la Gazette des Beaux-Arts reçoivent gratuitement la Chronique des Arts et de la Curiosité

Le ILT'u.rn.éro : O fr. 50

PROPOS DU JOUR

jne jeune et active Association,
« L’Art de France », vient de pren-
^re ^'initiative d’un projet qui mé-
rite d’être signalé et encouragé.
Elle se propose de créer dans chaque grande
ville de l’étranger, sous forme d’une « Maison
Française », un organisme permanent capa-
ble de travailler à la diffusion et au rayon-
nement de notre art.

C’est toute une méthode de propagande qui
est contenue dans l’heureuse idée de l’.*< Art de
France ». Il s’agit d’assurer la représentation
de nos artistes et de leurs œuvres non plus
par des entreprises temporaires et forcément
limitées, mais par l’organisation d’un centre
durable. La Maison Française ainsi comprise
aura le souci, comme il est naturel, d’entrer
en relations avec toutes les sociétés et asso-
ciations qui existent déjà et qui ont fait un
travail très utile. Mais elle apporterait à
l’œuvre commune quelque chose de plus :
elle serait installée d’une façon durable, elle
serait mêlée à la vie du pays, elle serait
comme une légation de l’art à l’étranger.

Elle pourrait ainsi créer sur place les
moyens matériels et permanents de son acti-
vité multiple. Elle serait un asile confor-
table, elle contiendrait des salles de lecture
et de réunion, elle offrirait aux regards de
ceux qui y viendraient l'image d’ouvrages
français, tableaux, statues et gravures, objets
d’ornementation. Elle organiserait des expo-
sitions permanentes, s’occuperait de la vente,
provoquerait les commandes, nous transmet-
trait les annonces de concours, défendrait des
contrefaçons le renom de notre art, et facili-
terait de toutes les manières son expansion.

Telle est l’idée très intéressante émise par
1’ « Art de France ». Tous ceux qui se préoccu-
pent de l’avenir de nos artistes et de leur in-
fluence à l’étranger la favoriseront et l’aide-
ront à devenir une réalité. Au moment où
avec raison tant d’hommes et tant de So-

ciétés pensent à l’expansion économique et
intellectuelle de notre pays, où un Congrès
national vient de traiter de la question du
Livre, T « Art de France » apporte une contri-
bution très précieuse à l’œuvre de l’après-
guerre.

NOUVELLES

*** Par arrêté du ministre de l’Instruction
publique et des Beaux-Arts en date du 18 dé-
cembre dernier, le prix musical de la fonda-
tion Lasserre est attribué, pour 1916, à M.
Xavier Leroux.

Un autre arrêté ministériel, en date du
30 janvier dernier, stipule que ce prix musi-
cal pourra désormais être partagé, mais ne
pourra l’être en plus de deux parts.

*** Du 11 au 17 mars s’est tenu à Paris, au
Cercle de la Librairie, un Congrès national du
Livre, organisé par la Société des Gens de
Lettres, le Cercle de la Librairie, le Syndicat
central des industries du Livre et le Comité
du Livre (groupe de membres de l’Institut et
de l’Université), qui a été inauguré par le
Président de la République et qui avait pour
but l’étude des questions relatives à la techni-
que du Livre, à son expansion commerciale
et à l’expansion de la pensée française (1).

*** L’administration de la Monnaie vient
de mettre en vente deux médailles commé-
moratives des principaux événements de la
présente guerre. L’une, qui porte d’un côté
les profils du maréchal Joffrc, des généraux
Galliéni et Maunoury, a en exergue cette ins-
cription : « Bataille de la Marne, septembre
1914 ». Elle a été gravée par M. Lcgastelois.
La seconde, gravée par M. Allouard, rappelle
la '< Bataille de l’Yser » ; dans les deux mé-
daillons sont les portraits du général Foch et
de l’amiral Ronarc’h. Une troisième médaille,
dont le modèle est encore aux mains du gra-
veur, évoquera la défense victorieuse de Ver-
dun .

La Monnaie a frappé, en outre, sur la

(1) On en trouvera le compte rendu par M. Pierre
de Quirielle dans le Correspondant du 25 mars.
loading ...