Félibien, André
Des Principes De L'Architecture, De La Sculpture, De La Peinture, Et Des Autres Arts Qui En Dépendent: Avec Vn Dictionnaire des Termes propres à chacun de ces Arts — Paris, 1676

Page: 372
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/felibien1676/0400
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
371 DE LA SCULPTURE,

°S2g£ ] CHAPITRE IX.
Tour, & des Ouvrages qu'on y fait.

i

L y a différentes manières de travailler avec le
Tour, qui toutes néanmoins sefont par un mou-
vement circulaire. La différence du travail consiste
dans ladispolition des différentes pièces de la Machi-
ne dont on se sert , & dans la diverse forme des Ou-
tils que l'on employé.
Pour graver des Figures, soit de relies, soit en creux
sur les Pierres dures, comme il a esté dit au Chapitre
précèdent, il faut une seience particulière, & le Tour
ne doit estre consideré dans ce pénible travail que
comme un Outil dont les plus habiles Ouvriers sont
obligez de se servir.
Cependant , bien que dans la pratique ordinaire
de tourner, le dessein y ait moins de part que l'indus-
trie, & les outils dont l'on se sert ; toutefois on peut en
quelque sorte mettre au rang de la Sculpture les Ou-
vrages du Tour qui servent dans les bastimens ,pour
la commodité, ou pour rembellissement de quelques
lieux particuliers, comme sont des Balustres, des Va-
les , & plusîeurs autres Pièces qui se font surie Tour,
soit en Pierre , soit en Bois, soit en Yvoire , soit en
Cuivre, ou autres métaux.
L'invention du Tour est tres-ancienne , Diodorc
de Sicile dit que le premier qui le mit en usage estoit
un neveu de Dédale nommé Talus. Pline veut que
tîr.?. M*, ce soit un Théodore de Samos ; &c il parle d'un Theri-
cles qui se rendit célèbre dans ces sortes d'Ouvrages.
C'eltoit avec cette Machine qu'ils tournoient tou-
loading ...