Félibien, André
Des Principes De L'Architecture, De La Sculpture, De La Peinture, Et Des Autres Arts Qui En Dépendent: Avec Vn Dictionnaire des Termes propres à chacun de ces Arts — Paris, 1676

Page: 671
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/felibien1676/0699
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
oc 6?1
Tableau, pour exprimer en gros que des Figures sont
découvertes ; Mais lorsqu'en Peinture on veut mar-
quer en particulier ce qu'il y a d'art ôc de beau dans
le nud des Figures y on dit que les carnations en font
belles.
On ditaussi en Architecture , lenud, pour sîgni-
fier une surface, à laquelle on doit avoir égard,
pour déterminer des saillies. Par exemple Tondit
qu'#» Pillajlre doit excéder de tant de ponces le nud d'un
mur, que les Feuillages d'un Chapiteau doivent répondre
au nuddela Colonne.

O
OChes, ou Coches ; ce sont des marques ou
entailles, que les Tailleurs de pierre , ou
Charpentiers font sur des règles de bois pour mar-
quer des mesures.
Ochre , du mot olx&> couleur passe. Nous ap-
pelions Ochre une terre jaune dont les Peintres se
servent, & que les Italiens nomment terra gialla.
On appelle aussi Ochre rouge la terre rougey
qui souvent est une mesme matière que l'Ochre jaune
La rouge est ordinairement plus proche de lasurface
de la terre, Se semble avoir pris cette couleur plus
forte de la chaleur du Soleil qu'elle reçoit plus aisé-
mentque l'autre qui est delTous. Aussi en calcinant
l'Ochre jaune on lu y donneune couleur rouge. Les
Anciens employoient le SU 3 qui estoit aussi de cou-
leur jaune 3 & une espece de limon qui setrouvoit
dans les mines d'argent. Pline 1. 33. c. 12. cV 13. Il y
a apparence que le Sil ôc l'Ochre n'estoient qu'une
loading ...