Félibien, André
Des Principes De L'Architecture, De La Sculpture, De La Peinture, Et Des Autres Arts Qui En Dépendent: Avec Vn Dictionnaire des Termes propres à chacun de ces Arts — Paris, 1676

Page: 402
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/felibien1676/0430
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
402. DE LA PEINTURE,
détrempe avec de l'eau \ avant que de travailler on
fait toutes les principales teintes que l'on met se-
parement dans des Godets déterre. Mais il faut Ra-
voir que toutes les Couleurs s'éclaircilTent à mesurc
que lafraisque vient à seicher, horsmis le Rouge vio-
let, appelle des Italiens Pavona^o y le Brun-rouges
l'Ocre de Rut , & les Noirs , particulièrement ceux
qui ont passe par le feu.
Les Peintres ont d'ordinaire une tuile bien sci-
che cV unie , où ils font les espreuves des teintes, dont
ils veulent se servirjear la tuile aspirant, &c beuvant
aussi-tost tout ce qu'il y a d'humide dans la couleur,
.& la lailîant seiche , on voit l'effet qu'elle doit faire
<[uand elle sera employée.

CHAPITRE V.
De la Teinture a Détrempe.
AVant qu'un Peintre de Flandre nommé Jean
Van-Eyck, mais plus connu sous le nom de Jean
de Bruge,eût trouvé le secret de peindre en huile, tous
les Peintres ne travailloient qu'à Fraifque y & à Trem-
pe y ou Détrempe y comme l'on dit d'ordinaire icy,
soit qu'ils peignitfent contre les murailles, soit sur des
planches de bois, soit d'une autre manière. Lors qu'ils
se servoient de planches y ils y colloient souvent une
■toille fine, avec de bonne colle pour empeseher les
ais de se separer y puis mettoient désais une couche de
blanc. Ensuite , ils détrempoient leurs couleurs avec
de l'eau, &: de la colle, ou bien avec de l'eau ôc des jau-

\
loading ...