Félibien, André
Des Principes De L'Architecture, De La Sculpture, De La Peinture, Et Des Autres Arts Qui En Dépendent: Avec Vn Dictionnaire des Termes propres à chacun de ces Arts — Paris, 1676

Page: 420
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/felibien1676/0448
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
4io DE LA PEINTURE

CHAPITRE X.
De la Teinture en EfmaiL
IL y a encore une autre sorte de Peinture qui se
fait sur les Métaux & sur la Terre, avec des Emaux
recuits & fondus. L'usage d'émailler sur la Terre ,
est fort ancien, puisque du temps de Porcenna Roy
des Toscans, on faisoit dans les Estats des Vases
émaillez de différentes figures, mais qui n'estoient
pourtant pas comparables à ce qu'on a fait depuis à
Fayence& à Castel-Durante, dans le Duché d'Ur-
bin, du temps de Raphaël e de Michel-Ange. L'on
voit plusieurs de ces Vases dont le DelTein des Figu-
res qui les ornent , est plus considerable que le Colo-
ris ; pareequ'on n'avoit pas encore trouvé le secret
d'y peindre des Figures de diverses couleurs, non
plus que sur les métaux, dont on faisoit alors des va-
ses , des bassins, & d'autres ouvrages, qui ne sont
que de blanc & noir, si ce n'est quelque légère tein-
te de carnation au visage, & aux autres parties du
corps, comme on voit dans ceux qui s'appellent
Emaux de Limoges, dont on faisoit néanmoins de
très-belles pièces en France , du temps de François
I. pour ce qui est du DelTein, & du Clair-obscur ;
Car pour les autres Couleurs, ce qu'on émailloit
mesme sur l'or, n'est pas mieux que sur le cuivre.
En ce tempsJà tous les Ouvrages d'Email, tant
sur r or que sur l'argent & sur le cuivre , n'estoient
ordinairement que d'Emaux clairs & transparens.
loading ...