Félibien, André
Des Principes De L'Architecture, De La Sculpture, De La Peinture, Et Des Autres Arts Qui En Dépendent: Avec Vn Dictionnaire des Termes propres à chacun de ces Arts — Paris, 1676

Page: 154
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/felibien1676/0182
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ij4 de L'architecture;

/^,, CHAPITRE XVI.
• llIUOIhi.;
^■nDWMo J De ia Plomberie.

SI dans les Maisons ordinaires & les petits Ba-
stimens , Ton peut se passer entièrement de
Plomb , ou n'en employer que fort peu, il n'enest
pas de mesme dans les grands Edifices j L'on en a
besoin non seulement pour les Enfaistemens des
Combles, pour les Chaineaux & les Descentes , mais
aussi pour mettre quelquefois par Tables , entre les
joints des grandes pierres, au lieu de mortier ^com-
me l'on a fait au Louvre. Aussi ce metail est-il
d'un tres-grandusage , & a cela d'avantageux qu'il
s'employe avec facilité. La plus grande partie de
celuy que nous avons ici , vient d'Angleterre par
gros lingots qu'on appelle Saumons, qui pesent
d'ordinaire quatre cens livres ou environ. Il vient
ausli d'Allemagne du petit Plomb , qui est par lin-
gots ou Saumons quarre^ pelant environ six-vingt
livres , mais quelques-uns l'estiment plus sec, ou
aigre , &c moins doux que celuy d'Angleterre.
Comme le Plomb se fond facilement, ileftaisé
d'en faire telles Figures qu'on veut y en le jettant
dans des moules de cuivre, deplastre,ou autrement.
Mais parcequ'il s'en employé une grande quantitéde
celuy qui est jette en Tables, principalement pour
les choies les plus necessaires dans les bastimens, voi-
ci de quelle manière les Plombiers y procèdent.
L'on bastit avec du grais & de la terre franche, une
loading ...